Récit de la course : Semi-Marathon de Pélisanne 2004, par cigaloun dupuy

L'auteur : cigaloun dupuy

La course : Semi-Marathon de Pélisanne

Date : 19/9/2004

Lieu : Pelissanne (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 1364 vues

Distance : 21.5km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

CR Semi de Pélissanne

Semi marathon de Pélissanne (13)
Dimanche 19 septembre 2004

Distance :
21 km 500

Motivé, décidé sont les maîtres mots de cette journée.
Je suis inscrit déjà depuis presque 15 jours à cette course, et j'ai pour ambition de faire mieux que l'année dernière 1 h 54.
Le parcours est très dur sur 21 km 500, il doit y avoir facilement 7/8 km de montée dont certaines avec des pourcentages proches de 10/15 %
Pour m'échauffer, je pars en vélo de chez moi, il y a pour aller à Pélissanne à peu près 25 km, je dis bien, à peu près car, bien sur, mon compteur m'a lâché quasiment à la sortie de mon village.
Je pars un peu en retard de chez moi, le départ est à 9 h 45, et je démarre en vélo vers 8 h 15, normalement je devrais mettre une petite heure car le parcours est assez roulant de ce côté.
Dès la première montée, je me sens mou, et faible, c'est vrai que je couve depuis deux ou trois jours une petite angine sans gravité.
Je n'avance pas trop, je sens que je vais arriver en retard, mais je finis assez fort et j'arrive vers 9 h 20.
J'accroche mon vélo, avec sac à dos et chaussures au podium, et pars vite chercher mon dossard.
Zut ils m'ont filé une bouteille de vin en cadeau, comment je vais la retourner, je ne vais pas être obligé de la boire quand même :-)
Heureusement Rémi est arrivé, un copain de travail qui habite Pélissanne, il me récupère la fameuse bouteille.
Je pars vite m'échauffer, pas longtemps, une dizaine de minute, puis c'est le départ. J'ai entendu qu'il y avait François Chabaud au départ, mais je ne le vois pas et ne le verrait pas :))
Le départ est plat sur 2 à 3 kilomètres, je passe les deux premiers en 9 minutes 50, 4 mn 25 au kilomètre c'est beaucoup.
Je ralenti, car de toute façon, nous allons attaquer une partie en faux plat montant sur deux à trois kilomètres, puis une grande montée sur route de là aussi deux à trois kilomètres, et en plus je ressens peu de temps après le départ, une douleur à mon ischio jambier gauche, comme l'année dernière, même douleur, même endroit.
Je prends un petit coup au moral.
J'ai décidé, pour étudier mes temps un peu mieux de marquer sur ma Timex GPS les 5/10/15/20 km, mais manque de chance je loupe les 5 premiers km, et je prends le temps au 6ème kilomètre : 29 minutes 03 secondes 27 cts 12,40 km/h
J'attaque la montée, et je sens de suite que je ne peux pas trop "tirer" sur ma jambe gauche, la douleur s'accentue mais reste supportable. Je continue donc à mon train, je double moins que d'habitude, c'est mauvais signe. Autant en vélo je monte mal, autant en course à pied je vole dans les montées et c'est rare si je ne double pas un bon paquet de concurrent(e)s.
L'avantage que j'ai c'est que je connais à peu près le parcours, déjà pour l'avoir fait l'année dernière, mais aussi pour pratiquer le secteur tant en vélo de route que VTT assez régulièrement.
Je sais que la première montée sur route est progressive, mais qu'elle est enchaînée de suite par une autre en chemin de 1,500 km avec de sacrés pourcentage je dirais à vu de jambes :-) plus de 10 % notamment sur la fin.
La montée en chemin est raide, ça souffle, transpire dur car elle est encaissée et pas un brin d'air ne vient nous "rafraîchir". J'arrive au village d'Aurons après une autre montée très raide là aussi qui passe dans un lotissement. Je me fais plaisir, je décide de prendre mon temps tous les kilomètres pour voir ce que ça donne après.

A la sortie du village sur le plateau je passe les 10 km en 54 mn 00 s 55cts, 11,11 km/h de moyenne. 25 minutes pour faire 4 km alors que j'avais mis 29 minutes pour en faire 6, on voit que ça monte.
C'est pas mal surtout qu'avec mes problèmes au pied droit, je monte paradoxalement plus vite que ce que je descend, c'est vrai, je l'ai constaté maintes fois avec mon GPS.
C'est un paradoxe, je monte à l'entraînement entre 8/10 km/h et descend à 7/9 km/h rarement plus.
La deuxième partie commence par une petite descente en faux plat, puis après nous prenons à gauche une petite route pour attaquer une nouvelle montée, en sous bois, moins pentue que les précédentes, plus longues et avec quelques "raidars" au milieu. Je coince un peu mais arrive à garder mon rythme de 11 km/h. Ce chemin est bien agréable dans la colline, c'est une partie du parcours des Bosses du 13 VTT.
C'est dur pour tout le monde, je commence à doubler des concurrents "cramés" j'essaie d'avoir toujours un petit mot d'encouragement pour chacun. Arrivé à la fin de cette montée je retrouve sur le plateau Annie et Max deux amis Pélissannais qui assurent la sécurité à l'embranchement. Un simple regard me suffit pour leur faire comprendre que c'est dur et que je suis un peu "cuit".
Mais la partie peut être la plus facile, arrive, une grande descente d'Aurons sur Pélissanne, que je connais par cœur pour la faire régulièrement en vélo, mais en montée.
Là je me lâche, j'envoie tout. Je "tourne" en moyenne à 4 mn 35 au kilomètre soit 13,80 km/h, c'est moins dur que ce que je croyais. J'ai eu un peu de mal à trouver le souffle au début mais là ça y est je suis parti, j'enroule bien, je double encore et me fais doubler aussi.
Hébé ! Moi qui descend lentement d'habitude, là je me rattrape, mais mon pied tient le coup, mes jambes, le cœur et le souffle aussi, alors pourquoi se priver ?
Je calcule rapidement dans ma petite tête qu'à ce rythme je devrais finir en dessous des 1 h 50. Je suis content et finis en accélérant, mais j'ai l'impression de coincer dans le dernier kilomètre je regarde le chrono plus de 5 mn que je cours et je n'arrive pas.
Mince, je ne suis pas arrivé à passer sous les 1 h 50, je finis en 1 h 51 mn 2 s.
Oui, mais ce n'est pas tout à fait un semi, il y a 21 km 500, c'est pour ça que je ne voyais pas finir ce dernier kilomètre, en fait il fait 1 km 500 car si je regarde ma vitesse moyenne, j'ai même accélérer 14,13 km/h.

Je suis très satisfait de ma course et de ma préparation pour le marathon de Carcassonne le 10 octobre
Les chiffres :
Temps 1 heure 51 minutes 42 secondes vitesse moyenne : 11,58 km/heures
Fréquence cardiaque moyenne 154 Zone 144/163 temps dans la zone 01 h 48

Classement 124ème sur 246

Temps de passage

Kms Temps cumulé Vitesse temps vitesse Naturedu parcours
moyenne au kilo au kilo
6 29 03 12,40 29 03 (6 km) 12,40 Faux plat
10 54 00 11,11 25 00 (4 km) 10,00 Montée Aurons
11 59 39 11,11 5,39 11,23 "
12 01 04 17 11,22 4,37 13,73 Descente
13 01 09 21 11,27 5,03 11,93 "
14 01 14 54 11,27 5,34 11,24 "
15 01 20 43 11,19 5,48 10,95 Montée chemin
16 01 26 30 11,12 5,46 10,55 "
17 01 31 09 11,20 4,39 13,67 Descente Aurons
18 01 35 44 11,32 4,34 13,82 "
19 01 40 10 11,35 4,26 14,08 "
20 01 44 45 11,45 4,34 13,82 "
21,500 01 51 42 11,58 6,37 14,13 "

1 commentaire

Commentaire de CROCS-MAN posté le 11-09-2008 à 12:07:00

Salut,
Merci pour ton CR détaillé qui m'aidera à faire l'édition 2008. Seras tu là cette année?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran