Récit de la course : 10 km du Grand Fond Bressan 2018, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : 10 km du Grand Fond Bressan

Date : 10/2/2018

Lieu : St Just (Ain)

Affichage : 549 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Just 10 km

Just 10 km


L’autre course du grand fond bressan de Saint Just est passée de 11 à 10 kilomètres.

Le semi marathon est toujours là, différend lui aussi par son parcours.

 

Nous partons 5 minutes avant les 21 bornards.

Le parcours est certes autre mais comment trouver du plat ici.

 

Sous les ordres de Richard Valençon le peloton de 167 âmes s’étire doucement après avoir traversé le rond point.


Je suis parti assez vite et me retrouve avec les filles, les bonnes.

Je sais que cela ne va durer, ce n’est plus de mon âge.

 

Je me mets sagement à mon allure et dévale la descente.

La côte de Montagnat arrive très vite et calme les ardeurs.

Cédric m’encourage vers le haut.

 

Gauche droite et nous taillons vers l’ancien parcours, à l’envers, du semi de Bourg.

Cela va très bien. C’est normal, ça descend.

 

Nous passons le pont puis à gauche.

Stéphane me passe avec la voiture qui ouvre le semi.

Juste derrière Joao est seul en tête.

Je l’encourage.


 

Je garde la cadence avec ceux autour de moi.

Droite et avant le gauche le second du semi me passe aussi.

Nous traversons un lotissement de Montagnat puis revenons vers le bas de la descente.

 

Dans la montée, je laisse partir Jean Marc mais garde un noeilnoeil sur lui.

Le gars derrière moi s’accroche mais j’ai un regain de forme sur le haut et accélère un coup.

 

Il reste deux bornes mais ce sont de grandes lignes droites et il va falloir être costaud.

En plus on a le vent froid dans la tronche.

Je recolle à Jean Marc et hésite sur la marche à suivre.

 

Au loin de voit Jean Loup qui nous tire le portrait.

J’en profite pour passer. Trop tôt me dis-je.

Le rond point est encore loin.


 

Mais Jean Marc a un grand coup de mou.

Je traverse la route principale et taille vers la rue de l’arrivée.

Elle est là bas tout au bout.

Je tire sur les bras et en termine encore bien frais.

 

La toux m’accueille aussitôt que je m’arrête.

Richard, au micro, me dit qu’il faut que j’arrête la clope.

 

Je suis content de ma course et de mon chrono malgré le dénivelé et le froid.

Une bonne course test avec pleins de coureurs sympa.

La saison est lancée.


Photos Jean Loup Flamand

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran