Récit de la course : Les Foulées de Vincennes - 10 km 2019, par augustin

L'auteur : augustin

La course : Les Foulées de Vincennes - 10 km

Date : 3/2/2019

Lieu : Vincennes (Val-de-Marne)

Affichage : 304 vues

Distance : 10km

Objectif : Se défoncer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

10 km de Vincennes, le dimanche 3 Février 2019

10 km de Vincennes, le dimanche 3 Février 2019

 

3ème édition de cette épreuve déjà courue l’an dernier, bis repetita j’y vais avec mon pote de club Denis avec qui j’ai couru le Trail du château de Pierrefonds il y a 2 semaines.

L’an passé j’étais passé à côté de la course (37’45 temps final), jamais dans le rythme, pas de prépa spécifique et un volume faible, du coup sanction immédiate… et c’est bien normal.

Aujourd’hui l’objectif c’est surtout de faire un peu de rythme en sortant de ma zone de confort, et de préparer le futur Ekiden de Pontault-Combault avec les copains du club (en avril prochain). Le but étant la qualification pour les France d’Ekiden (en juin prochain à Auxerre).

Pas trop fana de cette distance, trop court, cardio trop haut, je suis plus à l’aise sur du plus long, mais je me dis que faire un peu de rythme ne peut pas faire de mal J

Mon record perso est à 36’34, par contre avec un dîner raclette pas plutôt arrosé la veille au soir j’imagine plutôt l’objectif à 37’, on ne sait jamais « sur un malentendu ça peut toujours marcher » !

Janvier a été un gros mois, 40h mine de rien (jamais fait autant !) avec 200 km de course, 250 km de vélo, 5 km de natation et 11h de home-trainer. Cependant pas de prépa spécifique, juste une tentative de séries à cette allure une semaine avant la course, pas très sérieux !!!

Le samedi je fais un saut sur place avec deux de mes enfants pour aller récupérer les dossards afin d’éviter la cohue du dimanche matin en last minute.

Dimanche matin, levé tôt, 5h de sommeil ouille ça pique, un petit déjeuner sur le pouce puis rdv au RER avec mon acolyte galérien Denis, qui veut faire un <40 pour avoir sa qualif en Master 2.

Dépose des sacs à la consigne, petit échauffement minimaliste, le soleil fait doucement son apparition, la température est moins glaciale que l’an dernier, profitons-en !

Je vais me placer dans mon sas (<40), Denis étant avec un autre pote Christophe dans le sas devant (<35). Il fait 1 ou 2 degrés, on a du bol.

Nous sommes 1 935 participants, prêts à en découdre pour cette épreuve « compétition » qualificative aux championnats de France (il y aura aussi à 11h un départ séparé pour la version 10 km « loisirs »).

4 sas de proposés ici (<35 ; <40 ; <45 ; <50min)

Petit cafouillage dans l’organisation, ils regroupent les deux sas à quelques minutes du départ ? Je suis en 9ème ligne, peloton bien compact puis à 9h15 c’est le lâcher des fauves dans Vincennes (pas au zoo !).

Le départ est assez rock n’roll car route pas si large, densité forte du peloton et très vite des pavés dont il faut se méfier. Je rejoins Denis parti sur le côté en mode boulet de canon, puis passage en 3’43 au 1er km, cool le cardio est sous contrôle (165) on dirait que je suis parti raisonnablement, signe de sagesse ? Bof peu de chances, il doit y avoir une autre explication ;-)

J’essaie de garder cette régularité sur les km suivants,  le cardio grimpe doucement, apparait déjà la mi-parcours (l’avantage avec un 10k c’est que ça dure pas longtemps J), cardio à 181 désormais.

Un ravito sur le côté mais j’ai ma gourde dans mon porte-bidon, donc pas de ralentissement ici. Sauf que ça grimpe un tout petit peu, et on passe sur une portion en terre, pas idéal. Globalement beaucoup de relances sur ce parcours, ça tournicote beaucoup et c’est moins propice pour un record.

3’44 au 6ème km, ben oui sanction ! Mais après la route se dégage, faut-plat descendant sur un revêtement très roulant, j’allonge la foulée et bim 3’41 au 7ème km puis sur la lancée 3’36 au 8ème

30 min de course, 8,1 km au compteur, on est dans le tempo des 16,2 km/h visés, gardons le cap !

La fin de course se profile, la FC est encore montée un peu (189 sur la fin, ça doit être ma FCM max j’imagine…)

Je franchis le portique d’arrivée en 36’56, cool chrono sympa et une bonne chose de faite, et la qualification aux France sauvée avec 4 secondes de marge. Au classement cela donne 251ème / 1 935 finishers, cardio moyen à 179, allure moyenne 3’42.

J’attends Denis, pas longtemps car il arrive finalement 2 minutes après moi, impeccable nous avons tous les deux nos qualifs en poche pour les France (lui en Master 2, moi en Master 1), aucun de nous compte y aller de toutes façons mais c’est pour le folklore J !

Ça bouchonne déjà aux consignes pour récupérer nos sacs, petit bémol dans l’orga ici, puis on rentre fissa en RER histoire de ne pas trop se refroidir.

En conclusion, ça fait du bien de sortir de sa zone de confort pour titiller des allures & fréquences cardio inhabituelles, de bonne augure pour l’Ekiden de Pontault en avril prochain !

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran