Récit de la course : Trail du Tétras Lyre - 39 km 2006, par Max38

L'auteur : Max38

La course : Trail du Tétras Lyre - 39 km

Date : 23/9/2006

Lieu : Saint Andeol (Isère)

Affichage : 1732 vues

Distance : 39km

Matos : Camelback

Objectif : Se défoncer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Tetras Lyre 2006

9h20, le départ est donné. Je pars vraiment tranquille histoire de ne pas me cramer.
Je passe la première montée avec le dernier groupe, nous sommes cinq. Je négocie la première descente à la perfection, encore tout frais. Je remonte une petite dizaine de personnes.
La seconde montée au col du Menil se passe tranquille aussi. C’est encore le début, je ne tire pas trop sur la machine, l’arrivée n’est pas toute proche. La descente se négocie encore superbement bien, je rattrape trois personnes.
Au premier ravitaillement, à Gresse Village, je suis encore frais comme un gardon. Je me dit que je vais pouvoir accélérer dans la montée sur la crête du Brisous. La montée se passe nickel, de super sensations, et la vue sur le Mont Aiguille est magnifique. Au niveau de la descente, que du plaisir : les jambes sont bien présentes, tout va encore très bien. J’en profite pour rattraper deux personnes.
J’arrive au deuxième ravito, au village des Petits Deux, en pleine forme. Ca tombe bien, la montée sous le pas de Berrièves est bien hard. Je sais que c’est la dernière alors je force un peu (beaucoup même). Je double trois personnes dans la montée. Il reste quelques bornes de plat magnifique (et c’est un faible mot) sur le sentier du périmètre. Les jambes sont encore bien présentes. J’en profites pour accélérer, la fin n’est plus très loin. Pendant toute cette période, je dépasse tranquillement cinq ou six personnes qui ont l’air vraiment plus cassées que moi. La dernière descente est assez difficile. Je la négocie avec pas mal de souffrance, mais en me disant que l’arrivée est toute proche.
La dernière petite remontée est une formalité. L’arrivée est là, les sensations sont énormes. Je finis cinquième et pas mort, super!
C’est la première fois que je me régale autant sur un trail depuis 4 ans que je pratique cette discipline. Je suis parti vraiment doucement pour ne pas me cramer, puis j’ai accéléré au fur et à mesure de la course. Cette année, la fin par le sentier du périmètre était vraiment magnifique et la montée à la crête du Brisous face au Mont Aiguille n’est pas mal non plus.
Je recommande ce trail à tous ceux qui seraient tentés, ils ne seront pas déçus…

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran