Récit de la course : Semi-Marathon de la Foire de Savoie 2022, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Semi-Marathon de la Foire de Savoie

Date : 18/9/2022

Lieu : Chambery (Savoie)

Affichage : 247 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Semi-Marathon de la Foire de Savoie sous un beau soleil



Semi-Marathon de la Foire de Savoie sous un beau soleil



Ce Dimanche 18 Septembre j’ai quartier libre, ça tombe bien il y a le Semi-Marathon de la Foire de Savoie, ce lieu où il y a deux ans nous croisions avec la Corne pour la dernière fois Michel Riondet… Mais on ne le savait point.

 

 

Petit message sur cette course sur le fil de discussion DTTN, et surprise c’est Namtar qui sera de la partie. Une surprise ne vient pas seule, un revenant est là, enfin un champion, ce bon Icecool !!! En Hoka route s’il vous plait !

 

 

Dossard 12 pour moi, dossard 15 pour Rodolphe, nous serions selon Internet 69 inscrits, mais au départ on nous annonce être « une petite centaine » ! Et quel départ, un vrai départ saucisson. On nous dit « le départ est au restaurant » donc ça ne peut être que le casa lounge et en fait une ligne rouge est produite au sol du parking de derrière ! Si avec ce soin la course n’est pas labélisée FFA c’est à ne rien y comprendre ! Il y a même un briefing façon Gildebert

 

 

Nos objectifs : courir en moins de 2h, même en moins de 2h06 histoire de faire 10 km/h a minima. Je ne sais pas à quoi m’attendre, après le séjour « choc » Rando Ubaye de Septembre, plus de sport hormis un footsal jeudi et une sortie vélo la veille où j’ai bien eu froid !

 

 

C’est donc à la sensation que nous démarrons, nous sommes en réalité 54 partants hormis les relais. 4 coureurs ferment la marche, puis 5, et très vite, c’est-à-dire dans le kilomètre 1, les écarts se produisent, tant devant que derrière !

 

 

On passe devant l’esplanade Grégory Lemarchal petit prince parti trop tôt, et c’est parti en terrain conquis dès ce kilomètre 2. Oui parce que le parcours a tout de même bien évolué, fini de tourner autour du cimetière de la station d’épuration de la prison du camp de gitan de la déchetterie ! Cette année 2022 nous avons un parcours en centre-ville, ce qui nécessite pleins de bénévoles donc MERCI à l’organisation, vraiment !

 

 

Km2 donc, nous reprenons un vétéran, puis un monsieur pas bien grand et tout courbé ! On contourne le stade Mager et filons plein sud km3 avant de passer le Pont d’Hyères. Et voici la Rue Jules Bocquin, la fameuse rue où soi-disant nous aurions du D+, km4, pouah c’est un mini faux plat qui passe bien en fait !

 


En tout cas l’allure va bien, et on peut courir ensemble, c’est cool ! Et c’est parti pour une visite guidée de Chambéry pour le père Namtar, avec la Rue du Bon Pasteur où habitait mon vendeur, puis la traversée du Parc du Verney où un SDF s'est fait trucider puis la cité des arts avant de filer Rue Marcoz la rue où le Bouk se gare tout le temps. Puis direction la Rue Bonnivard et le petit hôtel confidentiel avant de rejoindre la place du Château où se situe le ravito1, bim un verre de coca dilué et on repart !

 

 

Km6 le centre-ville historique avec la Place Saint-Léger avant la Rue Croix d’Or, dingue de courir ça un dimanche matin désert à 54 coureurs, comparé à Odyssea où nous sommes 2.000 en plein samedi après-midi ! Quel contraste !

 

 

En plus je n’ai pas mentionné la température, un brin fraîche, juste parfait !

Puis on tourne direction les QUATRE SANS CULS l’emblème de Chambéry avant de rejoindre le Parc du Verney mais je ne vois pas d’indication et la fille de devant n’est plus là, ah mais elle a tourné plein droite c’est le drame, à droite un coureur court en parallèle je dis « hé il a coupé » mais non il a pris le bon chemin il fallait rester sur la voie cyclable ! Peste !

 

 

Fin du km7 on double la nana qui a une foulée étrange, légère et tout en légèreté, ah c'est plus fin que la foulée d’un Bouk !

 

 

La prochaine cible est une jolie brune suivie par sa mère en vélo électrique, mais prout derrière ça remonte ! « bouk si tu veux partir tu y vas », « ça va il est pas encore là », et puis je me dis que maintenant il peut passer, je l’aurai après le ravito, et puis il a pas un souffle serein ce poursuivant.

 

 

Km10 on a fait la jonction avec la miss, mais au lieu de décrocher elle a accéléré, coup d’œil au dossard mais oui c’est un relais ! Namtar lui indique « mais oh tu devrais sprinter » MDR

 

 

Km11 pile nous voici au ravito, je fais honneur à mon comparse et me prend une banane, ça se voit que l’orga s’y connait la peau est bien dessus histoire que ça ne se désintègre pas, un verre et on repart, non, je repars, car Namtar prend son temps ?!

 

 

Je pense partir tranquille puis je me dis « oh mais je file » et je vais me faire un negative split moi ! Enfin si je tiens lol

 


La suite du récit

en hommage au récit de

Raidboul pour ceux qui

suivent Kikourou

 

 

Comment je passe 44ème

Facile, Namtar a planté la Butagaz façon Campingou ou encore façon Bip-Bip au ravito des Chasseurs de Mirmande !

 

 

Comment je passe 43ème

A peine parti et en mode accélération vitesse de la lumière stratosphérique, je reprends notre poursuivant souffleur ainsi que le relais 2 de la brunette, cool !

 

 

Comment je passe 42ème, 41ème, 40ème

A peine passé l’esplanade on sent les coureurs qui ont trop donné au premier tour, c’est un ensemble de 3 coureurs que je passe devant le Brick House alors qu’on ne voyait personne au loin depuis un sacré bout de temps !

 

 

Comment je passe 39ème

Du groupe précédent un Master4 s’était extirpé, mais là je suis en mode patron je le passe en supportant un regard défiant « il bluffe ou il bluffe pas ou est-il un relais »

 

 

Comment je passe 38ème

Là ça devient compliqué, km14, on a du champs mais personne à l’horizon, hormis les bénévoles sur leur tik tok, je déboule au pont d’Hyères et enfin j’aperçois une foulée au loin. On remonte la rue faux plat, j’essaye de descendre bien dessous, et rue du bon pasteur je distingue bien le coureur, rue marcoz je compte j’ai 40 secondes de retard il me faudra bien un kilomètre, ravito du château m’en fous je vois et je repars à la chasse, rue croix d’or ça se rapproche, et tiens, un coureur abandonné devant l’Astrée !

 

 

Comment je passe 37ème

Et enfin, place des éléphants je fais la jonction, pouah du vrai saucisson nous voici km17 quand même et le bonhomme ne se laisse pas faire tant que ça

 

 

Comment je passe 36ème

Cette fois je ne me trompe pas et suis la piste cyclable, trop bien, devant un jeune, certes filiforme mais pas en grande forme vu le rythme, je passe Mr écouteurs et je pense que mon poursuivant ne tardera pas à le croquer.

 

 

Comment je passe 35ème

Km18.5 je commence à faiblir je le sens, bon, le job est fait il faut rentrer mais sans perdre de place. J’essaye de passer vite le parc des tags, on retraverse la nationale et chouette voici un objectif encore un jeune sur la fin, je le rattrape, il ne reste qu’un kilomètre mais je ne le laisse pas s’accrocher, il y a 3 kil je me disais que le 1h50 semblait jouable, un coup d’œil à la montre oui ce sera clairement jouable, et même s’il n’y a plus d’enjeu niveau classement scratch je maximise la foulée pour aller au but et en terminer en 1h47 satisfait du job du jour !

 

 

 

Icecool est là, il en a terminé en 1h31 (machine !!!), et je peux regarder l’arrivée de tout ce beau monde en sirotant un bon coca au soleil, Namtar en terminera très bien après un mano a mano avec le poursuivant du km8, génial ! La vie est belle, simple mais belle

11 commentaires

Commentaire de Trixou posté le 20-09-2022 à 11:39:26

Quelle conclusion ! Simple mais belle.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 20-09-2022 à 11:47:55

Mon pseudo va évoluer en "Baloo honte-du-sport"

Commentaire de loiseau posté le 20-09-2022 à 18:45:47

Quel suspense, je pensais que tu allais passer deuxième ! Mais belle course quand-même, top 40 ! Il n'a plus le marathon ?

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 20-09-2022 à 23:29:20

Ah si seulement !!!

Si si il y a le semi-marathon de Chambéry et le marathon de Chambéry mais un peu plus tard

Commentaire de Benman posté le 20-09-2022 à 19:05:13

Comment je passe 34ème : une petite coureuse saute dans le caniveau à ma vue
Comment je passe 33ème : J'ai oublié de me laver les pieds la semaine dernière, le vent vient de tourner, le mec de devant fait un malaise
Comment je passe 32ème : Le mec encore devant s'arrête pour aider celui qui vient de faire un malaise. Je le passe sans un regard.
Comment je passe 31ème, 30ème, 29ème, 28ème, 27ème, 26ème et 25ème : l'équipe de handball de Chambéry avait décidé de faire la course, mais au passage devant le café de l'horloge, ils ont préféré prendre un petit rafraichissement anisé. Je suis tenté par l'affaire, mais je résiste.
Comment je passe 24ème : je surprends le jeune loin devant moi à monter sur un scooter conduit par un de ses potes. N'écoutant que mon courage, je fais le 17 et l'impétrant est arrêté dans les 3 minutes par la BAC de Chambéry (la même que celle qui aligne les voitures qui attendent mal garées les TGV en retard devant la gare)
Comment je passe 23ème : la nana devant moi vient d'apprendre qu'elle navigue à la 23ème place. elle est dépitée et m'avoue assez vite qu'elle s'est faite larguer par son mec un 23, et qu'elle n'a pas cœur à terminer à cette place. Je lui file vite fait mon 06 et la double pour la soulager.
Comment je passe 22ème et 21ème : deux boomers se pointent devant moi. Ils étaient avec la miss du 23. L'un des 2 avait flairé la bonne affaire, ils me laissent passer discrètement
Comment je passe de 20ème à 4ème: je vois à droite un peloton compact d'une quinzaine de gus un peu arrêtés, cherchant le balisage. Je file discrètement et appelle Manu pour qu'il remette en place les rubalises maintenant que je suis passé. Je l'engueule au passage, car il est arrivé trop tard tout à l'heure, et le podium a déjà pu passer.
Comment je passe 3ème : en fait, c'est compliqué d'accrocher le podium. Mon manque d'entrainement couplé à quelques excès de glace chantilly dégustées en rosalie au bord du lac ont eu raison de mon summer body. Il me reste la carte disqualification: j'avais repéré que l'ethiopien inscrit la veille sur internet n'avait ni titre de séjour, ni acte de naissance clairement identifié. Ma réclamation envoyée la veille au soir a été examinée, et l'impétrant descendu du podium juste avant mon arrivée.

Voilà comment j'ai fait podium sur le semi-marathon de la Foire de Savoie.
Quand on arrive à un tel résultat en toute simplicité, on se dit que la vie est belle, simple, mais belle... enfin, simplement belle, enfin belle, mais je sais rester simple, mais beau.

Commentaire de Benman posté le 20-09-2022 à 19:15:27

bisouk

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 20-09-2022 à 23:29:37

Tu viens d'inventer le récit du récit !
Bel effort !!

Commentaire de campdedrôles posté le 21-09-2022 à 14:00:30

"nous croisions pour la dernière fois Michel Riondet"
Bon et triste souvenir à la fois !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 21-09-2022 à 14:11:21

Tu as bien résumé Thomas

Commentaire de Namtar posté le 22-09-2022 à 11:21:25

Une belle course avecc une bele ligne de départ ! A refaire puis profiter de la foire.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 22-09-2022 à 12:02:00

A dimanche !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran