Récit de la course : No Finish Line Paris 2019, par DavidSMFC

L'auteur : DavidSMFC

La course : No Finish Line Paris

Date : 15/5/2019

Lieu : Paris 07 (Paris)

Affichage : 394 vues

Distance : 150.8km

Objectif : Pas d'objectif

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5ème NFL : record battu !

Pour la cinquième année consécutive, la No Finish Line de Paris s'installe sur le Champ de Mars. Présent depuis la première édition, je suis à nouveau fidèle au rendez-vous cette année. Je me fixe donc l'objectif d'essayer de battre mon record de distance parcourue en une édition (129 kilomètres en 2017) et même d'atteindre les 150 kilomètres si possible. Pour cela, j'espère pouvoir venir trois fois sur la NFL en 2019 : le mercredi soir aprèsle boulot, idem le jeudi soir puis le week-end avec la nuit du samedi au dimanche et plus encore.

 

Mercredi 15 mai

Première venue sur le Champ de Mars le mercredi soir, jour du lancement de l'épreuve (démarrée à 10h00). Je retrouve sur place Julie, venue un peu plus tôt dans l'après-midi. Moi, j'ai filé après le travail pour arriver sur place vers 20h30. C'est donc parti pour quelques tours de course après un premier demi-tour marché aux côtés de Julie qui courait avec Patfinisher et Jay avant mon arrivée. Peu après mon démarrage, je propose à Benit0 (me semble-t-il) de récupérer la flamme représentant le relais Kikouroù car je devrais bien la faire avancer pendant quelques tours.

C'est parti pour une petite dizaine de kilomètres courue à un bon rythme car j'ai besoin de me défouler un peu. Je les boucle en à peine plus de 40 minutes, en faisant bien tourner la flamme. C'est lorsque je retrouve Julie que je marque une pause et laisse repartir la flamme auprès d'un autre kikoureur (Ergaiv, de mémoire). Nous marchons un demi-tour avec Julie avant de nous poser sur un banc, face à la Tour Eiffel, pour manger notre repas du soir.

Nous repartons ensuite ensemble, tranquillement, Julie s'approchant petit à petit de son objectif des 30 kilomètres qu'elle n'est pour autant pas sûre d'atteindre ce soir car il ne faut pas qu'elle force. Elle a quelques échéances à venir. Lorsque je dépasse les 20 kilomètres parcourus, nous nous séparons à nouveau pour que je puisse faire quelques kilomètres à une allure plus soutenue et qu'elle gère sa fin d'épreuve pour ce soir. J'ai de nouveau récupéré la flamme et je la fais bien avancer. Etrangement, je mets beaucoup plus de temps que prévu pour rattraper Julie. 4 tours il me semble. En effet, elle a trouvé quelqu'un avec qui courir, une fille avec qui elle a discuté et bien avancé pendant 3 tours, ce qui lui permet d'atteindre les 30 kilomètres au moment où je finis par la rattraper. Je me contenterai donc de 28,6 kilomètres ce soir, c'est déjà pas mal pour ma première visite, en moins de 3 heures de course.

J'ai fait passer les 100 kilomètres de course à la flamme Kikouroù, premier palier atteint.

 

Jeudi 16 mai

Le jeudi, j'arrive plus tôt que la veille sur le Champ de Mars, un peu avant 19h. C'est plus confortable pour moi et je vais davantage profiter de cette soirée à courir en faisant plus de kilomètres du coup et surtout, en bonne compagnie puisque je vais les parcourir en grande majorité avec d'autres kikoureurs. Et nous allons à nouveau bien faire avancer la flamme qui a malheureusement fait une pause pendant la nuit dernière. Nous allons lui faire passer les 200 kilomètres et ce cap sera franchi lorsque je la tiens. Une deuxième centaine de kilomètres franchie symboliquement lorsque je porte la flamme.

Je passe une très bonne soirée sur le Champ de Mars qui me rappelle bien de bons moments passés à bavarder avec des kikoureurs ici-même sur des sessions plus ou moins longues et permettant à chaque fois de faire plus de kilomètres que prévu tant cela passe facilement. Je reste donc un peu plus tard que ce que j'avais envisagé, ce qui n'est pas idéal pour mon sommeil mais le plaisir est au rendez-vous.

Au fil des tours, notre petit groupe s'étoffe. Je retrouve d'abord RunPhil puis Caro, la présidente de l'association Les amis de Kikouroù puis un autre kikoureur dont j'ignore l'identité et enfin, Vincent alias Cabri que j'ai le plaisir de croiser ce soir alors qu'on ne s'est pas vus depuis un moment... Le départ du Parcours des Crêtes en août dernier !?

Très bonnes sensations globales au final et 41,6 kilomètres supplémentaires au compteur, sans forcer. Quasiment un marathon parcouru en un peu moins de 5 heures de présence sur place. Et j'atteins les 70,2 kilomètres au cumulé sur les deux soirs, pas mal en prévision de ce week-end où j'aurai 80 kilomètres à faire au lieu de 90 initialement prévus puisque j'avais envisagé d'atteindre les 60 kilomètres ce soir. Mais cela tombe bien car le programme du week-end est chargé...

 

Samedi 18 mai

Samedi matin, je travaille puis le midi, je file à Gagny pour prendre part à mon 1er Interclub avec le club d'athlétisme que j'ai récemment rejoint, l'US Torcy Athlétisme. Je passe l'après-midi à encourager les camarades de club avant de ne participer à mon épreuve qu'à 19h ! Et c'est une totale découverte pour moi puisque je suis aligné sur le 3000m steeple. Je n'en ai jamais fait, je ne me suis jamais entraîné pour et je n'ai même pas de pointes, contrairement à tous les autres concurrents de la course. Mais c'est une épreuve qui peut bien me convenir sur le papier et tout va très bien se dérouler (12ème / 18 en 11'35"80).

Du coup, je pars dans la foulée pour prendre les transports en commun pour la troisième fois de la semaine, moi qui ne les prends jamais autrement. J'arrive sur le Champ de Mars vers 21h15... sous un violent orage !! J'avais changé mes chaussettes et chaussures car elles étaient mouillées suite aux franchissements de rivières sur le steeple... Me voici trempé de la tête aux pieds. Je patiente dans la tente "Vestiaire" où je finis de me préparer et lorsque la pluis se fait moins intense, je me lance car j'ai tout de même quelques kilomètres à faire si je veux atteindre mon objectif de 150 bornes.

C'est parti ! Il fait nuit et le Champ de Mars habituellement plein de poussière est devenu en un quart d'heure un espace rempli de grandes flaques d'eau... Au moins, le sol est souple et ce n'est pas pour me déplaire, bien au contraire. En revanche, il faut un peu slalommer pour éviter les petites mares formées. Je me retrouve quand même rapidement les pieds trempés car je ne suis pas un adepte de l'évitement de la moindre goutte d'eau. Mais ce n'est pas la meilleure manière d'aborder une demi-journée de présence sur la NFL, minimum...

J'attaque assez fort car j'ai de l'énergie. Le 3000m steeple ne m'a pas vraiment fatigué malgré un beau sprint final^^ Il n'y a pas grand monde qui tourne sur les premiers tours car beaucoup de concurrents sont partis à la tombée de la nuit et l'orage a arrêté pas mal de coureurs du 24h parti le matin-même à 10h. Ils reprennent progressivement. Je croise une première fois Killian, content qu'il ait plu. Grand coup de chapeau à lui, avec qui j'échangerai régulièrement pendant les heures suivantes.

Après un peu plus de 2h passées à tourner sur le Champ de Mars, principalement en courant mais parfois aussi en marchant, j'atteins les 91 kilomètres vers minuit. Donc une petite vingtaine de kilomètres pour ce soir. Je suis prudent car je sais qu'il me reste beaucoup de kilomètres à faire et de nombreuses heures à tenir éveillé et dans une forme correcte. Pour l'instant, tout va bien mais ce ne sera pas simple. J'ai peur de me retrouver tout seul pendant la nuit et j'envisage du coup de ne faire que marcher.

Je croise du monde, quand même. Je vois régulièrement les kikoureurs engagés sur le 24h tel que le lutin d'Ecouves, fidèle au rendez-vous ou bien Mico à qui j'ai récupéré la flamme dès mon premier tour sur le Champ de Mars. Flamme que je ne quitterai quasiment pas pendant plus de 10 heures à l'exception de quelques instants de pause où fvedebe, engagé sur le 5 jours, me la reprend. Mes échanges avec lui sont d'ailleurs très sympathiques, je le surnommerais bien le donneur de sourires ! Merci François, te croiser était chaque fois un plaisir.

Peu après, je marche sur mon début de tour avant d'apercevior à mes côtés 3 concurrents du 24h qui courent à un rythme raisonnable. J'envisage de les rejoindre lorsqu'un autre gars du 24h m'interpelle pour en savoir plus sur la flamme. C'est le début d'un échange de près de 5h avec Yves, un moment inoubliable. En effet, nous allons courir pendant près de 5 heures, quasiment jusqu'au lever du jour, en suivant son évolution au classement de l'épreuve à laquelle il participe pour la première fois. Il bouclera cette découverte... en 1ère position avec pas moins de 191 kilomètres parcourus en 24h, quelle forme. Grand coup de chapeau à lui qui est enregistré sur Kikouroù également.

A 1h19, j'atteins les 100 kilomètres parcourus sur cette NFL 2019. Je croise régulièrement Trinouill, lui aussi un kikoureur prénommé David ! Il est en reprise sur le 24h après quelques années peu chargées en course. Il réalisera une brillante performance pour un retour et ce sera également à chaque fois un plaisir d'échanger quelques mots. Bravo David.

A partir de 2h00 du matin, c'est un autre 'specimen', Arnaud, qui déboule sur le Champ de Mars. Il vient courir pendant 8 heures pour préparer les 48h de Royan qui auront lieu en octobre. Un premier défi pour lui dans cette optique. Il dépassera (trop) souvent Yves et moi alors que nous ne chômons pourtant vraiment pas^^ Nous ne sommes pas nombreux à avancer comme ça pendant la nuit. Seuls les premiers du 24h et quelques exceptions vont à notre vitesse (dont les premiers du 5 jours aussi !).

Peu avant 3h00, j'atteins 112 kilomètres, plus que 38 à parcourir, ça devrait le faire. Après 4h00, j'arrive à 120 kilomètres, ça commence à se corser un peu mais je tiens bon pour rester avec Yves pour qu'il tienne le plus longtemps possible à cette allure car il est en train de faire un grand coup. Il est alors deuxième du 24h. Je fais passer à la flamme les 500 kilomètres parcourus. La nuit à tourner aura notamment permis d'assurer à la flamme de finir devant le premier du 5 jours, ce qui n'était pas une mince affaire aujourd'hui.

Peu après 5h00, j'ai laissé filer Yves car j'entre dans le dur. Je le sais, comme chaque année après une nuit blanche à tourner sur le Champ de Mars, le lever du jour sera pénible. Mais j'approche du but. 127 kilomètres au compteur, j'atteindrai mon objectif, c'est certain. Je commence une nouvelle mission au moment de faire une pause : je vais désormais tenir au courant très régulièrement Yves et Killian de leur progression au classement de leurs épreuves respectives et de l'avancée de leurs concurrents directs. Yves va progressivement s'envoler en tête de l'épreuve tandis que Killian va parfaitement consolider sa deuxième place sur le 5 jours. Génial !

Je ne m'alimente plus depuis un moment et je bois peu car j'ai faim de salé et soif de sucré. Or, au ravitaillement classique des concurrents engagés sur la NFL en coureur libre (donc seulement 12€ d'inscription pour 150€ reversés aux associations pour moi !!), il n'y a que des fruits (pomme, orange et compotes) et de l'eau plate. Rien d'autre. C'est normal vu le coût d'inscription mais j'étais habitué à un peu plus de variété me permettant de tenir la nuit sans trop de soucis sur ce plan là habituellement donc cette année, je ne suis pas armé pour cela tant que Julie n'arrive pas.

Cependant, je continue d'avancer, en marchant uniquement désormais. Je fais quelques tours avec Nicolas, un coureur que je croise régulièrement sur des courses mais avec qui je ne fais connaissance que maintenant, comme avec Arnaud. L'avantage de tourner pendant des heures sur une boucle de 1,3 kilomètres. Je croise régulièrement Killian, Le lutin, David, François.. ça fait plaisir même si je peine de plus en plus. 135 kilomètres parcourus, peu après 7h dont 65 kilomètres en un peu plus de 9h sur cette troisième session.

Julie est en rails dont je n'avance plus beaucoup car j'espère quand même avoir quelques tours à faire avec elle, avant d'atteindre mon objectif qui signera désormais sans doute la fin de ma NFL 2019 tant la fatigue me gagne. 139 kilomètres peu après 8h00. 142 kilomètres vers 8h45.

Là, autre moment 'magique' de cette NFL, je me retrouve à marcher et écouter les deux premiers du 5 jours lors de tours un peu hors du temps, au beau matin. Dominique a tant de choses à raconter, c'est franchement très intéressant. Killian qui l'accompagne est curieux et c'est beau de voir ces deux concurrents ensemble après 5 jours passés à juste se croiser. Ce sont des championas. Dominique est un habitué de ces épreuves et de les gagner. Killian, son dauphin au classement, est en totale découverte. Bluffant le kikoureur ! Il devancera deux sérieux clients sur le podium, Laurent et Christophe finissant 3èmes ex-aequo.

144 kilomètres juste après 9h, j'attends Julie dorénavant et nous allons faire 5 tours ensemble pour boucler cette aventure. Pénibles ces derniers tours, honnêtement. Je suis soulagé d'en terminer. La présence de Julie me fait très plaisir mais je lui fais difficilement ressentir car je suis au bout de l'effort, le corps usé et la fatigue trop forte maintenant. J'ai été en très bonne forme toute la nuit et je le savais d'avance mais je le paye ce matin. Je m'arrête peu avant 11h, avec 150,8 kilomètres parcourus (80,6 depuis samedi soir) dont un paquet avec la flamme, une vraie satisfaction pour moi qui suis déçu qu'elle ait si peu tourné cette année, en comparaison avec les précédentes. mais les kikoureurs ont été peu disponibles. Ce matin, c'est RunPhil qui a formidablement pris le relais et que je n'ai pas manqué d'encourager à chaque fois qu'il me dépassait.

Dernier tour bouclé avec Julie mais aussi aux côtés de Killian que je félicite pour sa remarquable performance, il continue sur sa lancée et assurera brillamment son podium. Et lorsque nous arrivons dans le village de la NFL, c'est l'heure des podiums du 24h, un peu plus d'une demi-heure après la fin de leur course. l'occasion de voir Yves monter sur la plus haute marche et de le saluer avant de partir. Grand coup de chapeau à lui également.

Le retour en métro est délicat, l'après-midi compliquée et le lendemain, je suis bien malade mais je ne regrette rien, c'était génial. C'est quand en 2020 ? Ah oui, c'est vrai que je me plaignais d'en avoir marre de cette boucle parcourue plusieurs centaines de fois en 5 ans et de ce ravitaillement trop light... On en reparlera... Sourire

 

 

Mon récit est également en ligne sur mon blog, illustré : No Finish Line de Paris 2019

10 commentaires

Commentaire de fvedebe posté le 22-05-2019 à 19:12:24

Bravo David, et merci !
Pour info, j'avais planqué une bouteille de coca à l'endroit où la flamme se reposait ...

Commentaire de DavidSMFC posté le 22-05-2019 à 20:27:05

Yes, je t'en remercie, j'en ai profité 2 ou 3 fois et c'était bénéfique pendant la nuit. Mais dès le jour levé, je pouvais difficilement m'en servir^^

Commentaire de caro.s91 posté le 23-05-2019 à 09:12:43

Bravo David et merci pour les tours effectués en ta compagnie!

Commentaire de DavidSMFC posté le 23-05-2019 à 12:21:50

Merci à toi Caro !
Je me souviens de 2015, la première fois que nous nous sommes croisés sur cette même NFL, ma première aventure en tant que kikoureur :-)

Commentaire de marathon-Yann posté le 23-05-2019 à 13:45:02

Encore un sacré weekend sportif de ta part. Sincèrement impressionné ! Bravo et merci du CR, qui me fait revivre cette belle course.

Commentaire de DavidSMFC posté le 23-05-2019 à 21:29:21

Merci beaucoup Yann ! Je suis de mon côté franchement impressionné par ta performance à Bures ! J'espère que nous aurons l'occasion de nous croiser prochainement ;-)

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 23-05-2019 à 17:33:29

Bravo, merci de nous faire revivre ces instants étranges durs comme des moments doux.

Commentaire de DavidSMFC posté le 23-05-2019 à 21:28:32

Merci ! Exactement, de vraies montagnes russes. Des moments magiques et d'autres bien moins sympas à vivre mais une expérience inoubliable. Ravi de t'avoir croisé régulièrement comme chaque année ! :-)

Commentaire de Gougnafe posté le 17-06-2019 à 15:04:03

Salut David,

Bravo pour ton parcours... et le port de flamme au long cours :-)
Merci pour ce super récit, mais surtout un grand merci pour ta compagnie qui m'a bien aidé sur cette épreuve de folie !

Yves

Commentaire de DavidSMFC posté le 17-06-2019 à 17:20:51

Merci Yves ! Super souvenirs de ces quelques heures passées à courir ensemble dans la nuit du samedi au dimanche. Un très chouette moment de sport :-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran