Récit de la course : Marathon International du Beaujolais 2017, par poucet

L'auteur : poucet

La course : Marathon International du Beaujolais

Date : 18/11/2017

Lieu : Villefranche Sur Saone (Rhône)

Affichage : 765 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Terminer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Marathon du Beaujolais, cuvée THK

MARATHON DU BEAUJOLAIS 2017, cuvée THK


Cette cuvée 2017 mérite bien un petit récit. A cette occasion j'avais rejoint le Team THK et pour le coup, malgré un peu de bouteille sous la semelle, au Beaujolais c'était bien moi le nouveau parmi la douzaine de verts joyeux. Pour une première j'ai eu droit a un WE tout confort ...

Nous nous retrouvons tous le Vendredi soir à Régnié Durette, à quelques kilomètres du départ, dans le joli gite réservé par Vero chez un vigneron. Le ton est déjà donné ... Quelques éclaireurs sont allés auparavant récupérer les dossards pour toute l'équipe. La bonne humeur est contagieuse, mais nous resterons tous sérieux en cette vielle de course ...

Poucet, Didier, Dada, Ntahalie, Yannick, Annelyse ...

Paul, Nathalie, Vero, Laurence, Dom, annelyse ....

La nuit sera courte pour le quatuor d’avant garde qui doit rejoindre les navettes de bon matin ... A l'heure du peti déj avec Geox Yannick ...

Didier déjà dans les starting blocs ...

Didier est aux commandes et assure comme un chef quand on arrive dans les bouchons à proximité du Parc des Expos ... Et pour cause, le portail du grand parking réservé aux coureurs est fermé et les bénévoles n'ont pas la clé. Ce gag qui a dû donner un sacré coup de chaud à quelques-uns nous vaudra un bon quart d'heure de retard au départ.

Géox et Charly ... Il fait encore nuit. Ouf, nous voilà au chaud et bien calés dans la navette ... 

Le reste de l'équipe profite qui a pu profiter d'une petite heure de sommeil supplémentaire se prépare a son tour … 

Annelyse qui a du malheureusement déclarer forfait sur blessure assure la fonction taxi supportrice !!!! Tout le monde se retrouve comme prévu à Fleurie ou nous sommes directement plongé dans l'ambiance festive de ce marathon déjanté juste ce qu'il faut ...

La plupart des coureurs sont déguisés, certains sont vraiment superbes ...

Les verts joyeux du THK ne passent pas inaperçus, Geox Yannick a même les honneurs de l'interview pour je ne sais plus quelle chaine ...

Belle ambiance dans les rues de Fleurie quand vient l’heure de rejoindre le Sas de départ ...

Le speaker est au top et chauffe la meute délirante ...

Puis chacun prend son rythme des que le départ et donné. Les premiers kilomètres en descente sont faciles, il faut faire gaffe de ne pas s'enflammer. Je vois Dom, Paulo et Yannick s'éloigner rapidement ...

Je suis à court d'entrainement et par conséquent je ne sais pas trop ou je vais ... Le plan c'est de préserver la cheville pas complètement réparée et surtout de ne pas se griller a deux semaine de la Sainté. Cette sortie est en quelque sorte un test et une dernière sortie longue en même temps.

Je passe devant le meneur à 3h45 sans forcer, tous les voyants au vert. J'aperçois Charly dans le Grupetto ... Je me dis qu'un 3h40 doit être jouable, ce qui serait sympa pour une reprise. On traverse les villages et les châteaux, il y a beaucoup de monde, de la musique, du pinard au bord de la route ... Je reste sérieux comme tous les coureurs qui sont autour de moi et j'ai une pensée pour Paulo et ses petits soucis de vision quand on descend les escaliers pour traverser la première cave. Mais il n’y a pas vraiment lieu de s’inquiéter, la champion galope devant avec Dom …

Le drapeau 3h45 me repasse à l'occasion d'une pause pipi. Charly et Didier suivent, Dada n'est pas loin derrière ... Je repars en me disant que je vais revenir tranquillement. Mais je dois me rendre à l'évidence, le drapeau s'éloigne ... Il faudrait accélérer un poil mais je veux pas prendre le risque de me griller. Ou bien je ne peux pas ??? Il faut se faire une raison, rester concentré et poursuivre sur le rythme qui me convient.

Le parcours vallonné est agréable, avec quelques nouveautés par rapport à celui que j'avais connu il y a quelques année, des passages nature sympa, presqu'un petit air de trail parfois. On arrive ainsi vers la fameuse bosse du 32ème km, il commence à y avoir un peu de dégât sur la route. ... Je n'avance pas bien vite, mais ça trottine toujours. Un tour de château en haut et c'est parti pour le final avec la dégringolade sur Villefranche.

Est-ce l'odeur de l'écurie ... Quoi qu'il en soit les jambes se remettent a tourner correctement pendant que la tête se prend une bonne dose d'endorphines pour un final en mode 100% positif . Ça ne semble pas être le cas de Charly qui parait bien déglingué à l'entrée de la ville. Il reste à peine 3 kilomètres et il y a encore un ravito ... Je fonce en remerciant tous ces bénévoles qui nous encouragent avec ferveur. Voila les ballons, ça ressemble à l'arrivée mais ce n'est pas encore l'arrivée ...

Il m'aura finalement fallu 3h48 pour boucler ce Marathon du Beaujolais avec les moyens du bord, les cuissots bien explosés mais sans dégâts à déplorer sur la cheville !!! Je retrouve Yannick, Didier, Paul et Dom qui sont déjà arrivés. Puis toute l'équipe un peu plus tard, avec les filles THK rayonnantes …

Le parking en sous-sol ou l'on récupère nos affaires et où est placé le ravito d’arrivée est un peu triste et froid. Et de mon point de vue ça manque de douches … Mais bon, tout le monde est ravi d’être arrivé … Même Dom qui s’est mis dans un drôle d’état pour assurer un super chrono avec Paul.

A moins qu'il n'en profites pour se faire câliner ...

On n'oublies pas de faire un peu de pub pour la prochaine édition du Trail du Haut Koenigsbourg

Les navettes pour retrouver le parking sont un peu loin, mais bon ... faut bien rentrer au Gite !!!

Il n'y a plus qu’à se laisser porter par la douce euphorie qui suit et profiter d'une fin de WE joyeuse avec les copains !!!

Le photographe officiel a un p'tit coup de mou ....

Vivement la prochaine ....

Merci à tou(te)s pour ces supers bons moments partagés !!!


Outdoor le mag

TMC

France 3


AMIS TRAILEURS, ON N'OUBLIES PAS DE NOTER SUR LE CALENDRIER 2018 ....

2 commentaires

Commentaire de PhilKiKou posté le 26-11-2017 à 23:54:46

Quel bon moment de sport et de partage !!! Bravo à vous, trop forts les Alsaciens !!!

et heureux d'apprendre que tu as semé tes problèmes de blessures en route ...

Commentaire de poucet posté le 27-11-2017 à 21:12:48

Comme tu dis, bon moment de sport sans prise de tête ET de partage.
Pour ce qui est de mes petits de soucis ce n'est malheureusement pas semé ... Sur la route OK, mais sur les sentiers un peu technique, surtout en devers, le ligament externe reste douloureux ... Le Poucet se fait du soucis !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran