Récit de la course : Les Templiers 2006, par nonodetrust

L'auteur : nonodetrust

La course : Les Templiers

Date : 29/10/2006

Lieu : Nant (Aveyron)

Affichage : 2570 vues

Distance : 66km

Matos : Chaussures Adidas XCR goretex, Maillot de vélo MC pour les poches et l'ouverture sur le devant, Short d'athlétisme, Sac à eau Husky (bof mais pas cher), poche dkt vélo trés trés bien,casquette, Petzl Tika

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Templiers 2006

Un petit CR des Templiers. C'est mon premier CR et mes premiers Templiers mais comme j'aime bien lire les CR des autres avant de me lancer dans un "gros truc", j'apporte ma pierre à l'édifice en postant mon expérience.
Mon temps 10h54; j'espérais 30 min de moins mais c'était avant le Roc Nantais.
Le départ de nuit (5h30) ne pose pas de gros problème, quelques kilomètres de route puis de grande piste, les frontales du « troupeau » permettent de suivre sans difficulté. Ici, le mot d'ordre c'est de suivre, ne pas se mettre dans le rouge. Pour ma part je cherche une dame type V2 V3 pas trop ambitieuse ou un V2V3 un peu bedonnant et je suis sereinement. Que les V2 V3 ne m'en veulent pas mais ils ont la sagesse qui évite de se cramer plus tard. Ensuite grande piste facile à l'aube. Ne rangez pas la frontale avant le 2° tunnel sinon c'est un peu galère.
Arrivée à Sauclière, tout va bien je prends une bouteille, remplis mon camelbag et rajoute ma poudre (DKthlon endurance neutre) stockée dans un petit sac plastique. A ce sujet, préférez les sachets refermables avec un zip ça évite de se battre avec le noeud du sachet (vécu). Je repars toujours très doucement. Surtout ne pas s'énerver, laisser partir les prétentieux. Au col de la barrière une grande piste forestière montant tranquillement permet de courir facilement alors que les stressés du départ sont déjà à la marche. La montée à St Guiral se fait tranquillement. La bascule sur Dourbies est assez facile beaucoup de grande piste.
Dourbies, même topo, je fais le plein de liquide et repars sans trop trainer. La montée à la crête du Suquet est sévère, certains sont assis au bord du chemin, d'autres font demi-tour. Monter à sa main ne pas se mettre dans le rouge. La bascule sur Trèves est parfois hyper technique. J'aurais peut être du prévoir les mitaines pour m'accrocher aux cordes, ça chauffe!
Trèves, je fais le plein, m'étire un peu et repars direct dans la pente. La montée jusqu'au km 50 fait des dégâts dans le peloton. On avait été prévenu la course ne démarre qu'après la Roucarie. Après ce mur un plateau vallonné permet de trottiner avant de descendre sur St Sulpice. Attention, descente très raide et pierreuse, rester bien lucide pour ne pas se retrouver très vite beaucoup plus bas.
St Sulpice, même cérémonial que précédemment, puis grande piste montante jusqu'au-dessus de St Sulpice. J'alterne marche et course car je me sens un peu entamé. La descente sur Cantobre est comme les précédentes ... infernale. La montée au Roc Nantais sera un gros calvaire pour moi, j'avance au ralenti, me traîne et ni la boisson, ni les gels n'auront d'effet. Une fois sorti de ce sentier qui ressemble plus à un ruisseau qu'à un chemin, il y a bien deux km de chemin, avant de descendre sur Nant. Les bénévoles annoncent 1 km ne pas les croire ils disent ça pour nous encourager. La descente est très raide au début (mains courantes) avant de se calmer un peu et de redevenir courable en étant très attentif. Deux petits "coups de cul" et c'est l'arrivée.
Les enseignements:
- L'entraînement: 60/70 km par semaine sont insuffisants pour espérer faire mieux.
- La logistique: boire toutes les 10 min dés le départ. J'avais réglé ma montre et suis sûr que ça m'a aidé (les débuts de crampes ne sont arrivés que dans la descente du Roc). J'ai été étonné de voir le peu de traileurs (dans le milieu du classement) qui boivent très régulièrement et attendent d'y penser ou d'avoir soif.
- oindre ses pieds et l'aine la veille et rebelote le lendemain. Aucun échauffement ni ampoule.
- un cachet de Sporténine par heure. J'ai aussi vu des gars avec des granulés d'arnica.
- ne pas surcharger son Camelbag: j'avais toujours 1,5 litres de trop à chaque ravitaillement et ai eu mal aux épaules sur la fin. Bien mesurer ses besoins lors des sorties longues, se donner une marge mais ne pas exagérer comme je l'ai fait; on le paie cher en fraîcheur et en douleur.
-amener sa poudre ne sert à rien, le Maxim super neutre de l'organisateur est réellement neutre et ne sature pas du sucré.
- on savait qu'il allait faire chaud, inutile de partir en collant long et de garder la veste jusqu'au bout. J'en ai vu qui suaient abondamment dans une telle tenue.
- la gestion de course: être patient: j'ai été compté 1238° vers le 50 ° km et fini 1095°. Il y a eu des dégâts dans le peloton. ceux qui se surestiment avant St Sulpice ou Cantobre le paient cher.
- les difficultés n'arrivent que dans la deuxième partie.
- Après St Sulpice, ne pas chercher à coller à tout prix à quelqu'un qui vient de vous doubler. S'il est vraiment plus fort, vous ne pouvez rien faire sinon vous le rejoindrez dans le Roc Nantais ou dans la descente finale qui en explose plus d'un.
Autour de la course:
- organisation impeccable, rien à redire, tout est parfait.
- ambiance extraordinaire, il y a du monde un peu partout pour vous en encourager et ça vous porte.
- paysages merveilleux.
- bonne ambiance dans le peloton, ça jacasse gentiment en plaisantant jusqu'à Trèves. Après, un peu moins...
Un grand moment, une grande course à faire au moins une fois.

2 commentaires

Commentaire de Say posté le 13-02-2007 à 17:54:00

Je ne peux que te remercier NoNo (Noël?) pour ton récit. Tu as abordé les Templiers de façon très humble face à ce gros morceau et pour tout te dire, j'espère bien pouvoir en faire pareil l'année prochaine. Vraiment, c'est sympa d'avoir laissé ton témoignage en retour d'expérience. Ca ne peut qu'être bénéfique aux autres.

A+

Coli

PS : au fait, bravo! Qu'elle devait être dure cette dernière descente....

Commentaire de philorange posté le 05-04-2007 à 21:06:00

oui madame il tourne en des milliers de pas qui ne mènent qu'à Nant! bravo pour ta course et ton cr, nono de trust!
phil.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran