Récit de la course : La Chatvoyarde - 21 km 2018, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Chatvoyarde - 21 km

Date : 28/4/2018

Lieu : St Jean De Chevelu (Savoie)

Affichage : 708 vues

Distance : 21km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le repos ça paye !!! Ou « le hold-up du Bouk façon Macron »


Le repos ça paye !!! Ou « le hold-up du Bouk façon Macron »

 


 

Allez un petit récit pour cette première manche du DTTN 2018 qui se déroule en Savoie, dans l’avant-pays savoyard même, à Saint-Jean-de-Chevelu (manche de Manak élue en décembre 2017).

 

Très peu d’espoir pour moi, le sport n’est pas ma priorité 2018, le jeu des 365h me le rappelle tous les lundis avec un -50% sur mon Bouk 2017, mais rien ne vaut les insultes répétées de la corne à chacune de nos sorties « je n’ai pas transpiré de la sortie » ou encore « je vois pas comment tu peux croire fumer Chasse-Neige et Noruas »

 

Parlons-en de cette ligue 2 :

-       Noruas fait des sorties régulières de malades, depuis l’an dernier je l’entends dire « je vais te fumer le bouk », et il s’en donne la peine en s’alignant au Trail de Noyarey version adulte…

-       Chasse-Neige bah il envoie des captures d’écran Strava en marquant « tout va bien », « confiance » etc / Et rappelons que depuis Riotord 2017 (14 mois) je ne l’ai pas fumé, on n’aurait pas/plus le même niveau, comme Alba avant

-       Namtar heureusement peine à retrouver ses sensations

 



Bref, mes chances sont quasi nulles.

Mais j’ai pour moi :

-       Je connais la course, pour l’avoir courue 2 fois

-       L’envie

-       L’expérience

-       L’ENVIE car c’est pas au Matheysin que j’aurai plus de chance, ce sera même pire

 

La semaine précédente : une chouette course relevée qui se déroule bien, le Presles in Trail ou seul Daniel BOEBION me fume sur la fin (je le collerai sans réussir à faire la jonction), et une sortie prout prout le mercredi soir avec le gazier, nickel


 La bergère nouvelle venue sur le DTTN


Samedi

14h

Saint-Jean-de-Chevelu

Les 11 mongoles (oui, il manque notre campingou, absent de cette campagne) font le show sur la ligne de départ, rejoints par Michel Riondet, notre légende

 

Le Chasse-Neige qui me parle de demander quelle est ma forme, que bla que bla, de l’esbrouffe, de la peur, de l’intox ?? Je dis rien. Et dans les pronos, seul le Faizan annonce le Bouk 1er de ligue 2, nous serons les deux surprises de cette première manche


 


Ca part fort, bien entendu (il y a Magalie Aureille devant !), très vite je laisse filer le Chasse-Neige malgré un premier kil à 12.5 km/h, on a beau se dire que la course est longue on part toujours comme des morts de faim.

 

Au loin on devine un crétin faire la course PREMIER, oui c’est lui, le Faizan !!!

 



Je me retourne sans cesse et cherche Noruas, ok il est au contact et me remonte petit à petit. Ce qui est rassurant, c’est que dans le flot des coureurs qui me passent, le même flot remonte le Chasse-Neige 15 places devant. Et c’est derrière un short rose qu’enfin je limite l’hémorragie.

 

Noruas est juste derrière, ma phrase est prête : « allez remonte-moi sur le chasse-neige on fait alliance ». Sauf que… Sauf que Noruas ne me remonte pas. Et les premières bosses que je sais courtes il faut courir. L’occasion de mettre un peu de champs… Mais surtout, qui est 10 places devant, puis 8, puis 3… Ce Chasse-Neige

 



Se rapprocher ?

Rester sagement derrière (la course est longue)(ce qu’on fait jamais)

Le dépasser puis mettre ma mine ?

Il est là, à regarder à deux reprises sa montre, OK je porte l’estocade « CARDIO FOUTU » et je file, double vite les 2 coureurs de devant et pars façon saucisson alors qu’on est au kil 4 ou 5…

Et en fait, je pars pour 15 KILOMETRES DE SAUCISSON, moi, le gras Bouk, sans entraînement, mais le couteau entre les dents, et maintenant c’est « prendre du champs à la montée », « creuser l’écart en descente » et « envoyer sur le plat », il faut les distancer la chance ne se présentera peut-être plus cette année (et je veux voir la tête de la corne si je finis P7 !)

 

Du coup ma course est calquée en fonction du trafic, ne pas se retourner, limiter (quand même) la casse sur les petites bosses, et envoyer comme je peux en descente façon enjambées de Faizan. C’est beau ça, le rêve, sauf que la course est longue p’tit bouk



 

Km6 on est sur les jolis balcons de la vallée du Rhône, mais je suis surtout focalisé à re doubler les 3 de devants qui m’ont pris en montée, BIM ça passe, je rejoins vite un coureur en descente, à ce rythme il FAUT que je sois plus efficace que le trafic c’est forcément du champs de pris.

 

Voici la longue piste 4x4 en faux-plat descendant, surprise, kil7 on ne remonte plus un champ à perte de vue mais non on remonte une piste (où on croise des VTT descendre à balle) puis on rejoint un single étroit piégeux, derrière ça me bouscule ok je laisse passer et le colle, on déboule à l’issue de l’ancien parcours, avant de rejoindre les coureurs du 14 kil ce qui fait du bien car on se croit fort à courir à côté d’eux !

 

Malheur voici la petite côte du kil 8 avant de repartir plein est, il y a du champs, et ça ne manque pas, je voie le CN au loin qui lève le bras, j’en fais de même, mais ça fait chier, il est pas proche mais il est au combat quand même. S’agit de pas flancher, derrière je continue mon saucisson spirit…

 

On arrive (enfin) au ravito1 à Billièmes kil9. On est un bon groupe de 6-7 où je suis à la traine en montée mais que je file dès la relance venue. Ravito bim 2 cocas et je repars avec la miss « pistarde » en vert, mon objectif car j’essaye toujours de rester à son contact, elle est plus forte que moi.

 

Hélas c’est un bon et long faux-plat bitumé, heureusement ça me remonte doucement mais sans plus, le bénévole indique « allez vous allez avoir 800m de plat », oui mais on voit au loin et vous le savez chers kikoureurs si le contact visuel existe c’est jamais bon… Quand on est chassé…

 

Toujours ce groupe de 6-7 coureurs, je commence à faillir mais bon l’adrénaline me fait conserver la gnak, kil12 deux bénévoles je suis obligé de leur demander s’ils ont de l’eau « oui oui », et en me voyant me retourner avec un regard inquiet le type se met à courir à sa voiture pour me transmettre quelques précieuses gorgées ! Après un merci appuyé je refile coller mes comparses

 



Nous voici dans la grosse montée, courue à l’envers lors de ma première chatvoyarde, les positions s’étirent : une nana en violet qui arrive à courir, un trailer en bleu qui, lui, court depuis le début de la course (on fait sans cesse le yoyo), la dame en vert trèèèèèès loin devant, un minimaliste en blanc qui court aussi, et moi je ferme la marche avec un gars en violet « team poppy » puisque derrière ça a craqué.

 

Mon team poppy me dit « allez il en reste plus beaucoup », j’espère vigoureusement qu’il a raison et ENFIN oui on bascule, alors là c’est S-N-T (section-nique-tout), je rejoins les 4 acolytes et les dépose, seul mon gars en bleu restera à 30 mètres, je file je file JE FILE

 



On arrive à Monthoux, il y a des signaleurs et une fontaine « elle est potable l’eau ? » « oui oui », je bois en vitesse ce nectar et refile dans les vignes, TOUT EN BAS je vois la miss en verte (que je ne reverrai plus), j’envoie avec toujours la menace du trailer en bleu et c’est tout.

 

Mais arrivé en bas des vignes là où je voyais la dame en verte j’entends un « BOUUUUUK », pas possible, on fait la même course ?? Le Chasse-Neige est toujours au combat ? Je lève le bras sans me retourner, histoire de montrer que je suis là aussi, et quelque part je sais que je rattraperai pas la dame en vert donc lui non plus ne peut pas me remonter à 4 ou 5 kil de l’arrivée majoritairement descendant (quel optimisme………..)

 

Le voici le R2 ! Pas de temps à perdre, mais il faut boire quand même, « ca va le balisage ? » je réponds pas car je bois « parce que certains se seraient perdus », je lance un « le balisage est parfait ils ont qu’à lever la tête !!! » ce qui les fait rire et repars dans le dernier coup de cul vers le col du Chat


 


Aïe

Alors là je paye mes 15 kil de saucisson

Les crampes sont pas loin

Je lance bien mes bras, appuie sur les cuissots, allez il faut bouffer ce morceau, derrière le minimaliste et le trailer bleu sont en embuscade mais ne me reprennent rien, ouf j’entends la route et traverse et voici une bonne section de descente, je sais qu’il restera 3-4 coups de cul mais 85% est fait, on va juste essayer de creuser sur mes poursuivants…

 



Arrivé au « S » de la route le minimaliste n’est pas à portée, cool, mais kil19 ah mince il n’est pas si loin que ça… Et dans la forêt voici que je vois pas un gars en orange, pas vu pourtant depuis le R1 ?? Il est finisseur le mec ou bien ? Pas envie de perdre ma position donc je maintiens l’effort, voici le dernier raidard dans le bourg, ça passe, maintenant descente, fin du champs voici le tout dernier coup de cul je passe en haut alors que mon orange est au pied c’est bon c’est cuit pour lui, je savoure donc ma fin de course en en termine devant la tomate et la chenille en 2h19 !!

 

Je file les voir mais oublie de rendre ma puce donc vais rendre ma puce et retourne au dernier virage, tiens, ça fait 5 minutes et toujours pas de CN je m’étonne d’avoir autant creusé et là le FZ qui sors « mais il est arrivé 30 secondes après toi », houlàlà mais que j’ai eu chaud au derrière j’ai envoyé toute la course j’ai fait 20 kil de saucisson pour être une poignée de secondes devant je m’estime atrocement chanceux d’avoir été en forme aujourd’hui et d’avoir rien lâché on a fait tous les deux une course pac-man dans ce chouette vallon de Chevelu !

 

La suite dans un coin de paradis trouvé par le Manak… Qu’il a bien démarré ce DTTN 2018 !!!



 le concert etait vraiment chouette

8 commentaires

Commentaire de Albacor38 posté le 29-04-2018 à 17:52:21

Les 2 plus gros outsiders sur cette course sont aussi ceux qui ont le plus gros déficit d'entrainement : FZ et Bouk ... totalement immoral cette histoire ! Bravo pour ta perf et merci pour ton récit chat'oyant

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 29-04-2018 à 18:09:05

"le repos sa paye" !!

Commentaire de Jean-Phi posté le 29-04-2018 à 17:54:57

Top CR boukinet !! Tu as assuré pour un gros lard ! la L2 n'est pas loin ! Fais comme moi si tu veux voler devant les autres : suis un régime (ou pas) !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 29-04-2018 à 18:09:23

Mon ami Didier07 m'a communiqué une technique...!

Commentaire de Philippe8474 posté le 30-04-2018 à 08:43:43

Ca c'est du fighting spirit! Magnifique M.Bouk!!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 30-04-2018 à 09:43:06

Je te LOVE mon philou !!!!!!!!!!!!!!
Mais oui, c'était un combat, 20 kms de saucisson à regarder sa montre tous les 300 mètres à réfléchir au temps d'arrivée en faisant 50 milliards de calcul à se forcer à ne pas se retourner à espérer que la situation ne tourne pas en ma défaveur comme ça arriva dans le passé !!!

Commentaire de Trixou posté le 01-05-2018 à 22:37:22

Ca y est la saison reprend !
Bravo mon Bouk !

Commentaire de le_kéké posté le 03-05-2018 à 16:45:07

Moi ça me ferait mal au cul d'être battu par le gras-bouk qui s'entraine pas, bravo à noruas et Chasse Neige pour cet exploit, allez vous goinfrer de saleté devant la télél, l'entrainement ça sert à rien.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran