Récit de la course : Lavy des Cimes 2017, par Leseb

L'auteur : Leseb

La course : Lavy des Cimes

Date : 2/12/2017

Lieu : Viuz La Chiesaz (Haute-Savoie)

Affichage : 472 vues

Distance : 4.6km

Objectif : Faire un temps

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Ce samedi, c'était la deuxième édition du KV Lavy des Cimes, organisée en mémoire de Gaël, tué par un chasseur alors qu'il s'entrainait sur le Semnoz en compagnie de sa femme. Outre ce fait divers qui raisonne forcement en chacun d'entre nous qui arpentons toute l'année les sentiers, on ne peut être qu'admiratif devant la force de caractère de son épouse, qui mène d'une main de maitre cette journée, souriante, enthousiasme, présente à chaque instant, avec un mot pour chacun et une bonne humeur communicative. Pas de pathos dans cette journée mais un bel hommage, simple et chaleureux, qui réchauffe les coeurs et redonne un peu foi en la communauté. Le tout épaulée par ses filles et une armada d'amis et de bénévoles tous plus dévoués et souriants les uns les autres. Qu'il soit tous remercié pour ce super moment partagé, qui met la banane et la bonne humeur pour le reste du week end.

Pourtant, il en fallait un peu de la volonté pour se retrouver à 7h30 du matin par -8° sur le parking du Semnoz. Ce qui rassure, c'est que je ne suis pas le seul à avoir cette drôle d'idée, ça grouille de monde! On est tout de suite aiguillé par les bénévoles vers les bus qui nous redescendent au point de départ, en fonction de son dossard, lui même établi sur la base de son temps estimé. J'ai le sentiment d'avoir un peu fait le malin en me mettant dans le sas 1, la vague impression d'être dans le groupe de la mort au tirage au sort de la coupe du monde...

La descente est l'occasion d'un petit briefing sur la course, qui confirme bien que ça va brasser severe. Voilà quasi une semaine qu'il neige sur les préalpes, avec un bel épisode vendredi, la couche avoisinne les 50 cm en haut et dès le village de départ c'est effectivement tout blanc.

Le temps de voir le départ de la course des familles, je quitte les vétements chauds (qui seront remontés en navette... organisation au top je vous dis!) et commence l'échauffement histoire de me présenter un peu dégelé sur la ligne de départ. A 10h pétante, le premier sas est libéré par Ludo Collet et Seb Chaigneau! Ca part vite (mais pas trop), en étant direct dans le sujet: petite route qui grimpe dans le village et laisse rapidement la place à une piste bien gadouilleuse et surtout bien enneigée. Le rendement est vraiment pas terrible, mais vu le niveau des 30 gaziers qui m'entourent, autant dire que personne ne ralenti! Les sensations sont vraiment pas terribles sur ce début de course: je suis collé à la piste, le cardio au plafond, le souffle court, pas de rythme, je sens que ça va être long... Il y a un tout petit trou derrière, j'en profite pour relacher un peu et essayer de retrouver un peu d'aisance mais le profil quand même bien roulant de ce début (même si ça monte tout le temps) n'est pas très favorable pour se refaire la cerise. On arrive en foret, la pente se fait plus prononcée et je retrouve enfin quelques sensations! Y'a pas à dire, dès que ca grimpe vraiment je me sens mieux! J'entame la remontée de quelques coureurs devant, profitant des parties raides pour accélerer un peu. Les espaces se creusent avec derrière et j'ai toujours un coureur en ligne de mire devant que je grignote. Vers le milieu de la montée, une fusée venue de la vague 2 me passe, ça sera le seul à me doubler (il finira d'ailleurs premier, en ayant largement remonté tout le monde). Au fur et à mesure de la montée la hauteur de neige augmente et ça brasse quand même bien comme il faut!

Arrive la section plus raide équipée de chaine, j'en profite pour en remettre un petit coup, derrière c'est définitivement décroché et devant c'est un peu loin mais ça peut jouer.

Sortie de la foret, reste 100 D+, mais là, tout change! Le vent est de la partie, ça caille méchamment, on remonte une piste damée meuble, les appuis sont fuyants, c'est bien raide, c'est usant! Je reviens mètre par mètre sur le coureur devant mais que c'est dur de relancer sur cette section! Pas moyen de rentrer, il restera quelques mètres que je ne pourrai pas combler!

Finish en 53'14, pour 4.8 m et 1066m de D+, 8ème place au scratch et 1er V1. Pas si pire si on considère que ça fait bien 2 mois que je ne fais plus trop de D+!

Une fois la ligne franchie, on redescent en direction du foyer de ski où nous attend une ravito/repas topissime: ça croule de victuailles, gateaux, charcuteries, fromages, fruits, vin chaud, bière, thé, café... Les sacs sont là, on peut se rechanger pour se mettre au sec. Chaque coureur est accueilli par les bénévoles, l'ambiance est top!

Et ça se concluera par les podiums en exterieur animés comme il se doit par Ludo et Seb, qui savent mettre le feu malgré le froid glacial qui règne.

Et pour conclure la journée, j'en profite pour une petite recup active sur les skis de fond, vu que le départ des pistes est à 1 min de la voiture! Bon le Semnoz, c'est bossu quand même, ce fut une récup qui tape un peu quand même!

Une belle course comme on les aime, à recommander vivement à tous!

 

3 commentaires

Commentaire de Philippe8474 posté le 04-12-2017 à 10:21:52

Wahouuuuu 1er V1!!!
Chapeau, j'ai dû te voir sur la boite alors lors de la remise des prix :-)... Nous on était plus présent pour le tirage au sort des Dynastar PM :-)
Félicitation en tout cas ! 53' ça avionne, c'est stratosphérique, j'y arrive même pas en terrain sec avec vent dans le dos :-))

Bon et puis ton premier paragraphe reflète magnifiquement ce que l'on peut resentir, sentir sur cette course
Y a cette course superbe
Puis il y a ce drame qui a engendré cette course
Et puis il y a cette femme qui a lancé cette course . Je suis sidéré et tellement admiratif d'elle et comme tu dis de ce qu'elle dégage en plus sans pathos!!
Bienheureux de participer à cela!

Commentaire de Leseb posté le 04-12-2017 à 20:57:51

C'est vrai que les skis m'ont fait de l'oeil aussi!
Pour me reconnaitre, c'était facile: j'avais 2 doudounes et 3 bonnets et j'étais frigorifié... ha mince, comme tout le monde en fait ;-)!

Commentaire de Philippe8474 posté le 05-12-2017 à 14:15:41

Comme t'as tout très bien dit dans ton premier paragraphe sur cette course, je me permets de le recopier dans le mien!... En citant mes sources bien sûr!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran