Récit de la course : Trail Ubaye Salomon - 42 km 2020, par Noruas

L'auteur : Noruas

La course : Trail Ubaye Salomon - 42 km

Date : 9/8/2020

Lieu : Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence)

Affichage : 470 vues

Distance : 40km

Matos : Saucony Peregrine ISO

Objectif : Faire un temps

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Il n'y a que l'Ubaye qui m'aille !

La génèse

Dimanche 16 février 2020 (à la Saint Julienne) : je décide de prendre ma revanche sur l'édition 2018 du Trail Ubaye Salomon, édition où j'avais eu un gros coup de mou et j'avais été refoulé pour 3 minutes à la BH du Pied du Lan, je m'inscris sur le grand parcours, pour accompagner une nouvelle fois le Bouk.


La préparation

Mars – Avril – Mai 2020 : je profite du confinement et de l'ennui qui en découle pour m’entraîner à mort, je vais courir 5 à 6 fois par semaine dans les raidards au dessus de chez moi au pied de la Chartreuse, ce sera du fractionné en côte pendant 2 mois. Je m'affûte. Aucuns bobos.

Juin -Juillet 2020 : je diversifie mon entraînement, je passe à 3 séances plus longue, j'y ajoute un peu de vélo et beaucoup de randonnée à la journée. J'atteins un pic de forme à la mi-juillet. Je suis encore plus affûté et j'ai l'impression de voler en montée.


L'avant course

Je retrouve avec plaisir Julien puis Rodolphe au retrait des dossards. Julien se sauve pour honorer ses obligations familiales. Veillée d'arme avec Rodolphe au Bocaccino.

Je pars avec un gros sac de 20L, avec 2L d'eau dans mon camel et 500ml de boisson isotonique dans une flasque, quelques barres, des pomm'potes, des pâtes de fruit boost energy et en sucrerie des cacahuètes enrobés de chocolat comme dans la pub de la télé.

Je connais le parcours jusqu'au Pied du Lan soit 20km.

Je suis confiant, j'annonce un objectif de 6h30 pour boucler le parcours de 40km 2400md+.

 

La course

 

Barcelonnette – Uvernet 5km500 31 minutes de course

Cette première partie de 6km de plat nous amène à Uvernet.

 

Nous nous plaçons avec Julien et Rodolphe en fin de peloton, loin de l'arche de départ.

Nous optons tous les 3 pour un départ à un rythme tranquille.

Je retire mon masque au bout de 500m.

Nous restons tous les 3 groupé jusqu'au ravitaillement d'Uvernet.

 

Uvernet – Villard d'Abas 14km 1h57 de course

Cette seconde partie consiste en une longue montée en sous bois jusqu'au col de Baume Longe, suivi d'une descente technique sur un sentier en balcon jusqu'au ravitaillement de Villard d'Abas

 

Je zappe le ravitaillement, j'abandonne Julien et Rodolphe et je commence ma course.

Je monte efficacement, alternant de courtes accélérations pour doubler un max de concurrents et de la marche rapide, je fais des sauts de puce entre les groupes, je récupère de temps à autre en queue d'un groupe dont le rythme me convient. Le dernier mur de la montée de Baume Longe est en vu, j'accélère franchement pour me détacher de mes poursuivants, je poursuis l'effort jusqu'à la bifurcation avec le parcours 23km (1h28 de course pour 10km700) puis j'atteins le col de Baume Longe.

J'attaque directement la descente, je rejoins rapidement un groupe de 3 bons descendeurs que je marque à la culotte jusqu'en bas, descente à l'économie, il faut garder des forces dans les quadriceps pour la longue descente de la fin du parcours. On finit la descente dans des nuages de poussières.

Je m'arrête quelques minutes au ravitaillement pour refaire le plein de la flasque et boire 4 ou 5 verres d'un mélange eau-coca.

 

Villard d'Abas – Col de Cloche – Pied du Lan 20km 3h04 de course

Cette troisième partie comprend la montée à la Croix puis au Col de Cloche en terrain découvert, puis un long faux plat en sous bois pour rallier le Pied du Lan et le ravitaillement.

 Je trottine pour rallier le début de la montée du Col de Cloche, je profite de la douche pour bien me rafraîchir, je monte toujours par saut de puce, je double encore pas mal de concurrents, certains sont déjà bien fatigués et font des pauses dès qu'ils trouvent un peu d'ombre.

A mi pente, je croise Laurent, du club Les traileurs du Marensin, il est master2 comme moi, même rythme, même objectif de temps, on sympathise assez vite et on décide de finir la course ensemble dans la mesure du possible.

La croix est atteinte au bout de 2h42 de course. Je prends le relais de Laurent sur les portions roulantes jusqu'au Pied du Lan. On rattrape des concurrents du 23km. Magie de la nature, deux chamois, apeuré par tant de monde, dévalent la pente au dessus de nous.

Le ravitaillement est rapidement atteint, pause de quelques minutes, routine habituelle, et je repars sur les traces de Laurent.

 

Pied du Lan – Le Lan – Col du Gyp – Col de Fours 27km 4h36 de course

C'est la partie haute montagne du parcours, magnifique, avec la montée au Chapeau de Gendarme, la transition belledonnienne jusqu'au Col du Gyp, puis la transition chartrousine jusqu'au Col de Fours.

 J'avale les lacets, je rattrape Laurent, on continue à un bon rythme, je grimpe facilement le petit passage d'escalade, on passe la combe et on atteint l'arête qui va nous mener au sommet.

Il commence a bien faire chaud et les effets de l'altitude se font bien sentir.

Je lâche Laurent, il navigue à quelques positions en dessous.

Je profite des dernières rudes pentes pour gagner quelques places, je pose pour la photo (gratuite contrairement à de nombreuses courses) et j'atteins le sommet après 3h57 de course.

Au sommet !

 

Pas de pause, j'attaque directement la descente puis la remontée au Col du Gyp, où je m'inquiète d'un concurrent qui vient de faire un vomito sur le bord du sentier.

Je continue ma descente, rapide mais prudente, tant le terrain est piégeux, quelques jeunes plus fougueux me dépassent, puis Laurent me rattrape sur une portion plus roulante, m'indiquant qu'il a bien faillit s'en mettre une quelques minutes plus tôt.

Une courte mais pentue remontée nous amène au Col de Fours.

Je commence à croire au sub 6h.

 

Col de Fours – La Rente – Parc de la Sapinière 40km 6h11 de course

C'est la partie la moins agréable du parcours, une longue descente sur des pistes de ski puis sur des pistes forestières, le passage du ravin du Sauze et de la crête marneuse égaillent un peu cette fin de parcours monotone.

 

Laurent prend la tête sur la piste descendante, je commence à souffrir des quadriceps et de la chaleur (34°C relevé dans cette partie bien exposée au soleil), il se détache un peu puis je recolle à l'approche du dernier ravitaillement de La Rente, rallié après 31km et 5h tout rond de course.

Je refais le plein, j'envoie un message sur le fil de messagerie DTTN, pour annoncer « La Rente, 5h03 de course, il reste 11km, j'arrive ».

Bon heureusement, il ne reste que 9km, parce que dès la petite côte qui suit, je comprends que la fin sera pénible, je n'ai plus de force, panne sèche !

Je pense que je ne me suis pas assez alimenté, seulement une barre, une pomm'pote et 3 boost energy en 5h de course. Je prends vite un boost et une poignée de cacahuètes enrobés.

Je marche sur les portions plates ou en faux plats et je trottine péniblement sur les portions descendantes. Je me fais déposer par une dizaine de concurrents.

Petit à petit je me refais la cerise et arrivé sur la portion commune aux 3 parcours, je retrouve un rythme honorable en descente.

Heureusement on atteint assez vite les faubourgs de Barcelonnette, je retrouve un rythme convenable sur le bitume, et arrivé au parc, je jette mes dernières forces dans un sprint pour gagner une place, esprit trail !

Je boucle le parcours en 6h10'29'', 246ème sur 508 au scratch, 21ème sur 57 en master2.

Laurent a terminé en 5h58, 30 places devant moi.


Bilan

Au final, même si je suis déçu d'avoir craqué un peu sur la fin, avec du recul, je suis super satisfait de ma performance, c'est un belle revanche sur l'édition 2018 !

Je reviendrai très probablement sur ce magnifique trail estival !

8 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 20-08-2020 à 15:06:55

ouh, comme tu es affuté !!!!!
il y a quasiment un an nous étions à Jean Collet ensemble...

Commentaire de Noruas posté le 23-08-2020 à 21:16:43

Oui, je me rappelle bien de cette journée commune fort sympathique, cette année je n'ai pas osez y aller covid oblige !

Et oui, j'ai un peu pris le melon...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 20-08-2020 à 16:16:52

arrête arclu il va avoir le melon !!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 24-08-2020 à 08:48:11

ça vaut bien 35 kudos

par contre tu as mis la barre très, très haute !

Commentaire de Arclusaz posté le 24-08-2020 à 08:52:14

Bravo , belle course. Finalement peut être que s'entrainer est utile....

Commentaire de Twi posté le 25-08-2020 à 19:40:21

Quel récit haletant ! Bravo !

Commentaire de Cheville de Miel posté le 01-09-2020 à 09:21:50

Tu vas tous nous fumé au Off en Berjallie! Belle course et chouette récie.

Commentaire de Noruas posté le 01-09-2020 à 13:49:32

Merci Rémi!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran