Récit de la course : Les Foulées de Bussy-Marne-la-Vallée - 10 km 2018, par nouvion

L'auteur : nouvion

La course : Les Foulées de Bussy-Marne-la-Vallée - 10 km

Date : 26/5/2018

Lieu : Bussy St Georges (Seine-et-Marne)

Affichage : 430 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Double 1ère aux foulées de Bussy

Foulées nature de Bussy-Saint-Georges (samedi 26 mai à 17h15 au Moulin Russon)

Je ne peux résister à faire un petit résumé de ma course aux foulées nature de Bussy-Saint-Georges, cela faisait en effet 20 mois que je n’avais plus participer à une compétition de course à pied. Une hernie discale suivie 4 mois après une première reprise d’une blessure au mollet m’ont contraint de mettre la course à pied de côté pendant de long mois.

La préparation n’a pas été idéale (pas encore de vma), mais la condition physique devrait néanmoins me permettre de faire ces 10,6kms sans trop souffrir j’espère. En tous cas, c’est peu de dire que je suis content d’être au départ.

Pour la 21e édition, le BSGA innove. Aux 10kms presque tout plat habituel dans les rues de Bussy, succède une course nature, au départ du Moulin Russon, dans la vallée de la brosse et ses alentours avec une montée de 1km à 4% de moyenne. Un Kid’s cross d’1 km et une marche nordique de 10km sont également organisés au cours de cet après-midi. Aux commentaires, le journaliste de ‘La Marne’ Pascal Pioppi jamais avare d’un bon mot, relayé par le président du BSGA Jean-Paul Zita, aux propos toujours intéressants. Enfin, l’organisation reverse 1 euro pour chaque inscription à l’association Pas à Pas avec Sacha, enfant de 7 ans atteint d’une hypotonie globale.

Résidant la ville, je connais ces chemins par cœur, j’ai même reconnu l’intégralité de la boucle de 5kms à 2 reprises et créé un segment strava. Le parcours est très agréable bien que peu ombragé, mais ce dernier aspect à peu d’importance puisque les nuages se sont invités, le thermomètre approche néanmoins les 27 degrés.

Le départ est donné avec 1’ d’avance sur le sentier du Val de Bussy qui va en ligne droite sur 800 mètres jusqu’à la D217B, puis plus loin l’étang de La Loy. Alors que je crains une grosse bousculade sur ces premiers mètres, c’est relativement calme et je suis surpris du rythme plutôt tranquille de ce départ, mais comme il s’agit de ma 1ère course nature, je manque de repères.

Juste avant la D217B on prend à gauche le chemin des Pages et sa montée d’1km vers le hameau de Rentilly. Comme je connais bien, je n’ai pas de mal à trouver mon rythme, la difficulté étant de ne pas essayer de rejoindre le concurrent quelques mètres devant, ou de suivre un concurrent qui vous double. A mi-pente, Clarisse Bergogner me passe avec une certaine aisance, elle va d’ailleurs aller remporter la course chez les féminines. En haut de la bosse, l’organisation a placé un ravitaillement en eau, mais impossible pour moi d’avaler quoi que ce soit au bout de cet effort.

Nous prenons maintenant un sentier très étroit pour rejoindre un autre chemin plus large et plus accidenté, ça descend quelques instants et ça nous permet de relancer l’allure. La suite est plus plate jusqu’au 3e km ou l’on reprend une nouvelle descente qui nous amène à l’étang de la Broce qu’on contourne par la droite. La vue sur l’étang est agréable mais hélas trop brève.

Nous quittons le lieu par une petite montée qui nous fait longer la voie de rer pour rejoindre le chemin qui longe le rû de la butte de Vaux, très agréable, le long d’un bois en descente. Angélique Abautret qui va terminer à la seconde place féminine me passe, elle aussi avec une certaine facilité. Un rapide salut à la petite famille qui s’est placé en bas de ce sentier et nous reprenons le chemin plus plat vers le moulin Russon. A hauteur d’une passerelle, une silhouette jaune apparait soudain face à moi pour disparaître aussitôt, je viens de me faire ‘flasher’ par Corinne Fleury de Bulle d’Emotions photographe officiel de l’événement, merci pour les photos.

Je m’arrête quelques secondes au ravitaillement du 5e km juste pour boire une gorgée et m’arroser. Encore 200 mètres et c’est la fin du 1er tour où le public s’est massé et nous encourage, nous bénéficions aussi d’un arrosage très bienvenu.

C’est parti pour le second tour, Virginie Dezenne du PAAC me rattrape et me double. Comme elle est à la lutte pour un podium féminin, je l’encourage, les 2 concurrentes qui la devancent sont à portée. Je là laisse partir, car nous sommes tout proche de la montée.

Depuis le début de la course je suis à une centaine de mètres de Marie-Lise Wattel et Jeff Bacquet, mais les choses se décantent dans cette 2e montée puisque la première creuse l’écart tandis que je reviens sur le second.

En haut de la bosse, je prends une éponge pour me rafraîchir et double 2 concurrents qui ont fait une pause plus longue. Après la petite descente je reviens et passe Jeff Bacquet. Je ne peux m’empêcher de penser à nos récents pépins physiques, une double hernie discale en ce qui le concerne et seulement quelques semaines sans course.

Mais il est temps de me reconcentrer puisqu’il ne reste plus que 2km et je suis presque revenu sur Virginie Dezenne. Mais alors que je suis à 10 mètres, elle me redistance dans la descente qui précède l’étang de la Broce. Ca devient difficile, la fatigue, la température, le rythme baisse mais je m’accroche. La petite montée après l’étang fait mal, heureusement elle est courte, et je rattrape même le concurrent 258 pour me faire redistancer aussitôt au début de la descente du chemin longeant le rû de la Butte de Vaux.

Un second coucou à la petite famille, il reste maintenant 500 mètres tout plat. J’augmente le rythme, reviens et passe le concurrent 258 (qui ne sera pas classé ( ???)), j’accélère encore, je me rapproche encore une fois très près de la concurrente du paac, mais j’ai effectué mon effort un peu tôt et doit ralentir quelques instants avant un dernier sprint pour franchir la ligne en 49’20’’ temps officiel, 49e/316. Comparé aux courses sur route que j’ai déjà faites, mon classement est assez flatteur pour cette 1ère course nature de reprise.

Les vainqueurs sont Clarisse Bergogner d’ l’EACPA chez les dames et Karim Boudjemai du club d’Alès chez les hommes.

Le classement complet ici

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran