Récit de la course : Ultra Tour du Mont Rose - Ultra Tour - 170 km 2019, par poucet

L'auteur : poucet

La course : Ultra Tour du Mont Rose - Ultra Tour - 170 km

Date : 5/9/2019

Lieu : Grächen (Suisse)

Affichage : 393 vues

Distance : 170km

Objectif : Terminer

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ultra Tour Monté Rosa 2019

 

 

Ultra Tour Monte Rosa.

Et a la fin c'est la montagne qui gagne. Je n'aurais pas aimé être a la place de l'équipe d'organisation à l'heure de prendre la décision d’arrêter la course. Vu les commentaires des coureurs rapatriés Vendredi au petit matin pendant que des trombes d'eau arrosaient Grachen et que les sommets environnant étaient recouverts de neige, c’était bien la seule issue possible.
Je suis triste, déçu, frustré. Mais ce n'est probablement rien par rapport à la désillusion de Lizzy et de ses amis qui ont mis tant d'énergie a préparer cet UTMR dont le parcours promettait d'être somptueux. Et que dire de tous ces bénévoles reconvertis dans l'accueil de trailers transis et incrédules.

Arrivé sur place Mercredi je me suis retrouvé dans le même dortoir que Rémi Vosgpatt qui déjà faisait une analyse plutôt pessimiste des prévisions. Cath avait planté sa tente dans le coin également, et avec ce grand bleu bien présent dans le ciel de Grachen nous avions bien du mal a le croire ...

Le Ferienhauss Alallin ressemblait a une auberge espagnole pour trailers discount venus d'un peu partout. Confort spartiate en dortoirs mais équipements impeccables pour se préparer la popottte et ambiance sympa, tout cela a un tarif raisonnable et a 300 m du départ. J'y avait posé mes valises pour 4 nuits, pensant terminer la course le Samedi vers midi et profiter de la soirée sur place avant de rentrer Dimanche après une bonne nuit de sommeil. Cela me permettait également d'y laisser la voiture stationnée pour la durée du séjour sans supplément, détail pratique important car il n'y a aucun parking réservé pour les coureurs et tout est payant a Grachen ...

Mes lacunes en anglais ne m'ont pas aider a l'heure du retrait des dossards, j'ai un peu galéré avant de comprendre le sens des opérations. Heureusement il n'y avait plus trop de monde en fin d'après midi. Tout le matériel obligatoire est scrupuleusement examiné avant de récupérer la puce, le tracker, le dossard et les sacs d'allègement ... Un sacré casse tête d’ailleurs la préparation des ces affaires pour les 4 bases vies. J'avais bien fait d'anticiper tout ça a la maison, il ne me restait qu'a glisser mes sacs persos dans ceux fournis par l'organisation ... Rouge pour Zermatt, Jaune pour Gressoney, bleu pour Alagna, Vert pour Macagnana.

D'habitude je dors comme un loir la veille d'une course. Pas cette fois, entre les planchers qui couinent et les allées et venues des uns et des autres, le marchand de sable a fait l'impasse. Et finalement j'étais content que l'heure d'en découdre arrive enfin ...

Sur place j'ai encore retrouvé quelques connaissances, les alsaciens José Gasser , Hubert et Marie Binder et bien sur TomTrailRunner le compère Kikourou, comme moi en mission de représentation pour la famille a la casquette rouge. Un mail de l'organisation reçu pendant la nuit annonçait déjà des conditions météo difficiles et nous invitait a prévoir du chaud ... Tout cela a été confirmé au briefing, évidement en anglais. J'avais la chance d'avoir le grand Tom prés de moi comme traducteur de l'essentiel.

Nous sommes comme prévu parti à 4h, au sec et avec une température clémente, idéale pour courir. Avec 270 trailers au départ il n'y a pas eu de bouchon, le peloton s'est rapidement étalé. J'ai mis en route tranquillement, en restant très attentif a mon genoux gauche ... Sur ce début de parcours plutôt descendant les sensations n'étaient pas mauvaises. Mais la première véritable ascension m'a rapidement confirmé que j'allais devoir passer cet ultra en mode gestion.

Lorsque le jour s'est levé nous avons vite compris que l'horizon allait être bouché. Il m'aura fallu 4h40 pour rejoindre enfin a le premier point de contrôle à Europahutte après seulement 22 km de course ... La suite était plus courable, Même si les sommets environnants étaient cachés le parcours était vraiment agréable. Le soleil est venu nous faire quelques clin d’œil, et j'ai même descendu les manchettes dans la descente sur Zermatt. Nous étions au quart du parcours, les jambes déjà bien entamées mais le moral au top.

Il faisait carrément bon et presque chaud sur la base vie ou j'ai troqué mon bonnet pour la casquette rouge Kikourou. Nous avions alors 42 bornes au compteur, j' ai pris le temps de m'envoyer deux assiettes de minestrone et de ma passer une couche de Nok sur les petons. Cath était arrivée entre temps, et nous sommes repartis ensemble a l'assaut de Gandegghutte et du glacier Theodullhorn.

A peine extirpés des rues bondées de Zermatt le ciel s'est rapidement couvert et une petite bruine a commencer a nous arroser discrètement. Nous devions être aux alentours de 2500 m quand la température a brutalement chuté et que la bruine est passée au grésil. Cath a bâché la première. J'avais alors 50 bornes affichées à la Fenix et je pensait pouvoir rejoindre la Gandegghutte pour me changer. Mais il a fallu se rendre a l'évidence et j'ai du rapidement enfilé bonnet, veste imperméable et sur-gant en catastrophe, imaginant un changement total des que j'aurais rejoins le point de contrôle, avant d'aborder le glacier et de basculer vers l'Italie …

Pendant ce temps je voyais Cath s’éloigner, incapable de suivre son rythme, confirmant une nouvelle fois mes grosses limites en altitude. Et peut être quelques résidus de PBP. Il a encore fallu batailler pendant trois kilomètres interminables avant d’apercevoir enfin le refuge … Et là après avoir scanné une dernière fois ma puce le bénévole m'a annoncé que la course était définitivement stoppée puis m'a invité a rentrer a l'intérieur ou Cath et quelques autres se réchauffaient.

J'étais surpris qu'on ne me propose pas une boisson chaude et quelques chose a manger. En réalité il n'y avait là qu'un point d'eau, a l'extérieur et visiblement sans abri. Dans ces conditions il aurait été compliqué de se changer … Après un moment d'incertitude, on nous a inviter a descendre en convoi jusqu'à la station de téléphérique située un peu en contrebas, ou d'autres trailers en détresse avaient trouvés refuge. Une longue attente a fait grelotter tout le monde avant qu'une benne nous redescende jusqu'à Zermatt. Un bénévole a vélo nous attendait en bas pour nous conduire à la travers la ville en procession jusqu'à la station de bus pour une dernière prise en charge jusqu'à Grachen. Tout ça m'a paru durer une éternité ...

Les douches de l'Allalin ont été appréciées. Puis nous avons appris un peu par hasard que l'organisation assurait une restauration au Sport Center … Tout le monde commençait a avoir gravement les crocs et c'était finalement sympa de tous se retrouver avec un bol de soupe, une assiette de pâtes et des bénévoles qui assuraient de leur mieux pour nous réconforter.

Les gens qui se trouvaient sans hébergement pouvaient également dormir là, en dortoir, pour la modique somme de 35€ … Franchement j'ai trouvé ça déplacé, tout comme le fait qu'il soit demandé a certain de payer la descente en téléphérique. Apparemment il y a eu des rebellions, logique. Mais d'autres ont préférés descendre a pied.

Des coureurs ont été rapatriés de Gressoney tard dans la nuit, mais cette fois mon sommeil en a été a peine contrarié. D'autres dont TomTrailRunner sont arrivés seulement au petit matin. Les sacs d'allègement étaient tous de retour assez tôt et avec cette météo pourrie il n'y avait donc aucune raison de traîner plus longtemps sur place ...

Voilà, ça y est, j'ai pondu le petit récit prévu par le deal TASK … Je retiendrai les bons moments partagés avec le diabolique Mr Météo Vosgpatt et Miss Cath qui voit toujours la Vie en Vosges. Cette fois je peux donc tourner la page et rêver a des lendemains plus lumineux. Du coté des Vosges bien sur !!!

Merci encore les Amis de Kikourou pour ce super cadeau, qui m'a juste donné envie de revenir découvrir les sommets majestueux promis, sous un soleil radieux.

 

Mercredi, grand bleu sur Grachen ...

 

Mission Les Amis de Kikourou au Monté Rosa

 

Aire de La Gruyère sur la route de Grachen

 

C'est l'heure de la pause casse croûte

 

C'est moi ... non, c'est pas mon age, c'est mon dossard !!!

 

Motivés avec Miss Cath

 

Le trio joyeux, Rémi, Cath, Poucet

 

Jeudi matin avec José Gasser

 

Hubert et Marie Binder, sacré duo !!!!

 

Bibi et Miss Cath

 

TomTrailRunner Kikourou XL et Poucet Kikourou XS

 

Nous y sommes ....

 

 

Petite mise en bouche ...

 

EuropaHutte, km 22 et 4h40 de course, premier ravito

 

 

 

Incroyable passerelle ...

 

500 m de long ...

 

 

 

 

 

Moments de bonheur sur des sentiers vraiment joueurs

 

 

Zermatt me voilà ...

 

 

 

Bien vu Catherine !!!

 

A l'attaque du glacier ...

 

Zermatt vu de l'autre coté ...

 

 

Gandegghutte, on se réchauffe ... Cath a eu droit a un thé

 

Vendredi matin, retour prématuré a Grechen ... Il pleut, tous les sommets sont enneigés


 

8 commentaires

Commentaire de cloclo posté le 09-09-2019 à 22:06:06

Il est où, le récit ?

Commentaire de poucet posté le 09-09-2019 à 22:07:36

???? comprend pas

Commentaire de cloclo posté le 09-09-2019 à 22:07:05

Bon, j'ai raté le début, désolé, obnibulé par les photos ;-)

Commentaire de poucet posté le 09-09-2019 à 22:09:03

ouf ... mais y a bien un bug avec les photos ... et ça je comprends pas

Commentaire de philkikou posté le 09-09-2019 à 22:21:03

Pas le même temps que l'UTMB ou sur Paris/Brest/Paris :-( Les aléas de la montagne fin Août début Septembre... Encore une année sacrément bien (trop ?) remplie pour le Poucet !!! Un peu de repos ou encore quelques "coursettes" !?!

( photos : elles sont peut-être trop "lourdes" pour s'insérer dans ton récit ??? ... et dommage que ce soit aussi galère et long de mettre des photos dans les récits sur Kikourou..; ça n'incite pas à faire des récits ici, dommage... :-( )

Commentaire de poucet posté le 10-09-2019 à 07:36:26

Salut Philippe.Les photos sont réduites, copiées collées sur le forum cck ... comprends pas. Yes vacances maintenant... 2 semaines au Connemara sans dossard !!!

Commentaire de TomTrailRunner posté le 10-09-2019 à 06:48:14

Lecture trop courte comme la course,
C'est vraiment dommage mais c'est ainsi.

Au moins, pas trop fatigué à "l'arrivée"

Commentaire de poucet posté le 10-09-2019 à 07:38:16

J'avais les cuissots quand même bien secoué ... Du vélo depuis et reprise cap ce matin avec le Team Haut Koenigsbourg.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran