Récit de la course : Saintélyon 2018, par Katman

L'auteur : Katman

La course : Saintélyon

Date : 1/12/2018

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 588 vues

Distance : 81km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Saintélyon 2018 édition limitée

Il y a deux mois personne ne pouvait me parler de la saintélyon sans que je hausse les épaules, jamais on ne m’y verrai, trop roulant, trop de bitume, trop de nuit et de froid.
Bref, sûr de mon fait, je m’inscris il y a 3 semaines en catimini parce qu’après tout, ça doit pas être bien méchant comme course, j’ai déjà fait du 85 km avec plus de D+, ça fera bien sûr mon CV de coureur... des excuses à la con quoi... en fait c’est pour participer à une des plus grosses fêtes du Trail en France, aux côté de grands champions et de néophytes aventureux comme moi.
Je déboule de Chambéry et après avoir attendu dans tous les sens à Tony Garnier, direction le Flore.
Havre de paix, merci à tous d’avoir organisé ça, Caro et Franck pour votre accueil, arclusaz pour sa sympathie, et à tous ceux que j’ai croisé dont j’ai oublié le nom. 2 assiettes de pâte, une part de tarte et un café, direction la salle de repos où je ne me repose pas trop, j’observe les uns et les autres, guette les premiers départs. j’assiste aussi à l’arrivée des participants de la 180... j’ai beaucoup pensé à vous pendant la course! Respect les gars!!
Direction la ligne vers 22h. Arrivé à 22h30 sur place, ce sera seconde vague pour moi. Content de ne pas être plus loin mais contrarié car 1500 coureurs sont partis avant moi. Je sais sur le classement final on s’en fout mais mon égo n’est pas d’accord.
Du coup j’envoie pas mal jusqu’à st Christo, je me retrouve à doubler à gogo, pareil jusqu’a Ste Catherine. C’est là que je me dis, bon dieu t’as quand même pas bien pris le temps de boire et de manger, hein, pourtant tu connais ce qu’il se passe après....
Pas manqué, je passe les 50 derniers km sans pouvoir boire ni manger parce que ça y est la déshydratation a commencé et chez moi c’est irréversible. Le simple fait d’envisager porter les lèvres à la flasque me rebute... pas faute d’avoir expérimenté ça à mes dépend sur la plupart des grosses courses auxquelles j’ai participé. Gros travail là dessus les prochains mois!!!
À partir de là, les mauvaises sensations sont décuplées, on sent beaucoup plus la pluie et le froid, on peste contre la boue, les montées, le plat aussi y passe. Heureusement j’ai les cuisses adaptées aux descentes, ça me sauve.
Je ne m’arrête plus aux ravitos, à part au dernier pour m’assoupir quelques minutes car je marchais en dormant, quand ça monte je me prend des flux de coureurs encore relativement frais dans les dents, j’en rattrape une partie à chaque fois en descente, mais le constat est sévère je perds 500 places entre ste Catherine et Lyon,je passe d’environ 860em à 1319 à l’arrivée. Ce qui me convient très bien après coup.
Je me demande encore comment j’ai réussi à obtenir ce classement tellement ce fut dur sur les 30 derniers km.
Heureux de voir Ewi juste avant la montée finale des aqueducs, il me rebooste comme il peut, il y a du boulot, je suis au bout du rouleau, pas très locace d’ailleurs et je m’en excuse. Merci encore Ewi!
Je passe l’arche d’arrivée tout pile en 11H.
Je suis très content d’avoir pu faire cette course qu'à un moment j’ai osé sous-estimer, je dois le reconnaître.
C’est une course exigeante de part ses changements de rythme, ça monte et ça descent sans cesse. Trop peu accentuée en D+ pour avoir l’esprit tranquille quand tu décides de marcher, et suffisamment cassante pour taper sur ton mental. Loin d’être comme je l’imaginais. Et ce, quelles que soit la météo ou la température. La pluie et la boue ne nous ont pas épargné mais est-ce mieux ou moins bien que le froid sec et le verglas de l’an dernier...
Ne pas prendre à la légère la Saintélyon, sinon c’est elle qui gagne!
J’ai réussi à l’amadouer grâce à un mental qui voulait absolument décrocher ma première médaille, et à mon corps qui n’a pas lâché malgré ma grosse erreur de début de course.
Grâce à vous tous aussi parce que mine de rien on est une grande famille.

L’organisation est à saluer car malgré le nombre impressionnant de participants, tout roule comme sur des roulettes, il y a de l’attente mais c’est un peu logique. Les bénévoles sont au top, je regrette de ne pas avoir eu la force de les remercier à chaque encouragement. Les coureurs sont peu causants mais je n’aurais pas pu donner le change la plupart du temp, on ne peut pas en vouloir à grand monde, c’est une course où personne ne se connait, on se met dans sa bulle pour pouvoir affronter les difficultés de la meilleure des façons. C’est légitime sauf les coureurs qui partent en groupe tout le monde se préserve comme il peut.

La course n’est pas très belle en elle même, je sais, de nuit j’ai bonne mine de dire ça mais cela reste un point de vue. À ce titre je ne pense pas participer à une autre édition, celle ci étant historique quant à son parcours hommage au traceur emblèmantique, son kilométrage et sa médaille. J’ai eu ce que je cherchais, heureux d’avoir mon nom sur le palmarès 2018!

Bravo à tous les participants, finishers ou non. 

La victoire tient des fois dans le simple fait de participer à ce genre d’évènements totalement déraisonné.

9 commentaires

Commentaire de Benman posté le 03-12-2018 à 23:32:35

Belle analyse que je rejoins tout à fait. Très content de t'avoir revu au Flore. Tu as travaillé ton mental, et ça, c'est très important pour la suite. Bravo

Commentaire de Katman posté le 04-12-2018 à 00:05:19

Merci Benman, plaisir partagé! D’après ce que j’ai cru comprendre tu ne m’a jamais doublé mais tu fais un meilleur chrono que moi... encore une magie que seule la saintélyon nous réserve lol. Bravo à toi!! On a même partagé un bout de barrière sans le savoir à l’arrivée si j’en crois le peu que j’ai lu hier. On devait être chouettes mdr

Commentaire de Arclusaz posté le 03-12-2018 à 23:35:36

Bravo pour avoir passé outre tes a priori, pour avoir voulu te faire ta propre opinion. Oui, c'est un gros machin impersonnel. Mais, c'est aussi un révélateur de sa propre personnalité. Suis-je capable de surmonter toutes ces contrariétés, suis-je capable de finir malgré mes erreurs ? Tu as relevé le défi, tu l'as gagné. Bien content d'avoir fait ta connaissance, désolé de ne pas avoir eu plus te temps pour papoter. Mais, on devrait se recroiser à un moment ou à un autre....

Commentaire de Katman posté le 04-12-2018 à 00:06:57

Avec grand plaisir, remets toi bien de tes soucis physiques et à très vite sur les sentiers!

Commentaire de Cheville de Miel posté le 05-12-2018 à 15:00:30

En Trail, ce que j'ai appris de ma maigre expérience c'est qu'il faut rien prendre à la légère!
Resté humble, écouter son corps et rester toujours positif!!
En tout cas ça c'est fait!
Well Done!

@Plouf

R

Commentaire de Katman posté le 13-12-2018 à 20:58:38

Merci! Oui j’ai toujours l’impression de pouvoir gérer des trucs bêtes comme de boire et de manger, en plus j’ai vraiment sur moi de quoi tenir un siège, je ramène tout chez moi!! Je vais bosser dessus!

Commentaire de bipbip73 posté le 13-12-2018 à 19:18:52

Bravo Katman,
Tu la tenus cette Saintélyon, elle t'as pas gagné.
Une bonne expérience pour toi sur cette course. Une fois que tu auras compris qu'il faut "bouffer" en début de course tu nous "boufferas" sur tout les ultra.
Profite de l'hiver pour faire du gras. encore bravo A+

Commentaire de bipbip73 posté le 13-12-2018 à 19:30:17

Juste pour info,
tu devrais lire ce dossier, c'est une mine d'information sur la compréhension du processus de déshydratation, et de conseils pour bien s'alimenter pendant la course.
A+
http://www.kikourou.net/forum/viewtopic.php?f=21&t=21455

Commentaire de Katman posté le 13-12-2018 à 21:03:31

Oh ça c’est une mine d’information précieuse! Merci mon bipbip! Je vais potasser ça ce soir, ça a l’air explicite, j’espère pouvoir l’integrer à mes séances d’entrainement. Je suis trop dans la recherche de performances mais j’oublie de mettre de l’essence dans le moteur...
Bon j’ai bossé sur la famille bipbip en tout cas, après le frère je connais maintenant le cousin, vous êtes au top!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran