Récit de la course : Raid Le Puy - Firminy 2017, par tidgi

L'auteur : tidgi

La course : Raid Le Puy - Firminy

Date : 19/11/2017

Lieu : Le Puy En Velay (Haute-Loire)

Affichage : 710 vues

Distance : 69km

Objectif : Balade

22 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Tant que c'est clair...

Le Puy-Firminy...

 

Depuis le temps que j'entendais parler de cette course, son ambiance "roots" et sympa, le côté roulant qui me convient bien, le ravito crêpes, il fallait que j'aille voir de près.

Cette course est l'alternative à la très populaire - mais aussi très surpeuplée - Saintélyon.

 

Quitte à la découvrir, autant le faire en... aller-retour.

Je ne suis pas seul : Bernard (zeze) et Christian (bubulle) sont aussi de la partie. Ce dernier connait bien l'organisation, le parcours : un atout pour notre petit groupe.

 

C'est ainsi qu'après un covoiturage avec Bernard depuis Lyon, nous retrouvons, à Firminy,...



...Christian dont je fais la connaissance en "réel".


Sa Maman et sa femme Elisabeth ont prévu de nous faire une assistance à 2 points du parcours, pendant que nos sacs de change vont partir au Puy grâce à l'organisation. Et çà c'est top !

 

Après quelques photos du départ...


 

 

nous partons pour une jolie visite de la Haute Loire, dont pour ma part je ne connais que... Le Puy (ah oui ! Brioude aussi)



Les points caractéristiques de notre balade aller....


La combe, sous Lafayette




La Chapelle d'Aurec


 


Monistrol sur Loire, pour un petit "ravito"


 

 


Le pont de Lignon

 

 

 

Confolent et son pont sur la Loire (confluent de la Loire et du Lignon)


 


Le pont de Bransac

 


Beaux, pour le 2° petit "ravito"



Le sympathique trio égrène les kilomètres,


assaisonnés de papotage. Sous un ciel gris, voulant bien laisser passer le soleil vers la fin d’après-midi.



Le parcours comporte de jolis points de vues, que nous ne verrons pas en repassant de nuit.



Mais aussi des passages de route…. un poil dangereux une fois la nuit tombée.

 

Et que dire de l'assistance 3 étoiles : "mettez-vous au chaud dans la voiture", "le café : avec ou sans sucre ?". Le saucisson est déjà découpé, le fromage préparé,… Un merci encore à ces dames !



 


Le Puy est atteint après 20 dernières minutes plutôt ennuyeuses, à longer la voie rapide.

 

Dans le gymnase, à côté du stade où aura lieu le départ, nous retrouvons les premiers arrivants, inscrits sur la course.


A commencer par Sylvain. Mais aussi coco, coba, cantalou,

Maxime et Jean-Luc sont aussi de la partie.

 


Repas, change, repos : un rituel plus roots que le resto « Le Flore » sur la 180 mais néanmoins appréciable, au chaud dans cette salle qui se rempli de plus en plus.

J’ai réussi à roupiller… 1 minute... jusqu’au moment où les jambes ont glissé sur la chaise pour me réveiller. De toutes façons, même sur la 180 je n’arrive pas à dormir à mi-parcours.

 

23h50 : il va falloir penser à sortir (on n’est pas à la Saintélyon : ici, on a le temps…) et se mettre sous l'arche

(photo Mazouth)




Après les quelques consignes de l’orga,

PAN ! Les 340 concurrents sont lâchés dans la nuit du Puy.

 

Le peloton s’étire le long du cours d’eau.

Je reste avec Bernard dans ces premiers kms.

Les jambes sont plutôt bien pour un redémarrage. Ce qui fait que j’envoie un peu dans une des premières montées : on va se calmer car un aller est déjà dans les pattes… Bernard revient à mon niveau un plus loin. Si on faisait le retour en duo ?

On retrouve plein de potes au premier ravito à Malrevers, que l’on ne peut pas louper :

(photo snail69 - 2016)

 

Passage par le village de Rosières : c’est là, dans la montée de Coindet, qu’un mal de bide commence à se faire sentir : eau froide (bien que je fasse très attention) ? Un truc ingéré ? Le froid de la nuit ? 

Je laisse Bernard devant sans chercher à prendre le relai, je sens que les intestins n’aiment pas être secoués. Et la longue descente vers Malataverne n’arrange pas les choses (dommage car elle est idéale pour se lacher un peu).

Je dois donc serrer les fesses en préférant attendre le ravito de Beaux. Objectif non atteint en marquant mon territoire au point culminant de la course… Passons….

 

Arrivé à Beaux, je retrouve Bernard qui m’a attendu - merci l'ami :), et Sylvain qui a décidé d’arrêter. Nous essayons bien de lui dire d’attendre un peu mais il n’a pas chaud.

Pour ma part, requinqué par une soupe et une « remise à niveau », je repars avec mon Saint Bernard dans une nuit étoilée, et peu perturbée par la maigre pollution lumineuse de la Haute Loire.

J’ai néanmoins du mal à m’alimenter, ce qui provoque une somnolence relative, qui ne me quittera pas jusqu’au lever du jour, à Monistrol.

 

En attendant, on profite du ravito de Confolent : des croissants que l’on déguste (pour ma part – il n’y que çà qui passe bien) dans un bistrot. Très kitch. J’adore !

Puis le confluent Loire-Lignon, le pont suspendu, le viaduc… Et la remontée en direction de Monistrol.

Sur ce chemin bitumé où je somnole tranquillement en marchant, à suivre l’ami Bernard, un chien me réveille en me sautant dessus. Il a une laisse………………… Mais non, cette dernière est le bâton d’un concurrent, et le chien… son ombre. Hallu, quand tu nous surprends !

 

Après la lonnnnnnngue ligne droite (sourire pour la photo)

Nous voilà à Monistrol (là où la course commence – comme à Soucieu pour la Saintélyon).

Et çà tombe bien, le jour est levé, je suis réveillé, mon Saint Bernard est toujours là.

Après un ravito soupe et café histoire de se remettre dans le bain et laisser ses soucis derrière soi, nous repartons tous les 2 bien motivés.

Dans la longue descente, nous dépassons coco/JC que nous avions retrouvé au ravito précédent.

 

Le soleil nous accompagne même sur le plateau précédent la dernière combe… juste avant Lafayette, et le FAMEUX ravito crêpes dont j’ai tant entendu parler.

Nous savons que nous ne rentrerons pas en 10h mais ce n’est pas grave, je profite d’une forme toute relative retrouvée.

Après la combe bien casse pattes, enfin les crêpes ! 2 au Nutella ® SVP !

Et là, qui arrive derrière ? Bubulle himself, en mode pacman ! Il nous dit en avoir marre et ne souhaite pas trainer : il repart aussitôt.

 

Notre crêpe avalée et le café (trop) chaud bu, nous n’allons pas le laisser filer comme çà ???

Déçu de ne pas pouvoir reprendre une autre crêpe (du monde est arrivé au ravito et les 2 bénévoles n’ont pas l’air pressés…), nous repartons pour ces 5 derniers km sans trainer. Bubulle est à vue, au loin.

J’ai pris la tête du duo, bien déterminé à le rattraper : tiens ! Je constate que les jambes répondent encore bien. Comme quoi dormir en course peut être utile pour s’économiser par la suite  ;-)

Le duo redevient trio, juste à l’entrée de Firminy : pour avaler la dernière côte ensemble.

 

Elisabeth est là et immortalise l’arrivée sous l’arche :

 

Ca y est ! Un aller-retour de fait !

Bravo les gars !!

 

 



Je me suis régalé sur cet aller-retour inédit.

Un aller de jour en petit comité et à un rythme homogène, et qui plus est en papotage (merci pour la compagnie).

Sans oublier l’assistance 4* faite  par ces dames : le top ! Merci encore et encore.

 

Un retour sur la course elle-même.

Je préfère ne pas retenir mes soucis intestinaux et ma somnolence liée à une mauvaise gestion de l’alimentation.

Non ! Ce que je préfère retenir sur cette course :

-          Son ambiance intimiste vu le nombre de concurrents

-          Sa simplicité (ah ! le carton à pointer !)

-          Le sourire et le dévouement des bénévoles qui mettent du coeur

-          Notre arrivée à 3, alors que ces mêmes 3 là étaient partis de ce même endroit un peu plus de 24h auparavant

-          Bernard qui a bien voulu m'attendre dans un moment difficile

-          Déçu cependant par le peu de crêpes (je misais tout sur ce ravito avant l'arrivée... je plaisante)

 

Un grand bravo à l’organisation qui gère cela avec passion et sympathie.

C’est un format similaire à la Saintélyon, mais la comparaison s’arrête là. Ici règne l’authenticité.

Une course que j’ai trouvée bien plus exigeante que ce que je pensais.

Si je dois y retourner, je viendrais moins « avec la fleur du fusil ».


Il restera aussi quelques souvenirs dans le journal local :


 

 

Place à une récupération car 2 semaines après arrive la 180 (tout comme pour Bernard) !


 



En chiffres

-------------

Un aller en 11h

Une retour (course) en 10h22

148° sur 351 partants (dont des marcheurs)

67km pour 1600m de D+ environ

Beaucoup de bonne humeur et pas de pluie...



 

 

 

 

 

 

 

22 commentaires

Commentaire de coco38 posté le 26-11-2017 à 18:19:04

C'est beau la Haute-loire... belles photos à l'aller. Content que tu ais apprécié... il faudra revenir pour la 50ème édition.
Sinon encore bravo... surtout pour ce retour géré sur l'expérience, malgré les impondérables digestifs et les hallucinations !
A+ sur la STL.
JC

Commentaire de tidgi posté le 27-11-2017 à 08:46:02

Merci coco, à ce WE pour la 2° manche.

Commentaire de Mazouth posté le 26-11-2017 à 18:24:16

Bravo pour cette belle aventure et je te souhaite la prochaine encore meilleure dans 6 jours !

Commentaire de tidgi posté le 27-11-2017 à 08:46:14

Merci Sylvain :)

Commentaire de bubulle posté le 26-11-2017 à 19:06:15

Eh oui, tu comprends pourquoi je remets ça chaque année ? Et chaque année, en plus, c'est différent. Un immense merci à vous deux pour avoir partagé tout cet aller (et le dernier kilomètre, hihihi). Ma plus grande fierté, année après année, c'est de voir tous ces récits enthousiastes de tous ceux que j'ai convaincus de venir se perdre un soir de novembre en Haute-Loire.

On s'y reverra donc sûrement, je n'en doute pas....et bon courage dans une semaine, car ces 136 kilomètres là, ils vont peser dans les jambes !

Commentaire de tidgi posté le 27-11-2017 à 08:47:10

Merci à toi aussi pour le "guidage" et l'orga familiale.
Un gout de reviens-y c'est sûr ;-)

Commentaire de PhilKiKou posté le 26-11-2017 à 23:35:42

*Bravo pour votre aller-retour !!! Vu les temps Aller et retour, vous avez nien géré !!!
*Merci pour les photos de jour ( pu apprécier l'ambiance intimiste de cette course de nuit très sympa, bien de voir à quoi ça ressemble de jour )
*La carte de pointage n'a pas changé ;-)


=> Avez vous vu et couru dans la ville du Puy avec ces bâtiments illuminés ? Si ce n'est pas le cas c'est un peu dommage...

- Et alors la 180 LyonSaintéLyon, elles en disent les jambes ??....

Commentaire de tidgi posté le 27-11-2017 à 08:48:01

Et non on ne passe pas par le Puy, dommage en effet.
Pour les jambes, elles savent au moins ce qui les attend... Neige ou pas ?

Commentaire de marat 3h00 ? posté le 27-11-2017 à 07:23:41

merci pour le récit et bravo pour la perf ! mais fais gaffe, tu te jean-michelise avec tous ces km ... Et si j'ai bien lu, tu vas faire un malheur en V2 ! A bientôt

Commentaire de tidgi posté le 27-11-2017 à 08:48:41

Merci Patrice. J'ai laaaaaaaaargement de la marge avec Jean-Mi

Commentaire de Benman posté le 27-11-2017 à 08:10:09

Il fait bien plaisir ce récit ! Belle aventure et gros enchaînement pour toi. Bravo

Commentaire de tidgi posté le 27-11-2017 à 08:49:17

Merci Benoit ! A très vite !

Commentaire de zeze posté le 27-11-2017 à 08:47:32

Tant que c'est clair ......c'est que tu es bien hydraté............des l'aller j'étais dans le mode saint bernard à me préoccuper de votre santé...
Un beau compte rendu heureusement que tu as fait le reportage photo, une bien belle triplette et une bien belle région à découvrir
J'ai été très content de t'accompagner au retour, sur ce genre de course on ne vient pas pour le chrono mais pour profiter...longue vie à LPF

Commentaire de tidgi posté le 27-11-2017 à 08:51:48

Merci 5 fois mon 5 Bernard !
Tu serais presque mon mentor maintenant que j'arrive chez les vieux2.

A samedi pour la suite !

Commentaire de Jean-Phi posté le 27-11-2017 à 19:24:35

Joli négative split ! Bravo Thierry pour cette première moitié de gâteau avalée. Place à la deuxième mais fais gaffe à l'indigestion ! Mais qui va piano....

Commentaire de tidgi posté le 27-11-2017 à 20:04:39

Prendre le temps de digérer...
Merci jean-phi !

Commentaire de ch'ti lillois d'vizille posté le 27-11-2017 à 20:03:24

Je m'y suis revu mais il y a quelques année en arrière. Cet AR me tente pour l'année prochaine et j'en aurais le temps.
Merci pour ce récit qui reste simple comme l'organisation mais qui permet de voir ce que j'ai vu de nuit il y a....
Bravo à vous 3.

Commentaire de tidgi posté le 27-11-2017 à 20:06:02

C'est toujours mieux de savoir où l'on passe, et ce que l'on rate de nuit ;-)
Merci ch'ti.

Commentaire de Spir posté le 02-12-2017 à 22:40:23

Quelle machine ! Impressionnant de gestion et de sérénité. Tu prends goût aux formats AR ?
Bon courage pour le retour à Lyon cette nuit !

Commentaire de tidgi posté le 06-12-2017 à 17:15:52

Après coup... Merci ;-)

Commentaire de Arclusaz posté le 06-12-2017 à 15:15:42

hé, hé, j'ai un avantage sur toi : quand je lis ce CR, je sais comment s'est passé la 180 !!!!!
Mais chut, je ne dis rien.

Bravo pour cet aller-retour alti-ligérien (et ligérien aussi un peu). Toujours aussi costaud.

Commentaire de tidgi posté le 06-12-2017 à 17:16:45

Moi aussi je sais maintenant...
Et je t'ai même vu dis donc !
Mais... chut...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran