Récit de la course : Semi-Marathon de Mèze 2007, par pierrot34

L'auteur : pierrot34

La course : Semi-Marathon de Mèze

Date : 20/5/2007

Lieu : Meze (Hérault)

Affichage : 1353 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'huîtres cette année !

 

 

  

   Pour ce semi de Mèze, je me suis engagé par e-mail à Didier Durand dans la semaine. Ca ne marche pas toujours mais on verra bien….Je le mentionne car cela constitue l’essence du seul petit « gag » de la journée.

   Levé à 6h30, on prend la glycémie, comme tous les jours. O,90g : pas mal. C’est courant en ce moment. Croisons les doigts…Petit déjeuner habituel : jus de pamplemousse, pain, confiture, beurre et thé avec sucrette. Préparatifs et nous voilà en route pour Méze, tout proche, à 20km. Parc des Sesquiers avec son vaste espace terreux –et sec !- pour se garer, comme d’habitude. Et nous voici aux dossards, aux « pré- inscrits » .

     « Bonjour Mademoiselle ! ». Je tends mon certificat médical en disant « J’espère que M.Durand  a reçu mon engagement… ». On cherche et re-cherche ; on ne trouve pas mon nom ! « Ca ne m’étonne qu’à moitié », dis-je. « C’est le 8 ou le 21 ? ». « Le 21 », dis-je. Puis après quelques questions bizarres, je risque une dernière question : « Pas de problème avec mon nom ? »- un nom tellement Français, qu’il a depuis toujours été massacré !-Je montre le nom sur mon certificat et là, j’entends : « Ah mais je croyais que vous vous appeliez Durand ! ». « Mais non, M.Durand, vous ne le connaissez pas ? ». « Non ! ». Et là une dame, s’approche : « Que lui voulez-vous à M.Durand ? C’est mon mari…. »(entre autre, vice –président du Comité d’athlétisme de l’Hérault et président de la commission hors-stade). « Oh, vous savez, je ne lui veux que du bien, car il a transmis mon engagement… ! », retrouvé, aussitôt l’erreur de nom corrigée !

   Alors retour à la voiture, non sans avoir salué le toujours souriant et sympathique président de Gignac, Jean-Marie Garcia, le genre de sportif qu’on aimerait croiser plus souvent. Puis deux autres copains de mon ancien club de Villeneuve-lès-Maguelone- je suis redevenu « indépendant » depuis que j’habite Frontignan, le club local s’adressant plutôt aux cadors et autres gars « sérieux » !

    Un petit massage car deux petites sorties dans la semaine ne constituent pas vraiment un vrai entraînement. Je colle l’étiquette « sport diabète » sur mon dossard. Et petit échauffement, en attendant le départ, sous un ciel couvert, gris, mais une température douce, presque lourde et donc idéale car un 20 mai, on a connu de plus grandes chaleurs ici.

    Calme, ce départ. Je ne  vois pas les 500 partants habituels. 400 tout au plus ? 315, en réalité, après les résultats. Paraît-il qu’on l’a dit au départ, à l’animation : le parcours a été changé. On s’en apercevra à la fin….

    Le départ, déjà, n’est plus le même : plus de boucle autour des Sesquiers, mais on coupe à travers le lotissement proche, pour retrouver la petite route avec ses faux- plats et côtes,vers Bessilles et l’abbaye de Valmagne. Bien parti, je prends vite un rythme de croisière pour trouver le deuxième souffle au bout du 5è km. Les 8km virent à droite et les 21 vont tout droit vers Bessilles. Bien fléché, bien aiguillé, pas de problème pour le parcours. Plus de ravitaillements et  de points d’eau que prévu, je pense : rien à dire.

    Un petit dextrose au 5èkm, un autre au 10è, peu avant Valmagne, où j’ai un bon passage dans la longue ligne droite qui redescend vers Mèze. Les écarts entre coureurs sont nombreux et importants. Moins de deux cents partants, cela se sent. Je rattrape un gars de Baillargues, souvent dans mes temps, mais je vais faiblir sur cette fin tout à fait « traillissime » sur chemins terreux, pierreux et montées après avoir viré à droite, au lieu de continuer tout droit sur la route, vers Mèze. Et là je me fais rattraper par deux copains de Villeneuve que j’avais passés après le départ. Les jambes, ça va, à l’arrivée, déjà là, après le 19è km et c’est là que je me dis que semi rime aujourd’hui avec « rétréci ».

    Effectivement, j’apprends que nous n’aurons fait que 20km et que la fin du parcours était plus sévère que d’habitude.

    Pas de queue à faire pour aller chercher la bourriche d’huîtres ( de Bouzigues) puisque nous avons le sac plastique à l’arrivée, avec T-shirt et deux produits cosmétiques « Avène ».

Quelques verres d’eau –Salvetat gazeuse- orange, Coca, et sans demander mon reste je repars, non sans avoir pris ma glycémie :1,42g ! OK, pas de problème en vue au volant, donc !

J’apprendrai mon résultat le mercredi sur « cdchs 34 » le mercredi après-midi : 124è sur 186, 1h49-j’avais compté 1h50 !- et 4è V3. Faut pas se plaindre !

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran