Récit de la course : Semi-Marathon de Boulogne Billancourt 2018, par Poppy78

L'auteur : Poppy78

La course : Semi-Marathon de Boulogne Billancourt

Date : 18/11/2018

Lieu : Boulogne Billancourt (Hauts-de-Seine)

Affichage : 340 vues

Distance : 21.1km

Matos : Asics gel nimbus

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Le temps est très frais ce matin. Difficile de laisser la veste aux consignes et d’attendre dans le sas. Comment dire, ça vivifie!!

Néanmoins, je ne vais pas m’en plaindre, moi qui ai souffert de la chaleur lors de ma dernière course (les 20 kms de Paris le 14/10).

La gestion des consignes et l’accès aux sas est top. Rien à dire. Je me suis positionnée dans le sas des 2 heures. Le départ se fait rapidement, l’attente semble brève. Quelques petites bousculades au départ, mais ça se fluidifie rapidement.

On arrive très vite sur les quais, et le soleil est de la partie. Air frais, soleil, temps parfait pour un run!!

L’ambiance est bonne : runneurs enthousiastes, spectateurs en forme, orchestres entraînants.

Me voilà réchauffée vers le km 2. Je me sens bien, en forme. Je me mets en mode « pilote automatique«  et je profite des sensations, de l’environnement. Je découvre ce coin de Boulogne que je connais peu.

Les kms défilent et sont bien indiqués. Je note toutefois un décalage de 500 m avec le kilométrage indiqué par mon chrono, que j’ai pourtant déclenché comme d’habitude en passant la ligne de départ...étrange, mais bon.

Premier ravito au km 5. Très bien rodé.  

Peu avant le km 10, nous croisons les premiers en sens inverse. Ils ont droit à une véritable ovation de la plupart des coureurs autour de moi. Je suis vraiment admirative. Quelle belle allure, quelle harmonie. Sans parler de la première femme, au corps sculpté, qui ne semble même pas essoufflée! Chapeau bas.

Nous passons environ 2 kms je crois dans le bois, avant de revenir sur nos pas. C’est dommage, pas de surprise quant à la deuxième partie de la course. Du déjà vu, mais c’est sympa quand même.

Le km 15 (15,5 à mon chrono...), déjà. Troisième et dernier ravito qqes mètres après. Quelle bonne organisation, y compris au niveau de la gestion des déchets. 

Un petit coup de mou entre le km 17 et 19. L’euphorie des participants a laissé place au silence, ou plutôt au souffle. Je ne suis pas la seule à puiser de la ressource. On essaye de se motiver avec qqes uns. Après le km 19, ça va mieux. Je sais que la fin approche. Je m’accroche. Le dernier km est très sympa. Des spectateurs euphoriques, et la plupart des participants donnent tout et se boostent. Que j’aime cette ambiance!

J'aperçois l’arche d’arrivée. Je ne lâche rien jusqu’à la ligne. Et voila. 2h08. Mon chrono affiche bien 21,1 kms. Y aurait-il eu un problème de positionnement de certains panneaux indicateurs? Ou un bugg de mon GPS? 

Je récupère ma médaille. Le ravitaillement d'arrivée est très bien achalandé aussi. Je bois et bois, et picore qqes morceaux d’orange et de bananes, avant de me diriger vers les consignes. Elles me semblent bien lointaines, mes jambes sont lourdes!!

Conclusion : une très belle course, très bien organisée. Des bénévoles très sympathiques et bienveillants.

Le -, histoire vraiment d’en trouver un : le fait que le parcours ne soit pas une boucle unique. 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran