Récit de la course : Les Courses de Brumath - 10 km 2019, par Zaille

L'auteur : Zaille

La course : Les Courses de Brumath - 10 km

Date : 17/11/2019

Lieu : Brumath (Bas-Rhin)

Affichage : 221 vues

Distance : 10km

Matos : Altra Paradigm 3.5

Objectif : Faire un temps

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Objectif PR

En plein plan d’entraînement pour le semi d’Illkirch du 8 décembre, les courses de Brumath sont idéalement placées pour travailler ma vitesse grandeur nature pour cet objectif de fin d’année.

 

Soyons fous

La vitesse c’est effectivement ce que j’essaie de retrouver après une année plutôt dévolue au long et donc lent. J’ai même pour ambition de battre mon record à ce fameux semi-marathon malgré quelques récentes séances de fractionnés plutôt décevantes. En fait, J’ai même du mal à tenir du 4:25 (l’allure visée) sur 8 petites minutes parfois. C’est donc un peu dans le flou que j’arrive sur ce 10km.

Mon PR sur 10 est de 42:43 ce qui représente une moyenne de 4:16 ! Ce temps date d’il y a 3 ans quand j’étais jeune et fringant. Malgré mes perfs du moment, soyons fous, je vais tenter le coup pour améliorer ce temps, on verra bien, au pire j’exploserai et terminerai à la ramasse.

 

5°C

11 heures du mat’, c’est tard. Levé depuis 8h, Je tourne en rond chez moi jusqu’à 10h où je prends la voiture pour me rendre sur place à même pas 10 minutes de chez moi. Je me gare relativement loin mais récupère le dossard et le flamboyant t-shirt technique du jour assez rapidement. A 10h30 je suis en short prêt à en découdre par 5°C, il fait effectivement très froid mais au moins il ne pleut pas comme annoncé.

Echauffement avec quelques accélérations et quelques poignées de mains à des connaissances. Il y a toujours des têtes connues à Brumath. La ligne de départ est située comme d’habitude sur la route à côté de la salle des fêtes. C’est bien large mais avec un virage à 90 au bout de 100m. Je me positionne dans la foule et discute Saintelyon avec un ami qui aura la chance d’y aller cette année.

 

Faut que je me calme

Pris dans la conversation, je suis surpris par le coup de feu, faut y aller ! Le premier virage passé je regarde ma montre qui m’indique que je suis parti comme une flèche, 4:04, non mais ! J’essaie de me maîtriser et me relâche, je sais qu’il y a un petit faux-plat montant après un rond-point qui va me baisser forcément la moyenne, les choses vont rentrer dans l’ordre.

4:09 finalement ce premier kilo. Faut que je me calme sinon je ne vais pas faire long feu. Je suis cependant étonné, très étonné, car je ne suis absolument pas essoufflé. Le prochain kilo est légèrement en montée et je le fini en 4:22, trop lent ! Mince ! J’ai en tête de faire du 4:19 de moyenne, persuadé à ce moment-là que c’est l’allure à atteindre pour mon PR (Mais en fait c’est 4:16).

 

Mon allure dégringole

4:19, 4:14 puis 4:12, ma moyenne est de 4:16 mais je sens déjà mes jambes être moins volontaires, moins tonics et le souffle …. Ben là je suis essoufflé, nettement. Je comprends que je vais sûrement en chier si je veux rester sur mon objectif.

Je m’accroche à des coureurs, limite les efforts dans les montées et profite des descentes pour récupérer un peu les yeux fixés sur le chrono et la moyenne. 4:15, 4:26, 4:24, mon allure dégringole, les encouragements du public m’aide à tenir. Je ne suis pas bien, le cardio est au taquet, si je continue à ce rythme, je m’imagine déjà vomir ma brioche du matin sur les baskets d’un bénévole à l’arrivée.

 

Les 6 et les 9

Ma moyenne est tombée à 4:19 mais l’arrivée est proche et en descente, j’ai un espoir encore d’améliorer le chrono. Effectivement je vois 4:18 s’afficher sur ma montre, il reste quelques hectomètre et là … Comment ça ? Le Chrono à l’arrivée m’affiche 43 minutes et des clopinettes … Je ne comprends pas, ma montre a déconné ou quoi ? Et non, c’est plutôt le porteur de la montre qui a déconné en confondant les 6 et les 9 !

Je reprends mes esprits et mon souffle puis me dirige vers le ravito. Mon temps sur 10km mesurés par Garmin est de 43:02, 20 secondes de trop pour mon objectif, dommage. Je me suis gouré dans mes données mais est-ce que j’aurai pu faire mieux ? Je ne crois pas ! Et puis du 4:18 ce n’est pas si mal car la veille encore je me demandais si je pouvais encore tenir un 10 sous 45 minutes donc …

 

Je suis donc plutôt rassuré pour mon objectif de décembre même si je sais que ça sera difficile. Il me reste 2 bonnes semaines d’entrainement avant une semaine de quasi-repos puis la course. Le suspense reste donc entier. Rendez-vous bientôt !

 

 

 

 

 

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran