Récit de la course : La Moussanaise 2007, par moumie

L'auteur : moumie

La course : La Moussanaise

Date : 13/5/2007

Lieu : Moussan (Aude)

Affichage : 553 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

 

Après un magnifique samedi à me prélasser sur la plage Cool, me voilà debout aux aurores ce dimanche matin (à 6h15 c'est dur un dimanche) pour se rendre à Moussan.


Mais avant, bigout66 doit venir me chercher pour ensuite aller prendre René, pour enfin retrouver les coureurs du Club à Leucate. Là nous sommes tous un peu frigorifié, la température a chuté depuis hier, le vent s'est levé. Tout le monde est surpris, même Michel qui est venu en tenue de plage (voir les photos dans le cr de Bigout)


Allez nous sommes tous présents, on y va, direction Moussan.


Arrivée sur place, je croise en voiture Géraldine et son mari, que j'avais rencontré à la foulée d'Alenya la semaine dernière. SourireJe leur souhaite une bonne course en attendant on va retirer nos dossard.


Pour la première fois avec Bigout on s'était pré-inscrit et c'est vrai que c'est bien pratique. Bon tout le monde parle à droite à gauche, mais il serait peut être temps de s'échauffer...Allez on va faire un petit tour, mais il ne reste pas beaucoup de temps.Perplexe


Juste avant le départ, je retrouve Géraldine, et on décide de faire la course ensemble. C'est parti. Dans ma tête, c'est une course toute plate, depuis quelques jours, les membres du Club n'ont cessé de me répéter qu'il n'y a une côte que la fin du parcours, comme à la Corrège. Donc dans ma petite tête, je me dit cool....Moqueur


Une fois sortie du village, très rapidement, Géraldine m'indique qu'elle s'est échauffée sur cette partie du parcours, et qu'il va y avoir un raidillon. Comme chaque début de course, pris par l'ambiance, je pars un peu vite et surtout je me laisse entraîner.

Enfin ce n'est pas encore catastrophique, mais je sais que je vais le payer.


Première boucle dans le village, où je croise Eric, le Président du Club, qui jette son dossard à la poubelle. M.... me dit-je il est blessé ; effectivement à la fin il nous dira qu'il a senti une douleur dans la jambe (déchirure?), en tout cas, à l'entraînement Mardi, il n'y était pas. Pff ces blessures quelle galère...Triste


Ce qui est sympa quand on est dans le village, c'est l'ambiance. Il y a pas mal de villageois qui sont là à nous encourager, et surtout il y a un groupe de percussions qui donne le ton. Tout cela donne de l'énergie et ça sur une course, j'adore....


Allez avec Géraldine, on ressort du village pour faire la 2ème boucle, où bien évidemment il y a encore quelques côtes que l'on m'avait caché. Finalement cette course est loin d'être plate. Enfin....j'y suis alors je continue.Moqueur


Très rapidement maintenant, je vais lâcher Géraldine. Oh elle n'est pas loin, juste à une 200 ou 300mètres derrière, mais elle n'arrive pas à me rattraper. Tant pis, je continue, je me suis fixée moins de 55' et j'aimerai les faire (enfin vu le parcours finalement cela va être difficile).


Juste avant de retourner pour la deuxième fois dans le village, je m'arrête au ravito et du coup Géraldine me double. J'avoue que c'est difficile de repartir, mais je la rattrape pour que l'on traverse ensemble le village. Ca y est et c'est reparti.


Plus que 3kms environ, là nous avons un petit kilo en descente et j'en profite pour tout relâcher. Je rattrape des groupes, je cours avec eux pendant quelques secondes pour reprendre mon souffle et je repars. D'ailleurs, j'aurai donné un joli spectacle à deux gars, au moment où je les double, le vent soulève mon short, pour leur offrir un vue sur mon postérieur. Embarrassé


Allez, je ne me laisse pas pertuber, je veux finir la course. Dernier ravitaillement avant la dernière côte (nous sommes un peu après le 8kms) et bien sûr Géraldine, me redouble.


Tranquillement, je monte, mais j'avoue que là seule c'est difficile, mais j'ai Géraldine en point de mire (à 150m en fait) je me dois de la rattraper.

Son mari (qui a déjà fini) la course l'a rejoint pour l'encourager et l'aider. Pour profiter des conseils, j'accélère pour les rattraper. Il me demande si ça va. Oui tout va bien, en fait l'accélération m'a fait prendre conscience que je pouvais encore accélerer.


Au moment où je râle intérieurement parce que Bigout n'est pas venu, je le vois au loin avec Michel. Ah que je suis contente, du soutien... Bigout qui me connait par coeur, sait quand je peux accélerer ou non, mais Michel, lui ne le sait pas.


Il me fait accélerer très rapidement, alors que je suis encore loin de l'arrivée. J'ai peur de ne pas y arriver, vraiment il me fait courir trop vite. Mais je ne veux décevoir personne et au fond de moi, je veux y arriver. Alors j'écoute Michel qui me dit d'accélerer et Bigout qui me dit de bien respirer, d'allonger mes foulées, et m'encourage (l'arrivée est proche, c'est bien moumie.....)


Effectivement, l'arrivée est là, je le sais, derrière ce virage, il faut que j'accélère encore. Je sprint ( ce que j'adore le plus à la fin) et là sur la ligne, je double une nana. Eh oui bigout, tu as dit que je n'avais pas réussi, mais tu me connais tout de même, quand je veux quelque chose, j'y arrive presque toujours. Et là j'ai réussi.Moqueur


J'ai fini en 55'56. Je suis quand même contente de moi, car le parcours n'était vraiment pas évidemment. La course était magnifique, l'organisation et l'ambiance extra. Je vous la conseille vraiment.


Allez maintenant, je vais essayer de prendre ma revanche dimanche aux 10kms de Perpignan, pour faire moins de 55'

 

6 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 17-05-2007 à 16:21:00

Salut
C'est super de pouvoir se prélasser à la plage avant d'aller courir. Nous, en Normandie, on a les vaches ...
En écrivant : ..au moment où je les double, le vent soulève mon short, pour leur offrir un vue sur mon postérieur ... Tu t'es rappelée de mon CR sur la course de Multonne ? Enfin, c'est sympa d'encourager les pauvres gars à la ramasse.




Commentaire de gdraid posté le 17-05-2007 à 21:57:00

Laisse faire les coups de vent, sur ton anatomie, moumie !
Personne ne s'en plaindra, surtout pas les coureurs !
Et puis ce genre de courant d'air, sous les dessous de Marylin, provoque encore beaucoup d'émotion, à la simple vue des photos...
Merci pour ton récit pétillant comme du champagne, et bravo pour ta course, âprement disputée jusqu'au bout.
JC

Commentaire de espace_marathon88 posté le 17-05-2007 à 22:31:00

Oh quelle astuce ingenieuse pour doubler ces deux messieurs mdrr.
Bravo pour ton chrono sur ce parcours plus dur que prévu.
Sympa de voir bigout66 sur beaucoup de tes courses.Il faudra faire une course en couple si ca existe par chez vous :)
recupere bien et merci pour le cr.

Commentaire de Say posté le 18-05-2007 à 15:59:00

Ah Moumie et ses finish avec le Sieur Bigout! Un grand classique de Kikourou désormais :-)

Merci pour le CR et à peluche

Coli, pas_de_serviettes_de_plage_distribuées_ici...

Commentaire de bigout66 posté le 19-05-2007 à 21:24:00

Salut,

encore un très bon CR qui restanscrit bien l'esprit de la course.
Effectivement, je n'ai pas vu que tu avais doublé la fille sur la ligne vu que je me suis arrêté 50m avant la fin...félicitation donc !!!
Pour l'objectif - de 55 minutes, on va essayer de l'atteindre ce dimanche aux 10kms de Perpignan où je vais une fois de plus te pousser dans tes derniers retranchements !!! :-)

bisous et à demain donc ;-)

Commentaire de Kiki14 posté le 14-04-2008 à 13:53:00

oui encore un récit de course exaltant....je dirais peut être un peu "short" ..... non je plaisante....merci moumie pour ce beau petit moment de course

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran