Récit de la course : Trail de la Dent de Crolles - 20 km 2019, par Leseb

L'auteur : Leseb

La course : Trail de la Dent de Crolles - 20 km

Date : 8/6/2019

Lieu : St Nazaire Les Eymes (Isère)

Affichage : 443 vues

Distance : 23km

Objectif : Se dépenser

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

C'est encore un peu Noel!

Rendez vous est pris ce dimanche matin avec Etienne, mon beauf, pour honorer mon cadeau de Noel: un trail en duo! Original et diablement motivant.

Notre choix s'est tourné vers ce 23 km de la Dent de Crolles pour plusieurs raisons: la distance lui convient bien, c'est tout près de la maison, la date colle avec nos dispos réduites et surtout c'est en duo: on part ensemble, on court ensemble, on fini ensemble.

La grande conversation en y allant tourne autour de la météo: un coup la grosse averse, un coup ça se calme, un semble de nuages qui se dégagent... Bref on arrive sur place pour récuperer les dossards au sec, confiant pour la suite... 5' d'echauffement plus tard on est trempé et sous le déluge, la messe est dite!

Départ à 9h avec les solos dans un peloton de taille très raisonnable, pour une première partie à travers les petites rues et les champs autour de St Ismier. Ca file déjà bon train devant, on reste ensemble en essayant de trouver un rythme qui convient à nos deux profils de coureurs très différents: lui le coureur de demi fond rapide, moi l'amateur de D+ qui me traine sur le plat Langue tirée.

Une fois les préliminaires terminés, on s'enquille sur la longue montée en direction du col du Coq. Bien variée et casse patte, elle fait partie de mes terrains d'entrainements, je donne donc le rythme. Le sentier en rive droite du Manival passe bien, la cabane arrive et c'est parti pour les lacets roulants du Baure. Etinne couine un peu, je sors donc le tire minet, resté au chaud dans le sac depuis la Pierra Menta. Ca va un peu mieux, mais le garçon est déjà un peu cuit: à sa décharge, son petit dernier à quelques mois et c'est le genre de détail qui use un peu Rigolant. On passe donc en mode marche, l'élastique bien tendu pour finalement atteindre le col de Baure. La suite est assez variée: piste forestière bien raide, single, petits champs. Depuis le début, la pluie n'a pas cessé, les sentiers sont boueux à souhait, mais l'humeur est bonne, on continue notre bonhomme de chemin. La petite descente vers le col du Coq marque la fin de cette première partie.

Un bout de route, le passage à la source et c'est parti pour une belle mais bien grasse traversée type montagnes russes jusqu'au col de la Faita. Ca glisse à souhait, ça monte, ça descend, bref ça n'est pas de tout repos. Passage de la bifurque 23/42 (nous, on tourne à gauche), encore un effort et c'est la bascule dans la longue descente qui mène à l'arrivée. Ici aussi je connais par coeur, je donne le tempo. Etienne va mieux, on descend pas trop mal, toujours en mode patinoire sur ce versant bien humide. Une dernière petite remontée, la section raide très "patinoire" et nous voilà en bas du Manival. Le tracé est assez direct vers l'arrivée, un minuscule fourvoyage plus tard nous passons la ligne, trempé mais content, en 4ème position et un peu 2h44.

Un très bon repas au sec cloturera cette belle matinée!

Merci papa Noel pour ce chouette cadeau... A quand la prochaine?

1 commentaire

Commentaire de Arclusaz posté le 24-06-2019 à 12:15:56

On choisit ses copains mais rarement sa famille...... Bon, t'as l'air d'être pas trop mal tombé avec ton beauf ! belle course, bravo.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran