Récit de la course : Virtual Challenge by TimePulse - 5 km 2020, par DavidSMFC

L'auteur : DavidSMFC

La course : Virtual Challenge by TimePulse - 5 km

Date : 10/5/2020

Lieu : Paris (Paris)

Affichage : 232 vues

Distance : 5km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Dernier dossard du confinement

Récit illustré disponible sur mon blog : Mes expériences sportives - Virtual Challenge



[10/05/2020] Finale Nationale du Virtual Challenge by TimePulse

Alors que la date annoncée de début du potentiel déconfinement en France est le lundi 11 mai 2020, je m'inscris à une épreuve virtuelle qui se déroule le week-end des 9 et 10 mai. Ce qui ne signifie pas forcément que ce sera ma dernière épreuve virtuelle puisque les règles sanitaires resteront très strictes malgré tout. Toutes les épreuves ont été annulées au moins jusqu'à début juillet et il est probable qu'il n'y en ait pas avant la rentrée de septembre.

Organisée par TimePulse, cette Finale Nationale du Virtual Challenge est une course qui propose deux distances à réaliser dans son jardin, sur route, sur tapis, en marche nordique ou en canicross, dans le respect des règles en vigueur sur le territoire. Entre 5 et 10 kilomètres, j'ai cette fois choisi la plus courte des distances (contrairement à mon autre course de la semaine, Courir pour que SACHANGE) afin d'ambitionner un petit chrono.

Pour cette nouvelle épreuve, ce sont deux associations qui sont soutenues et auxquelles sera reversé l'argent récolté via les inscriptions : Association L'enfant Bleu - Enfance Maltraitée et La Fondation de France.

Alors évidemment, je ne vise certainement pas un RP ni même de m'en approcher un minimum mais mon objectif idéal serait de faire un sub 20 minutes. Mais ce sera très compliqué en cette période où les entraînements sont bien particuliers et où j'enchaîne malgré tout des épreuves très différentes les unes des autres. Mais au moins, cela me donne une motivation supplémentaire, peu importe que l'objectif soit atteint ou non au final.

 

Dimanche 10 mai

C'est donc aujourd'hui mon 9ème et dernier dossard de cette période de confinement. Un total de 16 épreuves disputées en prenant en compte les 7 Confined Sport Challenge. Je serai parvenu à bien m'occuper tout de même, bien que ce soit forcément très différent que des épreuves en peloton sur des parcours variés et balisés...

Aujourd'hui, c'est un petit défi / test qui m'attend car je veux bien finir. Ce qui ne me rassure pas, c'est ce tendon toujours douloureux au démarrage. J'ai localisé la douleur mais j'ignore ce que c'est exactement, d'autant que cela ne me gêne pas quand je cours plus vite, à chaud. Mais ce matin, cela met un peu plus de temps à partir que la veille.

Je m'échauffe pendant un peu plus de 7 minutes, en rejoignant d'abord la zone industrielle où je compte faire mes 5 kilomètres ce matin puis en tentant de faire quelques gammes. Le soucis, c'est que je suis très sur la retenue avec mon pied gauche donc mes mouvements sont délicats et même inefficaces côté gauche. Tant pis, autant démarrer, je verrai bien et, si jamais ça ne va pas, j'arrêterai.

C'est parti, donc ! Et rapidement, je sens que je n'aurai pas de soucis pendant la course donc je fais abstraction de ce problème et me concentre sur mon effort. Je fais bien attention de ne pas partir trop vite alors que je suis dans une portion relativement favorable et que si je ne restais pas prudent, j'irais bien plus vite. Sauf que je n'ai pas de concurrents auxquels m'accrocher donc je risque de bien subir la suite si je m'emballe, ce qui serait bien différent en course.

Je fais un premier kilomètre plutôt rapide, dans mon objectif de boucler la distance en moins de 20 minutes. 3'47. C'est raisonnable et j'espère que cela me permettra de bien finir. J'essaie d'être relâché, je prends du plaisir car les sensations sont bonnes. Mais il reste encore beaucoup à faire et je vais rapidement tourner en rond dans la zone industrielle où je ne peux pas faire une boucle au risque de trop m'éloigner de la limite du rayon d'un kilomètre de mon domicile... Déjà que je flirte avec...

Je suis donc contraint de faire des petits crochets et demi-tours pour ne pas passer tout le temps au même endroit. Et même si le parcours est plutôt roulant, je suis tout de même sur des faux-plats, montants et descendants selon les zones. 25 mètres de dénivelé positif au total sur les 5 bornes.

Au niveau des conditions météorologiques, elles sont très agréables. Le ciel est gris mais il ne pleut plus. Plus car c'est bien tombé depuis la veille au soir avec de gros orages et de belles averses jusqu'à ce matin. Le sol est donc détrempé mais le bitume n'est pas particulièrement glissant pour autant.

Je cours donc logiquement en short et tee-shirt, avec une casquette sur la tête au cas où il se mette à pleuvoir. Attestation et pièce d'identité en poche, montre au poignet et chaussures Kalenji Kiprun Long aux pieds, que du classique depuis le début du confinement. Et je suis bien tranquille car la zone où je me trouve est très peu fréquentée. Je croise très peu de voitures, deux premiers cyclistes et aucun piéton.

Je parle de deux premiers cyclistes car après 2 kilomètres plus lents (moins favorables et en gestion) courus en 4'04 et 4'05, j'aperçois deux connaissances : Greg et Chris de l'USTA, à vélo ! On se salue mais je ne peux pas me permettre de couper mon effort donc nos échanges sont brefs. D'autant que j'attaque les deux derniers kilomètres où je dois accélérer pour profiter du profil de course et rester dans le rythme pour le sub 20 minutes qui semble difficile à aller chercher (3 kilomètres en 11'56, il faut que je tienne une allure sous les 4'00/km).

Je passe donc en mode déterminé, les dents serrées, le visage grimaçant, pour tenir jusqu'au bout et aller chercher ce chrono bien loin de mes meilleures performances mais qui me satisferait amplement aujourd'hui. Et je vais y parvenir, grâce à deux derniers kilomètres réalisés après une bonne relance, au mental. Je ne lâche rien jusqu'au bout et boucle ces 2000 mètres en 3'53/km de moyenne.

Au final, j'ai donc couru les 5 kilomètres en 19 minutes et 42 secondes, mission accomplie ! Seul, je pouvais difficilement faire mieux aujourd'hui. J'ai besoin de quelques secondes pour récupérer avant de rentrer en marchant uniquement car, une fois l'effort fini, la douleur revient bien vite. Elle n'est pas très intense mais gênante. 

 

En tout cas, je ne suis pas mécontent du résultat et des sensations du jour. Je ne suis pas rassuré vis-à-vis de mon tendon d'Achille mais en revanche, la forme est bonne et le moral aussi. Repos pour la course à pied dans les prochains jours, je ferai certainement un peu de vélo à la place et quand je le sentirai, j'irai recourir mais certainement pas sur bitume.

Malgré la fin du confinement, j'ai bien porté aujourd'hui mon dernier dossard de cette période mais pas mon dernier dossard virtuel puisque les compétitions officielles ne sont pas prêtes de reprendre. Il y aura donc d'autres objectifs pour les week-ends à venir.

 

(NDLR : A 21h15, je suis classé 73ème sur 724 participants sur le 5km)

 
[10/05/2020] Finale Nationale du Virtual Challenge by TimePulse


Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran