Récit de la course : SwissPeaks Trail - 360 km 2018, par ptijean

L'auteur : ptijean

La course : SwissPeaks Trail - 360 km

Date : 2/9/2018

Lieu : Oberwald (Suisse)

Affichage : 1060 vues

Distance : 360km

Matos : L'envie de me faire plaisir

Objectif : Balade

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Swisspeaks 360 au bout du rêve

Swisspeak 360 (385 selon les GPS)

 

Comment raconter cette aventure?

Je ne suis pas encore vraiment revenu des montagnes suisses.

Mon cerveau ne veut pas décrocher, mes jambes sont prêtes à me faire avancer, mon coeur ne demande qu'une chose : y retourner.

Tout mon être me dit : encore, encore,... tant de plaisir, de partage, de fou rire, de bien-être.

Et pourtant, il faut bien se rendre à l'évidence, c'est terminé, j'ai atteint mon objectif, j'ai franchi cette ligne d'arrivée tant espérée durant la préparation et que j'aurai voulu repousser, pour que cela ne s'arrête pas si tôt.

Je pensais devoir batailler. Je m'étais préparé à la souffrance, à la difficulté. J'étais prêt à me battre pour atteindre cet objectif, et il en a été tout autrement.

 

J'avais une stratégie pour ce défi, et je me suis basé dessus pour le départ et les 2 premiers jours : avancer le plus possible pour prendre de l'avance sur les barrières horaires.

Chose faite, avec + de 150 km dans ces premières 48 heures.

Je savais que les difficultés arrivaient après et qu'il fallait mieux ne pas trainer, pour pouvoir se reposer avant d'affronter cette deuxième partie de l'épreuve.

C'est sans doute grâce à cette stratégie que le reste du chemin fut aussi magnifique.

 

A partir de ce moment-là, il n'était plus question de chronomètre

A partir de ce moment-là, a commencé un autre voyage

A partir de ce moment-là, a commencé une extraordinaire progression, avec une adaptation de mon corps à la fatigue (seulement 3 heures de sommeil par nuit), une adaptation aux kilomètres et au dénivelé qui défilent au gré des heures et des jours, avec un apaisement général m'enlevant toute pression et tout stress, en étant en parfaite harmonie avec ce que j'étais en train de faire, sans douleurs, sans lassitude.

 

Oui, faire 65 km par jour pendant six jours, en montagne avec le dénivelé, la technicité des sentiers, la nuit, le jour, avec très peu de sommeil peut paraître impossible, fou, dangereux, selon les points de vue, mais je ne l'ai jamais envisagé sous cet angle.

En fait, je ne me suis jamais senti aussi bien que durant ce voyage.

Vivant, fort, heureux, épanoui …

 

Il m'est difficile d'expliquer aux personnes qui me demandent aujourd'hui quel est mon classement, si je récupère bien, si je n'ai mal nulle part … que je ne connais pas mon classement et qu'il m'importe peu, que je n'ai pas besoin de récupérer mais d'y retourner et que non, je n'ai mal nulle part et que tout va bien.

 

C'est à ce jour ma plus belle expérience dans l'ultra endurance

 

Ce voyage a été autant une magnifique progression kilométrique dans un environnement somptueux, qu'un voyage intérieur qui lui ne peut s'expliquer…

 

Même mes deux compagnons de voyage, avec qui j'ai beaucoup échangé, ont certainement vécu leur voyage différemment.

Dans tous les cas, vous faites tous les deux (Yann et Laurent), partie de cette expérience extraordinaire.

Merci à vous pour ces moments uniques, ces fous rires et cette complicité durant toutes ces heures passées ensembles.

Merci à Myriam, ma femme, pour m'avoir une fois de plus suivi sur cette ''aventure''. Ton aide durant ce voyage m'a libéré de la logistique et permis d'être beaucoup plus serein.

Je sais, pour en avoir discuté, qu'elle a, pour une fois, pu pleinement en profiter et qu’elle a apprécié ce voyage (notamment les deux restaurants que nous nous sommes autorisés pendant la course…) et qu'elle y a également fait de belles rencontres.

 

L'ultra endurance n'est pas une discipline comme les autres.

Il ne devrait pas y avoir de chronomètre pour comparer les performances.

L'ultra endurance en soi est déjà un marqueur de performance.

Elle ne peut être, à mon avis, qu'une recherche personnelle de ses propres capacités, de sa propre intimité.

Je sais que ce sport ne me fera pas vivre plus longtemps, mais je sais qu'il me permettra d'être vivant jusqu'au bout.

A mes amis qui me traitent régulièrement de fou, j'ai envie de dire que si la folie se trouve juste derrière ces limites que l'on se fixe, alors oui, définitivement, je suis un fou de la vie.

Rejoignez-moi vite !

 

14 commentaires

Commentaire de L'Dingo posté le 19-09-2018 à 22:18:12

Un ardéchois aux grand pas en prépa avec un vercorien aux grands batons cela ne pouvait donner qu'un grand résultat :-))

et puis le pylate ça permet de trouver l'energie en soi ;-)

Bravo à toi et à Myriam aussi

Commentaire de ptijean posté le 20-09-2018 à 15:36:51

Merci l'dingo ça fait longtemps qu'on ne s'est pas croisé. Tu vas bien j'espère...A plus

Commentaire de bipbip73 posté le 19-09-2018 à 22:22:57

"être vivant jusqu'au bout"
c'est exactement cela.
je ressents exactement cela aussi, c'est pour cela que l'on ne peux plus s'en passer.
merci

Commentaire de ptijean posté le 20-09-2018 à 15:37:53

Merci....La vie est belle quand on se donne la chance de se dépasser

Commentaire de Benman posté le 19-09-2018 à 22:25:56

Vive les fous de la vie. ils sont bien vivants. Bravo pour tes impressions et ton vécu...

Commentaire de ptijean posté le 20-09-2018 à 15:39:07

Merci, compliqué de mettre des mots sur un ressenti

Commentaire de Cheville de Miel posté le 20-09-2018 à 09:08:31

Une belle rencontre et un chouette CR!
Merci

Commentaire de ptijean posté le 20-09-2018 à 15:40:45

Merci. Pour nous trois, tu resteras ''Ampoule'' (c'est le surnom qu'on t'avais donné avec tout le respect pour ton abnégation)

Commentaire de Free Wheelin' Nat posté le 20-09-2018 à 09:31:40

Il est plaisant de lire un CR sans douleur , d'autant plus qu'il en émane une grande sérénité ! Un grand bravo!

Commentaire de ptijean posté le 20-09-2018 à 15:42:09

C'est exactement ça, de la sérénité

Commentaire de Jean-Phi posté le 20-09-2018 à 15:58:48

J'ajouterais à la sérénité, la plénitude. Ca fait du bien àlire ! Bravo et bon retour sur terre

Commentaire de Sylv Renard posté le 20-09-2018 à 21:29:16

J'adore ! Précis, concis, émouvant et surtout si juste, si proche de ce que certainement beaucoup ont vécu. En tous cas moi je m'y retrouve pleinement ! Heureux d'avoir partagé ces quelques kilomètres avec toi, et donc aussi beaucoup de sentiments communs. Quel plaisir de vivre une aventure sentimentale et psychologique comme cela.
Tes 'à partir de ce moment là' sont si percutants ! C'est vraiment là que tout a basculé, quand nous sommes passés dans un au-delà…
Bien amicalement
Sylvain

Commentaire de LtBlueb posté le 23-09-2018 à 17:18:41

chapeau le grand et quelle sérénité !!!

Commentaire de La Tortue posté le 25-09-2018 à 01:13:24

grand grand petitjean !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran