Récit de la course : Trail de la Ronde de Saint-Marcellin - 26 km 2018, par Leseb

L'auteur : Leseb

La course : Trail de la Ronde de Saint-Marcellin - 26 km

Date : 4/3/2018

Lieu : St Marcellin (Isère)

Affichage : 502 vues

Distance : 26km

Objectif : Faire un temps

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Hou la gadoue la gadoue la gadoue!

Première vraie course de reprise et de prepa de l'année. Direction les Chambaran en ce beau dimanche de mars, pour aller frayer avec les 25 km et les 900 d+ de la Ronde de Saint Marcellin.

Il fait beau, pas froid, l'essentiel du parcours est au soleil, bref des conditions météo parfaites, avec un vrai plaisir de voir un peu le soleil au milieu d'un hiver bien riche en journées neigeuses ou nuageuses.

Le départ est donné à 9h pour la centaine de coureurs. Un petit tour de stade pour étirer un peu tout le monde avant les chemins (larges!). Ca part pas trop vite, je me cale dans le groupe des 10-15 premiers. On démarre par un peu de route puis une petite montée sur la colline qui domine Saint Marcellin. Le rythme n'est pas trop rapide, et rapidement deux groupes se forment: 6 devant, 4 derrière. Je suis des 4.  Au bout de 10', je me retrouve les 2 pieds dans 15 cm d'eau, le festival à la gadoue peut commencer! Après cette première bosse, on attaque une longue section de plat où ça court vite. Je me détache du groupe des 4, en restant en visu de la tête de course. A cette allure, ça passe assez vite! Arrive la seconde bosse, qui reste assez roulante, l'occasion de me rapprocher un peu avant de relacher dans la descente suivante, assez piégeuse. Pas la peine de se faire mal aujourd'hui! En bas de la descente, je déboule sur la route et... plus de balisage! Merde, je fais demi tour, retrouve les 3 qui sont derrière, on remonte un peu jusqu'à la dernière rubalise, on redescend, retour sur la route, toujours rien... au loin on voit un gilet jaune, c'est le ravito! Pas bien compris ce qui c'est passé (débalisage sans doute), mais quelques minutes de perdues et la tête de course a disparue! Un peu déçus, on repart à 4 en cherchant les balises suivantes... toujours absentes! J'avais chargé la trace dans ma montre, je l'affiche et poursuis ainsi en me fiant au tracé. Quelques minutes plus tard, je retrouve le balisage. Entre temps, j'aurai à nouveau laissé un peu derrière le reste du groupe et je fais le chasse patate pendant presque toute la fin de course (on est alors vers le 14ème km).

L'idée du jour étant de faire un trail court sur un fond de bonne fatigue pour travailler la gestion de course, j'ai pour objectif de hausser un peu le rythme à partir du 2ème ravito. Le voici! Il reste 8 gros km et 3 belles bosses, toujours personne devant, je me dis donc que j'accelère un peu pour creuser derrière et éventuellement rattraper un gars de devant qui faiblierait un peu. Le terrain alterne les sections bien grasses et les portions de route, il y a moins de plats, les bosses s'enchainent plus vite. Quelques jolis passages en single avant de retomber sur la nationale que l'on a traverser au début. J'aperçoit furtivement une silhouette loin devant derrière les noyers... Ca me rebooste et je reprend un gars un peu perdu... nouvelle section sans trop de balisage! Un coup d'oeil sur la trace et on repars ensemble dans la bonne direction. Il craque rapidement sur l'avant dernière montée, bien raidasse. Quelques instants plus tard, j'entend que ça arrive derrière! C'est le deux premiers du 13 km qui me passent. Je m'accroche un peu pour relancer et arrive le pied de la dernière bosse (la plus longue, avec 170m d+!!). Un coup d'oeil derrière personne, je met un dernier coup et débouche au sommet de la dernière descente. Je reconnait le stade en bas, je descend sans trop forcer (jolie dernière descente d'ailleurs!). Je regarde la montre en bas, 1h56, ça va jouer pour le moins de 2h, un dernier coup pour faire le tour du stade et je passe la ligne en 1h58, pour 25 km et 850 m d+, à la 6ème place, bien content!

Le ravito d'arrivée est le bienvenu et on refait la course avec les quelques coureurs déjà arrivés.

Au final un joli parcours, la gadoue n'aura pas été si génante, du rythme (7 bosses pour cumuler 850 d+!), des beaux passages, des bénévoles au top avec toujours un mot gentil, bref une belle course à saucisson de reprise!

La prochaine, je remet les skis!

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran