Récit de la course : Raid Normand Hivernal - 45 km 2007, par La Tortue

L'auteur : La Tortue

La course : Raid Normand Hivernal - 45 km

Date : 27/1/2007

Lieu : Le Trait (Seine-Maritime)

Affichage : 2453 vues

Distance : 45km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Partager :

raid normand sympa

yo tou(te)s !

après m'être inscrit à la bourse aux équipiers, je me suis retrouvé embarqué à la 7ème hivernale du raid normand (dont ce sera ma troisième participation) dans une équipe composée de 2 nantais et d'1 normand que nul ne connaissait.
j'ai fait connaissance de mes 2 compagnons nantais, il y a une semaine lors d'une petite sortie d'entrainement bien gadouilleuse et c'est sur l'autoroute, accompagné également de l'ourson dont le tour operator a merdouillé un poil, que nous récupérons notre quatrième élément à proximité de Gacé.

une ébauche de stratégie se met en place dans la voiture. comme nous avons 2 cartes, il est décidé que nous orienterons à 2 en alternance, la pitaine et moi, une balise chacun son tour.

cette année, le départ a lieu de canteleu, banlieu immédiate de Rouen. la salle d'accueil est beaucoup plus confortable et spacieuse qu'au Trait et c'est avec tranquilité que nous retrouvons les 3 raids et quelques têtes connues : le klougy, damodile, notament.

comme d'hab, le brieffing est un long monologue insipide du grand gourou local et comme d'habitude le désagréable sentiment que le but de la course n'est pas de faire plaisir aux courreurs est criant.

avec pas mal de retard, le départ du 65 est donné. j'observe les pros à l'oeuvre. pour cette année, petite variante pour le "45" : il y a 2 CO à faire d'entrée. l'une annoncée comme technique de 7 balises à reporter sur carte au 25000ème pour 7 km et l'autre plus facile de 4 balises cartées pour 3 km. le pitaine a décidé de faire la "grande CO", il part avec thierry sur le 7 km et je reste avec michel pour faire la promenade, ce qui avec le recul est une erreur car Michel est de loin le plus costaud de nous 4 et il aurait du partir avec manu (le pitaine) sur le 7, afin d'économiser thierry pour la suite.

nous ramassons les 4 balises en sens anarchique (c - b - a - d) ce qui est aussi rapide et nous évite d'être englués dans le paquet ce qui donne un poil d'intéret à l'affaire et nous voilà tout chaud à attendre le retour de nos deux camarades. il faudra que l'on m'explique l'intérêt de séparer l'équipe comme ça d'entrée ?? après une bonne demi-heure d'attente à se refroidir; les voilà qui reviennent. ce n'est qu'à ce moment là que l'on nous remet notre premier road book. je suis désigné au repport. c'est la première fois que je fais ça. je me suis longuement entrainé les jours précédents, mais j'ai quelques ésitations. comme manu repportent aussi sur sa carte, cela fait qu'au final aucune erreur ne sera commise. et zou nous voilà vraiment partis tous les 4.

j'oriente sur la premièe balise. aucune difficulté, il suffit de suivre le chemin....et le troupeau ;-(

manu prend le relais sur la 2 pendant que je regarde les options pour la 3 et ainsi de suite jusqu'à la deuxième CO où notre petite tactique fonctionne parfaitement . l'orienteur "en attente" préparant le poste suivant et surveillant quand même l'orienteur de tête pour éviter les auffargismes aigus. Arrivés sur la première balise de la CO, j'espère pouvoir récupérer la carte puisque manu a fait la première. que neni, le pitaine garde la carte de CO. bon, je ronge mon frein d'autant qu'à part quelques petites ésitations bien légitimes, il s'en sort vachement bien, notament sur la 15 où il nous fait une très belle attaque de poste. il y a tellement de monde sur cette CO que si l'on est sur zone il suffit de lever la tête pour trouver quelqu'un qui poinçonne ;-( bof !

à la balise 16, manu va nous faire un merdouillage joli. il nous amène pour attaquer la balise par le haut, alors que nous avions décider de l'attaquer par le bas. bon, j'ai pas la carte sous les yeux et comme il s'en sort pas mal du tout jusque là, je laisse faire, il m'a l'air sur de son coup. et puis tout à coup, après avoir pas mal grimpé, il s'arrête, réfléchi, ésite et finallement prèfère attaquer la balise par le bas , et zou nous voilà revenu à la balise précédente pour se recaller. il ésite encore et finallement me dit : "prend la carte, j'ai un coup de moins bien, je la sens pas" ????? pardon ??? hein, quoi ? bon alors d'accord mais, j'aimerais savoir où on est sur la carte et d'où on vient. pas de réponse. bon, j'essaie de me recaler, trouve la cloture de la propriété privée que je cherchais, la longe et en suivant le troupeau, on finit par arrivée sur la 16, un peu au bol. 1/2 heure de perdue, alors que si manu avait continuer dans sa première option, on s'en sortait bien. bon, faut voir le bon côté des choses, j'ai récupéré la carte de CO ;-))))

autant manu est un orienteur de "chemin", autant je suis un modeste disciple du Poc et avec moi ce sera donc tout droit d'une balise à l'autre dans ces bois très pénétrables en général. mes camarades sont un peu surpris au début, mais quand ils s'apperçoivent que les balises tombent régulièrement, tout va bien ;-) je termine la CO (je m'amuse ! hi! hi !) et on reprend avec manu notre alternance d'orientation sur la carte au 25000 jusqu'au bivouac. mais je note un certain "grippage" dans la machine dans le sens où quand j'oriente, manu intervient pas mal sur mes choix ce qui ne me gène pas tant que ça mais surtout ça l'empèche d'étudier correctement la balise suivante ce qu'il fait qu'il lui faut de temps pour revenir dans la carte à chaque fois.

mine de rien, nous arrivons impeccable au bivouac , et là : le coup classique, tout le monde part se restaurer et je me retrouve tout seul pour faire les repports. come je savais que ça arriverait, no problem, je m'installe tranquillement sur le capot d'une ouature et commence à reporter. il y a beaucoup moins d'azimuth distance , mais plus de définition "jonction de parcelle", j'aime pô ;-(

j'ai déjà reporté 6 ou 7 balises quand je me rend compte que je viens de reporter une balise qui n'est pas du tout sur la route à priori prévue par le traceur. curieux ? en fait, manu étant arrivé entre temps, je comprends mon erreur. j'avais tout simplement aligné l'est de mon rapporteur sur le nord de la carte. bof, une ch'tite erreur de 90°, une paille ;-))

après un arrêt que j'ai trouvé un poil long, nous repartons. il faut préciser à ce moment là que, juste avant le bivouac, il y a une balise que nous avons poinçonnée à l'aller. ensuite les définitions sur le deuxième road book sont données à partir de cette balise, mais aucun de nous 4 n'a penser qu'il fallait repoinçonner la même balise en ressortant (quek intérêt d'ailleurs ??) ! erreur, qui nous fait prendre 1h de pénalité au final.

j'ai un peu de mal à trouver la piste qui mène à la première balise après le bivouac et nous reprenons ensuite notre alternance qui fonctionne pas trop mal, sauf que manu intervient de plus en plus dès que je m'arrête un instant, même si je sais ce que je fais, mais que je veux être bien sur de prendre le bon chemin en faisant un petit coup d'azimuth de sécurité. bon, je vous cache pas que ça m'agace un poil maintenant, mais je dis toujours rien, jusqu'à la balise suivante où ayant tenter une coupe, nous tombons sur une cloture infranchissable qui m'oblige à revoir mes projets et alors que y'a pas le feu du tout, manu repasse devant et nous relance dans une autre direction. la balise est très facile, et nous la cueillons sans problème mais ces zig zag forcés par la cloture et par les changements de tactique incéssants m'ont franchement agacés, aussi je décide qu'il est l'heure du petite mise au point. je demande donc que si l'on doit continuer à orienter en alterance, il faut que l'orienteur "d'attente" se concentre sur la balise ultérieure et qu'il fasse confiance à l'orienteur de tête . manu me dit quenon, que ça marche bien comme ça "en échangeant" nos points de vue, et je lui dis que non et que je veux plus continuer comme ça, quitte à lui laisser la carte s'il le souhaite. pas de problème. ce sont nos 2 petits camarades qui démèllerons la situation en faisant remarqué à manu que ça fonctionnait vachement bien au début quand l'orienteur de tête était seul dans ses choix. ok, on décide donc de continuer en alternance en étant plus vigilant sur les consignes.

même si toutes ces explications ce sont déroulées de façon très cordiales et amicales, il va s'en suivre un léger flou bien légitime où manu qui devait orienter sur la prochaine balise, se trouvant déstabiliser me demande de la faire. moi même un poil encore dans mes pensées, je merdouille un poil et nous arrivons sur la balise suivante en faisant un petit détour, mais finalement peu pénalisant car très roulant.

pour me faire "pardonner", je laisse manu orienter sur les 2 balises suivantes ramassées sans aucun problème.

alors que la troupe commence à fatiguer, la 41 (je crois) se situe au sommet d'un raidillon mémorable qui achèvera définitivement thierry, et qui mettra out aussi manu, qui me laissera la carte jusqu'à l'arrivée car il m'avoura être dans le pâté.

michel est en plein bourre (2h40 au marathon, quand même), il trouillote à tout va ces dernières balises qui sont assez sympa , je trouve. sur les dernières balises on se tire la bourre avec l'équipe du klougy. à l'avant dernière balise, on est encore ensemble. je trouve tout de suite la sente qui mène directement à la dernière balise et zou y'a plus qu'à rentrer. alors que c'est moi qui commence à accuser le coup physiquement voilà t'y pas que mes deux "macabés", sentant l'écurie proche se mettent à cavaler comme des lapins. rha, pfiout, j'arrive pas à suivre, 20m 30m, l'écart se creuse. plus j'ai l'impression d'accélérer, plus j'ai l'impression qu'il s'éloignent. mais tant pis, je force car je veux absolument pourrir le klougy ;-) à 9h50, nous franchissons main dans la main la "ligne" d'arrivée, comme d'hab au raid normand dans l'anonymat le plus totale ;-( mais là encore, maintenant que je suis au courrant, ça ne me fait plus rien. quand je pense qu'au raid 28, la dernière équipe qui franchit l'arche gonflable est accueilli comme des héros sous les hurlements du kloug et avec le bol de soupe de l'amitié ! quelle différence. bon, il suffit de le savoir qu'au raid normand, on y va pour faire SA course dans son coin. course cela dit très bien organisée, même si cette année, j'ai trouvé le parcours un peu "monotomne" avec uniquement de la forêt. avec finalement assez peu d'orientation (hors CO) à faire, où il fallait surtout bien suivre les limites de parcelles et ne pas se louper aux muiltiples carrefours entre les routes, les sentiers, les chemins et les limites de parcelles.

après avoir attendu lonnnnnguement les "3 raids" ;-))) nous voilà, après avoir pris congé des parisiens et des raid28ards, repartis vers Nantes. Manu et Thierry verront pas beaucoup la route ;-)
je laisserais le volant à l'ourson le temps d'une petite reposette et finallement nous regagnons nos pénattes.

pour finir : une course qui malgré ses "défauts" conservent tout son intérêt, comme toutes les courses à équipes d'ailleurs. j'y retournerais, c sur ! la stratégie à 2 cartes, avec 2 orienteurs se connaissants bien devrait être redoutabelemnt efficace en étant bien huilée.

j'ai vécu une aventure humaine nouvelle que je ne connaissais pas. cette situation à "2 chefs" fut finalement rigolotte, et malgré mon "mauvais caractère", tout le monde avoura avoir passé un bien bon moment ! l'équipe bien que ne se connaissant quasiment pas a bien fonctionnée au final. j'étias j'avais arrivé aussi tôt au raid normand, j'ai même vu la fin du podium, où pour la petite histoire, orient'a fond s'est fait pourrir ! une fois n'est pas coutume !

sur les classements, je pige pas, on nous donne 1h30 de pénalités. portant on a toutes les baloches, sauf celle qu'il fallait poinçonner 2 fois ? bof, on s'en fout, et comme ça finalement, l'ourson m'a pourri ;-))


kenavo les poteaux !

2 commentaires

Commentaire de dave76 posté le 29-01-2007 à 11:22:00

ce cr resume bien la nuit la plus longue que j'ai connu avec mon groupe.place maintenant a la recuperation .a+dave76

Commentaire de l'ourson posté le 29-01-2007 à 13:30:00

Bravo la Tortue ! Pour un come-back sur raids hivernaux, c'est un sacré come-back ki fait chaud au coeur :-) .. et je suis content de t'avoir pourri ;-).. car il va te falloir remettre le couvert pour régler ce petit détail entre nous à moins que nous fassions équipe ensemble la prochaine fois !!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran