Récit de la course : Les Boucles de la Joyeuse - Semi-Marathon 2018, par Angeblanc82

L'auteur : Angeblanc82

La course : Les Boucles de la Joyeuse - Semi-Marathon

Date : 3/6/2018

Lieu : St Paul Les Romans (Drôme)

Affichage : 331 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Semi marathon à St Paul lès Romans

En début d'année, en établissant mon programme de courses 2018, j'avais coché un peu par défaut ce semi-marathon. Plus adepte des trails, mes disponibilités et le calendrier proposé dans la région m'avaient un peu forcé la main pour me diriger vers cette distance.

Après un dernier trail fin avril, je profitais du mois de mai pour me préparer dans l'optique d'améliorer ma seule performance (1h47 en 2016), sans pour autant sacrifier aux fractionnés et aux plans d'entrainements soit-disant indispensables. Je me contentais donc de faire du volume pour avoir de "la caisse".

Le jour J, je me sens en forme bien que m'étant couché à 1 heure du matin et levé à 6h30. Sur la ligne de départ, le beau temps est là, les températures clémentes, pas de vent, tout est en place pour bien courrir.

L'arche est plantée au beau milieu d'un centre commercial ce qui me fait regretter les trails en pleine nature dans la montagne ardéchoise et qui me fait dire qu'au moins je ne serais pas déconcentré par les paysages à admirer.

A 8h45, le départ est donné et nous faisons un petit tour sur le parking. Le premier kilomètre est parcouru en 4'53'' et je me dis que je suis peut-être parti un peu vite, mais je décide de garder le rythme.

Tous les kilomètres ne sont pas indiqués, je dois me fier à mon appli sur mon téléphone qui n'est pas forcément très précise, du coup je me concentre sur ma course, sur ma foulée, sur ma respiration. Le 5ème kilomètre est affiché et franchi en 23'38'', je me dis qu'à cette vitesse là, soit j'explose mon temps référence, soit c'est moi qui explose en plein vol en fin de parcours. Mais comme je me sens bien et que j'ai trouvé un gars qui va à la même vitesse que moi, je ne ralentis pas.

Finlament, à mi-course, le chrono m'indique 49'51'' et malgré ce rythme endiablé, je me sens toujours bien. Mais je me rapelle aussi qu'il y a deux ans c'est au 13ème kilomètre que j'avais coincé, aussi je ne m'enflamme pas.

On dépasse les derniers du 10 km partis après nous et qui ont une partie du tracé en commun avec le semi. Il commence à faire chaud, mon compagnon de course me distance peu à peu. Le parcours est monotone, de longues lignes droites se succèdent, pour ne pas m'ennuyer, je baisse la tête et fixe mes chaussures, ne relevant les yeux que de temps en temps. Je n'ai pas l'impression de ralentir, mais je commence à me lasser, à m'ennuyer de ne pas avoir de panorama pour régaler mes yeux.

Arrive le panneau annonçant le 20ème kilomètre, ma montre m'indique 1h33, c'est tout bon ! Je termine en donnant tout ce que j'ai dans les derniers hectomètres qui nous font traverser le centre commercial.

1h37'27'' temps officiel, nouveau record perso. Déja satisfait par ce chrono, je suis surpris par mon classement qui m'annonce une 18ème place sur 148 finishers, ce qui fera dire à mon épouse que je suis peut-être meilleur sur bitûme que sur du trail. Ce qui est sûr c'est que même si je suis très content de la course, je retourne dès que possible sur les petits chemins pour faire du D+ !!!!

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran