Récit de la course : La Course du Viaduc de Millau 2007, par La Tortue

L'auteur : La Tortue

La course : La Course du Viaduc de Millau

Date : 13/5/2007

Lieu : Millau (Aveyron)

Affichage : 2367 vues

Distance : 23km

Objectif : Pas d'objectif

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

osez Millau !

Osez Millau !

 

Bon, on n’a pas vu le Mac Do à Millau, mais on a vu le pont, enfin, là bas, ils disent le « Viaduc » !

 

Ah ça pour l’avoir vu, on l’aura vu le viaduc : de près, de loin, d’en bas, du dessus, de devant, de derrière, de jour, de nuit, sous le soleil, sous les nuages ! mais, y’a pas à dire, c’est du bel ouvrage ! on se demande même comment un anglais a pu concevoir une telle « merveille » !

 

 Le we a encore été mémorable et on est revenu avec plein de souvenirs dans la tête !

 

Après un voyage sans histoire en passant par la Corrèze, le Lot et l’Aveyron (pétard, ce que c’est beau ces coins là !), on se retrouve en fin de journée ce samedi à Millau, toute la bande à l’ourson réunie composée par l’Agneau et la Mouette, Arnaud (à qui on a toujours pas trouvé de surnom), l’oursonne et l’écrevisse, et des copains toulousains qui rigolent pas avec les piques-niques ;-)

 

"L'écrevisse et un bout d'ourson à l'AAB du soir"

 

AAB du soir sans histoire, petite visite by night de l’ouvrage et nous voilà en ce dimanche matin ensoleillé près à attaquer la « course du Viaduc » dont ce doit être la première et la dernière édition car ça doit être une méga organisation que de fermer une autoroute pendant plus de 2 heures pour laisser passer 10500 gugus en short et tout remettre en état pour que la circulation reprenne ses droits.

 

23 ou 24 km, je sais pas, rien de bien inquiétant, mais je suis quand même un peu inquiet quand je vois l’agneau et l’ourson attaquer un échauffement « sérieux » comme s’ils allaient se faire la course de l’année, alors qu’il s’agit d’une coursette du dimanche à caractère essentiellement touristique. On est à 15’ du départ et je baille à m’en décrocher la machoire, et j’ai pô du tout, mais alors pô du tout envie de me faire mal !

 

"ourson et agneau aux dents longues, prêts à partir !"

On

 

On se met au fond du sas et comme l’avenue est pas large, on va se retrouver complètement bloqué et bouchonné. Tant mieux, ça partira moins vite ;-). La sono crache un « ameno domino » difficilement audible mais qui donne un peu de solennité à l’instant. L’ambiance me rappelle un peu celle des départ du Médoc, mais en beaucoup moins festif, et chacun à le sentiment qu’il va quand même participer à un truc pas commun !

 

"on est pas tout seul dans le sas"

 

 

Sortir de Millau n’est pas une sinécure et les premiers km se faisant sur une petite route le long du Tarn, la progression ne sera pas évidente. L’agneau va même percuter une jolie brune qui doit encore s’en souvenir ;-) Et avec tout ce monde, on a réussit à paumer l’ourson après…200 m de course ! Arnaud me dit qu’il est devant ! Ca m’étonne pas de lui, à vouloir pourrir tout le monde, il a du filer à l’anglaise et essayer de se faufiler dans la marée humaine. Je lève les yeux, mais je ne vois point ce désormais célèbre débardeur bleu électrique  du « CAC ». Mais, avec l’agneau et Arnaud, on arrive à rester tant bien que mal ensemble jusqu’au pied du pont.

 

On passe dessous pour mieux juger de la hauteur

 

 

Arrive alors la montée qui sera le  seul moment pénible de la course. Non pas que ce soit très raide ni très long (300 Dm de D+ en 3 km), mais c’est l’étroitesse de la route et la densité de coureur qui rend la progression très difficile. Je vais quasiment tout monter dans le caniveau ou sur le talus pour pouvoir monter tranquillement.

 

Dans la montée vers le viaduc

 

Mais nous sommes récompensés de notre persévérance car après le premier ravito au sommet de la côte, on attaque le Viaduc ! on est venu là QUE pour lui, alors on va en profiter : clic clac photo, on s’arrête, et on pose devant les piles et le panneau : pfiout ! Que c’est haut et que Millau parait bien petit vu d’ici !

 

l'agneau

 

 

 

 Le soleil s’est caché, et il y a un petit vent frais. Domage pour la beauté des photos. Je ferme la fermeture éclair de mon maillot kikourou que je me suis fais une joie de monter jusqu’ici !

 

kikourou y était ! 

 

 

 

C’est un vrai plaisir de courir sur ce Viaduc ! d’abord parce que la largeur de la route permet de courir à son aise et aussi parce que la vue est géniale. J’avais peur que l’on ne voit rien de là haut mais en fait les gardes-corps sont en plexi et ils sont « ajourés », donc on voit très bien la vallée du Tarn d’un côté et la cuvette de  Millau de l’autre. Pour raison de sécurité, des bénévoles postées tous les 200 m environ empêchent gentiment l’accès à la BAU et quel plaisir de courir sur cet ouvrage d’art incroyable avec vraiment le sentiment de vivre quelque chose d’unique !

 

heu-reux !

 

 

 

On passe la mi-course matérialisée par une belle arche gonflable un peu avant la fin du Viaduc en 1h19, inutile de vous dire que c’est pas rapide du tout, mais on est venu là pour faire du tourisme !

 

Au bout du viaduc, demi-tour gauche et zou, on repart dans l’autre sens pour à nouveau 2.5 km de pur plaisir et en plus cette fois, en descente !! parce qu’il faut vous dire qu’il est pas plat du tout le viaduc. Au moment du demi-tour, j’ai cherché devant puis derrière l’ourson, mais toujours rien en vu. Je suis même un poil inquiet pour l’ursidé ! Se serait-il envolé ?

 

Arnaud sur la berge sud

 

En route pour la descente

 

On est toujours tous les 3 avec l’Agneau et Arnaud, mais si la descente fait pousser des ailes à Arnaud, je sens que l’Agneau commence à peiner un poil. Je ralenti pour l’attendre un peu, pensant que nous allons pouvoir finir ensemble tous les 3 ! Mais après un nouveau ralentissement photo, je perds Arnaud de vue et je ne le reverrais qu’à l’arrivée ! C’est qu’il va vite le petit jeune et pour sa deuxième course, je sens qu’il a de l’avenir….

 

Avant d’attaquer la longue descente vers Millau, je m’écarte de la route pour profiter des dernières vues sur le Viaduc et faire des photos sans coureur dans le champ de vision. Du coup je perds l’agneau. Au dernier ravito, je ne vois pas d’agneau et donc persuadé que je suis bon dernier des zanimos, je vais faire une descente à fond pour essayer de rattraper tout le monde pour ne pas me faire trop chambrer à l’arrivée.

 

Il est pas plat du tout ce pont !

 

Elle est rigolote cette descente. La route ou le chemin est assez étroit avec des passages de forte pente et la densité de coureur étant beaucoup plus faible que tout à l’heure, on peut vraiment allumer. Les cuisses vont être bien sollicitées d’autant que de temps en temps un petit raidillon vient casser le rythme.

 

Dans la longue descente

 

L’arrivée parc de la Victoire (2h14) intervient plus vite que je ne le pensais et je n’ai toujours pas revu les zanimos ! je retrouve Arnaud juste après l’Arche, et finalement, arrivent l’Agneau puis l’Ourson qui étaient en fait derrière : je pouvaient toujours leur courir après….

 

Arnaud, Ourson, Tortue, Agneau après l'arche d'arrivée

 Ecrevisse et Oursonne de retour du marché, pas trop fatigiées apparement ;-)

Petite ballade au marché du terroir ! j’ai du gouter au moins 10 spécialités locales en 100 m ;-) Puis douche et pique nique géant sur une gravière sympathique au bord de la Dourbie. Encore un grand merci  aux toulousains pour ce festin ! Une petite sieste bercée par le doux chuchotement de la rivière et c'est déjà l’heure du retour, avec étape à Vierzon cette fois, nettement moins joli par là ;-(.

 

Un petit agneau grillé ?  Pique-nique géant au bord de la Dourbie La fine équipe 

Un bien joli week end avec des zanimos sympathiques !

 

Arnaud est un sacré espoir. Il est d’ors et déjà embauché pour compléter la zoo team pour le raid Normand

 

L’agneau avait peut être pas encore récupéré de Paris puis de son semi couru 4 jours avant mais il s’est bien arraché et vu sa tête à l’arrivée, il a du « taper dedans » !

 

Quant à l’ourson, quand il mange pas, il dort ! et il a encore trainé en route ! mais avec un gabarit comme le sien, le jour où il va se lâcher on pourra plus le suivre, c sur !

 

l'ourson : quand il mange pas, il dort ;-) la preuve en image

 

 

Kenavo les poteaux !

 

Bien amicalement,

La tortue

    

12 commentaires

Commentaire de l'ourson posté le 15-05-2007 à 00:38:00

Mouarfffff ! Merci la Tortue de me prédire un avenir pareil.. mais ne rêve pas trop car je n'ai jamais aimé le sport avant mes 40 balais et je n'ai pas beaucoup de "foncier" à revendiquer;-(...
En tout ca ce w-e a été formidable et unique bien sûr!!...

Commentaire de akunamatata posté le 15-05-2007 à 00:45:00

merci la tortue pour les photos de ce belle ouvrage!
balade originale en effet

Commentaire de titifb posté le 15-05-2007 à 00:58:00

Ah, votre week end n'a pas eu l'air triste !!! Le nôtre non plus d'ailleurs...dommage de ne pas s'être rencontré (les casquettes seront un bon signe de reconnaissance.)
Cette course était vraiment magique. J'ai bien reconnu ma course dans ton récit (surtout le fait de perdre son groupe !).
A bientôt j'espère !

Commentaire de gdraid posté le 15-05-2007 à 09:50:00

Comme si on y était, La Tortue !
Ton récit, et tes photos, m'ont permis de rêver un instant, comme présent sur cette course unique !
Encore merci pour le pic-nic, au bord de la Dourbie, où je me suis virtuellement invité, durant quelques secondes, à votre si belle fête !
JC

Commentaire de Le Bulot posté le 15-05-2007 à 12:07:00

Bravo, beau WE que tu nous fait partager, domage pour le soleil mais la joyeuse troupe de Kikoureurs que vous étiez la bien remplacé.

le bulot

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 15-05-2007 à 12:55:00

Qu'il est beau, qu'il est beau, ce récit à Millau !
Merci Damien pour ce joli voyage en images.
Ici, pas de pointage du chrono au km, on sent que du plaisir.
C'est la course à pied comme je l'aime, tran-quille !

NoNo_l'escargot_du_Revermont_jamais_vu_Millau...

Commentaire de Souris posté le 15-05-2007 à 14:19:00

Convivialité, Convivialité et convialité mais aussi Amitié!!!
Quel beau WE que vous avez du passer...

Bizzz
La Souris

Commentaire de kikidrome posté le 15-05-2007 à 16:45:00

Super les photos et le récits ! moi, j'ai du mal à en redescendre de ce pont !

Commentaire de Say posté le 16-05-2007 à 11:46:00

Je veux une AAB Kikou/zoo sur le TGV!!

Merci pour cette tranche de vie si agréable au milieu de notre joli sport.

A peluche

Coli

Commentaire de agnès78 posté le 17-05-2007 à 00:25:00

Un grand MERCI damien pour ce récit d'une très jolie course en images...
Merci pour cette bonne humeur, cette convivialité et cette amitié qui transparait!...
J'espère que l'Agneau grillé aveyronnais, s'en est sorti indemne!
Gros poutoux et à très binetôt, j'espère.
agnès

Commentaire de moumie posté le 17-05-2007 à 12:23:00

comme kikidrome j'ai du mal à redescendre du pont également.
merci pour les photos et de nous avoir fait vivre cette course

Commentaire de calimero posté le 17-05-2007 à 21:56:00

Ca c'est du lourd!!

Du beau, du grand, du convivial ou je n'y comprends que dalle!!
J'en rajoute une couche, je suis vraiment un blaireau de ne pas être venu!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran