Récit de la course : Raid 28 2007, par LtBlueb

L'auteur : LtBlueb

La course : Raid 28

Date : 13/1/2007

Lieu : Bures Sur Yvette (Essonne)

Affichage : 3338 vues

Distance : 85km

Objectif : Pas d'objectif

13 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Une fille, des gars et une loco

Bonjour,

Nous sommes le 17 Janvier 2007; 3 jours se sont écoulés depuis l'arrivée du Raid28 et j'ai encore beaucoup de mal à revenir sur terre. Pourtant, 2 jours de réunion de crise avec mon client coréen "préféré" devraient m'aider à réussir mon atterrissage post-Raid28. Il n'en est rien et les images du week-end continuent à défiler, les unes après les autres, me rappelant que je n'en avais pas espéré un résultat aussi abouti

1èr épisode : Avant le Raid28

2ème épisode : Partir ensemble, terminer ensemble

3ème épisode : Conclusion

====

1er épisode : Avant le Raid28

Janvier 2006, à 10km de Nogent le Roi (Ville d'Arrivée), l'Ecureuil abandonne le Raid28, victime d'une entorse : l'équipe des "Degats des Zoos" continue en roue libre, orpheline de l'un de ses orienteurs. Nous franchirons l'arche d'arrivée à 4, classée 1ere des équipes incomplètes, tous contents d'aller au bout néammoins d'une édition particulièrement dure (50% des équipes à l'arrivée). Néammoins, l'arrêt prématuré de Sébastien nous laisse à tous un certain gout d'amertume, que nous nous engageons à corriger lors de la prochaine édition : quelques jours plus tard l'équipe est sur les rangs pour l'édition 2007 avec déjà une idée de l'objectif : "Partir à 5, terminer à 5" ! La tentative de retrouvailles lancée par le Lapouneur ayant avortée, nous maintiendrons néammoins des contacts (email) réguliers entre nous, histoire de tisser un peu plus les liens crées en ce dimanche de Janvier 2006.
Lorsque Septembre 2006 arrive, chacun d'entre nous est déjà quasi fin prêt à retourner affronter les froidures de la Beauce, et essuyer les fourberies de Papy Turoom, Maitre Kloug et Jano La Trace ! La Souris a remporté son duel avec l'UTMB. Le Shadock pompe toujours autant dans les sphères de l'ultra. Le Lapouneur, a découvert les Cerces en Juillet, et profitant d'un environnement favorable se maitient en forme. L'écureuil, est super motivé, et a décidé de se présenter en meilleures conditions que l'année précédente. Bref tout le monde tient la forme et chacun de nous est très motivé à l'idée de courir le 28 dans une configuration d'équipe connue.

Les semaines passent, et quelques brefs échanges permettent de confirmer chacun dans le role qu'il avait endossé au mois de Janvier précédent : Ecureuil et Lapouneur à l'orientation, la Souris dans le role de la féminine, le Shadock au poinconnage et le Blueb dans un 2ème mandat de pitaine.

La SaintéLyon est ensuite une occasion idéale de parfaire notre cohésion d'équipe, en même temps qu'une bonne sortie d'entrainement à 6 semaines du jour J . Malheureusement, l'Ecureuil ne parvient pas à se libérer , pris par ses obligations professionnelles : nous décidons néammoins d'y aller tous les 4, l'idée étant de courir tout du long ensemble au rythme du plus lent (principe de base du Raid28 par ailleurs). Un retour coréen, 2 jours auparavant, pourrait constituer une bonne excuse, j'ai énormément de mal pendant toute la première moitié de la Sainté ; et il me faut m'employer pour ne pas trop retarder mes coéquipiers . Sur la seconde partie, le rythme ayant peut être été moins élévé, je reprend du poil de la bête et termine plus sereinement . Au final, cette Saintélyon courue sans pression certes, confirme une excellente ambiance d'équipe et un vrai plaisir de courir ensemble.

Bref, le prochain Raid28 peut s'accrocher : les "Dégats des Zoos" sont prêts et vont pouvoir aborder sereins les dernieres semaines d'attente ! C'est sans compter sur la blessure, la plus grande crainte du coureur à pied à l'approche d'un événement...
D'abord le pitaine, histoire de se rassurer, après s'être trouver un peu mou à la Sainté, s'inscrit à une corrida juste avant Noël . J'en ressors effectivement rassuré par mon rythme sur le court. Par contre, dès le lendemain je ne pose quasi plus le pied droit par terre ; les chocs de la course, ont fait ressurgir une vieille douleur, qui m'avait laissé tranquille depuis quasi 3 années : à l'image d'un volcan en sommeil, mon genou arthrosé s'est réveillé au plus mauvais moment, histoire de me rappeler que j'ai plus de chance d'etre V3 à la belote qu'en course à pied (-: Vu l'intensité de la douleur à l'appui (même en marchant), je suis sceptique quant à mes chances d'être valide à la mi-janvier ; au bout de 2 jours, je préviens mes équipiers, la douleur étant toujours bien présente...et je broye un peu de noir (-: Néammoins, 3 jours de suite , je sors le VTT malgré la froidure, histoire de garder la forme, me mettant d'ailleurs dans le rouge.
Ces sorties vélo ont alors un effet assez inattendu : le genou se dégrippe, reprend un peu de souplesse, et la douleur n'est plus là 1 semaine après être apparu . Miracle ! Le chirurgien de la Tarine m'avait expliqué à l'époque que ces douleurs (passagères) sont souvent liés à un "micro morceau de cartilage" qui se détache et constitue un corps mobile dans l'articulation. Le jour de Noêl, je m'offre alors une petite sortie de 30' (sur terrain mou) pour fêter ce rétablissement miracle.

Yessss !!! Le nouvel-an passe avec ses sempiternels "Bonne année, Bonne santé" et il ne peut alors plus rien nous arriver, les amis , et bientot ca sera "Partir à 5, Terminer à 5" ;-) La logistique commence à se mettre en place peu à peu : les 3 équipes du Zoo ayant décidé de retourner au Flunch des Ullis, le samedi soir, je m'assure d'un bref coup de fil, que nous pourrons y être dès 18h soit avant l'ouverture normale. Puis chacun peaufine son voyage aller et retour vers/depuis la capitale . Tirant les enseignements des années précédentes (train loupés, podium écourté), chacun a décidé de rester sur Paris le dimanche soir pour profiter au maximum de l'après course.

C'est à 5 jours du départ qu'intervient la mauvaise nouvelle : coup de fil de l'Ecureuil qui me prévient qu'il vient de se faire une élongation (échographie à venir) et que ses chances de participer sont (quasi) nulles . Mauvaise nouvelle d'abord et surtout grosse déception pour notre Seb, qui avait à coeur de se racheter après sa mésaventure de l'année précédente. Il m'explique qu'il était prêt comme jamais... Ce désistement de dernière minute à un poste clef va nous obliger à quelques chamboullements , c'est certain... . Je suis très confiant dans le fait de trouver un 5ème coureur ,mais beaucoup plus circonspect à l'idée qu'il soit également orienteur. Néammoins après un coup de fil au Lapouneur (qui se sent d'assurer l'orientation seul si besoin), je poste un msg sur la ML, sur le site du Raid28 et sur le forum de Bruno Heubi : "recherche coureurs avec des notions d'orientation".

24h plus tard, nous avons 2 candidats pour une place :
- Bertrand (Hémérodrome), membre du forum de BH, 2h35 sur marathon et qui a, à son actif, plusieurs Raids de CO . Une brève conversation téléphonique nous éclairent sur les intentions de Bertrand ; nous sommes tous convaincus à ce moment là d'avoir trouvé la perle rare !
- L'Dingo, en sommeil sur la ML depuis un certain temps, et qui au dernier moment cherche à faire le 6ème dans une équipe

A l'unanimité , nous décidons alors de changer notre slogan pour "Partir à 6, Terminer à 6" ;-)) Hémérodrome assurera l'orientation avec le Lapouneur . Quant au Dingo, il aura pour mission d'être le 6ème élement, soit peu de pression sinon celle de ne pas nous perdre et d'être avec nous sous l'arche d'arrivée à Epernon ;-))

Ce changement d'équipiers de dernière minute est l'occasion d'un peaufinage concernant la stratégie et une revue des différents roles dans l'équipe ; il est difficile au Raid28 de définir une stratégie trop précise et détaillée, ne connaissant justement pas à l'avance les "entourloupes" préparés par l'équipe Turoom. Par contre, il est indispensable de se mettre d'accord sur un objectif et quelques grands principes, l'un d'entre eux étant notamment qu'il faut être prêt à changer de stratégie en temps réel en fonction des événements ;-)) L'idée principale, qui fait unanimité, est de faire la course devant, à savoir passer au PC (Points de controle obligatoires) disons dans la 1ère partie du classement, preuve que nous avons suffisamment d'avance par rapport aux barrières. Pour ce faire, nous déciderons en fonction de la feuille de route de shunter certaines balises (bleues) ou épreuves optionnelles. Dans un deuxieme temps, l'avance par rapport aux barrières devraient nous permettre de prendre plus de risques et d'aller également chasser les balises bleues . Bref , si cela se passe comme prévu, ces principes devraient nous permettre de "Partir à 6, Terminer à 6" tout en ramassant un maximum de balises, ce qui est quand même l'objectif du Raid28 ;-) Analysant rapidement notre score de 2006 (60 balises), j'en conclus qu'en se débrouillant bien, on pourrait avoir autour de 75 balises dimanche soir, les équipes sur le podium devant avoir récolté plus de 100 balises (107 prévues au total). Mais bon ne vendons pas la peau de l'ours(on), et faisons la course d'abord ;-)

Ce samedi, la Souris m'attend en Gare de Lyon à 15h30, à l'arrivée de mon train ; je suis chargé comme un baudet, devant me rendre en Corée dans la foulée le lundi matin. Nous faisons connaissance avec Hémérodrome à Chatelet et tous les 3 nous rendons au point de RV prévu dans une brasserie en face de la station RER "Le Guichet" (avant Orsay). Peu de temps après nous sommes rejoint par le Shadock, qui a déposé Bibi auprès des "Amis du Zoo" chez le Chacal, par le Dingo au volant de la Dingomobile familiale, et enfin par le Lapouneur, qui a utilisé son joker en se trompant d'heure d'arrivée ;-))) L'ambiance est bonne et Hémérodrome semble immédiatement à l'aise parmi nous .



Ses premiers témoignages confirment que nous aurons le privilège d'avoir avec nous l'un des hommes forts de cette édition 2007 ! Quelques bières plus tard, nous grimpons à bord des Dingomobile et Shadockmobile, direction Les Ullis pour le RV avec le Zoo.



Ce repas au Flunch fut un super moment de détente . Les amis du Zoo nous rejoignent (Papy, Bibi, Poc, Libellule et Chacal). Puis, c'est le tour des "3 raids sinon rien" (Raton Laveur, Ourson, Coccinelle, Agneau) . Entre temps, Papy Turoom et l'Electron de retour d'Epernon passent nous donner un bonjour sympathique. Dans la série des présences surprises, il y a :
- Le Dingo dont la présence à nos côtés en surprend quelques uns (nous avions "à peu près" gardé le "secret", malgré l'apparition du nom du Dingo parmi les noms des inscrits sur le site du Raid28)
- Le Gorille qui nous gratifie de sa désormais habituelle visite prévingthuitarde : merci à toi !
- La Tortue, dont la présence inattendue pendant ces quelques heures qui précédent le départ nous fait tous grand plaisir : chapeau et merci mon ami !



Nous nous retrouvons ensuite au gymnase du départ : "ouaouhhh, ambitieux cette année ! ils ont l'intention de faire rentrer 300 coureurs dans cette boite d'allumette !!!!" Disons le tout de suite, l'attente dans cette endroit éxigu ne sera pas le meilleur moment du Raid28 . Chaleur, mobilité réduite, perso je serai presque mieux dehors à contempler les étoiles (bon ok pour l'instant c'est bien bouché et les étoiles ca sera pour plus tard). N'ayant pas préparé mon sac à l'avance, je passe un temps infini dans un 1/2 m2 à trier, vérifier, ranger, re-vérifier, etc ... Aux 2litres d'overstim ds ma poche à eau, s'ajoutent 2 bidons (600ml) accroché sur les bretelles de mon sac (1 de coca, 1 d'eau plate).



Le passage au controle des sacs est encore plus étouffant . La souris commence à stresser et prendre des couleurs : il va falloir qu'on sorte de là rapidement! Après le passage au point photo (sans podium cette année), nous croisons Koline qui n'a pas perdu son sourire depuis 2005 ;-)



21h30 , heure du debriefing, moment ou l'on entre encore un peu plus dans le Raid28 . Jano nous donne quelques indications et recommendations. Puis, les capitaines restent seuls dans le gymnase pendant que les autres équipiers se rassemblent sur le stade de foot dehors. Le premier challenge de ce Raid28 étant à priori pour les capitaines de retrouver leurs équipiers, nous partons définir avec le Lapouneur un point de rencontre ;-)

Papy Turoom nous a réservé un départ surprise cette année : le report des balises n'étant à priori pas possible dans une aussi petite salle. Ainsi chaque capitaine se voit remettre à 22h, une carte format A4, indiquant dans Bures le lieu ou chaque équipe doit récupérer ses cartes et feuille de route. 22h, pan c'est parti ! En quelques secondes, je suis à l'extérieur du gymnase et je retrouve mes Dégats des Zoos à l'endroit convenu. Le troupeau assez désordonné gagne alors en ordre dispersé, un tunnel situé à quelques hectomètres ; sous le tunnel, joliment éclairé, chaque équipe trouve ainsi la feuille de route, les cartes, instructions, ainsi qu'un premier carton de pointage.

La fameuse feuille de route étant en ce moment dans les soutes à bagage de l'avion qui me ramènent de corée (avec mes chaussures, mes vetements, le tout dans témoignant encore de l'état du terrain et des marécages), le moment me semble judicieux de faire une petite pause dans ce récit, que je reprendrai un peu plus tard, lorsque, carte à l'appui et esprit un peu moins embué, le souvenir de notre cheminement me reviendra . Je vous laisse imaginer la suite ;-))

2ème épisode : Partir ensemble, terminer ensemble ====

Ayant récupéré, la feuille de route (sans les cartes un peu dispersées entre les différents membres de l'équipe), les souvenirs me reviennent peu à peu...

Nous avions quitté l'équipe 18 ("Les Dégats des Zoos") au moment de la découverte des cartes sous le tunnel éclairé... Nous sortons la 1ère carte de la pochette, reportons les 5 premieres balises vertes et sommes ainsi l'une des premieres équipes à nous lancer dans la chasse ! Le report des balises s'effectuera pendant toute l'épreuve de facon identique , par paquets de 5 à 10 balises, le choix d'aller faire ou non les bleues s'effectuant dans la foulée.
PP01 (1ère balise. Extrémité Sud du Pont) est trouvée sans mal après une petite course d'échauffement de quelques centaines de mètres. Nous dévalons le pont, croisons le Castor et la Parfaite Lumière et filons directement à la recherche de PP04 ("Coudrées" :angle du bois), en laissant de coté PP02 et PP03 , les 2 premières bleues. Nous atteignons le PC1 assez rapidement en même temps que l'équipe Raid-Up, des pros, qui finira dans le top5 . En ce début de course, le Lapouneur habitué à la navigation Raid28 sur carte IGN a pris l'orientation en main, permettant à Hémérodrome de se mettre dans le bain sans pression. Je ne me souviens plus bien d'ailleurs à partir de quand Hémé est passé à l'action, mais il me semble bien que le bougre ne mit pas longtemps à étirer la chenille des "Dégats des Zoos", la carte à la main ;-)

Le cheminement entre PC1 et PC2 nous permet de poinconner quatre balises vertes supplémentaires, notre stratégie nous intimant de bouder 2 balises bleues, jugées trop en dehors du chemin le plus direct. Nous croisons régulièrement l'équipe N°27 "Les Bouffons Du Sanglier" au sein de laquelle Cyril, que nous avions croisé à la Cromagnon mène l'orientation de main de maitre. Au moment d'arriver sur PC6, Hémérodrome et le Shadock nous abandonnent à une jonction de chemin et vont cueillir la balise un peu plus loin dans une dépression. Notre Dingo leur file le train... 5' plus tard, Hémé et le Shadock sont de retour, balise poinconnée, sans le Dingo ! Petit instant de panique , ca serait bête de perdre un équipier aussi peu de temps après le départ (je me remémorre à cette occasion ma boulette de Janvier 2005, ou j'avais réussi l'exploit de perdre mon équipe de nuit en pleine beauce... ) Un coup de fil et 2' plus tard, le Dingo ressort tranquillement de la pénombre, ouf... : un peu patatoïdé, j'en profite pour lui adresser "gentiment" un carton jaune ;-)) Ca sera le seul véritable coup de semonce de toute la course !
A PC2, nous sommes pile poil dans notre objectif (balises vertes en poche, avance sur le gros des troupes, moral au plus haut), chacun semble prendre son pied et être heureux d'évoluer dans cette équipe de choc ! C'est bon signe pour la suite!



Bref arrêt pour un report de quelques balises, où nous décidons d'aller prendre la température de quelques bleues. Notre choix se porte sur PP11, "Bois de Vaugondran : sommet de la butte, cote 109 (chablis)" ; bonne pioche, nous trouvons la balise après un assez long passage en foret. Une verte sans souci plus loin, nous décidons de tenter une deuxième bleue, PP13 (Bois de Vaugien, jonction de chemins sous le u de "Vaugien"). En approchant sur zone, chacun sent que nos orienteurs sont perturbés. Léger demi-tour jusqu'au croisement précédent, nous nous engageons dans un autre chemin : "mais où est PP013 ?" 5 petites minutes de jardinage, plus tard, nous voyons passer une équipe, dont l'un des équipiers tracte la féminine ; le truc qui me choque c'est l'état de non-fraicheur dans lequel se trouve la fille ; franchement à ce moment là, je ne mise pas un kopek sur ses chances d'aller au bout ... Et pourtant ils seront au bout !! Aurions-nous du les suivre ? Ca ne nous a même pas effeurer l'esprit . Nous prenons notre première sage décision de laisser tomber et de passer à la suivante... Cette période de la nuit est peut-être le seul moment ou j'ai réellement senti nos orienteurs hésitants. Quand t'es pas dans la carte, ben ... t'es pas dans la carte ;-) Mais la solidarité dans l'équipe fait que personne n'en veut à nos bisons futés affutés et personne ne leur fait non plus le moindre reproche. Après 2 demi-tours et plusieurs rencontres avec les "3 raids sinon rien" , nous finissons par tomber sur PP015, bien caché à l'angle d'un pré du Bois de la Guiéterie.
La période de tatonnement terminée, nous décidons de revenir sur les choix du départ et la confiance se réinstalle immédiatement. Nouveau report de balise à St Remy de Chevreuse, puis nous déboulons en bon ordre derrière Hémérodrome et le Lapouneur jusqu'au PC5, balises vertes en poche et balises bleues snobbées.

Il est 3h ; nous vagabondons depuis 5h, avons effectué d'après la feuille de route environ 22km, soit le tiers de la distance ; nous remettons notre carton avec un résultat honorable et conforme à nos objectifs de cette première partie de nuit : 19 balises vertes et 1 balise bleue dans la musette, 10 balises bleues laissées sur le terrain. 5 ou 6ème équipe à passer à PC5, nous avons de l'avance sur les barrières et avons bien l'intention d'en profiter dans les heures à venir pour être plus gourmand.
Hémérodrome commence à être chaud et son entente avec notre Lapouneur est parfaite. La Souris en reporter photo improvisé nous assurent des souvenirs mémorables pour nos vieux jours. Le Dingo est toujours parmi nous. Le Shadock retrousse les manches en vue des prochaines balises à poinconner. Et le capitaine veille au grain ;-)

Il fait chaud vous ne trouvez pas ? On transpire même cette année sur le Raid28, non ? Heureusement l'équipe Turoom est là, pense à vous dans ces moments là et dispose toujours d'une attraction susceptible de vous faire passer ce moment pénible, sous la forme d'une traversée de ruisseau "obligatoire" juste après PP31 . La première d'une longue série !! Pieds et mollets désormais à bonne température, la tribu des "Dégats des Zoos" repart vers la suite des aventures.

PP32 (Monument Pelouze), la prochaine balise verte, ne pose guère de souci .



Fort de notre avance horaire, nous avons décidé de faire un certain nombres des balises de la CO "Les Vaux de Cernay". Pas encore bien calé sur la nouvelle échelle de la carte carte de CO, la première bleue (PP33) nous résiste un certain temps. Nous esquivons la seconde (PP34) et sommes plus efficaces sur la suivante (PP35). Je n'ai jamais gouté au charme de l'orientation ,mais cette spéciale sur une vraie carte de CO commence à bien me plaire ; alors que nos orienteurs nous font progresser finement grâce aux éléments du terrain (chemins, ruines, relief, etc...), je suis plus attiré par la "méthode directe" , attaque de front du poste par azimuth ; bon il faudra que j'essaie de faire de la CO sérieusement un jour ;-)) En direction de PP36, la "mare de la parcelle 11" , nous traversons un sympathique tas d'ordures et d'autre cadavres de bouteilles, beurkkk ((-:

En cherchant la balise d'un peu trop près dans la mare, je passe subitement à travers une couche de vase et commence à m'enfoncer au grand damn des mes équipiers ! Coup de chance, y'a un fond (80cm). Par contre , pas moyen de sortir de là tout seul et mes chaussures de trails n'ont l'air d'avoir qu'une envie : rester au fond. Trop éloigné du bord, je m'en rapproche grâce à une branche tendue par la Souris, avant de pouvoir me hisser grâce à la poigne d'un de mes coéquipiers. Je trainerai une drole d'odeur de vase pendant un moment, jusqu'à ce qu'une traversée de rivière se présente. Moralité : au Raid28, prévoyez un déodorant !

Après avoir récupéré une nouvelle balise bleue (PP37), nous commettons l'erreur de remonter la piste cyclable trop longtemps . Bref, nous sommes contraint de revenir en arrière pour d'abord poinconner PP39, puis ensuite valider 2 bleues (PP40) et (PP41). Sur cette dernière balise, Shadock et Hémérodrome partent poinconner, pendant que le reste de l'équipe les attend à un carrefour, tout en reportant une jolie série de balises. A leur retour, le Shadock commence à donner des signes de fatigue et ne semble pas digérer les deux dernières bleues effectués à un bon rythme derrière Hémérodrome... Il est probable que notre poinconneur shadockien ne puisse pomper à ce rythme sur toute la durée du Raid et qu'une solution ne doive être mise en place pour le soulager tot ou tard . A surveiller...

Nos orienteurs nous amènent droit sur PP43 (une bleue), puis nous remontons tranquillement vers le carrefour des Vignes (PP44). Petite scéance de jardinage sur PP45 ("sur le rocher coté sud") à laquelle nous mettons sagement fin ; il est encourageant de voir que nos échecs sont généralement mineurs et se soldent en géneral par une perte de temps raisonnable : je n'ai pas le souvenir que nous nous soyons entêté à trouver absolument une balise qui se refusait à nous.
Grosse animation à PP46, balise bien en évidence sur un ilot à la jonction de cours d'eau, cours d'eau que chaque équipier doit traverser pour poinconner son bracelet !!! Personnellement, je suis tout content de laisser ici quelques particules de vase que je traine depuis un moment ;-) Histoire de se réchauffer, nous grimpons à 4 la butte qui suit,la Souris et le Lapouneur font une pause, pour découvrir dans le rentrant une nouvelle balise bleue (PP47).

A PC6 nous avons sérieusement rétrogradé sur le tableau des temps de passage (28ème) , résultat d'une chasse plus risquée. Cependant, installé dans le ventre mou, nous n'avons à priori aucune inquiétude à avoir vis à vis des barrières.
Au contraire, chauds, ils sont maintenant chauds les "Dégats des Zoos" .

Entre PC6 et PC7, notre musette se remplit de 5 balises supplémentaires (sur 6 possibles) dont 2 bleues au moment d'aborder la Spéciale Mémory ! Parvenus à PC7 au même moment , les "3raids" semblent avoir décider de shunter cette spéciale.
La nouveauté cette année est que le report de ces balises s'effectue directement sur la carte IGN au 25000ème.
Je suggère que nos 2 orienteurs qui sont forcément mieux dans la carte que nous autres , prennent les 2 premieres balises histoire de nous mettre sur le bon orbite pour la suite. Ainsi cela donne : 1: Hémérodrome 2: Lapouneur 3: Souris 4: Shadock 5: Dingo 6:Blueb . Nous sommes 6 ; nous avons donc 20" pour mémoriser la position de 6 balises à partir d'une carte au 11250ème exhibée par Damodile. Le report s'effectue sans souci. La première balise (PP55) est d'une simplicité déconcertante ;-) Nous perdons ensuite beaucoup de temps à ne pas trouver, a seconde balise (PP56) : elle fait mal celle là, au niveau du temps perdu et au niveau du Shadock qui s'est bien fatigué à courir après Hémérodrome (-: Du coup, nous décidons d'être plus prudent sur le reste de la mémory. Avant PC8, nous croisons Papy Turoom, venu vérifier que nous avions apprécié le "passage sous la voie ferrée à la cote 174" et pensé à poinconner PP58, sous le pont ;-) Nous décidons ensuite de filer chercher la 6ème balise (PP61), puis regagnons PC9, accompagné de Janolatrace qui taille la bavette avec notre DingoMarseillais de service ;-))

PC9, point d'accueil et bus prévus pour le rapatriement des abandons : aucun intérêt pour nous vu notre slogan "Partir à 6, Terminer à 6" ;-) Alors on continue les amis ! Il fait maintenant jour (8h). Petit coup d'oeil aux barrières horaires . Le premier couperet à PC10 est prévu à 12h (11h en fait si l'on peut vouloir continuer à jouer au "Raid28" entre PC11 et PC12). Nous avons une avance confortable. D'autre part ,l'équipe va bien : personne ne montre de signe de fatigue anormal. Bref, aucun risque à continuer la chasse aux balises ! On y va. Tout petit changement de casting néammoins : le Shadock ayant pompé toute la nuit derrière Hémérodrome, je lui propose de reprendre la panoplie de poinconneur pendant un moment.

Nous survolons la N10, puis nous aventurons dans un bois malfammé, véritable coupe-gorge, que l'équipe Turoom a certainement truffé de pièges plus vachards les uns que les autres. Tiens au hasard : PP62 au coude de la rigole du coupe-gorge ; et une traversée de rigole pour le poinconneur intérimaire, histoire de le mettre dans l'ambiance !

Notre cheminement vers les balises vertes suivantes, nous permet de croiser et recroiser nos amis les "3Raids". J'ai une pensée pour les "amis du zoo" qu doivent être derrière trop occupés à faire une razzia totale ! Perdu dans mes pensées, je me fais pourrir par l'Ourson au poinconnage de PP64. Nous retrouvons un peu plus loin le Ratounet, la Coccinelle et l'Ourson qui shuntent les balises et tirent tout droit pendant que l'Electron et l'Agneau poinconnent.

Juste après PP65, nous convenons de la nécessité d'un rapide arrêt histoire de recharger les batteries, retirer la veste revêtue en fin de nuit au moment où humidité et fraicheur se faisaient le plus sentir. J'embarque la veste du Dingo, en chaleur, qui n'arrête pas de ranger son appareil photo, sortir son appareil photo, etc... Et je dévore un mini sandwich au jambon préparé la veille. Slurp ! Excellent !

Après avoir ajouté les 2 balises vertes suivantes et constaté que nous sommes toujours dans les temps, nous décidons collégialement (ou presque ;-) ) d'effectuer la spéciale Azimuth . Allez les copains, donnez moi le cap et je fonce tout droit !!! Bingo pour la 1ère PP68. Sur la 2ème balise, quelques arbres un peu têtus n'ont pas souhaité me laisser le passage et m'empechent ainsi de tenir le cap ; bref nous jardinons 5 bonnes minutes sur zone, avant que notre Dingo ne s'écrie "Je l'ai" ;-) Les deux dernières bleues sont quasiment une formalité . 15-20' passées au total sur cette spéciale CO pour 4 bleues bonifiantes (total 1h30) . Comme dirait Maitre Kikourou , alias L'Boeuf du Zoo, alias Mathias, la "CO c'est trop bon, mangez en" ;-))

Une jonction de CET plus tard, nous fondons sur le PC10, remettons notre 2ème carton de pointage : 33 balises sur 42 possibles, soit un bilan en ligne, avec la stratégie de prise de risque progressif de l'équipe. Il est 10h00, soit 1h avant le débalisage, 2h avant la barrière horaire. Nous sommes toujours autour de la 25ème équipe à passer ici.
Notre Shadock a repris du poil de la bête. Le Lapouneur assure. Virginie se ballade et n'arrête pas de prendre des photos (elle doit nous manigancer un truc là). Le Dingo tient le choc. Hémérodrome monte en puissance et l'équipe se met au diapason . Je m'amuse comme un gamin à trouilloter à tout va. Cette dernière partie de Raid28, sans pression du timing, devrait nous permettre de nous régaler !

On repart comme en 14 ; Hémé sort le cake, Le Lapouneur les noix de cajou, chacun pioche à gauche et à droite , le soleil commence à pointer son nez nous confirmant qu'il fait tout sauf un temps de Raid28 ;-) Ca rigole, ca plaisante mais ca avance quand même. Hémérodrome, inoxydable, a pris la carte et mène la sarabande d'un bon train . Après PP73, facile, au "Carrefour des Tailles d'Epernon", la petite troupe part en file indienne à la quête de 2 balises bleues . Bingo et re-bingo ! Puis nous passons au pied du Chène Granget, célébrité de la forêt de Rambouillet .

Aurais-je commencé à ce moment là à avoir la tête dans le paté ? J'ai quelques trous de mémoire et une facheuse tendance à mélanger les balises, leurs positions, les CET, les mares jumelles ou non, les DLNI, les parcelles visités entre PC11 et PC12. Peut être faudrait-il que je demande à mes Trabucco et à mon collant Asics ? eux semblent avoir conservé quelques souvenirs de mes poinconnages (le collant Asic, cadeau de Noel, troué, lacéré que dis-je pire que celui du Boeuf à sa grande époque). Bref, le seul truc qui me revienne c'est que de PP76 à PP85, nous enfilons 10 balises vertes comme des perles. Notamment, je cède le carton de pointage au Dingo qui part seul poinconner PP83, au "coeur de la grande mare de la parcelle 13"... 5' plus tard, pas de Dingo, je pique un sprint à la recherche de notre 6ème élement. (bon on ne rigole pas, un sprint après 12h de raid28, c'est pas vraiment Justin Gatlin hein ;-) Je retrouve mon Dingo en facheuse posture de funambuliste, debout sur un tronc d'arbre au milieu de la dite mare ; il me confirme avoir poinconner la bonne case alors nous battons en retraite ;-))

Je crois que c'est à ce moment là que nous avons croisé les "kikourous" qui semblent avoir quelques soucis d'orientation.
J'accompagne Hémérodrome sur une balise pendant que le reste de l'équipe continue vers le prochain carrefour. Hémé va même chercher une seconde balise pendant que je regagne directement le point de ralliement. Notre orienteur est en pleine bourre et donne tout ce qu'il peut pour l'équipe. Nous sommes tous les 5 époustouflés par son punch ! Certes, nous avions pu juger sur le papier des capacités du bonhomme, mais le voir se démener en chair et en os, c'est pas mal non plus !

Au moment d'aborder les environs de la Photocarte d'Epernon, je manque de lucidité ou peut être ai-je une pensée pour mes coéquipiers en souhaitant rallier directement l'arrivée. Toujours est-il que nos 2 orienteurs nous proposent de ne pas faire la photocarte des Taillis d'Epernon ? Vu l'avance que nous avons à ce moment là, je pense qu'il y avait un joli coup à réaliser avec 5 balises bleues situées sur un assez petit périmètre. Je ne bronche pas et nous passons notre chemin. Bref après 2 nouvelles balises vertes , nous rallions PC12, deuxième barrière éliminatoire à 12h (toujours avec une heure d'avance). Hémérodrome, voltigeur-poinconneur, est allé seul chercher PP89 que nous avions un peu oublié...

Plusieurs équipes campent sur le talus : la fin approche , la seconde et ultime barrière éliminatoire est passée, il "suffit" de dérouler jusqu'à l'arrivée. Un petit au coup d'oeil à la feuille de passage de l'organisation nous confirme que nous avons gagné qqs place encore : ca ne veut rien dire au niveau classement bien sur, mais ca veut quand même dire qu'on n'a beaucoup de marge !
Nous effectuons avec la Lapouneur et Hémé le report des dernières balises (jusqu'à l'arrivée) ; pendant ce temps La Souris, le Shadock et la Dingo partent en éclaireur repérer la prochaine verte situé sur la "Guesle Rivière", 145 m au Sud du PC.

Nous les rejoignons quelques minutes plus tard et partons à la recherche de PP95 balise cachée dans l'enceinte de l'abbaye. A la lecture de la définition du poste, nous éprouvons une pensée émue pour les jardinages historiques de la ML... qui n'a jamais vraiment aimé les abbayes (Jean Yanne haïssait bien les routes départementales !) . Celle ci est déconcertante tellement elle est facile à trouver . Doit y avoir un piège quelque part ! Ben le piège en fait on tombe dedans en ressortant de l'abbaye . On ressort du mauvais coté , puis pour récupérer tentons de passer droit dans le marais! Ca le fait pas et j'ai déjà donné. Bref 10' plus tard, nous revenons sur l'abbaye, longeons puis retombons le long de la Guesle Rivière ! PP97 est à 200m sur la rive opposée de la rivière. Pas de problème, on n'a l'habitude et à ce stade du Raid28, nous ne sommes plus à un bain prêt ! Nous croisons le Castor Junior esseulé (c'est fou mais à chaque fois que nous avons croisé la Parfaite Lumière, ils n'ont jamais été 5 !), puis dépassons la redoutable et redoutée MonsterTruckTeam.

J'annonce à mes équipiers qu'il nous reste 10 balises à ramasser d'ici l'arrivée, ce qui vu le physique et la motivation des troupes est tout à fait dans nos cordes. Nous rattrapons pour la nième fois les "3 raids" et partons poinconner , l'Ourson et ma pomme, la balise suivante, PP98, située au bord de la Mare Changeuse. Fatigué de ma scéance de trouillotage entamée au petit matin, je confie à Hémérodrome le carton de pointage : il ne se fait pas prier ! PP99, Hémérodrome voltige dans le Bois de Gazeran. Les balises tombent PP101, PP100. Bref c'est le quart d'heure Hémérodrome et toute la troupe suit le mouvement ! Nous traversons le "Bois de la Pocqueterie" , puis la traversée d'un champ, à bonne allure, nous amène jusqu'à PC13.

Plus que 8 kilomètres et 6 balises à ramasser les amis ! Est ce que tout le monde a encore de l'essence dans la moteur ?
Je conseille un gel à la Souris (malheureusement pas la célèbre Blueboïde qui ressucita l'Papy Ming il y a quelques années à St Nazaire les Eymes) afin d'éviter le coup de pompe de fin de Raid . Puis nous partons en direction de PC14, Hémérodrome, la loco, devant, la Souris à ses côtés et le reste des wagons accrochés. Ce passage fut pour moi un grand moment de bonheur et de communion avec les "Dégats des Zoos" : la sensation de pouvoir progresser à cette vitesse après 14h de raid est extraordinaire ; Hémé est facile comme depuis le début et derrière chacun s'accroche pour l'équipe. Notre progression contraste avec certaines équipes que nous rattrappons et qui n'ont qu'une hâte : en terminer. Cette faculté à avancer ainsi à ce moment là, démontre la grande homégénéité de l'équipe . Certes on a une locomotive avec nous, mais derrière chacun assure, personne n'est à l'agonie et les petits coups d'oeil que je jette à mes équipiers de temps à autres sont là pour me le confirmer. Nous cueillons les 2 vertes de ce troncon au passage , puis nous nous lancons dans la descente qui nous amère à PC14.

Les signaleurs et controleurs de PC14, sont impressionnés par notre arrivée... Je dois dire que mes coéquipiers m'ont impressionné également, moi qui pensais pouvoir me faire une fin de Raid tranquille, arfff ;-) Le petit raidillon en sortie de PC14 est avalé, puis à la faveur d'une petite descente nous rejoignons 2 équipes, dont les coureurs assis à un carrefour ont l'air un peu fatigués ! HéméGoliath, géant du Raid28, court jusqu'aux Samsons poinconner la balise située sur le bord ouest de la mare toute proche . Plus que 3 balises ! "Partir ensemble, Terminer ensemble", notre slogan est en train de devenir réalité. Mais auparavant, nous tentons un dernier coup de poker en envoyant seul notre voltigeur chercher PP105 : sur le coup, j'ai bien envie de l'accompagner sachant qu'une bleue est forcément mieux cachée et donc plus sioux à trouver (j'aurais du sacrebleu !! ... à 2 pour ratisser, ca va plus vite) mais bon je laisse partir le coup, pourtant j'avais les guiboles pour m'en faire un petite dernière, sacrebleu-bis ;-) Débusquer cette dernière bleue reviendrait à un carton plein entre PC12 et l'arrivée et récompenserait bien l'équipe pour sa fin de course...

Néammoins constatant une pointe de fatigue chez le lecteur après ce (long) récit de nos périgrinations, je vais vous laisser souffler (baver ;-) ) quelques heures ...

---

3ème épisode : Partis ensemble...arrivés ensemble ====

Nous nous étions quitté à l'attaque de PP105...

La Souris, Lapouneur, l'Shadock, l'Dingo m'accompagnent jusqu'au prochain carrefour. Puis ne voyant pas Hémérodrome revenir, je pars au renseignement en trottinant , l'apercois au loin en pleine discussion avec un autre coureur...oula, ca cogite et ca jardine ! je décide de rejoindre mes coéquipiers : inutile de se perdre si près du but ! Nous attendrons, Hémé une dizaine de minutes avant de le voir revenir ... sans la balise ; il a retourné le terrain avec le voltigeur d'une autre équipe...en vain. Tanpis, le carton plein de cette fin de course comportera quand même un trou, PP105 !

La fin de l'aventure est proche. D'abord une légère hésitation au carrefour suivant, avant un régroupement général de plusieurs équipes, où nous prenons à gauche, poinconnons PP106 un peu plus loin, avant de continuer en direction du monument au mort correspondant à la photo définition, pour un ultime poinconnage. Dans la descente vers le centre d'Epernon, nous laissons passer une équipe et décidons de leur laisser du champ de facon à savourer notre arrivée dans la patrie de Taz ! Nous effectuons quelques mètres en marchant, rappelons le Dingo parti aux avants postes et passons un tourniquet à l'entrée du complexe sportif...

Au loin, nous apercevons Kloug, au micro, qui met l'ambiance. Enfin, à 14h45, nous passons sous l'arche d'arrivée après une dernière ligne droite courue main dans la main, sous les "hurlements" du Kloug. Partis ensemble, nous avons terminé ensemble. Heureux les "Dégats des Zoos" ! Heureux le Captain !





Nous tombons dans les bras les uns des autres sous les yeux de Taz (merci Sandrine) qui nous a réservé une belle surprise : un pack de bière ! Le Sourire de Taz, une bière, c'est génial . Quelques mots avec Kloug et Papy Turoom venus nous féliciter, avant des photos un verre à la main. Top bon le Raid28 !






Epilogue
========

Un lavage de chaussures plus tard (les trails vont rester ensuite 48h dans le fond d'une valise jusqu'à mon arrivée à l'hotel en Corée...) , un décrassage de Blueb plus tard, nous nous retrouvons à table pour un sacré festin :
- loukoums sublimes de notre Souris (j'ai complètement oublié le nom des fromages, sorry)
- crèpes délicieuses de Taz (ca faisait une décennie que je n'avais pas mangé des crêpes aussi bonnes)
- bière de l'Yonne apportée par le Shadock
- gourdasse bleue apportée par le Lapouneur
- tout ca, en plus du plateau Turoom Raid28 !






Entre 2 loukoums, je découvre la feuille de résultat de l'équipe récupérée par le Lapouneur. Le total de balises poinconnées (81 =61 vertes+20 bleues) est supérieur à mes prévisions d'avant course (75). Avec un temps compensé de 8h50, nous devrions même ne pas être trop éloigné du top10 ; ca valait le podium en 2006, mais l'édition 2007 fut plus longue, et sélective aussi il faut s'attendre à tes temps compensés très faibles cette année...

Les arrivées des équipes se succèdent jusqu'à 16h. La joie de l'Ourson et des "3 Raids sinon rien" fait plaisir à voir. Un grand bravo au Raton et à la Coccinelle qui se sont accrochés, ainsi qu'à l'Electron qui a sacrément bien mené la barque à la boussole. Nos "Amis Du zoo" arrivent peu de temps après. Ca n'est pas l'euphorie de 2005, mais bon ils vont au bout contrairement à 2006 . Bibi est étonnante de fraicheur. La Lib est heureuse. L'Papy semble un peu mitigé : nos amis étaient clairement venus pour frapper fort; ils ont pris de gros risques et ca n'a tout simplement pas souri comme en 2005...Je suis néammoins persuadé qu'ils conserveront un super souvenir de leur expérience avec cette équipe new look!



Sympa ce moment ou l'on croise des coureurs amis et où chacun échange son petit point de vue sur la course, les faits marquants : Ufoot et son chapeau, Domi alias Mr Taz, Soul, le Castor, etc...

L'heure de la remise des prix arrive et confirme un podium (6 équipes) sans surprise : les pros et cadors du Raid d'orientation sont bel et bien là et étaient intouchables (100 balises sur 106 pour le 6ème) . Nous terminons 11ème, résultat largement à la hauteur de nos espérances initiales.

L'heure arrive de prendre congé d'Epernon, de toute la famille Turoom, de Taz, Domi, des Amis du Zoo (que je louperai au passage), des "3 Raids" qui sont partis plus tot, afin de préparer leur 3ème Raid... Bye...

Retour d'abord sur Bures avec les cars Turoom en compagnie de la Souris, le Dingo et la famille Shadock... Au moment, où nous arrivons devant la Dingomobile, je passe subitement du mode Raid28 ou mode "je pars en Corée demain pour le boulot, est ce que j'ai tout pris" ....Et c'est la cata !!! Mon passeport est resté à Grenoble (((-: Un peu fatigué, je me refuse à envisager la seule solution encore envisageable : faire l'A/R dans la nuit ! Ne pouvant absolument pas repousser une visite critique dans le contexte actuel de mon client, je dois trouver une solution !! Après une soirée de stressà échauffauder des plans foireux, une nuit de stressà se demander si leplan sélectionné va fonctionner, c'est le coup de génie de ma petite femme qui me permet de décoller le lendemain comme prévu, mes vêtements et chaussures Raid28, dans le même état que la veille, ayant choisi de m'accompagner également au pays du matin calme...

*-*-*-*-*


Pour conclure ce (long) récit, j'aimerais remercier encore une fois les organisateurs, les bénévoles pour nous avoir concocté ce pur moment de bonheur qu'est le Raid28; Des mois de préparations pour quelques heures d'effort, de rire, de bonne humeur. Vous êtes uniques !

Egalement un grand hommage à mes coéquipiers pour la magie des moments que vous m'avez offerts :
- Tous les 5, vous avez démontré un état d'esprit,une bonne humeur, une solidarité et un mental extraordinaire ! Et un physique remarquable notamment sur la fin de course : entre PC13 et l'arrivée, nous remonterons ainsi une dizaine d'équipe tout en allant "chercher" toutes les balises possibles
- Virginie, ma Souris, tu fus à la fois le sourire "Colgate" et le liant de l'équipe, tes progrès en 1 an, entre-apercu en décembre à la SaintéLyon sont fulgurants. Que l'année 2007 soit encore plus belle pour toi et ce sur tous les plans ;-)
- Bertrand, alias Hémérodrome, tu as su à la fois tirer l'équipe vers le haut en permettant à chacun de donner un peu plus de lui même ; en même temps tu as su te mettre à la portée des coureurs moyens que nous sommes (scuse mon Shadock !) ce qui est remarquable et pas à la portée de tous.
- Hervé, mon Shadock, tu as commencé l'année en pompant fort et je suis sur que, malgré ton petit coup de fatique, les scéances de frac en pleine nuit, porteront leur fruit à Belvès ;-)
- Valery, mon Lapouneur, seul orienteur tu nous aurais amené à l'arrivée à Epernon, j'en suis persuadé, mais peut être aurais tu moins apprécié d'etre seul à la barre que ce ne fut le cas cette année ? Au fait, des nouvelles de ton "challenge" du jeudi suivant le raid28 ?
- Didier, mon Dingo, sur un raid28 tu es un sacré numéro, déroutant, attachant, alarmant, étonnant, mais comme dirait Virginie, ben on t'adore comme tu es ; en tout cas, tu as montré en allant au bout sans broncher que tu n'étais pas qu'un rigolo ;-)
- enfin, je dédie notre course à Seb, notre écureuil-orienteur, si malheureux en 2006, encore malheureux en 2007. Remets toi vite, mon ami !

Et maintenant, la question fatidique...Serons nous au départ du Raid28en 2008 ? rien n'est encore décidé... L'un de mes premiers commentaires au lendemain de cette édition fut de souligner l'intérêt grandissant que je porte au Raid28 (la "raid28 addiction") . Aussi, je me vois dors et déjà au départ à Bures l'an prochain...avec les "Dégats des Zoos" évidemment si certains ont envie de remettre le couvert. L'an dernier, dans le prolongement de notre semi échec, nous nous étions "juré fidélité" pour "venger" l'écureuil seulement quelques jours après ;-)) Cette année, avec un résultat positif, il serait légitime que certains souhaitent voir autre chose. Les autres auront ma priorité si raid28 il y a ... et s'ils veulent toujours de moi bien sur !!!

Hémérodrome a largement sa place dans l'une des 3 ou 4 équipes de costauds qui ont animé ce Raid28 et mériterait d'y figurer . Le Shadock répète inlassablement qu'il préfère le bitume, et que ca serait la "der" mais tiendra t'il encore ce discours dans quelques temps ? Notre Lapouneur est attiré par sa Normandie natale. L'écureuil aura certainement une soif de vengeance multipliée par 2 dans 1 an...
Pourtant, avec un peu de recul, cette équipe pourrait faire encore mieux que cette année (oui je sais je disais le contraire le soir de l'arrivée) ; mais pour celà il faudra prendre plus de risques dès le début du Raid !

Bref nous verrons bien, mais rien ne pourrait me faire plus plaisir que de revoir la "loco et ses wagons" à l'oeuvre en 2008...

A bientot les potos ! Merci à la Souris et au Dingo pour les photos !
Et merci d'avoir patienté et lu jusque là!

A+
L'Blueb_happy_captain


13 commentaires

Commentaire de l'ourson posté le 27-01-2007 à 13:52:00

C'est encore mieux avec les photos !!

Merci pour ce beau CR et bravo à toute l'équipe

Commentaire de taz28 posté le 27-01-2007 à 14:50:00

Le Blueb,
Quel cap'taine tu as été !!! Tu nous avais mis l'eau à la bouche avec ton début de récit, la suite est aussi excellente que mes crêpes devenues légendaires aujourd'hui ;-))) ( je vais demander de renommer la crêpe suzette en crêpe tazette !!!)
Merci pour cette histoire, pour ces photos, je ne suis pas peu fière que le raid28 ait choisi Epernon pour son arrivée 2007.
Bravo à toi et à toute ton équipe de folie !
Taz

Commentaire de hemerodrome posté le 28-01-2007 à 22:41:00

Je viens de revivre la course Philippe,
et pour faire bref je te confirme oui on peut faire mieux....des bleues on avait le temps d'en prendre plus.. et enfin je te confirme que je suis partant pour revivre un RAID28 avec toi comme Lt Capitaine.... bon si la souris est là évidemment ;-))))

Commentaire de hemerodrome posté le 28-01-2007 à 23:40:00

Je viens de revivre la course Philippe,
et pour faire bref je te confirme oui on peut faire mieux....des bleues on avait le temps d'en prendre plus.. et enfin je te confirme que je suis partant pour revivre un RAID28 avec toi comme Lt Capitaine.... bon si la souris est là évidemment ;-))))

Commentaire de Souris posté le 29-01-2007 à 08:13:00

Tout pareil qu'Hémérodrome! Solidarité oblige, il faudra une grève s'il le faut, ça remontra au syndicat TUROOM mais pas question d'un prochain raid28 sans Hémérodrome!! ;-)))
Allez encore merci 'pitaine pour ce super WE...

Commentaire de patate posté le 29-01-2007 à 09:37:00

Bonjour
Bravo à vous tous, que ce soit pour le CR ou pour votre raid. Je me sens tenté par l'aventure
Au plaisir de te revoir philippe et les autres de l'équipe bien évidemment
Noel et patate

Commentaire de Karllieb posté le 29-01-2007 à 14:25:00

Bravo. Super course et beau récit le Blueb. On s'y croirait... :+)))
C'était génial aussi de te rencontrer après avoir beaucoup lu tes CR.
Au fait : combien as-tu payé le photographe offociel du Raid 28 ? On ne vois que toi sur ses photos...
Karllieb

Commentaire de BrunoHeubi posté le 29-01-2007 à 15:53:00

C'est beau le sport pratiqué ainsi.
Bravo à tous et à toi pour ton magnifique récit mon Lieutenant !

Commentaire de _azerty posté le 30-01-2007 à 09:12:00

Bravo Philippe et félicitations à toute l'équipe.

J'ai revécu la course au travers de ton récit.
J'ai découvert que nous avons de nombreux points communs et notamment beaucoup de solidarité et de fraternité dans l'équipe.

Le raid28 est une belle épreuve, tout comme toi, je ne me vois pas commencer ma saison sportive sans passer par cette case départ.

A bientôt pour partager le verre de l'amitié.

Domi

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 04-02-2007 à 22:49:00

Bravo au capitaine, respect et tout ce qui va avec !
Vraiment admirative de ce genre d'exploit hors du commun...
Et merci pour ce superbe CR, et les photos kivonbien !!!

NoNo_l'escargot_du_Revermont

Commentaire de millénium posté le 06-11-2007 à 07:36:00

Bonjour, c'est en m'interessant au raid 28 que je vais faire pour la 1ère fois , que je "tombe" sur ce récit-vidéo : EXCELLENT !
J'espère que nous pourrons nous croiser en 2008.
A moins que le prince charmant t'emmène (enfin ! lol)sur d'autres pistes...
Martine volay

Commentaire de millénium posté le 06-11-2007 à 07:39:00

excuse , je voulais laisser deux commentaires , j'ai inversé avec la souris !
Ton récit est excellent et confirme mon envie de venir.
Y serez-vous en 2008 ?
Je viens avec raid nature 01..
Cordialement , martinev

Commentaire de akunamatata posté le 20-02-2008 à 16:59:00

Trop fort Général Myrtille, eh oui promu par Akuna-one-eye-but-the-right-one chef de la tribu Poconos

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran