Récit de la course : SaintéLyon 2019, par poucet

L'auteur : poucet

La course : SaintéLyon

Date : 30/11/2019

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 1888 vues

Distance : 76km

Objectif : Se défoncer

16 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

De boue les gars ...

 

De boue les gars ...

Certes avec une chasuble STL on ne va pas au bout du monde, on a juste le droit de rentrer à Lyon en courant. Mais comme dans la chanson il faut en mettre un coup pour passer cette montagne. Si on ne la voit pas on en devine les courbes, illuminées par le grand ballet des frontales. Notre Doyenne, plus rayonnante que jamais, démontre au fil des années une extraordinaire vitalité. Elle nous fait parfois ses petits caprices de princesse (un peu plus loin dans le texte) et tous les ans elle me bousille les pattes. Mais je l’aime. Et quand on aime il parait qu’on pardonne tout ….

Alors que le départ de l'épreuve est donné à St Etienne, depuis quelques années l'aventure débute par un passage à la Halle Tony Garnier à Lyon, pour y retirer les dossards ...

Comme d’habitude j’avais embarqué quelques amis au RV du Flore, pour l’incontournable AAB (*) organisé par quelques gentils Kikourou dévoués. Encore un GRAND MERCI à vous les amis pour ce début de soirée toujours impeccablement organisé. Au Flore les pâtes sont délicieuses. Et surtout possible de se reposer et de se préparer dans d’excellentes conditions, au calme et en toute convivialité, loin de l'agitation du Parc des Expos. J’ai donc partagé la pasta Kikourou à la table alsacienne avec Jean Marc, Laulau Bretzel, Manu, Fred et Seb …

Voilà que cette année l’organisation avait décidé de barricader le Parc des Expos et décrété le principe d’une entrée unique. Impossible donc de rejoindre directement les camions consignes stationnés à deux minutes, pratiquement en face du Flore. Nous avons été obligés de refaire le grand tour pour revenir là où les navettes nous avaient déposées 4h plus tôt, de repasser à la fouille et au contrôle des sacs, de retraverser l’immense halle a moitié vidée déjà et enfin ressortir pour accéder au sas de départ après 20' bonnes minutes de perdues !!!

Pour la forme je vous refait le contrôle des sacs en deux minutes (en réalité avec plus 6000 coureurs au départ attend un peu son tour et c’est un poil plus long). et que l'on a donc du refaire deux fois ...
Le vigile : "vous avez quoi dans votre sac ? "
Le Poucet : "ben mes affaires de course"
Le vigile : "pas de couverts, d’objets coupants ? »
Le poucet : "ben non"
Le vigile : "c’est bon, passez" …  

Tout ça pour ça ... Vous imaginez la tronche du type si je lui dit que "ben oui, j’ai mes ciseaux pour couper mes bandes de stap, parce que ma vieille cheville elle ne fait plus la distance sans être maintenue" ??? Et puis bien sûr absolument personne ne picore dans son petit Tupperware avec sa petite fourchette avant la course … Hola, on est sérieux là ???

Ne serait-il pas plus judicieux de diriger les coureurs vers un Sas en rapport avec leur possibilité plutôt que d’entretenir cette absurde surenchère pour venir se placer de plus en plus tôt, au plus près des élites qui sortent eux quelques minutes avant le départ ??? Je ne suis vraiment pas fan de la cotation ITRA qui selon moi dénature l’esprit originel du trail, mais a partir du moment ou elle existe et qu’on l’utilise notamment pour faire mousser le plateau il devrait être possible de faire de même pour réguler le troupeau. Et puis une organisation qui a fait preuve d’imagination pour drainer la foule vers la très belle Halle Tony Garnier en y distribuant les dossards après avoir traversé le salon et avant de prendre les navettes pour Saint Etienne, répartir du peloton dans des Sas cohérents sous l’arche de départ avec des horaires définis ne devrait pas être un sujet insurmontable …

Bref, ces 20 minutes perdues bêtement nous ont relégués mes copains et moi pratiquement au fond de la classe (sans radiateurs) et nous ne sommes partis qu’avec la 4ème vague. Par bonheur la pluie annoncée n’avait pas encore fait son apparition et la température était plutôt clémente. Et puis nous avons eu le privilège de faire le seul départ historique, celui de minuit. Chacun partant a son rythme ...

J’ai passé la première moitié de la course à slalomer et à faire les bordures pour remonter progressivement le troupeau. Les jambes répondaient plutôt bien, les sensations étaient très bonnes mais j’ai souvent piétiné dans les montées à chaque fois très encombrées, voir dans les descentes jusqu’à Ste Catherine … Mais j’avais plaisir à être là, au cœur du ballet des frontales, sous la pluie qui avait son apparition et dans la gadoue qui se faisait de plus en plus présente. Nous étions bien dans le terrain gras promis mais j’assurais convenablement.

C’est après Ste Catherine, alors que les averses avaient fini par tout transpercer que la physionomie a véritablement changé. Le passage des milliers de coureurs de la Saintexpress avait transformé les chemins et les sentiers en un immonde champ de bataille dégoulinant de partout. Des nappes de brouillard sont venues rendre la progression encore plus difficile … J’ai vite compris que mon choix de chaussures avec une semelle pas suffisamment accrocheuse allait finalement se retourner contre la performance recherchée. J’ai dû vraiment ralentir dans les descentes, le froid a commencé à me rattraper, j’ai eu toutes les peines du monde a enfiler mes sur-gants afin de retrouver un peu de sensation au bout des doigts. Et là je suis vraiment rentré dans galère, ramassant gamelle sur gamelle …

En voulant me rattraper a un arbre mon corps a basculé et je me suis retrouvé la tronche dans la gadoue, les lunettes maculées. Mon paquet de klinex dans la poche était imbibé et de toute façon impossible de sortir les mouchoirs. Pfff j’ai essuyé le plus gros avec les sur-gant trempés pour rejoindre cahin caha Soucieu ou j’ai du faire peur a quelques bénévoles qui m’ont gentiment dépanné de quelques feuilles de sopalin pour nettoyer les carreaux !!!

  

J’aime bien arriver a Soucieu. A cet endroit le plus gros est fait, le gymnase est confortable, il faut juste ne pas s’y attarder et rebrancher le cerveau pour gérer un final réputé plus roulant … En réalité on a toujours les cannes bien raides et ces 20 derniers kilomètres sont toujours compliqué. Mais j'aime bien repartir de Soucieu aussi ,plonger vers le Garon, passer la passerelle.

Le parcours de la STL est remanié a chaque édition, cette année nous avions de nouveaux sentiers dans le secteur du Garon. Mais bon globalement la trame est toujours la même , le gros du dénivelé c'est avant St Genou, après c'est une succession de talus plus ou moins raides entre lesquels il faut s'appliquer a relancer sans cesse … La véritable différence entre mes débuts en 2006 et aujourd'hui c'est la distance qui s'est engraissé d'une dizaine de kilomètres et la proportion de terre qui rogne tous les ans sur le bitume. Je vais radoter une nouvelle fois : je trouve ça regrettable. Des trails il y en a 3500 par an en France, la Saintélyon il n'y en a qu'une seule. En poursuivant sur cette voie elle va définitivement perdre son âme, le traditionnel débat sur le port de chaussures de route ou de chaussures de trail se résumera finalement par un match Saloma – Hokon ... Pourtant cette année tout le monde les attendait les sections de bitume !!! A moins qu'une marque de palmes rejoigne les sponsors puisque nous avons eu un passage avec de l'eau au niveau des genoux !!!

Bref, me voilà donc reparti en direction du dernier ravito en suivant une trace dégoulinante de boue ou en remontant des torrents dévalant la pente. C'est ici que je me suis a nouveau retrouvé sur les fesses, explosant par la même le bidon que je portais à l'arrière de ma ceinture, sans m'en rendre compte immédiatement vu que j'étais déjà trempé de partout. Heureusement il ne restait que 5 km pour rejoindre Chaponost ou une gentille bénévole m'a dépanné avec sa petite bouteille d'eau perso, puisque sur les tables ils n'y avait que des grandes, pas vraiment proportionnées pour rentrer dans la poche de la ceinture.

Le temps d'engloutir une soupe et quelques bouts de fromage , il restait a gérer les 11 derniers kilomètres, identiques a l’édition précédente, en trottinant du mieux possible des que le terrain le permettait.

Ces derniers kilomètres sont indiqués à rebours et paraissent toujours très longs avant qu'apparaisse enfin la Halle Tony Garnier ou l'on vient passer l'arche d'arrivée dans une très belle ambiance. J’espérais faire 9h et j'en termine finalement avec 9h27'45 , en remontant sans cesse, en prenant du plaisir malgré un final difficile. Je termine 489ème et 2ème V3. Pas de quoi être déçu compte tenu des conditions.

Il ne restait plus qu'a partager et savourer ces instants d'après course avec les copains, tous finishers, dans cette grande Halle aménagée de manière très fonctionnelle avant de reprendre le train pour l'Alsace en pensant déjà a l'an prochain. Objectif la 10ème en 2020 !!!


(*) AAB : appel a bouffer



16 commentaires

Commentaire de bubulle posté le 05-12-2019 à 22:14:02

Et pas de podiums ?

Belle perf, Gilles! La preuve s'il en est qu'il n'est pas indispensable de se mettre la rate au court-bouillon pour partir dans le premier sas, finalement...

Commentaire de poucet posté le 06-12-2019 à 08:06:51

Merci Maître Bubulle. Seuls les premiers des catégories sont récompensés ... Pas de regret, le 1er V3 fait top 100 et me met 1h20, yapa photo

Commentaire de centori posté le 06-12-2019 à 08:28:44

2eme V3 et il nous explique "Pas de quoi être déçu compte tenu des conditions" nan mais moi je dis BRAVO !

Commentaire de poucet posté le 06-12-2019 à 21:03:15

Merci Centori. J'ai beau savoir que les années qui passent ne vont pas me faire remonter au scratch je me disais que peut être ...

Commentaire de Twi posté le 06-12-2019 à 08:30:59

Bravo pour la course !
J'adore les 2 dernières photos, tu t'en es vraiment mis partout de la boue ...

Pour info, je fais partie des 4 couillons qui ont avoué avoir un couteau et une fourchette dans leur sac au contrôle de sécurité. Confisqués ...

Commentaire de poucet posté le 06-12-2019 à 21:07:13

Merci à toi. Ben oui, partout partout ... le prochain coup prend un bol de riz et des baguettes, a mon avis c'est autorisé !!!

Commentaire de BouBou27 posté le 06-12-2019 à 09:19:51

Ben moi j'ai été trop honnête et ai été délesté d'une fourchette...
Super performance, et de belles photos.

Commentaire de poucet posté le 06-12-2019 à 21:09:25

Ben oui, l’honnêteté ne paie pas !!! Ils ont du en ramassé quelques kilos !!! Merci pou ton petit mot

Commentaire de Arclusaz posté le 06-12-2019 à 21:03:08

Quelle perf !!!!! bravo Poucet ! on se voit l'année prochaine.....

Commentaire de poucet posté le 06-12-2019 à 21:11:39

Avec grand plaisir Laurent !!! Je me suis mis en tête d'arrondir mon score à 10 participations, tant que les jambes tournent encore ... Donc normalement je serai là

Commentaire de MULTISPORTS74 posté le 07-12-2019 à 07:33:09

Bravo GILLES encore une très belle performance dans te telles conditions et merci pour ton résumé c'est toujours un plaisir à te lire bon repos et bonne continuation - avec un peu d'avance joyeuses fêtes de fin d'année

Commentaire de poucet posté le 07-12-2019 à 19:04:10

Merci Yves. En roue libre maintenant ... Joyeuses Fêtes a toi aussi !!!

Commentaire de philkikou posté le 08-12-2019 à 10:08:30

Bravo !!! il fallait ton expérience, ta forme et ton mental pour venir à boue de cette édition ! Voilà une STL qui termine un nouvelle saison de GEANT !!! A moins qu'une petite course traine dans les parages du Poucet ;-)

Commentaire de poucet posté le 08-12-2019 à 22:04:43

Juste un petit cross pour la bonne cause hier + téléthon CCK à vélo aujourd'hui .... Maintenant repos !!!

Commentaire de Benman posté le 23-12-2019 à 19:10:41

Je prends enfin le temps de te mettre un petit mot de bravo. Sacré chantier cette STL, et ton temps est quand même sacrément bon avec un top 500. et plein de belles photos. merci

Commentaire de poucet posté le 23-12-2019 à 19:24:17

Merci Benoît. Bonnes Fêtes, RV en 2020 pour la dixième 😊😉

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran