Récit de la course : Les Foulées du Tram 2006, par l'ourson

L'auteur : l'ourson

La course : Les Foulées du Tram

Date : 8/10/2006

Lieu : Nantes (Loire-Atlantique)

Affichage : 1535 vues

Distance : 15.7km

Objectif : Faire un temps

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Les Foulées du Tram 2006

Yo l’Zoo, Yo les Kikoureurs,

Dernière compétition test ce dimanche 8 octobre aux Foulées du Tram à Nantes.
Mon prochain dossard ce sera …on Sunday, October 22, 2006 for the Lasalle Bank Chicago Marathon... yeahhhh!!!!!

Nous sommes près de 5000 inscrits, la course rassemble chaque année de plus en plus de monde de tous les niveaux et de tous les horizons. Cette année encore le parcours est différent et c’est en pleine campagne, depuis l’usine d’Airbus, qu’à 15h les fauves seront lâchés pour aller rejoindre le centre-ville de Nantes .…

Pour se rendre au départ la ligne de tramway et de bus est à la disposition des coureurs et c’est serrés comme des sardines (qui ne sentent pas encore le hareng…quoique..) que la fête commence : 1er arrêt évacuation du tram pour cause de sonnette d’alarme.., 2ème arrêt évacuation du tram pour cause de panne.. : bref de quoi mettre la pression !!!..

Je reste zen et plaisante avec les gars et les filles de mon club que j’ai retrouvé dans le tram. Nous sommes 45 inscrits du Carquefou AC et je retrouve Michel qui m’a pourri de 8mn 8sec au Trail d’Orvault, fait la semaine dernière en compagnie de l’Ecureuil.

Arrivé sur place je retrouve plein d’autres têtes connues dont Arnaud qui est là pour sa 1ère compétition !!

Dans le sas de départ, un gars de mon club, Eric, me propose de faire la course avec lui. C’est vrai qu’en ce moment je suis plutôt de son niveau et on se tire la bourre à l’entraînement sur les accélérations… Il a pour objectif 4mn 45 au kilo, je lui répond que moi ce sera plutôt 5mn, pas mieux et sûrement plus… à voir !!..

Pan : C’est parti pour 15.7km !!… On part calmement avec Eric en essayant de se frayer un chemin au milieu de cette foule. Je vais suivre Eric de près pour ne pas le perdre… Il nous faudra faire au moins 2 ou 3 km avant de trouver un peu plus d’espace pour pouvoir accélérer un peu. Le parcours est constitué dès le début de petites côtes pas bien méchantes mais elle sont là quand même !
La stratégie de la tête baissée et des petits pas est systématiquement appliquée et je surveille mon cardio pour ne pas être dans le rouge. Les côtes passent toutes sans encombres et nous arrivons déjà au 1er ravito que nous décidons avec Eric de zapper ne voulant pas stopper notre allure bien coordonnée avec un cardio tip-top à 90%. Je ne sais pas du tout à quelle allure nous courons, le kilométrage n’est pas indiqué… C’est pas bien grave, de toute façon l’allure me convient parfaitement et j’en saurai plus à l’arrivée ! Nous dépassons Jean-Michel du club, Eric commencera à peiner vers le 7 ou 8ème kilo, j’ai ralenti…

Arrive le 2ème ravito probablement situé au 10ème. Nous nous arrêtons brièvement pour s’hydrater et repartons sans traîner. Le chemin est davantage clairsemé et Eric va un peu mieux alors nous doublons, nous doublons… En fait, je mène la danse et maintient un rythme soutenu sans vraiment m’en rendre compte : j’ai la pêche !!..
Vers le 12ème Eric me dit : Stéf tu peux accélérer si tu veux….

Je décide donc de continuer seul et je double, et je double….Je zappe le 3ème et dernier ravito. Je savoure plus particulièrement ce moment là car comme à Auray-Vannes j’ai encore la pêche sur la fin de la course. Tiens voilà Michel qui m’a pourri la semaine dernière.. petite tape amicale sur son épaule au moment où je le double. Il est très étonné de me voir là et me dis : « …et en plus tu doubles maintenant !!.. » Je lui répond que je suis désolé mais que je suis simplement « emporté par la foule ! »… enfin.. plutôt ma foulée !!.. Que je ne peux plus m’arrêter…

Il reste 2 km environ à parcourir, un jeune coureur me reconnaît : il était a Auray-Vannes et avait terminé en 1h38 !!.., nous papautons et faisons un bout de chemin ensemble. Les spectateurs sont de plus en plus nombreux sur le bord de la route et j’entend : allez Carquefou !.. Dopé par ces gentils encouragements j’accélère encore un peu pour essayer de finir en beauté. Je déboule à donf sur le cours des 50 otages, je double, je double… mais à 100m de l’arrivée je me fait doubler par un grand gaillard à longues jambes…. Vexé, je met le turbo, je lève les genoux, je tire sur les bras et je le remet à sa place à 10m de l’arrivée, c’est à dire derrière moi ;-))). Je lui infligerai une tape amicale sur l’épaule dans le sas d’arrivée pour saluer sa tentative de pourrissage avortée.. non mais !!..

Je termine les 15.7km en 1h13’40 à la 1260ème place et j’explose mon record sur la distance à 12,8km/h de moyenne.. 5 km de plus et je faisais voler en éclat mon record sur semi !!!…

Je retrouverais Arnaud à l’arrivée (1h12’30) puis Michel (1h14’42) et Eric(1h16’54).

L’Ourson_vivement_le_marathon_de_Chicago !!!

5 commentaires

Commentaire de taz28 posté le 09-10-2006 à 16:45:00

Super l'Ourson !!! Et fais nous une belles course aux States...J'attendrai le CR avec impatience !!
Bisoussss
Taz

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 09-10-2006 à 16:57:00

Eh bé ! il est en forme notre Ourson !
Affuté à bloc pour Chicago...
Vont voir de quel bois on se chauffe, les Amerlocks, nan mais !
Bravo-bravo ! et encore bonne chance pour Chicagooooooo !

Commentaire de béné38 posté le 09-10-2006 à 18:04:00

Ouah !!! quel pêche ! Bravo pour ta perf et ton récit ! Ca promet que du bon pour les States !!!
Béné38

Commentaire de Kiki14 posté le 10-10-2006 à 12:01:00

oui pas mieux très bonne chance pour les USA...et bravo pour ta course....et pour ton récit...A +

Commentaire de serguei73 posté le 18-12-2008 à 16:58:00

bravo

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran