Récit de la course : Raid 28 2007, par IRON KLOUG

L'auteur : IRON KLOUG

La course : Raid 28

Date : 13/1/2007

Lieu : Bures Sur Yvette (Essonne)

Affichage : 2355 vues

Distance : 85km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mon raid 28 à moi

LE RAID 28 : RÉSUMÉ DE KLOUG

Le raid 28 vu du côté d’un tortionnaire ! Pas si fréquent ça !

Samedi 13 janvier 2007

Depuis plus de 10 mois nous préparons cette course. C’est carrément le jour J et nous savons déjà que nous entamons un des week-ends les plus longs de l’année

Balisage sans jardinage
8h00. Odile, Tristan et moi partons avec nos balises sous les bras
C’est 30 balises (presque le tiers en nombre) que nous allons devoir poser. Jano Lapin nous a confié la mission d’aller poser les épreuves spéciales, la spéciale C.O et la Mémory. Damodile et moi avons tracé et peaufiné ces deux épreuves. C’est pas moins de 40 heures que nous avons passé sur le terrain pour analyser, placer, vérifier, changer nos choix. Notre ami et président de club de C.O a la lourde charge d’approuver les tracés après que Jean-François, ouvreur de l’épreuve et trésorier de ce même club de C.O ait validé ceux-ci. Nous travaillons donc dans un processus d’assurance qualité.
Nos amis raideurs vont donc devoir affronter la magnifique carte des Vaux de Cernay (1/10000ème format A2 !) et une mémory juste avant le passage de la nationale 10.
La belle balise 33 : Ruine et source La balise 46 à la jonction des ruisseaux
Damodile est dans « l’eau » le tronc qui m’a permis de passer n’y étais plus
Après avoir fait partie du pôle parcours, je me transfert au pôle logistique et communication.

Un nouveau départ
16h15. Les pôles logistique, accueil et contrôle vont installer la salle
Bien que partant de Bures, nous ne partons pas des lieux que les coureurs connaissent ! Ca a même fait gamberger les locaux car n’ayant fait aucune réservation de salle en mairie, ils se demandent bien où va avoir lieu le départ. Hahahahahahahahaha !
C’est en fait le château de Montjay, appartenant au ministère de la justice et disposant d’un gymnase, qui nous accueille. C’était juste le temps d’installer la partie accueil contrôle et la sono dans le gymnase que les premières équipes arrivaient. La salle est plus petite qu’à l’habitude nous allions devoir caser deux fois plus de coureurs que l’année précédente dans un espace trois fois plus petit. Loi de Murphy !

Ca chauffe dans la salle
21h15. La sono à donf !
Le maximum des équipes et sur place et l’ambiance est surchauffée, vu l’exiguïté. La sono diffuse des disques et mes annonces au micro empêchent les raideurs de se reposer. Pour ceux qui en avaient l’intention c’est raté et ce sera raté chaque année car ça fait partie de l’ambiance de St Tropez …. Excusez-moi je me suis trompé de disque. Un quart d’heure plus tard c’est le briefing. Papy Turoom et Jano lapin expliquent aux coureurs à quelle sauce nous allons les déguster et, et… Nous mettons tout le monde dehors, sauf les capitaines ! ???! ??? Que va-t-il arriver ?

Les équipes attendent chacune leur capitaine, les lampes frontales s’animent et d’agitent dans cette nuit douce et humide, sur le terrain de foot qui jouxte le gymnase

C’est parti
22h00. C’est tout vide d’un coup
Les capitaines sortent en trombe de la salle, enguirlandés des bandes de protection orange et blanche, ils crient leur bonheur de départ !! Il faut avouer que c’est le désordre le plus total, chacun cherche sa chacune, certains hurlent un prénom, un véritable capharnaüm, c’est très drôle, mais au final, chaque équipe retrouve son chef, tout devient alors plus fluide, les raideurs s’éloignent au fur et à mesure de nous, il ne reste plus personne sur le stade …
Je remercie TAZ pour ce moment de raid que je n'ai pas vu
Et personne dans la salle sauf les quelques bénévoles chargés du nettoyage. Papy Turoom est là pour nous filer la main. Je remballe pour le matériel audio et je n’ai plus qu’à le charger dans le camion. Je change de casquette et après être directeur du pôle communication je me transforme en pigiste du pôle logistique.

Une vraie logistique, qui travaille la nuit
04h00. Bernard et moi prenons les camions en main
De la course nous n’en verrons pas grand-chose. Nous avons quand même pu nous reposer trois heures avant de reprendre le collier. Bernard conduit les légumes et les victuailles, moi les consignes des coureurs. Nous ouvrons la radio sur 103.7 RVE ! Et nous entendons régulièrement les annonces de Papy Turoom et Jano qui eux sont sur le parcours ! Marrant de suivre la course de loin, très loin même. Et au détour du carrefour de Cernay la ville voila t’y pas que la course nous retombe dessus. Nous voyons l’équipe 49 réfugiée sous un abribus. Ils ont abandonné mais tout va bien, on vient les récupérer. On continue vers Epernon. Les routiers sont sympas et nous arrivons sur les coups de 6 h 15 ! Où en sont-ils de leur parcours les uns et les autres ? Ont-ils passé la spéciale C.O, la Mémory ?
Tiens une illustration avec des gens connus !!


Aménagements d’intérieur
08h00. Le gymnase d’Epernon, quel luxe !
Il n’y a plus qu’à installer les tapis, dresser les tables, décharger les sacs et le installer dans la salle, mettre en place l’estrade, les décors (pas de Roger Hart), la sono, la cuisine histoire de préparer les repas et puis on pourra se reposer un peu ! Le temps d’avoir fait ce qui est au-dessus et d’accueillir ceux qui n’ont pas eu la chance d’aller au bout, il n’est pas loin de 11 h 30. Et heureusement que nous avons vu, au fur et à mesure, les bénévoles qui étaient sur le terrain revenir vers nous car nous n’aurions pas pu aller aussi vite. Ingrat la logistique, face cachée du raid 28. Nous commençons à voir les institutionnels (Papy Turoom, DJYvon) arriver sur Epernon.

Les premiers
14h52. Esprit raid / latitude sport passe la ligne
Le temps de changer une nouvelle fois de casaque me revoici dans le rôle du mec qu’empêche tout le monde de dormir. Et Esprit raid fait encore très fort en laissant sur le carreau une seule balise, la 56 ! Une de la mémory de Damodile !!! Ils vont donc l’emporter.

Puis les arrivées se succèdent et c’est 43 équipes qui termineront au complet. 16 h 00 ! Tout le monde est rentré ! L’équipe Turoom s’affaire, qui a distribuer les repas, à établir le classement, à faire de l’animation, à commencer à ranger l’arche d’arrivée, à vendre des crêpes, etc, etc, etc…

Le podium a lieu à l’heure. Les résultats vous les connaissez.

On démonte les trétaux
18h00. L’équipe Turoom fait le ménage
Au propre bien entendu ! Les vestiaires qui côté garçons (ils sont plus nombreux il faut dire) sont moins clean que côté filles. Nous verrons l’horreur 15 jours plus tard sur le raid normand ! Pauvres bénévoles, je les ai plaint. Et puis la salle aussi. On range les estrades et on garde quelques tables pour savourer… le devoir accompli et un repas comme celui des coureurs… Il n’y a plus qu’à prendre la direction de Bures en pensant déjà (si, si) au raid 28 cru 2008…

Et puis on a quand même fêté ça 15 jours plus tard ! Juste avant le raid normand !!!





KLOUG

5 commentaires

Commentaire de L'Castor Junior posté le 01-03-2007 à 14:03:00

Merci Kloug pour ce récit du Raid vu de l'intérieur.
On sent toujours l'oeil aiguisé du traileur/raideur dans tes propos :-))
Merci à toi et à toute l'équipe TUROOM ainsi qu'aux bénévoles pour cette nouvelle édition pleine de bonne surprises, et à l'an prochain ! (euh, remarque, nous devrions nous croiser bien avant ;-)) ).

Commentaire de agnès78 posté le 01-03-2007 à 17:53:00

Marc, un ENORME merci pour ce récit qui me permet de revivre cette merveilleuse aventure plus d'un mois après. Une organisation FORMIDABLE, des bénévole ADORABLES, une aventure EXTRAORDINAIRE tant d'un point de vue sportif que d'un point de vue humain. Pour tout cela : MERCI BEAUCOUP et à l'année prochaine!
bises

agnès et Bourricot Fou!

Commentaire de agnès78 posté le 01-03-2007 à 17:54:00

Marc, un ENORME merci pour ce récit qui me permet de revivre cette merveilleuse aventure plus d'un mois après. Une organisation FORMIDABLE, des bénévole ADORABLES, une aventure EXTRAORDINAIRE tant d'un point de vue sportif que d'un point de vue humain. Pour tout cela : MERCI BEAUCOUP et à l'année prochaine!
bises

agnès et Bourricot Fou!

Commentaire de Cyr posté le 02-03-2007 à 15:58:00

Merci le Kloug pour ce CR et pour cette belle course (ainsi que tous les benevoles).

Amitiés

Cyril des Bouffons

Commentaire de Le Bulot posté le 14-04-2007 à 17:03:00

MERCI

LES CINQAMISRAID équipe N°33

Le Bulot

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran