Récit de la course : Trail du Petit Ballon 2020, par poucet

L'auteur : poucet

La course : Trail du Petit Ballon

Date : 1/3/2020

Lieu : Rouffach (Haut-Rhin)

Affichage : 461 vues

Distance : 54km

Objectif : Se défoncer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail du Petit Ballon 2020

 

 

TRAIL DU PETIT BALLON 2020

 

Les lecteurs qui me suivent le savent bien, je suis accro au Petit Ballon. C'est à Rouffach qu'il est le meilleur et chaque année quand revient le Printemps je m'en ressert une lichette. Pour cette 17eme édition la date habituelle était juste un peu avancée, les organisateurs ne pouvant disposer des installations en raison des élections.

A l'origine le parcours dépassait à peine les quarante kilomètres, nous étions une poignée au départ, peut être 200 ? C'était le début du trail, j'étais attentifs aux conseils donnés dans les magazines qui préconisaient de lever le pied et de ne surtout pas accrocher de dossard le WE précédent. Après avoir dégusté 16 Petits Ballons (j'en ai loupé un pour cause de cheville en vrac) j'ai forcement pris un peu de bouteille et je fonctionne maintenant plus au feeling. Sans être vraiment inquiet je me demandais quand même comment allait réagir les guibolles après les 42 bornes du THM et seulement une semaine de récupération.

Ce Trail du Petit Ballon qui s'est musclé au fil des éditions est devenu un événement incontournable du calendrier et rassemble régulièrement plus de 1000 participants sur son grand parcours. Les champions sont toujours au RV, les copains aussi. L'épreuve est donc aussi relevée que conviviale. Surtout lorsqu'on a la chance de faire le (petit) déplacement avec un groupe aussi sympa que le Team THK.

Même si l'horizon paraissait bien sombre sur la ligne de crêtes à l'heure du départ, les sourires en première lignes annonçaient déjà une belle journée ...

Dom, Yannick, Seb, mes covoitureurs, belle brochette de THK ...

Les dinosaures du Petit Ballon avec le Grand Boss du Petit Ballon, 17 éditions pour Lionel Viry, Gilles Flament et Michel Thevenot ...

Le grand retour de Snoopy ...

Effectivement la météo nous aura épargné et nous aurons pu profiter d'un terrain parfait, à peine gras, avec juste ce qu'il faut de neige en haut et le petit rayon de soleil qui va bien, vent dans le dos pour plus de confort.

Je ne vais pas être très original en racontant ma course. Comme d'habitude à Rouffach je me suis senti très bien, prenant le temps de laisser chauffer le moteur sur les chemins de vignes vers Soulzmatt ou Eric Millet le Boss historique assurait la sécurité. J'ai sauté le premier ravito de la Gauchmatt et rattrapé peu après l'ami Marc Fegli (Randoaski), ce qui était déjà un bon indicateur, et poursuivi tranquillement l’ascension en ayant plaisir de profiter des encouragements de Céline Keith postée a plusieurs croisements et aussi de Dominique Shorty notre coiffeur VTTiste préféré, toujours fidèle au Petit Ballon.

Peu après la Gauchmatt, Vrai Rose mitraille le troupeau ...

Comme il me restait une moitié de bidon en arrivant au Boelensgrab j'ai poursuivi sur ma lancée, apercevant Carole Millet qui sortait du ravito, le meilleur indice qui me confortait dans ma gestion du tempo. Je n'étais pas vraiment flamboyant ensuite dans la montée, j'ai simplement assuré du mieux possible sans me faire sauter le caisson. En réalité ce que j’apprécie le plus dans cette boucle vers le sommet c'est quand on redescend en arrivant en vue de Mullermatt. Une belle piste bien dégagée ou il fait bon lâcher les freins ...

Début de la descente après Mullermatt, le tout jeune retraité Lionel Viry par Remi Vosgpatt ...


Sacré changement de rythme ensuite quand on retrouve le sentier qui nous remonte vers le crête du Hilsen. Manu Pierrat, facile en montée a recollé dans ce passage, puis nous avons fait un bon petit bout ensemble ensuite après la bascule au sommet …

Avec Manu, ça rigole lorsque l'on croise Nicolas Fried de l'Alsace en Courant ...

Dans ma tête une fois passé la Vierge c'est la fête. A tous les coups ça le fait, surtout avec cette dégringolade infernale vers le Drei Schoepft que propose ce nouveau parcours ...

Tout schuss vers le Drei Schoepft par Remi Vospatt ...

A ma grande surprise je me suis retrouvé dans la trace de Dom et Mathieu, les avions du THK … J'ai un peu bourriné en bas pour passer tout droit dans le pente, genre funambule, mais pourtant avec une accroche nickel assurée par l'excellente semelle des Terrex. Par contre je me suis vautré comme une larve en loupant un appui dans la relance sur le plat … Heureusement sans dégats, mais les copains ont du se marrer.

Bref, là c'est faut plat sur de la grosse piste et c'est vraiment mieux si on peu courir jusqu'au ravito suivant, toujours au Boelensgrab. Ce coup çi je me suis autorisé un petit stop pour remplir le bidon, piocher une poignée de fromage main gauche, une poignée de raisins main droite et repartir en courant …

Sortie du ravito, Annelyse en poste pour encourager le Team THK

A la sortie j'ai doublé une petite blonde qui repartait tranquillement en marchant, Mathieu un peu devant, Manu pas loin derrière et je crois que Dom a un peu coincé après ce ravito. Ce faux plat c'est dans le tête qu'il se court et en arrivant sur le single qui plonge sur Osenbach c'est que du bonheur pour descendeur … La petite blonde est revenue comme une bombe et là j'ai pris une leçon de descente. Fluidité, agilité, vitesse, tout en souplesse. Un instant de grâce, impressionnant vraiment. Je l'ai encore aperçu encore dans les talus en bas, a relancer sans cesse pour un final d'enfer et aller chercher un podium filles a l'arrache derrière mes championnes de copines Simone et Estelle … Bravo Miss Nadja !!! Oups, j'ai quand même pris 11' sur les 22 derniers km !!!

J'ai retrouvé Mathieu un peu dans le dur avant Osenbach, sauté une nouvelle fois le ravito a la ferme mais les relances commençaient a devenir laborieuses… les encouragements d'Annelyse m'ont fait le plus grand bien avant de reprendre le sentier, si plaisant a dévaler il y a quelques années lorsque l'on tournait en sens inverse. J'ai bien senti qu'il me manquait un peu de fraîcheur sur ce final pourtant bien agréable, notamment par le joli sentier en balcon après le Schauenberg. Je me suis même fait bouffer par un musclé dans la dernière descente dans les vignes …

Annelyse toujours là dans les rues de Rouffach ... ça flaire bon l'écurie ...

J'ai mis 8' de plus que l'an passé, je suis sorti du Top 100 (114eme en 2020 / 97eme en 2019) mais bon,on ne va pas pinailler … Ça fait encore une très beau Petit Ballon a ranger dans l'armoire a souvenirs.

SCRATCH PETIT BALLON

Trace PB 2020


Merci les copains pour les bons moments partagés, avant, pendant, après ...

Merci à Eric Millet et a toute la sympathique équipe du CCAR …
RV est pris pour le 21 Mars 2021 !!!


Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran