Récit de la course : La Montée d'Ezy (nocturne) 2019, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Montée d'Ezy (nocturne)

Date : 4/5/2019

Lieu : Noyarey (Isère)

Affichage : 737 vues

Distance : 10.4km

Objectif : Pas d'objectif

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Tu peux aller chercher les points ITRA mais tu peux aussi aimer le running


MONTEE DANTESQUE D'EZY 2019




Par où démarrer ?

Je vois le Topic « Montée d’Ezy » sur kikourou et sur Facebook, tiens, ça fait bien longtemps, j’ai bien envie d’y retourner ! Je viens de vérifier en plus, j’y étais en 2008, 2009, 2014, et donc 2019.

Je me pré inscrits (chose rare) pour rassurer l’orga, mais jeudi je vois qu’on annonce soleil le samedi matin mais pluie samedi après-midi. Grrrrrrrr

Et rajoutons à cela une chute des températures !

Mais le Bouk tient ses engagements, et arrive à Noyarey alors qu’une voiture rouge semble chercher le départ, c’est THE GIRK’S !! Du coup on est garé à côté. Il est trop rigolo the girks, il n’a pas de kway, pas de frontale, pas de baskets !!!




Dossard n°92, il pleut déjà, pfffff faut réfléchir à comment s’habiller j’essaye de prendre conseil auprès de notre sympathique champion Ludo Pelle mais lui non plus ne sait pas, « j’ai tout pris » qu’il me fait, moi aussi !!! Sauf quand même le collant et nombre sont en collant.

SURPRISE : débarque notre ami la fougasse bah ça alors, surtout qu’à Tullins il y a du ciel bleu.

On échange avec la Buse qui sort ni plus ni moins qu’on annonce la neige en haut (QUOI ??? Naïf Bouk je n’y pensait même pas on est le 4 mai) et le pire des précipitations à 23h, donc pas d’accalmie en vue malheureusement !

Les gens s’échauffent mais je profite jusqu’au dernier moment de la chaleur du gymnase !




Surgit à la dernière minute notre ami Loiseau, y’a que des gens bien aujourd’hui et direction l’arche de départ où, comme pour Marseille-Cassis 2010, la pluie s’invite au moment du départ !!!  Et c’est parti pour 1h et plus de saucisson

 



Partie 1 : l’observation, 3 kms de plat avant le gros

Km1

On a 1 km de ligne droite ! Pour me motiver, je pars dernier, mais en fait, c’est presque mon rythme ! Une première V1F, puis un binôme de nanas avec qui je reste un peu, puis une autre F et on arrive à la berge de l’Isère.

Que ça fait bizarre !!! Moi qui ai souvent arpenté cet endroit mais il y a une décennie !

Km2

Ouf, les berges me font reprendre un V1H, je suis plus le dernier « gars ». On commence quand même à allumer la frontale, mais je n’arrive pas à trouver la meilleure organisation entre la frontale et ma casquette, compliqué non ? Je reprends un autre V1H puis un coureur déguisé en trailer !

Km3

On reprend plein ouest, je rejoins (enfin)(péniblement) un V1H, il y a un binôme mixte devant nous, dès le début de la montée je les passe et tente de creuser fissa.

Bilan de cette partie 1 : Démarrage poussif, 8 places de glanées, faudra les conserver !

 



Partie 2 : il faut monter à Trucherelle

Km4

On monte rejoindre le bourg de Noyarey, la pluie s’intensifie et devant le ou les coureurs ont des frontales merdiques j’arrive pas à voir qui il y a. Et surtout je creuse pas sur le couple !

En tout cas on pénètre dans Noyarey les gens sont aux fenêtres voire même dehors à nous encourager, c’est hyper sympa !

Km5

Je crois me souvenir bien du parcours mais en fait non. Je sais qu’on va chercher un lacet assez loin et que la pente est ici plus forte ! On fait 100m du parcours de notre chéri trail de Noyarey (là où Loiseau nous encourage !) et je me rappelle quand j’avais doublé Alba ici !

Cette fois c’est distinct il y a UN coureur devant moi !

Km6

On va chercher un lacet mais je me souviens plus s’il y en a un ou deux… Je fais la jonction, mon coureur me regarde et me laisse partir, mais reste à 60m ! Pas terrible pour le mental… Surtout qu’au 2ème lacet (oui, il y en avait 2), je crois voir plusieurs frontales, c’est pas possible !!!

Km7

On arrive au pire tronçon de la montée, 2 très longues lignes droites, et c’est terrible, la pluie redouble !! Le souffle va bien, les jambes vont bien, mais bordel ce qu’on se prend dans la courge ! Un Dacia me double et met les warnings pour encourager, sympa ! Au loin je vois une frontale mais seulement quand on arrive à voir, non parce qu’on voit 1m à droite 1m à gauche et c’est tout…

Bilan de cette partie 2 : étrangement l’ascension se passe bien, j’ai glané une position mais il reste 1 tiers de course !




 

Partie 3 il faut finir avec du cœur ! Et accessoirement se souvenir mieux du parcours

Km8

On pénètre dans Trucherelle, mais NON, je me retourne, alors que je pensais avoir bien géré les deux lignes droites il y a bien 3 frontales dans mon dos ! Je n’accepte pas. Du coup je relance, je m’applique, je pense à ma foulée, et rapidement ( !) je rejoins un coureur en t-shirt que j’interroge « il y a 9 ou 10 », « 10 je crois bien », « ok j’avais un doute ! »

Il est rapidement lâché et devant moi au loin une nouvelle victime.

En tout cas la pluie est devenue bizarre (sachant qu’on a eu un épisode semi-grêleux !!!), mais on passe devant une Peugeot… Recouverte de neige ! IL NEIGE BON DIEU

Km9

Oh joie ! On aperçoit quand même quelques lumières du côté de Grenoble ! Par contre le coureur de devant on a la même allure, mais la progression se complique car :

  • Le sol est devenu glissant ! Il y a même par moment des mares d’eau qu’on peut pas éviter car elle est de partout
  • La visibilité !!! C’est digne de la Barkley, on essaye de suivre un bord de route sans pouvoir voir si ça va tourner à droite ou à gauche !

En tout cas mon coup de speed saucisson a fonctionné, je n’ai personne aux basques, ni mon coureur en t-shirt ni les 3 frontales poursuivantes !

Km10

Sympa ! Il y a  le photographe ! Qui dit que l’arrivée n’est pas loin. Du coup je doute, je croyais à un lacet en plus mais NON je me suis encore gouré il y a bien un dernier lacet à aller chercher avant de traverser le faubourg.

Enfin devant je ne vois même plus mon gugusse, derrière c’est neutralisé je peux savourer mon après-course pendant la course, si c’est pas du luxe.

Une voiture me double vitres ouvertes avec encouragements, vraiment sympa !

Et enfin on passe devant l’autocar, un puit de lumière au loin c’est l’arrivée !

1h10 mon pire chrono mais entre la forme du Bouk et les conditions c’était pas l’objectif !!!

PAR CONTRE découvrir 24h après que le mec de devant n’était autre que GIRKA !!!!!!!!!! OH SI J AVAIS SU

 



La suite c’est vite passer des vêtements secs et filer dans l’autocar chaud pour une descente tranquille avec tous ces gens qui ont en commun le virus du running, le vrai (oui oui !).

MERCI Noyarey aventures, j'ai essayé d'avoir un mot gentil ou un sourire plein de morve pour tous qui se sont caillés pour notre g****



S’il vous plait, on lâche rien !!!

14 commentaires

Commentaire de Albacor38 posté le 05-05-2019 à 18:24:26

Aussi gonflé que tes copines ce dossard dans ces conditions ! Bravo Julien - et merci pour ce que tu fais pour ce sporc.. :) -

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-05-2019 à 09:42:40

A force on se connait
L'heure avant le départ on se dit "qu'est-ce qu'on fout là"
Au moment du départ "qu'est-ce qu'on fout là"
Pendant la course "bordel mais qu'est-ce qu'on fout là"

Et après la course "PUTAIN C'ETAIT TROP BIEN"

Commentaire de loiseau posté le 05-05-2019 à 19:04:32

Haha, merci Bouk de me faire revivre la course ! C'est sûr que dans 20 ans on en parlera encore, il fallait être là ;-) !! ET bravo pour ta course, tu as doublé plus que moi dans la montée !!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-05-2019 à 09:43:31

bravo à toi Jan !!!
Tu l'avais prédit, tu n'étais pas prenable pour moi aujourd'hui.
D'ailleurs Champagnier était un accident de parcours j'en suis conscient !

Mais oui plus tard on dira "seuls les braves y étaient"

Commentaire de Phénix posté le 05-05-2019 à 22:58:39

Bravo Bouk ! Tu as beaucoup de mérite au regard des conditions difficiles que vous avez du supporter ! J'adore ton récit qui reGORGE de photos !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-05-2019 à 09:43:48

S'il plait un peu c'est le principal !!!

Commentaire de la buse de Noyarey posté le 06-05-2019 à 09:36:09

A mon tour de te remercier pour etre venu faire un tour par chez nous malgrès ces conditions de me...
Vous etes un peu maso , plus les conditions sont pourries , plus vous avez l'air contents...
En tous cas , tous ces méssages d'encouragement font bien plaisir. A l'année prochaine j'espere.
J.F

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-05-2019 à 09:45:17

43 partants, et 43 bénévoles ?
J'ai essayé d'avoir un mot sympa pour tous, et cette année je dois être bénévole 3 fois.
J'ai été endoctriné par l'ignoble et son "vrai" amour du running donc les belles énergies doivent rester !!! Et EZY en fait partie !

Dire que je l'ai courue ma toute première année de course à pied... Ca compte !!!

Encore merci à toute l'organisation, gardez la foi

Commentaire de l-ignoble posté le 06-05-2019 à 09:40:21

merci de faire vivre cette course,bravo chef!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-05-2019 à 09:45:37

A ton service l'ignoble
Je crois que le lendemain tu faisais ta BA aussi !

Commentaire de l-ignoble posté le 06-05-2019 à 10:59:44

oui je tiens beaucoup au cross de l'amitié,c'est vrai

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-05-2019 à 11:06:53

Et vous avez bien raison
J'ai vu les photos de Philippe Durbet et il y avait des gens bien

Commentaire de L'Dingo posté le 07-05-2019 à 08:41:43

d'après les photos le parcours est très "montagneux et valloné".
T'es un chef promo , mon Bouk :-)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-05-2019 à 13:43:19

A votre service L'Dingoooooooo

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran