Récit de la course : Sacré Trail des Collines - 35 km 2007, par vboys74

L'auteur : vboys74

La course : Sacré Trail des Collines - 35 km

Date : 1/4/2007

Lieu : Tullins (Isère)

Affichage : 1783 vues

Distance : 35km

Matos : Orizaba, Corsair C-wx, mitaines, porte-bidon, tee-shirt ML, gilet Odlo...GPS

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Histoire d’un week-end au « taquet » !Samedi 10h00 du matin, je dois emmener ma femme et mon fils à la gare (75km). Quelques minutes avant le départ, je donne un dernier coup d’œil sur kikourou et je tombe sur le post du Sacré Trail des collines à Tullins. Je repense au fait que ma famille part une semaine sur Lyon et que la maison va manquer de vie ! Je commence à me dire que je pourrais les emmener à Lyon et rentrer dimanche soir afin de reprendre le boulot Lundi matin…oueh pourquoi pas ! En plus je verrai le beau-frère, maître Capello. Ca fait quand même un max de route et de frais soit 650km… Et si je rentabilisai le déplacement par une petite course….à Tullins !Et me voilà sur la route avec comme objectif de faire une course en revenant de Lyon, le Sacré Trail des collines (35km, 1335m de D+) alors que 15j plus tôt je terminais la Ste Victoire (44km, 2300m de D+)péniblement!Arrivé sur Lyon, préparations des affaires, discutions, repas, quelques plans pour la futur maison du Beauf…il est déjà minuit ! Je me couche, je me lève tôt, déjeunes et reprends la route ! Arrivé sur Tullins facilement . Je suis en avance, je récupère mon dossard, aperçois une équipe kikourou en bonnet orange...Je retourne dans une ruelle annexe ou je suis garé afin de me changer tranquillement. Ca sera corsair en bas, tee-shirt ML en haut et gilet Odlo, ceinture porte bidon, 4 gels, mes mitaines et mes pompes Orizaba. Pour la première fois, je décide de m’échauffer, d’une part car c’est un circuit court (35km…) et roulant et d’une autre part, le départ est raide ! Echauffement de 30 à 45mn…mais tout doux ! Le départ est retardé, je trottine un petit peu. Je vois toujours un petit pool de kikoureurs que je rencontrerai au gré de la course…grâce a leur bonnet ou autres effets ! Dans cette optique je me place en dernier, mais vraiment en bon dernier, et ceci dans l’idée de remonter(si possible) tranquillement les kikoureurs et de faire connaissance. C’était sans compter le fait que lorsqu’il fait chaud, on tombe, pas la chemise, mais le bonnet et là plus de signe de reconnaissance !Une première cote dans le parc sur un chemin large et propre. Le flux met quelques secondes à partir avec quelques arrêts de temps à autre. Ca discute , ca rigole, l’ambiance est à la fête en queue de peloton. Je trottine régulièrement et remonte petit à petit tant que le chemin est large le temps de se mettre en jambe et dans le bain ! Après cette courte cote, une belle descente en single trace. A la fin de celle-ci, avant de reprendre la route et d’attaquer une montée de 250m de D+ et 2.5km, je rejoins le premier chapeau orange ! C’est Thunder, un padaone avec qui j’ai discuté quelques fois sur MSN à propos de l’UTMJ car il connaît bien le coin et a pu me proposer une étape à proximité de St-Claude, merci. On tape la discute le temps de se présenter…Raidlight, mes mitaines, ça prochaine course…Mais a papoter comme ça, on se prend à cavaler « un peu vite », je suis un peu rapide. Voilà 35-40mn que nous courons, j’ai toujours pas bu (toute les 15mn) et je vais bientôt avaler mon premier gel (toute les 45mn), d’ailleurs Matthieu lui boit toutes les 10mn et mange toutes les 30mn,non ? C’est la plus grosse des montées avec 300m de D+ et 4km environ. C’est à ce moment là que je le quitte vers la fin de la cote pour me retrouver en solo pour le reste de la course…plus un kikoureur en vue (plus de bonnet) ! Au kilomètre 8.3, je tombe sur le premier ravito, une table à gauche (35km) et une à droite (15km). Je grignote une espèce de pate et quelques figues en marchant, un verre d’eau…et je prends soin de jeter mon gobelet dans les poubelles juste après les tables ! Pourquoi je dis ça, ben parce qu'encore des gobelets au sol, une dizaine à quelques centimètres des poubelles… excusez moi l’expression, mais ce sont des « co..... » et rien d’autre, même les leaders mériteraient une petite remontée de cales !:evil: Je poursuis le chemin, oui un chemin large et humide…d’ailleurs je pense à ce moment qu’il y a trop de route, trop de chemin, pas assez de « Trail », mais ce n’est que mon avis. Pour moi, et ça pourrait devenir un débat amical, Course Nature ou Trail. Comment déterminer la désignation d’une course. Je pense qu’on est ici entre la course nature (roulant, pas technique, beaucoup ravito…) et le trail (technique, dénivelé, plus autonome…). L’idée objective pour moi est la vitesse moyenne qui est relativement importante…mais bon l’essentiel est de se faire plaisir et c’est la cas.Dans la montée, j’ai pensé un moment être trop couvert mais la suite me renforcera dans l'idée d’être partis comme ça. Sur les hauteurs, ça caille, un petit vent froid souffle…les bénévoles doivent largement ramasser !Redescente(je ne me souviens plus trop) puis l’avant dernière grosse cote 150m de D+ et 1.5km. C’est ici il me semble que l’on franchit le sommet près d’un barbecue…miam ! Mais j’interpelle un coureur sur la position du point d’eau , mais il a un doute comme moi. Zut moi qui voulait prendre un verre.Bref je trace dans la descente sur chemin puis sentier glissant, je me lâche complet dans les descentes afin de ne pas reproduire cette mémorable descente de la Ste Victoire, doublé par Riri51 ! C’est a moi de dépasser maintenant !En entrant dans le village on retrouve la route, encore elle, et le point d’eau ou une dame me tant un verre. Je cherche ensuite la poubelle, mais elle le récupère, merci. J’allonge le pas sur la route kilomètre 12 ou 13 puis rentre de nouveau dans la forêt. Le bas de la descente (4km, 250m de D-) est en vue. On entame un virage serré sur le goudron vers la droite, avant de retrouver un chemin carrossable encore assez sec, mais raide. Je double un gars dans la montée alors que devant j’aperçois une féminine tout de noir vêtu qui est la seul à courir dans la cote. Cette montée est longue (250m de D+, 3km) et finis sur un faux plat montant difficile à courir ou les écarts restent comme ils sont. Des Vététistes me croisent à fond les manettes et m’encouragent, je m’écarte car j’ai les jetons de prendre un cailloux dans la tête !A partir du sommet 18emes kilomètres, le dénivelé positif est quasi terminé, il faut allonger encore et encore et tenir. C’est une succession de petites cotes roulantes et de grands plats. Nous sommes sur un chemin carrossable mais boueux à souhait ou je trouve, mes Orizaba et leurs crantages font merveilles (mes ultra103 auraient été à l’arrache). Je double un gars en running qui patine… Comme beaucoup je passe sur les cotés dans les broussailles ou la forêt quand c’est possible ! J’ai le bas du corps recouvert de cette boue glaiseuse brune bien connue des forêts de Chambaran ! C’est une belle forêt principalement de chênes et le sol est entièrement recouvert de feuilles mortes aux tons brin, qui par endroit cachent des trous d’eau ou simplement quelques cailloux…prudence ! Ca caille pas mal, mais je suis couvert ! Après une montée sur une petite route, je retrouve un ravito en eau, le monsieur me remplis une moitié du bidon, mais il n’a déjà presque plus d’eau… Je répare pour un bout de 75m de D+ ou un coup de moins bien me fait passer en "Cyrano" juste pour le raidillon ! Ici tout le monde court…mais moi j’alterne. Personne n’arrive a me passer, car l’addition « marche-course » est plus rapide que « course » seule. En effet, j’alterne de manière précise (durée) la course a un rythme supérieur à la normal, le cœur monte à peine plus quand course à allure classique. Puis je marche (vite) jusqu'à que mon cœur soit revenu à un rythme normal, vous suivez ?L’addition des deux, fait que je ne perds en « aucun cas » du temps, mais je tire du bénéfice pendant la marche ou le corps se calme. De cette manière j’ai pu sur ce moment m’économiser un peu sans rien perdre pour repartir de plus belle sur les plats suivants . Grosses successions de flaques de boues, de feuilles, d’ornières…un peu de piment ! Kilomètre 27 et dernier ravito qui est le même que le premier, en effet le circuit est en forme de 8, au croisement, c’est le ravito. La table est quasi vide, alors qu’une deuxième table se trouve sur le coté mais en dehors de l’itinéraire, curieux. Je passe mon chemin et utilise mon 3emes gels. Descente sur le dernier point d’eau ou l’itinéraire utilise une single a flanc de pré dominant la vallée, je double une marcheuse et boit un dernier coup au 30emes kilo juste avant la dernière descente de 5km jusqu'à l’arrivée. Avant de repartir, des jeunes m’indiquent que c’est la fin, qu’il ne reste plus grand chose….mais c’est un bon poisson d’Avril des campagnes.Je rigole un moment car un coup d’œil sur le GPS qui m’indique encore 5 km ! Un petit remerciement pour les gens restés la en plein vent, et je fil dans le pentu !Descente à fond les manettes, je dépasse un peu, mais je manque de louper plusieurs virages pour cause de « dérapages fortuits et incontrôlés » ! En rejoignant la route un peu fort, je manque de faire le saut de l’ange et le jalonneur ici présent m’aide à négocier ma route !Un chti faux plat montant (non indiqué sur la carte) me pousse à ralentir un peu, quelques marcheuses me rabrouent les étiquettes car les coureurs les empêches de progresser dans les zones de single, amicalement bien sur ! Désolé M’dames ! J’allonge encore un chouilla, je passe un concurrent qui me glisse un sympathique « vas y ! ». Il reste 200m , 100m puis c’est la ligne d’arrivée… dans 30mn je serais embarqué dans ma voiture et déjà sur le retour.:( J’ai les jambes nickel, les articulations OK ! Je reste dans la tenue du moment, mais me couvre un peu. Je pars manger et écoute la remise du 15km et le tirage des lots. Je déguste a vrai dire une saucisse, un truc de fou, excellente, tip-top, onctueuse a souhait, chaude…miam !Je pense reconnaître Titifb sur l’estrade avec son autocollant Kikourou…mais je dois déjà partir. Snif !Points négatifs : - Trop de goudron - Trop de chemins carrossables - Pas de salé sur les ravitos - Trop de ravito en eau (un peu d’autonomie ne nuit pas…) - Attention au pointage à l’arrivée, c’était limite de passer au travers. - Mettre des conteneurs poubelles de 300l, comme ça plus d’excuse à ne pas les avoir vu !(je parle pour les concurrents…) Points positifs : - Possibilité de s’inscrire sur place. - Balisage du circuit impeccable (10/10) - Vu sur le Vercors - Passages en forêt de Chambaran - Organisation général pour une première édition - Repas Bio avec ça saucisse du feu de dieu ! - Disponibilité et gentillesse des bénévoles. - Lieu de départ (parc) même si la cote qui suit calme un peu ! - A refaire ! NB: Heu! J'ai failli me fraller la cheville en sortant du repas, sur une marche, retenu par une sympathique mamie!

6 commentaires

Commentaire de thunder posté le 06-04-2007 à 21:39:00

heu... Vboys ce CR mais ma parole nous avons connus les même déboires mais toi avant moi :P
Porte toi bien

Commentaire de titifb posté le 06-04-2007 à 21:47:00

Salut Vboys74 !
Quel timing dans ton organisation ! Ton CR est Très instructif pour moi (j'ai fait le 15 km). Dommage que tu sois parti si vite j'aurais bien aimé faire ta connaissance de visu ! Apparemment, toi tu m'as vue sur le podium (ça sert les signes de reconnaissance...)
Bravo pour ta gestion de course.
A bientôt peut-être sur une course où tu auras davantage de temps !

Commentaire de amibugs posté le 07-04-2007 à 11:01:00

Salut Seb,
Une "piote" course apparement bien sympa. Cela donne un bon entraînement poussé tout en prenant du plaisir ; et puis il y a la saucisse à l'arrivée... rien que pour ça, ça valait le coup de courir 35 bornes !
A +
Stéphane

Commentaire de raideur69 posté le 07-04-2007 à 17:52:00

Sympa ton CR,bravo pour ta course,c'est vrai "définition des courses,nature ou trail".
Dommage que nous ayons pas pu faire plus ample connaissance,alors,A+

Commentaire de vboys74 posté le 07-04-2007 à 18:15:00

Merci à tous pour vos petits messages!
Encore une fois je renouvelle mon voeux de vous rencontrer tous et toutes, amis Kikoureurs!
seb

Commentaire de rapace74 posté le 08-04-2007 à 00:40:00

pffffffffffff

un 74 viens a ta rencontre et tu ne cherche meme pas a le voir.... bon l'etait loin deriere c vrai...
bravo pour ta course a bientot j'espere

manu

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran