Récit de la course : La Montheze 2007, par moumie

L'auteur : moumie

La course : La Montheze

Date : 29/4/2007

Lieu : Theze (Pyrénées-Atlantiques)

Affichage : 570 vues

Distance : 13km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

course la monthèze

 

Ce w-e s'était retour au source chez mes parents à côté de Pau (64), alors quoi de plus normal que d'entraîner mon père dans une course?

 

Sauf que, bien que sportif, la course à pied, n'est pas sa tasse de thé avec ses problèmes d'articulation. Tant pis, il ferait n'importe quoi pour sa fifille...Mort de rire

Allez dimanche matin, après une courte nuit pour ma part, nous voilà parti pour un 13kms à côté de chez moi. Mon père n'est pas rassuré et moi non plus, car contrairement à Perpignan, ici ce n'est pas plat et puis je ne fais que des 10kms d'habitude.

Arrivé sur place, nous retirons nos dossards et regardons le profil de la course. Aie aie aie... Surprise

Allez courage. Le départ est donné avec plus de 10mns de retard, et nous sommes à peine une soixantaine. Evidemment dès le départ, nous sommes les derniers, Embarrassémais c'est pas grave, notre but est de courir ensemble, c'est la première fois et nous sommes autant l'un que l'autre fier de le faire.

Surprise, nous allons avoir un copain, qui court à la même allure que nous. Très vite, je vois à la tête de papounet, qu'il regrette de ne pas m'avoir suivi en vélo, mais dans la famille, on ne montre jamais ses faiblesses, alors il tiendra le coup.

Jusqu'au 6' kms plus ou moins en descente, tout va bien et à mon grand étonnement, je ne suis pas fatiguée. Cool

Après le ravitaillement du 6ème, ça se complique, car nous avons un premier dénivellé de 800m très difficile. Intérieurement je rigole, car les conseils que je donne à mon père pour gérer la côte, d'habitude c'est le kikoureur Bigout66 qui me les donne. Merci

Au milieu de la côte, nous rattrapons notre copain qui avait pris de l'avance mais qui marche. Je sens le dilemme de mon père, je marche avec lui, ou je suis ma fille qui court très doucement pourtant. Personnellement je sais que si je m'arrête dans la côte je ne repars pas. Allez on continue pour arriver sur une belle descente.

En bas de la descente, nous avons un deuxième ravitaillement, qui nous permet de reprendre des forces, car nous sommes au 8èmes kms et devant nous, nous avons de nouveau un dénivellé de 2kms cette fois.

En fait, cette partie de la course était difficile par la longueur, mais le premier dénivellé était beaucoup dur. Nous sommes contents de nous, car nous l'avons bien géré et en plus, nous avons doublé deux personnes, et ça donne du beaume au coeur.

Allez plus que 3kms maintenant, et sur du plat ça devrait aller, mais je sens que papounet à mal, et ne dit rien. Il est fort ce papa, là il tient au mental, car au niveau souffle et mucles, tout va bien, mais les articulations lui rappelle qu'il y est allé un peu fort aujourd'hui.

Sur les 200 derniers mètres, j'accélère, mais il ne suit pas. Papa fatigué? Il va se laisser battre? Non.

De bonne guerre, je lui dit que s'il ne me rattrape pas c'est qu'il est « nul ». Et là, la magie de la compétition entre père et fille s'opère et sur les 50derniers mètres on arriva coude à coude et heureux d'avoir fini ensemble.

Nous avons fini la course en 1H20, objectif que je m'étais fixée.

Je suis ravie d'avoir fait cette course, car elle était plutôt agréable dans la campagne béarnaise et surtout papounet m'a accompagné, et j'en suis super fière.

Merci papa et merci Bigout66 pour tous tes conseils que j'ai appliqué pour servir de lièvre à mon père et qui nous a permis de terminer sans difficultés.

6 commentaires

Commentaire de gdraid posté le 01-05-2007 à 19:15:00

Bravo moumie !
Comme j'envie ton papounet !
J'ai pourtant 2 grandes, et jolies filles que j'adore et qui m'aiment, mais aucune d'elles, ne saurait courir plus de 100m.
Alors je cours seul, et les emmène toujours dans ma tête...
JC

Commentaire de ch'ti vincent posté le 01-05-2007 à 20:27:00

Trop sympa ta course, accomplie d'un a l'autre en compagnie de son papounet.
Les courses en famille sont toujours de bons moments.

Commentaire de zakkarri posté le 01-05-2007 à 20:31:00

Merci pour ce cr attendrissant, c'est sympa ce sprint familial !
a bientot !

Commentaire de espace_marathon88 posté le 01-05-2007 à 21:24:00

Super sympa cette course en famille. bravo donc a tous les deux pour cette course qui n'etait pas des plus simple.
Et j'espere que tu arrivera à le ramener sur d'autre course lol.
a+

Commentaire de cedre posté le 02-05-2007 à 10:38:00

Génial Moumie
Te voila maintenant coach dans le plus pur style bigout66.
J'ai en, tout cas adoré ton récit.
Félicitations à toi mais aussi à papounet ;-)

Commentaire de bigout66 posté le 03-05-2007 à 09:10:00

Félicitation pour ta course que tu termines en ayant respecté ton objectif.
Je suis malgré tout surpris de voir
les difficultés de l'ami Gégé qui me surprennent un peu car les quelques fois où j'ai couru avec lui, il ne m'avait pas semblé qu'il peinait autant.
Ou alors il a fait semblant pour se faire chouchouter par sa fille chérie (rourou) :-))
En tout cas bravo à lui également d'avoir terminer sans se plaindre (mois étonnant ça).
Pour des raisons personnelles cette course me laisse un peu nostalgique et me rapelle la période où j'ai cotoyé cette belle ville de Pau et j'aurai eu plaisir à la faire avec vous.

Bisous.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran