Récit de la course : Pentecôtaucap 2007, par pierrot34

L'auteur : pierrot34

La course : Pentecôtaucap

Date : 27/5/2007

Lieu : Le Cap D'Agde (Hérault)

Affichage : 761 vues

Distance : 15.5km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Les"langues de feu" sont bien tombées sur la Pentecotaucap

 

1,11g de glycémie au lever de ce dimanche 27 mai qui va me voir courir la Pentecautocap au Cap d’Agde.  Encore un bon chiffre à assurer pour le diabétique qui va peut-être faire encore une bêtise.

  En effet, un cadeau jamais vu est arrivé hier sous la forme, entre autre, d’un «  thé noir de chez Fauchon, aromatisé façon éclair au chocolat » (si, si, je vous jure que ça existe !). Pressé de goûter ça, j’ouvre la boîte et me suis préparé ce thé jamais bu…Ma foi, c’est buvable et vraiment curieux avec ces sortes de pétales de fleurs séchées mélangées au thé. J’y reviendrai sans doute, en perfectionnant la préparation peut-être.

   Départ pour «  le Cap » par l’autoroute avec ma femme  en suiveuse aujourd’hui, qui attend….l’après- course ! Le ciel est plutôt couvert, les rayons de soleil sur Sète sont « métalliques ». Bizarre. Et la température ! Quelques degrés de moins. L’orée de la fraîcheur. Mais il ne pleut pas, contrairement sur Roland Garros.

   40mn après, nous voici au Cap et les places de parking commencent à se réduire.

Les dossards. Une charmante jeune femme. Souriante. Pré- inscrit, ça passe. « Et voilà ; bonne course et avec le sourire à l’arrivée, pour la photo ! ». C’est en effet le premier cadeau : la photo de course est offerte à tous par Intermarché mais elle sera prise, comme d’habitude, en montant vers la pinède.

   Le deuxième cadeau : la bouteille de vin donnée au fourgon, à côté

   Petit massage habituel des jambes à l’Overstim, vieille habitude de coureur cycliste. Puis petit échauffement, avec la veste de survêtement car il fait vraiment frais ! Et que vois-je, que j’avais oublié : un groupe en train de travailler les étirements. C’est vrai, c’était annoncé et notre coach lance sa petite séance qui va rassembler jusqu’à une vingtaine de coureurs. Les premiers étirements de ma vie ! Ca valait une photo, prise à ma demande, par ma femme, à qui j’ai transmis quelques réflexes de journaliste….Et si ça passe pour Kikourou, on verra bien…

   Le départ suivra de dix minutes. Nous serons à peine 200. Un chiffre qui fera débat à l’arrivée. Nous en reparlerons…

   Et c’est parti le long du port, pour monter vers la plage, le grau et le village naturiste.

Une légère altercation survient entre un signaleur, je crois, et un propriétaire de chien (en laisse, heureusement), qui lance : « Occupez-vous de la course ! ». J’espère que c’est ce que l’autre a fait !

   Puis les petits restaurants avec des passages de sable vers les plages .Un grand, grisonnant, qui me rejoint et va me lâcher, me dit en passant et en souriant : « Mais c’était pas prévu, ça ! ». Je lui réponds qu’on est au Cap ici, alors, le sable… !.

   Les ravitos tous les 2,5km, des flèches fluo sur tout le parcours : impeccable. Pas les grandes chaleurs, mais il ne fait pas froid et je fais trois ravitaillements en eau, en marchant, avec un dextrose au 6èkm . Les jambes s’alourdissent et je plafonne, manifestement. Gérer, sans plus de possible.

    Entrée dans le village naturiste. Je n’en ai pas vu un seul cette année. Que des « textiles » ! La fraîcheur alors ?! Même pas d’Allemands pour montrer….l’exemple ?! Bon, alors, je sors…Les écarts sont grands entre les concurrents. Un groupe de sept me passe. Un ravitaillement. Je marche, je ne les tiendrai ni ne les rejoindrai. Légère montée vers le chemin parallèle à la route de Sète. Puis belle montée vers la pinède, avec le sourire, pour la photo ! Mais que c’est dur. Pas récupéré du semi de Mèze ? Mes 60km à vélo, sur route jeudi ? Effets pervers des étirements ?

    La descente sur la ville sera plus aisée. Un vétéran sorti de je ne sais où, me passe comme une fusée. Le veinard ! Comment a-t-il géré sa course, ce finisseur ?

    Le public est quand même fourni à l’arrivée comme il l’a été un peu, sur tout le parcours. Et le soleil ! Le soleil est enfin là, pour illuminer le port et tous ces valeureux coureurs. Ma femme m’attend avec la veste de survêt. Pas inutile quand même. Quelques verres pour étancher la soif. Ma femme me parle d’une heure quinze minutes pour mon temps. Il sera vite affiché. Presque 1h16. 106è. Sur 190 et 9è V3. Je suis un peu loin, quand même. Mais ces jambes, qu’elles étaient lourdes ! Mais j’y pense : ne serait-ce pas une belle erreur de prendre de « l’éclair au chocolat » au petit-déj ?!!!!!

   Et de saisir quelques bribes de questions posées au podium par le speaker avec les vainqueurs, à débattre à bien des niveaux car le « problème » serait en train de naître : une baisse de fréquentation des courses, le challenge Midi Libre en question, un autre challenge à mettre sur pied pour attirer les coureurs….L’heure est grave (en Languedoc-Roussillon) semble-t-il !!!! Et moi de penser tout bêtement : et si le montant des inscriptions flirtait un peu moins avec les dix euros ? Je sais, c’est un débat récurent sur le forum de courseapied.net, mais revenons-y quand même…

    Je récupérerai assez vite la photo promise. Nous traînons un peu. Je prends quelques photos des podiums puis allons avec ma femme en quête d’un petit « moules- frites » espéré. C’est à la terrasse de l’Arlequin que nous nous arrêterons pour savourer le moment, avec une bonne Amstel pour faire couler le tout !

    Le retour sera serein avec une femme rassurée : 1,62g de glycémie à 11h30, avant le repas. Je peux donc conduire, comme d’habitude. Il n’y a que cette nuit, vers 2h du matin, qu’il faudra absolument  contrôler de nouveau, sinon, gare aux dégâts !!!!

 

2 commentaires

Commentaire de cedre posté le 28-05-2007 à 10:25:00

belle course pierrot et cr sympa
Même la traversée du camp naturiste n'a pas suffit a attirée la grande foule ???? (ok je sors)
Bravo et bonne continuation

Commentaire de Pilate posté le 31-05-2007 à 17:05:00

Pour cette course 9€ c'est vrai que c'était un peu cher, mais avec la bouteille de vin, la photo et l'apéro on en a pour notre argent tout de même.

Chose bizarre: il est vrai que nous étions plus déshabillé que les naturistes lol

Belle course et jolie cr ;)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran