Récit de la course : La Montée de l'Ermitage 2007, par cedre

L'auteur : cedre

La course : La Montée de l'Ermitage

Date : 1/4/2007

Lieu : Ales (Gard)

Affichage : 1035 vues

Distance : 3.65km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Un bonjour à la Madone ....

Dimanche 1er avril 2007. Aujourd'hui c'est la montée de l'Ermitage. Non, non c'est pas un poisson d'avril , c'est bien aujourd'hui que l'association Courir en Cévennes a programmé l'ascension de l'Ermitage histoire d'aller saluer la madone qui domine la capitale cévenole et porte son regard protecteur sur les alésiens. La distance ne devrait pas poser de problème : seulement 3,6 kms mais le charme de cette épreuve c'est la montée de 1200 mètres qui amène en haut de l'Ermitage. J'ai récupéré mon dossard le samedi et mon heure de départ car c'est un contre la montre avec des départs étalonnés toutes les 30 secondes. Il faut donc que je sois présent sur la ligne à 10h02 précises, ce qui laisse le temps de se préparer tranquille. Oui mais voilà, il pleut sur Alès ce matin. Je décide donc de partir en footing de chez mes parents où j'ai passé la nuit, histoire de m'échauffer tout en ralliant la place de la Mairie : lieu du départ. Il fait pas chaud et ne voulant pas m'encombrer de superflus, je suis parti en tenue de course : short - tee-shirt manches longues , le dossard dans la poche prêt à être épinglé.... J'arrive tranquille sur l'aire de départ où les premiers concurrents ont déjà lancé l'épreuve.... J'échange quelques mots sous la bache déployée du café du théatre, je file dégourdir mes guibolles dans le quartier et arrive 10h00. Le speaker (déguisé en vamps) et son adjoint (en poseidon) m'appelle pour prendre place sur la ligne.La pluie redouble à ce moment-là. Génial. 10h02 pétantes , je m'élance le long de la rue Jules Cazot, traverse la grand rue Jean Moulin : c'est plat mais bien mouillé. Je grimpe 2 à 2 les escaliers qui permettent de rejoindre le Quai Kilmarnok que je traverse grâce aux bénévoles qui font la circulation. Je me retrouve sur le pont de Rochebelle, puis prend à gauche Quai des prés rasclaux jusqu'à la route de Saint Jean du Pin qui marque le début de la grimpette. Je suis bien et j'ai passé le 1er kilo en 4mn05. La montée est entamée au lieu dit de Saint Raby où se trouve une ferme écolothèque que j'allais visité pendant mon enfance alésienne à l'école primaire.(Souvenir, souvenirs....) Sous les encouragements des bénévoles (courageux sous la pluie battante) et des concurrents en ayant fini et redescendant vers Alès, je passe le 2ème kilo marqué au sol en 9 minutes (je pense que ya 1 petit souci de balisage). Le dernier kilomètre approche donc et là ça grimpe sec et il faut relancer sans arrêt avec tous les virages qui jalonnent la route.Je parviens a rattrapé quelques coureurs qui ont pris le parti de marcher quand le pourcentage s'élève. A l'intérieur d'un virage , j'ai l'agréable surprise de reconnaitre Zak qui est venu prendre quelques photos (sympa).

 

Je continue pour ma part ma montée vers la madone et franchi la ligne en 16mn58 s et tout trempe.

Le temps de boire un coup et manger un morceau, je jette un coup d'oeil au panorama qui surplombe Alès mais le temps ne facilite pas la vue et je commence à avoir froid.Je décide de redescendre par la même route histoire de discuter un peu avec Zak que je retrouve là où je l'ai laissé à l'aller. On échange nos impressions , discute de kikourou bien sur. Je le laisse car je suis gelé et prend rdv pour Vergèze le we prochain dans le cas où lui est rétabli et moi décidé à faire la course. Je fini ma descente en trombe (c'est + simple que la montée même si ça glisse) ne manquant pas de soutenir les coureurs qui montent et les bénévoles qui subissent la météo. C'était en tout cas bien sympa malgré le temps. Mais c'est dur de gérer des distances si courtes. Je pense du coup faire la montée du Castellas à Rousson le 8 mai : épreuve du même type. Allez je vais me sécher au chaud ....

4 commentaires

Commentaire de agnès78 posté le 02-04-2007 à 12:22:00

Merci pour ton CR de cette grande classique du Sud et du pays de La Madone...
BRAVO pour ta course et cette montée pas facile du tout!Surtout sous la pluie...
Bonne course à vergèze
Bises
agnès

Commentaire de bigout66 posté le 02-04-2007 à 13:27:00

Salut Cédre
félicitation pour ta course sur une distance peu habituelle et qui présente un bon dénivelé.
Par contre madame aurait pû t'accompagner vu la distance :-))
@+

Commentaire de zakkarri posté le 02-04-2007 à 20:28:00

Encore un grand bravo pour ta course Cedre !
Tu avais une belle allure au passage des 500 derniers mètres !
Je suis ravi de t'avoir revu, et encore sur une course sur Alès ... lol
A +, et j'espere à Vergèze !

Commentaire de calimero posté le 04-04-2007 à 19:46:00

Bravo pour ton temps et surtout ton courage!
Effectivement Rousson, je l'ai fait l'an passé c'est vraiment hard (25% sur les 200 derniers mètres)mais celle là avait l'air pas mal aussi.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran