Récit de la course : L'Hivernatrail 2006, par peky

L'auteur : peky

La course : L'Hivernatrail

Date : 10/12/2006

Lieu : St Come Et Maruejols (Gard)

Affichage : 1840 vues

Distance : 35km

Objectif : Se défoncer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Hivernatrail 1ère!

Arrivée 9h à Saint Cômes et Maruéjols village d’où part le trail.
Retrait du dossart et des lots (bonnet et bouteille de vin) à la mairie je crois. Bonne initiative le retrait de dossart dans 2 pièces différentes pour les relais et les solos.
Retour à la voiture pour m’équiper, il fait froid et le vent est frais, malgré tout le soleil est présent. Short, tee-shirt technique et blouson respirant, Camel bag.

10h tous les coureurs et coureuses s’élancent pour la course, partie roulante sur 2/3 kilomètres. Je prends mon rythme tranquille, je ne veux pas partir trop vite et le payer sur la 2ème partie. Mon cardio est en carafe depuis le départ, tant pis !
Mon rythme est bon, j’enquille les montées sans trop de difficultés, les descentes sont abordées moins vite qu’à Anduze où cela m’avait pénalisé à la fin.
Il faut faire attention au balisage, les changements de direction sont incessants, on slalome sans arrêt.
L’arrêt à l’unique poste de ravitaillement qui fait office de point de passage de relais au 17ème kilomètre, me permet de souffler un peu, d’effectuer le remplissage de la poche à eau, abricot sec. J’ai mis 1h38mn, je suis content et optimiste pour mon temps futur.
Je repart confiant, mais tranquille. La 2ème partie sera plus difficile pour moi, après une dizaine de kilomètres à avancer de manière efficace en suivant des coureurs dans mon rythme, j’ai un coup de moins bien et les jambes font mal et je me désuni.
Les annonces fantaisistes sur les kilomètres restants m’énervent particulièrement.
La dernière montée caillouteuse avec des marches est raide à souhait, ça roumégue sec.
La fin est pénible, le circuit tourne sans arrêt, on s’approche du village, on s’en éloigne, c'est usant, une collègue de club me double alors que je marche, je l’encourage et je repars à petites foulées de nouveau motivé.
Dernière descente ravinée, le retour du bitume, j’accélère, je retrouve une allure dynamique avec des foulées amples, cela fait du bien, dernière ligne droite. C’est fini, content.3h51mn

Direction le réfectoire, boissons sandwichs café quatre quart banane.
Je pars me changer et je m’aperçois que j’ai une ampoule à un doigt de pied, c’est la 1ère fois que cela m’arrive. Je pense que ce sont les changements incessants de direction, de rythme, de montées et de descentes qui sont à l’origine de cette ampoule.
Le cardio refonctionne! je comprends pas, sans doute le monde. je ne sais pas c'est la 1ére fois que je cours avec ce nouveau cardio (un Timex iron)
Retour au podium pour la remise des prix, un couple du club est 3ème en équipe, bravo !

Pour une 1ère l’organisation s’est très bien débrouillée, les baliseurs ont fait du bon boulot, surtout que le parcours tournait sans arrêt. La 1ère partie est plus intéressante avec plus de points de vue que la 2ème partie, plus sous couvert végétal, qui mérite qu’une réflexion soit menée sur son itinéraire. Si le parcours reste en l’état je ne suis pas sur de revenir (on dit ça mais..)

1 commentaire

Commentaire de McFly posté le 11-12-2006 à 20:42:00

Sûr que tu reviendras. Avec leur sondage après la course, ils seront quoi améliorer !

A+
McFly.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran