Récit de la course : Ceven'Trail - Ultra du Bout du Cirque - 100 km 2022, par Kevin-Pilat

L'auteur : Kevin-Pilat

La course : Ceven'Trail - Ultra du Bout du Cirque - 100 km

Date : 5/3/2022

Lieu : Le Vigan (Gard)

Affichage : 435 vues

Distance : 100km

Objectif : Terminer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Magnifique Ultra du Bout du Cirque

Les Cévennes, je ne connaissais pas du tout. J'ai déjà mis les pieds dans la garrigue Nimoise, ou du coté de Millau comme presque tout le monde mais dans ce coin jamais. C'est parti pour un week end en famille <3

Bon il faut l'avouer, Le Vigan c'est .... pas beau, on sent que l'ère industrielle est passée et qu'il ne reste que les vestiges du passé. Par contre le parc à coté du Hall des Sports est très beau, avec des jeux et des chataigniers à n'en plus finir.

Bon avec tout ça on court ?

C'est parti :)

Samedi 5 Mars 2022, 3h45, il fait pas chaud mais l'échauffement a fait du bien. Direction le gymnase pour un départ désormais mythique au SAXO. Que c'est bon. Je suis derrière le grandissime Métronome Antoine Guillon et entourés de quelques 170 coureurs ; pas de masque, on ne parle plus de Covid, c'est agréable.

4h03, le départ est donné, ça part coolos dans les rues du Vigan, on court à coté de la rivière, ça déroule, c'est agréable, sans forcer, en aisance.

Première montée après 3/4 kms, c'est parti pour le mode Ultra, marche bâton, pipi stratégique et banzaiiiii.

J'ai des brides de souvenir pour cette section, cailloux au sol, chataigniers, Montée raide puis descente cassante, le tout joueur. Un mot : superbe. Le halo de la frontale donne une ambiance magique et le terrain ne permet pas l'ennui. Ca trottine, c'est cool, en revanche ça ne discute pas, c'est le départ, chacun est dans sa bulle.

Le balisage (parlons en) est nickel, des bonnes grosses marques de peinture rose (j'en connais qui vont hurler), des rubans réfléchissants, des balises etc bref il y en a de toutes les formes, couleurs lol une vrai brocante du balisage, mais en tout, me concernant aucun problème d'aiguillage (placé entre la 10 et 20ème place).

Village D'arboux, c'est beau, et on continue comme ça. Je rejoins un coureur (MARTIN), qui se lance dans son premier 100 et qui terminera 45min devant moi à la 7ème place. On discute, c'est fin bien, ça déroule en descente, ça grimpe vite mais sans forcer, bref, on est bien.

5h55, ravitaillement de la ROUVIERETTE. Le ravito arrive un peu comme ça, tu sors du noir et paf tu as jean rené qui rempli des flasks :p ; quelques instants d'arrêt et hop c'est reparti.

J'ai un peu ralenti mon allure sur cette section qui devient plus montante ; le jour se lève peu à peu, on devine les crêtes , les sommets, les oiseaux chantent, putain qu'on est bien. Bon ça caille ... il devait faire pas loin de zéro. Le sentier est vraiment très joli, c'est technique juste ce qu'il faut pour trotinner/marcher. En route vers le col de peyrefiche (ou un truc comme ça) puis col des vieilles avec une belle portion de route. Habituellement je rale mais là c'est cool, ça permet de se ravitailler sans reflechir, trotinner sans penser à sa foulée et contempler l'aube naissante.

Le col, descente sur la route, quelques lacets et Bim, fin de la civilisation, droit dans la pente et la végétation pour montée sous la Toureilles, sublime, sauvage, magnifique, avec le levé de soleil c'est énorme !

Cette partie est excellente, pas vraiment de chemin mis à part une sente peu marquées puis retour dans un champ et sur un chemin standart où arrivera le tracé du 42 kms.

A 5kms de Mandagout, c'est la redescente en plusieurs étapes, premièrement dans les arbres, ça serpente, puis sur un chemin 4*4 et pour finir sur un sentier sublime joueur, parfois raide, technique, joueur. Un passage par la cascade de l'Onde. Magique. A cette instant je n'ai encore connu aucun coup de mou. 100% plaisir sans forcer.

Ma femme m'écrit, les enfants se réveillent, oh les cons, ils ont fait une grasse mat jusqu'à 7h alors que d'habitude c'est 6h :p

L'arrivée sur Mandagout est plus difficile avec une raide mais courte remontée puis c'est le ravito.

Il est 7h50, des bénévoles m'informe que des coureurs se sont plantés et sont arrivés ici il y a 2 h ... ils auraient pris la trace du 23... bizare, j'ai trouvé le balisage impec.

Je n'y pense pas puisque je me suis fait un point d'honneur à ne pas penser classement, ça m'a trop bloqué sur le 100miles sud de France. Je déroule donc et prends les kms comme ils arrivent.

Après Mandagout c'est un beau morceau, une belle montée (tout est beau ici) jusqu'au rocher du champignon et descente sur Aulas (jeaaann michel auuullassss on va tout casser chez toi, jean michel aulllassss .... putin de chanson mdrrr). Descente assez monotone, pas top top sur une grosse piste.

Aulas, 9h, je vois ma femme et mes deux garçons, trop cool, un bisous, plein de calin et c'est reparti.

Bim, gros raidar en sortie de Village sur un sentier au soleil, agréable mais cassant. Puis la longue ascension jusqu'au col de MOUZOULES, un montée digne d'un massif Alpin, trop bien.

C'est un peu long mais ça passe bien.

Au col ... c'est beauuuuu.. et en plus je retrouve ma femme et mes enfants, même protocole de bisous calins <3.

Après le col c'est raiiiiiidddeee et après une dizaine de minutes c'est le moment de LA crête qu'on voit dans toutes les vidéos, à droite c'est troooppp beau, à gauche c'est trooop beau et tout droit c'est trop beaaauuu.

Puis descente sur ARRE, sentier joueur, raide par endroit mais rien d'insurmontable. la chaleur pointe, c'est top.

ARRE, base vie. Bon pour l'ambiance on reviendra... on m'informe qu'il y aurait 80 coureurs mis hors course à cause de l'erreur de parcours. L'ambiance est tendue dans l'orga, c'est pas la fête. Pas grave de toute manière on est trois dans le ravito. Je n'ai aucune idéé du classement comme le site de chrono ne fonctionne pas. D'ailleurs, pour une course comme cella là il faudrait penser à mettre plus de pointage et changer de chronométreur.

Bon, ravitaillement, 10min max et banzaiii, direction le QUINTANNEL. C'est plat le long de la rivière sur 1.5k puis BIM grosse montée pour grimper sur le causse. Là c'est raide raide. En revanche il y a de la vue donc c'est tiptop. Je rejoins un coureur local, sans baton, je reste derrière, il monte bien le bougre, d'ailleurs on fera le yoyo tout le reste de la course et je parviendrai à le dépasser sur les deux derniers kms.

En haut de ce gros raidar le chemin devient une sente, il est légèrement montant, dans les pré puis les cailloux puis sur le Causse lui même, pwaaaa, trop beau, une vue à 360°, les chevevaux en liberté, le soleil, le vent. Je remonte des coureurs "hors course" qui ont 15k de moins et 1000m de D+- en moins aussi. C'est agréable, ça donne des points de mire.

Point culminant, descente sur le Quintannel, sublime. Pour le moment, rien n'est à jeter sur ce parcours, j'adore.

Bon après je vais moins adorer mais c'est le jeux.

Ravito express à coté des bénévoles qui se tapent un BBQ avec la quille de rouge dans un ranch, entourés de rien mis à part la nature et les animaux, c'est pas ça le bonheur ?

J'avais fait une fixette sur la section après Blandas mais là ... au début c'est descendant puis ... plat, sur une piste, bon il fait beau, un peu frais mais ça passe. Néanmoins c'est un peu long, j'en ai un peu marre, je cours, je marche, je cours, je marche, je marche. Je papotte avec des coureurs. Cette partie doit bien durer 30min avant de remonter un peu pour descendre en direction du cirque.

J'étais un peu cuit, j'ai eu du mal à apprécier ce single à flanc de falaise qui descent très doucement dans la gorge, mais le payage aidait à remonter le moral. Premier coup de massue.

Descente lentissime jusqu'au moulin de la Foux, qui plus est ... SUBLLIIIMMMEEE. Sentier sublime également.

Virage à gauche et "descente" vers navacelles. Ca grimpouille, ça descent, c'est plat et ça pendant 4k je crois. Je marche plus que je ne cours, c'est long, je me traine, j'en ai marrreeeeeeee.

Navacelles, c'est beau mais j'ai du mal à apprécier ; en route pour la remontée, facile mais je grimpe difficilement à plus de 600m+/h ...

Croisement de route et encore une fois BIM, grosse claque, 30% dans ta face, là c'est normal d'en chier, donc ça me va. Sur cette partie je me vois dans Belledonne cet été, cooool <3

En haut de ce chantier, j'écris à ma femme que je suis cuit et surprise, c'est déjà le ravitotroooppp bien.

Meme protocole avec 1' de soffro en plus et installation de la musique dans les oreilles. Que c'est bon de retrouver sa femille. J'ai de l'avance sur mes temps mais je me focalise pas dessus puisque je ne peux pas aller plus vite.

Fin du ravito, j'ai fait 79kms, c'est reparti, en courant, marchant dans les montées, courant sur la route. Cette partie n'est pas la plus belle mais elle à le mérite de passer assez vite, 1h30 pour rejoindre BEZ après une descente de 500+ très jolie avec une vue tout du long et une fin sur du plat. Le genou commence à couiner donc j'y vais très cool.

BEZ, dernier ravito, mode guerrier activé, objectif moins de 14h annoncé j'ai 1h20 pour arriver à bout des 10k 300+ 400-

Changement de musique, banzai pour la dernière cote, j'oscille entre 900 et 1100m+/h je double et ... en haut... j'ai une crampe au jambier antérieur droit, oups lol pas grave, je descent coolos, je me fait doubler et comme j'économise le genou je le prends bien, c'est voulu. La dernière descente et tiptop aussi, les sentiers du coin sont vraiment sympa !

Allez, le rond point où j'ai fait mon déblocage, un pissou, rangement des batons, augmentation du volume et pffiiooouuu à 12/13kmh c'est pas fou mais j'ai l'impression d'aller vite lol. Je remonte du monde, je m'éclate.

C'est plat, ça me fait penser aux séances de tempo.

Dernier kms, un ami me rejoins, j'accélère à nouveau , dernière montée et l'arrivée.

13h49 à la montre, 10ème place scratch.

Heureux ... Heureux de finir, sans bobo et après une journée entourée par la famille.

C'est une course topissime, des paysages splendides tout du long, pas un moment sans dire wwaaouuuu.

En plus, ça permet de finir pas tard et de passer un bon dimanche le lendemain.

Je ne polémiquerai pas sur le balisage et comme je l'ai dit à Gildas, pour moi il n'y avait aucune erreur de balisage, tout était parfait !

Bref, c'était bon, beau, magnifique <3

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran