Récit de la course : Trail d'Auffargis - 42 km 2018, par yoyotito

L'auteur : yoyotito

La course : Trail d'Auffargis - 42 km

Date : 25/3/2018

Lieu : Auffargis (Yvelines)

Affichage : 374 vues

Distance : 42km

Objectif : Se dépenser

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail Auffargis 42km quel beau parcours!

Une courte nuit s’achève, changement d’heure oblige, j’enfile mes vêtements et me voilà dans ma voiture à 6h30 pour me rendre à Auffargis. Objectif de la journée le trail d’Auffargis et ces 42 Km et 1000 de D+.  Cette sortie du dimanche s’annonce agréable, il doit faire un temps convenable, et le parcours est semble-t-il (selon les dires) fort sympathique.

A 7h30, arrivé au parking où il ne reste presque plus de places, on nous avait prévenu Langue tirée !!! je vais chercher mon dossard et reçoit un livre par la même occasion. Pas de chance pour le tirage de la tombola. Je retourne à la voiture, termine de me préparer, et je décide de prendre mes bâtons. En effet je me dis que cela serait une bonne idée de les prendre afin de me préparer pour ma future course.

 

A 8h15 je me rends sur la ligne de départ, où se réunisse les 600 coureurs du 24 et du 42. On nous explique qu’il y aura 1 km de moins sur le 42, puisque le kilométrage annoncé est 41. Petite commentaire sur le balisage, attention de ne pas se tromper du fait qu’il y ait une course VTT qui emprunte parfois les mêmes chemins. L’ambiance est fort conviviale. Je vois quelques Buffs kikourous mais n’ose pas « encore » aller les saluer.

 

Le départ est donné à 8h30 précise, et c’est parti pour une rando-course où je me donne pour objectif de temps 5h45 et de prendre un maximum de plaisir et surtout de ne pas terminer carbo.

Après 200 mètres de course, la première côte annonce la couleur. La matinée sera à l’image de ces premiers mètres, un peu de plat, de la descente et de sèches montées. Des bosses en veux-tu en voilà ! Super je suis venu pour ça.

Je me fixe une cadence à 8km/h jusqu’au 1 er ravitaillement, que j’estime arriver au bout de 2 heures. Sur cette première section tout se passe pour le mieux, nous enchainons les petites bosses, je discute avec mes collègues de la journée. Le terrain est parfait, ni trop sec ni trop humide. Un vrai régal !!! Je vérifie ma montre et constate que je suis pile-poil dans mon objectif de rythme.

 

Arrivé au 1er ravitaillement, 2 h de course, 16 km et 350 de D+. Une petite recharge en eau, car le prochain ravitaillement est dans 15 km, il vaut mieux en avoir trop que pas assez !  Une petite photo, un grand merci aux bénévoles et hop on repart. Et là les choses sérieuses commencent !!! 2 supporters nous encouragent (merci à eux) en bas d’une très belle montée qui pique les jambes, le cardio commence à grimper et je me sers de mes bâtons. Nous continuons notre chemin à travers la forêt, et de petits villages avec de très belles maisons. Le parcours est plus difficile que la première section mais c’est vraiment plaisant. Je prends le temps de donner de mes nouvelles à mes 3 amours qui sont restées à la maison, une petite pensée à elles.

Arrive le moment où participants du 24 et du 42 doivent se dire au revoir, je tourne à droite pour suivre le parcours du 42 et ces 21 km restants. Et encore une belle montée ! ce terrain est vraiment un entrainement parfait, il me fait penser aux parcours des 25 bosses mais avec moins d’escalade. Je tente de suivre le rythme d’une personne devant, je commence à légèrement perdre en vitesse. En effet c’est plus dur de relancer après les côtes. Mise à part cette légère baisse de rythme tout va bien, je m’hydrate bien, et m’alimente en pâtes de fruits et avec un Gel. Lors des faux plats montant j’utilise les bâtons qui me font garder un rythme soutenu, et à un moment je suis tellement obnubilé par garder ce rythme que j’en oublie de regarder les rubalises. Je me fais rappeler à l’ordre rapidement ; ouf que 100 mètres en plus Innocent

 

Entre le 1er et le 2 ième ravitaillement 15 km et 500 D+, 2h10 de course. Les chiffres me confirment que la 2 ieme section est plus difficile que la première. Bizarrement je commence plus à avoir mal aux bras qu’aux jambes. Je mange un bout de banane et discute 1 petite minute. On nous annonce que les kilomètres restant à faire sont plutôt roulants et qu’il reste encore 6 bosses. Ma foulée reste convenable, une personne devant me donne le rythme. Cela me va parfaitement.

Les dernières difficultés s’enchainent j’entends un participant grommelerClin d'œil du fait que nous faisons « des je descends pour remonter », je pense qu’il en a plein les pattes !! Un peu comme tout le monde !! Panneau du km 5 puis 2 et 1. A l’approche d’une montée bien raide un autre panneau me fait bien rire en lisant « Dernière montée ? »  Nous sommes venus pour en baver et je pense que nous sommes tous servis.

Le dernier kilomètre se fait avec le sourire, en discutant, je félicite un participant avec qui je fais les derniers 500 mètres.

Ça y est un virage à droite et la ligne du finisher est en face, un petit clin d’œil à son habitude depuis ces derniers mois à chaque fin de course. 5 h 50, 41 km 1100 D+,174 ième, génialissime !!! et en prime, je ne termine pas trop sur les rotules.

Quel beau parcours, quelle belle ambiance, que du bonheur. Je recommande fortement ce trail qui pour moi fait partit du TOP 3 des Trail de l’ile de France pour son paysage. Un grand merci aux bénévoles pour leurs encouragements et leurs sourires ! TOP TOP TOP !!!

Aller on rentre, demain on se repose, et on continue mardi le programme d’entrainement car dans 4 semaines ça sera plus du double en kilomètres et du triple en dénivelé, et là j’appréhende un peu Cool

1 commentaire

Commentaire de DavidSMFC posté le 26-03-2018 à 20:29:29

Félicitations, belle course d'entraînement !^^

Sympathique récit où je m'y retrouve parfois. C'est vrai que certaines portions font penser aux 25 bosses même si les montées sont plus espacées et un peu moins techniques globalement. Des paysages sont assez semblables.

Généralement, on se regroupe un peu entre kikoureurs avant le départ, c'est facile de nous repérer, des bavards avec du rouge par-dessus... J'ai connu ça de ne pas oser m'immiscer dans les discussions mais il ne faut pas hésiter, c'est encore plus sympa pour partager ensemble :-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran