Récit de la course : Marathon du Jura Alsacien 2006, par espace_marathon88

L'auteur : espace_marathon88

La course : Marathon du Jura Alsacien

Date : 5/11/2006

Lieu : Ferrette (Haut-Rhin)

Affichage : 780 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

le marathon du jura alsacien




Ce week end, j'aurais vraiment resté hésitant sur la course que j'allais courir jusqu'a la derniere minute.



La decision sera prise ce matin quand le reveil a sonner 4h00. Je m'étais certes inscrit a ce marathon quelques semaines avant car les inscriptions de derniere minute étaient impossible.



Mais entre temps, mon emploi du temps à était changer Exceptionnellement, du coup, j'ai du aller travailler le samedi en allemagne pour mes patrons.



Aprés reflexions, je pensais que c'était surement plus raisonnable de faire le lendemain une distance un peu plus courte car le métier de jardinier paysagiste n'est pas spécialement des plus reposant. Alors, je pensais aller courir le semi marathon d'hussigny en Moselle que j'avais déjà fait l'année derniere.



J'avais devant moi, un choix cornulien car j'avais payé mon inscription et dans le cas d'une non participation à l'epreuve la somme n'est pas restituée au coureur.



En m'endormant, je n'avais toujours pas réussi à faire un choix, je décida donc de regler le reveil sur 4h00 pour pouvoir me rendre a temps sur l'une des deux courses.



Finalement au reveil, je me deciderai quand meme d'aller courir ce marathon plus proche de chez moi que de me rendre en Moselle pour le semi marathon.

Et puis, je n'ai pas refais de marathon depuis celui d'épinal en 2004.

Je voulais inscrire un marathon dans mes courses en 2006, j'ai pourtant fait deux gros trail ( 42 et 45km) mais le marathon c'est différent.



Nous voilà donc en ce dimanche matin en direction de Ferette.Matin trés frisquet puisque -4 degrés s'affiche sur le tableau de bord de la voiture avant de prendre la route.



Nous avions sous estimés le temps qu'il fallait pour ce rendre dans cette petite ville alsacienne à coté de Bale.Si bien que je me demandais s'ils ont allaient arriver pour 9h00 moment ou le marathon s'élancera. Ce fut moins dramatique que je ne le pensais, arrivée à Ferette 20 minutes avant le départ.


Petit apercu de Ferette



Peu de temps pour se préparer quand meme car les inscriptions sont assez loin de l'endroit ou est garée la voiture.



Je me rendrais sans perdre de temps en trottinant au gymnase pour retirer mon dossard. Le retrait du dossard se fera assez rapidement heureusement car il fallait encore que je remonte à la voiture pour me changer. Les organisateurs offrent aux coureurs un sac à dos à l'éfigie de la course et une casquette puma a tous les participants.Ca fait plaisir!


mon dossard



Aprés tous ces moments de precipitation, je m'aligne sur la ligne de départ quelques secondes avant le coup de feu. Nous sommes sans doute un peu plus de 200 courageux à affronter ce parcours loin d'etre facile.















Nous voilà en direction d'une bonne dizaine de village à traverser. Le début de parcours offre une assez longue descente mais il faudra en profiter car le reste sera plus difficile.



Ce matin pour ce marathon, je ne me fixe pas d'objectif, et puis cette course sera ma 90ème de l'année!mais aussi pour etre quitte d'etre décu à la fin..



Malgré un départ assez prudent, je me retrouve en suivant la deuxieme feminine à passer au semi en 1h29.



Grrrr! mickael n'est pas trop content, il est encore parti trop vite. Je suis sur les bases de 3hoo au marathon, c'est trop rapide pour moi surtout en regardant le profil du parcours. D'ailleurs, un ami coureur m'avait dit qu'il fallait sur ce marathon rajouter 10 minutes de plus par rapport à son meilleur temps.



Je me forcerai bien à ralentir, mais celà m'empechera pas d'avoir un coup de moins bien entre le 20 et 30ème kilometres.



Mes parents et ma copine viendront me supporter au 26ème kilometres. Ce moment me redonnera quelques forces.


le passage de la caravane comme au tour de france!


la voiture officielle annonce le passage du premier au kilometres 26


quelques poursuivants


tout semble parfait au 26ème pour notre ami du 52


mes compagnons de route pendant les 20 premiers kilometres


ca commence a sentir le roussi pour moi...


sous l'oeil attentif de mon papa...

J'essayerai de gerer ce petit coup de moins bien jusqu'au 30 kilometres en me disant qu'à partir de cet endroit il ne restera plus que 12km.



La fin de course reserve encore un bonne montée vers le 32ème et le 35eme kilometres.

Le petit passage a vide ne passe pas et pour cause je n'ai rien emmené sur moi, ni de gel ou barres energetiques! cela m'apprendra a me decider à la derniere minutes sur la course.



Kilometres 35 sur une portion plus plate, un gros bruit resonne sur le macadam, nous nous retournons et là nous découvrons qu'un coureur viens de se faire renverser par une voiture. Ca me remue un peu l'intérieur de voir ce coureur allongé sur le sol en pensant que saurait pu etre moi. Nous le signalons trés vite au ravitaillemment qui se trouvait pas trés loin de l'endroit de l'accident. Les benevoles n'avaient rien vus.

J'espere du fond du coeur que ce coureur n'aura rien de trop grave.



A partir de là, je devrais alterner marche et course jusqu'à la fin car les crampes arrivent.. la prochaine fois j'esseyerais de prendre de la sporténine ou de l'anti crampes pour voir si ca peux empecher tout ca.


bien avant moi, Martin franchi la ligne et ameliore son temps de 2 minutes par rapport à l'année derniere.Super!


la premiere feminine



L'arrivée se fera dans une bonne descente, j'essaye d'accelerer mais les crampes m'empeche d'aller plus vite. dommage...


ma fin de course...


au final je termine en 3h23,41s


on imagine pas assez souvent comme il est bon de s'asseoir tellement les jambes ont souffert

Aprés avoir repris mes esprit, le chrono n'est pas si mal aujourd'hui. J'avais fait 3h23,33 à epinal en 2004 sur un parcours plus plat et je n'avais pas marcher une seule fois.



Et là, j'ai du marcher à plusieurs reprise à causes des crampes et j'effectue quasiment le meme chrono sur un parcours bien plus difficile.



Certes, je pense que je peux ameliorer mon reccord sur marathon. Il faudra choisir un parcours plus roulant et essayer de trouver une solution pour les crampes.



Voilà maintenant repos total toute la semaine pour pouvoir recourir le prochain week end.

6 commentaires

Commentaire de mao14 posté le 06-11-2006 à 17:40:00

3h23 avec un depart un peu bousculé, une grosse emotion sur le parcours plus ton nombre de courses courues dans l'année
bravo c'est plus que correct, ca laisse reveur.

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 06-11-2006 à 18:59:00

Bravo pour ta course, 3h23 quand même !!! Bravo !
Et toujours et toujours les photos pour aller avec.
Merci encore pour ce beau récit.
NoNo_qui_rêve_de_faire_un_marathon...dans_une_autre_vie !

Commentaire de zakkarri posté le 06-11-2006 à 19:49:00

tu es hallucinant ! comment tu fais pour faire autant de courses, et puis sans etre sur encore la veille, tu te pointes sur un marathon, en retard qui plus est !
Bref pas du tout dans de bonnes conditions et tu fais 3h23 quand même !!! chapeau !!!

Commentaire de calimero posté le 06-11-2006 à 20:50:00

Décidemment tu es sur une autre planète!Total respect.
Mais jusqu'où s'arrêtera-t-il?

Commentaire de schnacka posté le 06-11-2006 à 21:11:00

Bravo pour ta course.
J'y étais aussi mais à un niveau beaucoup plus humble : 3h48'53''
C'est un peu idiot de ne pas s'être vu.. Peut-être une autre fois.
Concernant la course : Le temps fut superbe et le parcours magnifique sans aucun temps mort.
Je pense que je reviendrai.

Schnacka

Commentaire de nicou2000 posté le 07-11-2006 à 10:46:00

félicitations pour ton chrono malgré une course qui semblait plutôt difficile! c'est sûr qu'avec un parcours plus plat ton record va exploser!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran