Récit de la course : La Foulée Péronnassienne 2019, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : La Foulée Péronnassienne

Date : 2/6/2019

Lieu : Peronnas (Ain)

Affichage : 195 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Chaud derrière

Chaud derrière


Une petite course rapide pour délier les jambes du bas.

Allez on va à Péronnas.

Il y a un 5 kil et un 10.

 

Je vais faire le cinq et l'autre après si tout va bien.

 

Je retrouve pas mal de connaissances en vétérans.

Nous sommes toujours là à défendre nos couleurs ... de cheveux.

 

Le blanc est synonyme de pureté, de sagesse.

Unis par les même couleurs où douleurs, nous sommes là, les tamalous, les bobolas, les quand est ce qu'on mange.

 

Bref un bon ramassis de super masters. Avec Guy, Patrick, Georges et Jean Marc.

 

Je me mets bien derrière car cela va partir très vite sur ces 2 tours de 2,5 d'autant qu'il y a les jeunes en même temps qui ne font qu'un tour.

 

En effet cela par à donf.

Je ne suis pas loin de Stéphane qui a fait les 111 k des coursières en même temps que moi. Euh je n'ai fait que 53.

 

L'itinéraire est un des plus banal dans une zone de résidences nous taillons à gauche à droite telle une corrida dans ce lotissement de la banlieue de Bourg en Bresse.

 

Nous revenons déjà et le faux plat sur la piste cyclable est en plus d'être ensoleillé, avec le vent dans la tronche.

Dur dur on a beau tiré sur les bras. Monseigneur Eole est bien là.

 

Le retour le long des terrains achève le premier tour.

 

Le deuxième encore moins sage, la rirette la rirette.

Le deuxième encore moins sage, ne va pas nous coucher sur la gazon.

 

Mais la chaleur est là et la vitesse, je l'ai perdue il y a bien longtemps.

Bon je suis venu ici pour ça, pour dérouiller les guibolles.

Allez on sert les crocs.

 

J'encourage une fille que je passe. C'est Aurélie.

Elle se met à l'abri derrière moi, je la sens accroché à ma foulée à mon short.

Stop pas plus, je ne suis pas un coureur facile.

 

Elle me passe un peu plus loin.

 

Je fais pareil avec un gars qui marche. C'est Dimitri.

Eh oui je suis le coureur balai charitable.

 

Je le relance également et lui aussi me passe dans le faux plat venteux.

 

J'en termine quand même de bel aloi de belle allure.

Mais pas question que je fasse le 10 après.

J'en ai ma claque.

Georges a gagné au scratch, comme d'hab.

Guy aussi en m3, il était le seul.

Je suis 3° M2, on était ... 3.

 

 

Le 10 va faire 3 tours de 3.3 k, le même parcours avec un détour supplémentaire dans les p'tites rues.

Je fais un tour en récup derrière avec les dernières et le vélo balai, sympa.

 

Je dégaine mon apn pour les coureurs du 10. Ils arrivent tous complètement cuits.


Certains ont la bave au coin des lèvres, déshydratés

Pas un temps pour courir dans ces conditions extrêmes de chaleur

 

Un bon dimanche qui comment bien, j'ai les jambes déliées, déverrouillée, mais j'ai dérouillé.

Bien boire après cela mais pas de souci, le dimanche c'est apéro donc je vais bien hydrater le bonhomme.


 

2 commentaires

Commentaire de Shoto posté le 17-06-2019 à 07:57:40

Sympa ton joli et vivant récit de course ... et bravo pour ton podium en Master 2 :-)

Commentaire de Gibus posté le 17-06-2019 à 12:55:29

Merci, j'ai pas trop forcé ... pour le podium, mais j'étais là.
a+

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran