Récit de la course : 100 km du Périgord Noir 2004, par j2f

L'auteur : j2f

La course : 100 km du Périgord Noir

Date : 24/4/2004

Lieu : Belves (Dordogne)

Affichage : 2179 vues

Distance : 100km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

vendredi 23 avril arrivée à belvés dazns la soirée chez un copain de longue date.La joie des retouvailles me fait oublier l'approche du départ.
Le soir nous partons à la pasta party ou j'espére retrouver des ufos, que je ne voie pas.
samedi 25 avril lever à6 h 00apres une nuit agitée, le stress de la course à venir.
7h 30j'arrive au départ, les petites rues de belves se remplissent, les retrouvalles entre coureurs, les derniers conseils, ça ressemble aux prémices d'une course . eh oui plus que 30 minutes.
au loin j'aperçois un maillot ufo, une petite tape sur l'épaule, presentations, c'est le squale qui vient pour le50 km et se rassrer pour son objectif, les 100 km de millau. Nous parlons un petit moment, une photo souvenir et le départ est donné.
Je me sens libéré, plus de stress, il ne reste que la course, les 4mois de préparations sont oubliés, je suis sur mon nuage, pourvu que ça dure.
La sortie de belves approche et qui voilà, cyrano à l'arrêt qui attend annick. nous nous sommes rencontrés à millau2003 .je le trouve affutés, pas étonnant avec ses dernières performances.Ne voyant pas annick nous continuons à 3 ufos.
quelques centaines de métres plus tard le maillot d'annick, que c'est bon de courir ensemble, d'avoir mis un visage sur des noms.
Mes jambes accélérent, aprés un bonne chance à annick, cyrano et le squale l'écart se creuse. Un km plus loin nouveau maillot, c'est fijo, un petit échanges de paroles et chacun continue sa route.Je ne reste pas seul longtemps car au km 6 je rejoins mmi. Nous restons ensembles jusqu'au km25 . Jai l'impression que nous sommes des moulins à paroles, les kms défilent le temps s'oublie, nous dissertons sur l'ultra, le forum, bref, que de bons moments. Tiens une image me reste, la chute au ralenti de la compagne de mmi (sans mal).
Vers le km26 , mon rytme s'accélére et après un bonne chance à mmi et sa compagne me voilà parti seul.
Les kms défilent les échanges avec les autres coureurs font passer le temps plus vite. Aprés4 h 04de course j'arrive au marathon, le même temps de passage qu'à millau. Je pensais faire mieux mais tant pis.Les 50km kms arrivent, la chaleur se fait sentir, les faux plats et le vent de face aussi. Je me dis qu'aprés avoir gravit les côtes de millau, je peux supporter celles du périgord.
les kms continuent, la chaleur devient plus forte, je passe plus de temps au ravitaillements. Le km65 , j'aperçois nicole mon épouse et des amis, ça met du baume au coeur et j'oublie ma fatigue, je me sens bien à nouveau.au km 70 , je les revoie, quelques mots au ravitaillement et rendez vous à sioac au km94 . Je suis reparti dans ma solitude, mais n'est ce pas le plaisir du coureur de l'ultra. J'alterne marche et course. Je rencontre michel d'orleans, un bon bout de chemin ensemble et de nouveau seul. C'est de plus en plus dur. Siorac en vue, joie de revoir nicole un bref instant, encouragements des personnes au ravitaillement et plus que 6 kms.
ils seront longs ses kms mais je me refuse à marcher car je peux encore arriver dans mes objectifs.
Ouf, la côte de belves en vue que ça va être dur, je l'attaque en marchant, tiens un reste de courage dans le dernier km.
je me remets à courir et l'arrivéeest là. quel soulagement.
objectif atteint10 h27'03" et une50 ème place au général.
c'est merveilleux, un bonheur m'envahit, je suis sur un nuage.
merci à tous les ufos qui m'ont encouragés sur le forum et aussi bravo à tous ceux qui étaient à belves
jef

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran