Récit de la course : Trail du Château de Boeuvres - 28 km 2017, par yoyotito

L'auteur : yoyotito

La course : Trail du Château de Boeuvres - 28 km

Date : 28/10/2017

Lieu : Messac (Ille-et-Vilaine)

Affichage : 723 vues

Distance : 28km

Objectif : Terminer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pour ne jamais oublier

Depuis quelques temps, l’idée a germé et  l’envie se faisait de plus en plus pressante. Je me disais ça serait sympa, de partager et de retranscrire par des mots ce que j’ai vécu durant mes courses. Cela me permettrait de ne jamais oublier, et c’est ce dernier leitmotiv qui me fait écrire mon premier récit

 Quoi de plus normal pour un breton que de commencer par un retour d’expérience sur sa terre natale. Le Trail du château de Boeuvres. Mon père, frère et moi-même arrivons vers 12h30 un petit manteau de brouillard nous accueille, cela va rapidement se dissiper.

Prise des dossards en famille, retour à la voiture pour habillage et le départ est tout proche . Nous nous rendons donc sur la ligne de départ. Les objectifs sont différents, pour mon frère le TOP 10 serait une bonne perf, pour ma part j’ai décidé d’accompagner mon paternel avec un objectif de 3H30 de course pour 28km et 767 m dont 378 m en négatif et 389 m en positif

 Le départ est donné, nous nous mettons au fond du peloton dans les dernières places. Nous commençons par un rythme tranquilou, ça commence par grimper légèrement. Le temps est très appréciable, soleil sans chaleur. Nous suivons pendant quelques minutes un groupe de femmes, leur rythme nous convient parfaitement . Plaisir visuel avec un passage magnifique sur les hauteurs de la Vilaine compilé d’un plaisir auditif avec une personne jouant du Biniou.

 Premier ravitaillement au 7ième km, il avait été annoncé au 10ième. Petit abricot pour mon père, rien pour moi. En me retournant après le ravitaillement je vois un coureur et un vélo l’accompagnant. 1h de course pour 9km ½, nous sommes parfaitement dans notre plan de course.Après quelques km sur le plat longeant la Vilaine le dernier coureur nous rattrape, ça y est nous sommes derniers mais nous essayons de tenir son rythme. Ce « bougre » à un rythme constant, il court tout le temps, même en monté, et lors d'une montée assez raide   je dis à mon père de lever le pied, sinon on va se cramer pour la suite

Les coureurs du 14 nous doublent, et après plusieurs trébuchages de ma part (sans doute à cause des chaussures trop grandes) je me rétame royalement. OUF Aucun bobos. Je trébuche encore, les nombreuses racines n’aident pas et heureusement que le temps est sec, sinon cela aurait été une vraie patinoire.La course suit son cours,  nous bifurquons à gauche (le 15 partait à droit)nous nous retrouvons seuls, avec le vélo derrière qui enlève les rubalises.

Un petit coup de mou entre le 12 et 14 et une cheville douloureuse, je nous motive en pensant à la récompense qui attend au frigo. 2 heures de courses pour 16km ½ , nous allons bientôt arriver au 2ième ravitaillement, annoncé au 17, il se fait attendre 18…19…20 toujours rien. Le voici au 21 ième, nous remercions les bénévoles et leurs sourires ainsi que la personne jouant de l’accordéon.

Nous discutons quelques minutes et repartons pour la dernière partie. Ah et revoilà le vélo !!! Mon père commence à tirer la langue mais je sais qu’il va etre un finisher  Petite pensée pour mon frère qui doit en avoir terminer il y a déjà quelques temps. Ca y est les 3 heures de courses sont la et 24km , l’objectif des 3h30 risque d’être difficile. Le rythme se ralentit, nous finissons très tranquillement surtout que le final n’est pas le plus simple, mais nous allons passer la ligne d'arrivée !!!

Plus qu’un kilomètre et à la fin d’une montée nous entendons des bénévoles nous féliciter et nous applaudir, mon frère nous attend aussi , un bénévole me tend une bière que j’accepte bien évidemment et tente de courir avec en buvant. Pas simple. Langue tirée

Nous terminons avec le sourire, arrivée en 3h39, 193 et 194 ième  sur autant d’arrivants, les places sont secondaires nous sommes fiers de notre performance .Mon frère a réussi son objectif, il se classe 10 ième  chapeau l’artiste!!! Une sacrée volonté pour se battre et aller toujours de l’avant, et pour ça nous avons été élevés à très bonne école.

 Je recommande ce charmant trail, à tout amoureux de la nature, il est convivial ; vallonné et très sympathique . Au final c’est 28km de bonheur avec 600 m de D+, un peu plus qu’annoncé mais quand on aime on ne compte pas Cool

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran