Récit de la course : La Sauta Roc 2007, par peky

L'auteur : peky

La course : La Sauta Roc

Date : 11/3/2007

Lieu : St Guilhem Le Desert (Hérault)

Affichage : 2173 vues

Distance : 26km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Sauta Roc 2007

Dimanche matin direction St Guihlem le Désert, dans l'héraut.
Le parking d'ordinaire payant est gratuit, il faut partir avant 14h00 selon la personne en charge de passer les badges.
Et oui ce village est tellement enserré dans une gorge que les places sont rares et réservées aus habitants et des parkings payant existent et fonctionnent toute l'année. C'est l'endroit le plus visité de l'Héraut, moyen âge, abbatiale avec cloître, trés joli.
A découvrir en avant saison.

Pour revenir à la course :le parcours a changé cette année le dénivelé est moins important D+1000 au lieu de D+1200 sur 26 km, avec la derniére difficulté occultée (une montée raide dans les tous derniers kilométres).

C'est ma 1ère Sauta Roc et je sais que le parcours reste quand même sélectif.
9h30, les fauves sont lâchés! je me place à l'avant du peloton car on démarre par un tour dans le village (rues étroites) et ensuite une montée en mono trace pratiquement.
L'allure est soutenue, le groupe que j'ai intégré avance bien et dés cet instant je découvre que l'attention doit être extêmement soutenue, pas le temps de regarder le paysage, il faur regarder ses pieds! car le sol est essentiellement constitué de pierres ou bien directement nous courons sur de la roche trés trés peu lisse, c'est un casse gueule assuré. Pendant 10km je suis toujours les mêmes coureurs et peu de personnes nous doublent ce qui est bon signe sur le rythme.
A l'attaque vers le poins le plus haut on croise une vingtaine de VTTistes arrêtés sur le côté qui nous encouragent, sympa.
On atteint le sommet du roc de la vigne aprés un passage dans une bois et on bascule vers le ravitaillement qui était situé à environ 12/13km (à confirmer)
Je chute à 1km environ du ravitaillement, dans un endroit facile sous des arbres, mon pied a heurté un afleurement de rocher.
Bilan : branche de lunettes tordue, choc à la pommette gauche, coude gauche, un peu, et cuisse gauche, beaucoup, griffés et éraflés.
Les collégues m'aident à me relever, un peu sonné. je les remercie et ils partent. Je reste 1mn accroupi et je m'inquiéte d'avoir un oeuf de pigeon en rentrant ce midi. Tant pis rien de cassé je continue, je prend un rythme médian et je fais gaffe surtout aux affleurements en descente, l'appréhension me gagne.
Au ravitaillement la Crois rouge présente me prête une compresse froide pour résorber le choc à la pommettte. je reste 5mn le temps que cela fasse effet et je bois et je mange, un bénévole rempli mon bidon, merci à tous.
les copines de club me passent à cet instant, je ne les reverrai plus.
je repars mais mon rythme a sérieusement baissé, je suis déçu j'avançais bien et je pensais faire un bon temps. Ce faux rythme, je vais le garder entre les 2 ravitos (trés rapprochés d'ailleurs l'un de l'autre, il me semble)
L'arrêt prolongé et la peur de rechuter et de me faire mal expliquent sans doute cela.

la descente finale me permet d'accélérer (modérement), un coureur derrière moi chute sans gravité. Retour sur le plat pour le dernier kilométre. 3h00mn11s à ma montre.

Je suis content quand même, je pense que j'aurais pu faire 15mn de moins.

Trés belle course mais trés technique et qui demande une trés grande vigilance, ce qui empêche de trop regarder le paysage par ailleurs somptueux. On court souvent à flanc le long de gorges.
La dernière descente vers St Guilhem est superbe, le chemin passe à un moment sur des arcades adossés à une haute paroi rocheuse. vraiment extra.

je pensais prendre l'appareil photo, mais à la dernière minute je l'ai laissé dans la voiture. j'ai peut être bien fait car il n'aurait sans doute pas apprécié la chute. Désolé pas de photos.

3 commentaires

Commentaire de titifb posté le 11-03-2007 à 19:54:00

salut !
Quelle dommage cette chute...enfin, en même temps, tu as eu de la chance, tu ne t'es rien cassé, c'est déjà ça. Mais ça n'empêche pas la déception...Tu auras ta revanche !
Bon courage, merci pour ton récit, j'ai eu mal pour toi !

Commentaire de calimero posté le 11-03-2007 à 20:04:00

Bravo pour ta course et remets toi bien de ta chute!
J'ai longtemps hésité cette semaine pour la faire avec un collègue, mais bon ce n'est que partie remise.

Commentaire de cedre posté le 11-03-2007 à 20:31:00

Bravo et bonne récupération.
C'est vrai que ça a l'air sympa.
A essayer au moins 1 fois....
bonne continuation !!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran