Récit de la course : Coro-Marathon - Semi-Marathon 2020, par DavidSMFC

L'auteur : DavidSMFC

La course : Coro-Marathon - Semi-Marathon

Date : 10/5/2020

Lieu : Paris (Paris)

Affichage : 254 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Un nouveau défi de confiné : le Coro-Marathon

Récit illustré en ligne sur mon blog : Coro-Marathon - Mes expériences sportives
 
 

Un peu moins de 10 jours après la fin de mon marathon en 4 jours réalisé dans le cadre de l'EDP Rock'n'Roll Madrid Virtual Run, c'est cette fois-ci un semi-marathon en 2 jours auquel je m'attaque. Et je l'aborde dans des conditions assez particulières car ce n'était pas prévu du tout, n'ayant eu connaissance de l'existence de l'épreuve qu'au dernier moment, grâce à une publication Facebook de l'ami Antonio de la Team FunRun.

Le Coro-Marathon, c'est une course virtuelle sur 4 jours, du jeudi 7 mai au dimanche 10 mai, qui propose 3 distances à accomplir : 10 kilomètres, semi-marathon ou marathon. Comme une grande majorité des épreuves créées en ces temps de confinement, il y a un intérêt sportif certain (se donner un défi, challenger les autres ou simplement se remettre à une activité physique) mais avant tout un intérêt solidaire puisque tous les bénéfices seront reversés à la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France.

Ce n'est que le jeudi soir que je découvre cette organisation donc c'est fichu pour le marathon, mais de toute manière, en ayant déjà fait un, cela ne m'aurait probablement pas convaincu. Reste donc le 10km ou le semi... Le dilemme n'est pas simple car j'ai déjà 1 Challenge samedi (Confined Sport Challenge) et 1 dimanche (Virtual Challenge by TimePulse) mais je n'ai pas spécialement envie de faire un 10km car je n'ai ni envie de m'arracher sur cette distance, ni spécialement envie d'en faire un en balade, autant faire le semi dans ce cas.

J'ai donc trois jours pour réaliser mon semi-marathon mais je pars plutôt sur le principe que je vais le réaliser en deux fois, ayant prévu de me donner à fond sur le 5km de dimanche. L'idée est donc de le faire sur les journées de vendredi et de samedi.

 

Vendredi 8 mai

C'est à un tournoi de Badminton que je devais initialement participer ce week-end (enfin, vendredi et samedi puisque j'étais inscrit sur la course Entre Dhuis et Marne pour dimanche). Finalement, c'est sur une course virtuelle sur deux jours que je me retrouve engagé. Et ce vendredi, j'en attaque la première partie.

J'ai trois objectifs ce matin : d'abord, faire au moins 10 kilomètres ; ensuite, m'attaquer une deuxième fois à un segment Strava puisqu'un camarade de l'USTA m'a proposé le défi d'aller en chercher la couronne pour battre son voisin qui la détient ; enfin, si la forme est correcte, le but est de faire un maximum de distance sur cette première partie pour ne pas en avoir trop à faire samedi dont la matinée sera déjà bien chargée par le traditionnel Confined Sport Challenge.

Je pars donc tranquillement en direction de la longue ligne droite de plus d'un kilomètre que je parcoure régulièrement depuis le début du confinement. Je l'aborde en son sens favorable ce matin, en faux-plat descendant, ce sera suffisant pour m'échauffer pour le segment Strava puisque j'ai déjà fait une petite session d'exercices de renforcement musculaire en visio avec mes élèves badistes juste avant.

Bon, je le sens, la forme n'est pas optimale donc je ne ferai pas de miracles ce matin. Au bout de la piste cyclable, c'est justement Arnaud que je croise, mon coéquipier à l'USTA, celui-là même qui m'a proposé ce défi et qui va lui-même s'y attaquer également dans quelques instants. Je le salue et dans la foulée, c'est parti !

J'ai 1,55 kilomètres à parcourir à vive allure pour tenter d'améliorer mon chrono de mercredi (5'27, à 14 secondes du record sur le segment). Je déroule bien sur les premières dizaines de mètres, tout va bien. Le début n'est pas simple car c'est la partie ascendante du parcours mais j'avale la montée sans soucis, plus en jambes que l'autre fois.

Mais ce départ bien rapide, je le paie évidemment dans la longue ligne droite du haut, en léger faux-plat montant. Surtout sur la fin de la ligne droite. Si bien que j'aborde le virage à grandes enjambées mais déjà dans le dur au niveau du souffle. Il reste la portion la plus favorable du tracé à courir, heureusement, mais je n'ai plus du tout de bonnes sensations, je ne parviens pas à relancer comme je le voudrais.

Je finis péniblement... mais à bon rythme puisque je bats tout de même mon RP en 5'22. Soit un peu plus de 17,3 km/h de moyenne sur 1,55 kilomètres avec un peu de dénivelé. Je me rapproche donc à seulement 9 secondes du record de Brice (5'13) en ayant grappillé 5 secondes aujourd'hui, c'est le signe que c'est jouable mais ce ne sera pas simple. Arnaud fera lui 5'56 et assure sa troisième place au classement général.

Allez, désormais, il faut que je récupère afin de relancer et de finir mon objectif principal du jour qui est quand même de faire quelques kilomètres pour mon semi-marathon en deux jours ! Je marche donc quelques secondes avant de trottiner. La relance est très progressive et la suite de la sortie se fait au mental car la forme est moyenne et il fait déjà bien chaud ce matin, mine de rien. Je passe notamment par les Lions de Beaubourg et le Nouveau Croissy, mes habituelles zones de course en cette période où on n'est pas autorisé à s'éloigner à plus d'un kilomètre du domicile.

Je prends tout de même un peu de plaisir par moments, sur certaines portions, et la forme n'est quand même pas si mal mais j'atteins péniblement les 13km/h de moyenne, ce qui devient mon objectif de fin de session. Grimaçant mais à une relativement bonne allure retrouvée, je finis en un peu moins d'une heure (58'24) pour 12,79 kilomètres parcourus avec 50 mètres de dénivelé positif.

Il ne me restera donc plus que 8,31 kilomètres à faire samedi, soit avant le CSC si je me réveille de bonne heure, soit l'après-midi si je ne peux pas courir avant mon épreuve matinale. Mais en tout cas, rien d'insurmontable, sachant que le chrono n'a aucune importance sur cette course. L'essentiel, c'est ma participation et de boucler les 21,1 kilomètres du semi-marathon pour lequel je me suis inscrit.

 

Samedi 9 mai

Je me lève de bonne heure ce matin, vers 7h00, car le programme est particulièrement chargé aujourd'hui. Après un petit-déjeuner léger et quelques petites choses à faire, je pars peu avant 8h00 pour ma deuxième et dernière étape de ce semi-marathon. Ce matin, ce sera vraiment tranquille, un réveil musculaire en échauffement pour la suite.

Du coup, je change un peu mon parcours en partant en direction de la zone industrielle de Croissy, un endroit où je ne suis allé que lors de ma sortie en vélo de route jeudi. Je ne vais pas croiser grand monde ce matin mais je salue ici Jean-Marc, badiste au Badminton Club de Croissy-Beaubourg qui m'aidait bien il y a quelques temps à l'encadrement des jeunes lors de mes séances.

Plutôt en forme, je me fais plaisir ce matin et ce sont déjà près de 4 kilomètres de bouclés lorsque je reviens de la zone par la portion herbeuse que j'ai pas mal emprunté sur mes sorties de reprise après avoir connu des soucis au tendon d'Achille que j'estime en partie liés à mes footings sur bitume.

D'ailleurs, ce matin, le démarrage a été délicat car le corps a bien répondu d'entrée mais je ressens une douleur, toujours dans cette zone au niveau de ma cheville gauche. Cela ne m'empêche pas de courir mais c'est tout sauf rassurant. Mais, au fil des kilomètres, la gêne se fait de moins en moins importante, d'autant que je reste évidemment très prudent sur mes appuis. Mais après la course, la douleur ne se fait pas plus forte à froid...

Je passe la mi-course en un peu moins de 20 minutes. Je reviens vers le Nouveau Croissy donc je croise quelques personnes mais c'est globalement très calme. J'attaque désormais la longue ligne droite du rond-point d'Intermarché jusqu'à la fin de la piste cyclable, en léger faux-plat descendant. Je garde le même rythme et tout va bien, la fin de ce semi-marathon se profile tranquillement.

Au bout de la piste cyclable, je prends en direction du Vieux Croissy où je vais faire la boucle de ces derniers jours mais en sens inverse par rapport au segment Strava qui était un de mes objectifs la veille. Je préfère dans ce sens car la montée est plus raide mais ensuite, la relance est plus favorable avec la nouvelle assez longue ligne droite en faux-plat descendant puis la fin de descente pour revenir vers la piste cyclable.

Il ne me reste désormais plus que 1,5 kilomètres. Je fais donc le kilomètre en léger faux-plat montant, sans soucis, en accélérant légèrement le rythme vers la fin pour bien finir. Je ne contourne pas le rond-point comme d'habitude, je prends tout de suite à gauche au bout pour passer par la ligne droite de 400 mètres mais que je n'emprunte qu'au début pour une fin de parcours plus dynamique, peu monotone. Je continue avec quelques virages pour revenir vers chez moi.

Je boucle les 8,31 kilomètres du jour en 38'48, à quelques pas de la maison. Des sensations agréables ce matin dans des conditions météo plaisantes même s'il faisait un peu lourd quand même avec plus de 15 degrés au compteur.

Au final, 21,1 kilomètres parcourus à un rythme correct de footing même si le chrono est très anecdotique : 1h37'12. Loin de mon RP évidemment mais le but était juste de pouvoir prendre part à cette épreuve bien sympa, de me donner un petit challenge de fin de confinement et de courir un peu, sans forcer, à l'exception du segment Strava du vendredi. 93 mètres de dénivelé positif au passage, n'empêche.

3 commentaires

Commentaire de loiseau posté le 09-05-2020 à 20:26:32

Bravo encore pour la motivation David, en plus de la physique tu as aussi bien travaillé le moral depuis deux mois. Ils vont te manquer ces défis de confiné à partir de lundi ;-)

Commentaire de loiseau posté le 09-05-2020 à 20:29:40

le physique :-)

Commentaire de DavidSMFC posté le 09-05-2020 à 20:46:03

Merci Jan ! Je vais en trouver d'autres des défis mais ça aura été une expérience à part oui ! Et effectivement, le mental aura bien bossé ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran