Récit de la course : Trail de Douvres 2021, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Trail de Douvres

Date : 29/8/2021

Lieu : Douvres (Ain)

Affichage : 138 vues

Distance : 21km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ouzo

Ouzo.


Trois jours après mon retour en France, je cours à Douvres.

Je n'ai pas très bien atterri, voir pas du tout.

Je suis encore dans ma tête en Crête baignant dans les vacances.

 

Pas tout nu mais tout bronzé, j'applaudis les coureurs du semi passant en haut du village.

J'en rencontre pas mal que je connais. Caliméro ! (Bonjour en grec)

 


Dans un quart d'heure c'est notre tour.

Manu et Fred sont aux commandes du chrono.

 


Nous nous rangeons derrière la ligne puis avançons jusqu'au départ réel, après la table de marque.

Pas de strike svp.

 

Je suis aux coté de Christophe Chapuis qui organisait avant ce trail.

Ses fils ont pris la relève.

 

C'est parti pour cette 18ème édition et ces 13 bornes.

Le petit tour dans le village.


Arrête d'applaudir dis je à la femme de Stéphane Justamon.

Rires.

Je revois la bénévole où j'ai pris des photos de l'autre distance.

 

Et c'est parti pour les grimpettes.

D'abord la route s'élève doucettement puis nous rentrons dans les bois par un chemin caillouteux montant encore.

 

Pas mal de gars et de filles me passent.

Je me laisse manger par la côte.

Une grande fille en jaune me double. Elle s'arrête plus loin, je la repasse.

 

Elle me rattrape mais dans les bosses, c’est moi le boss, je m'efforce de courir même doucement.

 

Nous partons vers Merlan, tient changement d'itinéraire.

Puis nous taillons dans le bois de Fayat sur les parcours du feu défi des Manants de Saint Jean le Vieux, nouveau aussi.

 

Nous bifurquons en direction de la roche fendue et des marcheuses assez âgées sont là regardant leur téléphone.

Ah ces jeunes avec leur Smartphone ! leur dis-je.

Elles éclatent de rire.

 

Nous longeons l'accès au gouffre et remontons vers le col.

Ensuite c'est le petit sentier dans les buis.

Je laisse passé un gars mais le redouble ensuite car il marche.

J'ai la patate et cours tout le temps.

 

Nous arrivons au ravito après avoir traversé la route.

 

C'est maintenant la grande descente sans Yves Montant.

J'emballe la machine. Ca va être la grande lessive sans Grégory Peck.

 

J'en rattrape plein qui marche dans les montées.

Nous empruntons de nouveau une petite variante par un joli chemin.

 

J'ai du mal à bien voir où je mets les pieds.

J'ai un problème de stabilisateur avec mes yeux.

Faut dire que ça envoi du gros et mes pieds tapent les cailloux.

 

Ca y est le village est là.

Franck me prend en photo et je franchis la ligne.

Ouf quelle descente, deux, trois kilos à donf.

 

Premier Master 5/6, je dois rester pour la remise des récompenses.

Mais quelle forme. Cela doit être le régime crétois.

C'est-à-dire : Ouzo le midi et Ouzo le soir.


 

4 commentaires

Commentaire de Kirikou69 posté le 11-10-2021 à 14:59:40

bravo pour la 1ere place

Commentaire de Gibus posté le 12-10-2021 à 20:25:02

Merci bien, c'est moi le plus fort lol

Commentaire de L'Dingo posté le 12-10-2021 à 21:07:44

loin de moi l'idée de t'envoyer ,(tout bronzé et pas tout nu), vérifier chez les Grecs mais il me semble que Bonjour en grec se dit Kaliméra (καλημέρα ).

Caliméro en grec veut dire: "Petit poussin plaintif persécuté" :-))

Commentaire de Gibus posté le 12-10-2021 à 21:54:01

Et oui c'est la blague. Merci de ton com et à bientôt.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran