Récit de la course : Trail des Cerfs - 35 km 2007, par Matthieu2007

L'auteur : Matthieu2007

La course : Trail des Cerfs - 35 km

Date : 13/5/2007

Lieu : La Queue Lez Yvelines (Yvelines)

Affichage : 2201 vues

Distance : 35km

Objectif : Se dépenser

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail des cerfs 35 km

J'ai donc décidé de m'aligner pour les 35 km, sans trop de préparation, en me disant que ça va être l'occasion de relancer un peu la machine après le Trail des Citadelles. 35 km pour 800 mètres de dénivelé, ça va ça devrait le faire...

Le départ est prévu à 8H00. A 7h00 sont déjà partis les coureur du 55 km. Il y a donc déjà pas mal de voitures garées autour du stade. Heureusement j'arrive pas trop mal à me garer vu que j'arrive avec un peu d'avance. J'ai préféré assurer le steak vu que j'étais pas encore inscrit.

Il fait assez frais ce matin et la pluie va sûrement nous accompagnant un bout de chemin. J'ai donc décidé de mettre un maillot manches longues avec un short court. Plus ou moins ce que je portais en fait au Trail des Citadelles. Et puis une nouvelle casquette. Exit ma casquette en coton de la dernière fois !

Je vois pas mal de monde qui s'échauffe. pfoua je me dis que j'aurai bien le temps de m'échauffer durant cette course ! L'ambiance a l'air asez détendue même si j'ai l'impression qu'il y a beaucoup de club d'athlé présent.

Le départ est donné, ça part assez vite. On doit être à peu près 300 coureurs. L'allure est vive, rien à voir avec le Trail des Citadelles. J'essaie de partir pépère quand même mais on débouche vite sur des sentiers étroits. Bouchons sur quelques point puis rapidement l'allure reprend à vive allure. Ouch ! faut s'accrocher !
Heureusement le terrain n'est pas très escarpé et la boue n'est pas vraiment envahissante.

J'essaie de m'accrocher eu train et je tient bon le 170 bpm tout le début de la course. La foulée et longues et les moments de pause (marche) ne sont pas très fréquents. J'ai même l'impression de gêner quand je monte quelques dizaines de mètres en marchant...

Par contre je me fais une nouvelle fois plaisir dans les descente. C'est un truc très sympa : je la joue modeste dans les montée et Zou ! dans la descente je vais droit devant et je reprends ceux qui m'ont doublé dans la montée plus 3 ou 4 coureurs en plus. A ce jeu de yo-yo j'arrive à remonter pas mal de monde et c'est assez ludique.
Nous arrivons enfin à une forêt dense après une douzaine de km de sentiers de traversée de champs... Le retour risque d'être long car il faudra repasser par là !
Premier ravito à 18 km. Hé oui on a fait plus de la moitié du parcours déjà et j'ai plutôt la forme. Je reprends le plein d'eau et je mange un peu mais j'ai pas vraiment d'appétit. 1h30 que je suis parti, pas trop mal.

Prochain ravito prévu au 26ème km : ça va je devrai pouvoir le croiser d'ici une demi-heure trois quart d'heure.

Là on attaque vraiment la partie la plus sympa : nous prenons la plupart du temps des chemins d'exploitation en forêt avec des dénivelés parfois très important. Ca y est ! tout le monde a adopté la marche dans les montées maintenant, je me sens poins bête. Nous y trouvons également pas mal de sable ce qui ajoute un peu à la difficulté. Mais en descente c'est encore plus facile car c'est très confortable ! Je continue ma stratégie de monter tranquillement et descente à donf et ça marche encore plutôt bien même si je me dis que je vais bien finir par le payer tout ça. Il fait trop chaud sous mon tee-shirt manches longues, prochaine fois tant pis pour le crachin : manches courtes !

Je regarde ma montre et ce deuxième ravito qui n'arrive toujours pas
. J'en parle à quelques coureurs ils trouvent ça louche également. Enfin le chemin est très bien balisé on a pas pu se perdre. Quoique certains se sont bien perdus il semblerait : un bus de coureurs nous dépassent en maugréant qu'ils nous avaient déjà doublé au départ : ils ont quelques balise. Ils ont du perdre au moins 20 bonnes minutes sur un détour ! ça doit être dur pour eux, mais ça l'est également pour nous qui avons maintenant l'impression de faire du sur-place !

Le deuxième ravito arrive enfin et on nous indique qu'il reste 5 bornes environ. Bref le ravito n'est pas là où il devait être, normal qu'on l'ai attendu longtemps !

La dernière partie s'est faite sur du plat, souvent à travers champ. C'était pas vraiment du plaisir, trop monotone et trop plat à mon goût. Je reste campé à ma position sans arriver à revenir sur les coureurs devant. Les cuisses commencent à tirer, et je n'ai pas envie de me prendre trop la tête. Je discute de plus en plus avec les coureurs qui m'entourent. Vivement la fin.

Un petit tour de la piste d'athlétisme et certains finissent quasi au sprint. Je ne finirai pas au sprint car je reste scotché à mon allure suivie depuis les derniers km. Voilà c'est fini, je suis bien content d'être arrivé. J'apprendrai plus tard que je me classe 66ème sur 258 arrivés en 3h29 (le premier a mis 1 heure de moins).

Contrairement aux citadelles, et assez bizarrement, j'accuse un peu le coup. Je mets un peu de temps à récupérer. J'ai pris beaucoup moins de plaisir sur cette course. Presque pas de dénivelé : je crois que c'est ça qui ne m'a pas plu. M'enfin autour de la capitale faut pas en demander trop non plus. L'organisation était vraiment super, le balisage pour ma part impeccable. Très bonne ambiance malgré le monde. Les ravitaillement très sympas. Rien à dire à de ce côté. Quelques beaux paysages parfois. Mais 35 km c'est long quand il ne se passe pas grand chose... ça manque un peu de sel ! Quoi je deviens déjà difficile ? Sûrement ! Peut-être qu'un peu mieux préparé j'aurais plus apprécié...

Je reviens tout de même bien content à la maison pour le déjeuner. C'est quand même bon une course pas trop loin : je ne m'éloigne de mon cocon à peine demi-journée ! J'espère seulement que ma fille n'aura pas envie d'aller courir dans le parc cet après-midi...

PS : j'aurai bien mis une photo de moi mais j'ai pas inspiré les photographes officiels pour cet course, tant pis pour cette fois ! mais allez donc faire un tour sur le site de la course

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran