Récit de la course : Windsor Marathon River Trail Run 2017, par pinafl

L'auteur : pinafl

La course : Windsor Marathon River Trail Run

Date : 8/10/2017

Lieu : Windsor (Royaume-Uni)

Affichage : 146 vues

Distance : 42.16km

Objectif : Faire un temps

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Windosr trail marathon 2017

Première édition du marathon de Windsor (UK).

Ce n'est pas un "vrai" marathon; c'est un "trail" marathon qui se court sur les bords de la Tamise. Du plat donc, mais sur sentier et une distance approximative.


Le site web fait état d'un nombre de places limité à 1500 et de vagues de départ afin d'éviter les bouchons, je m'attends donc à événement d'une certaine ampleur.
Mon train arrive an gare 45 minutes avant le départ de la course mais il n'y a pas de queue au retrait des dossards et tout se passe finalement très vite.

Un semi est organisé au même moment, le marathon consiste donc à faire deux fois la boucle du semi.

L'aire de départ se situe de l'autre côté de la rivière, je suis surpris de me retrouver au milieu d'un champ, en compagnie d'une centaine de personnes environ. Le speaker, qui n'a finalement pas besoinde speaker pour se faire entendre annonce malgré tout la mise en place de vagues de départ. Il insiste bien, "doivent s'avancer ceux qui comptent faire la distance EN MOINS DE QUATRE HEURES". Pardon? La première vague c'est 4h, j'ai mal compris? Non, c'est bien 4h. Pour autant, personne n'ose s'avancer sur la ligne hormis une féminine. Mon objectif est bien en deça des 4 heures, mais je ne m'avance pas, je ne me suis jamais positionné directement sur la ligne départ et je suis habitué à me trouver dans le gros du peloton.

Bon, il faut bien partir dans la première vague, j'ai quand-même pour objectif de m'approcher de mon RP de 3h10'. Est-ce que tous ces gens ont bluffé à ne pas vouloir s'avancer? On verra bien, moi je suis là pour faire ma course de toute façon.

KM 0 - Départ. Pas de sifflet, pas de pistolet, le speaker compte simlplement jusqu'à trois. Je m'élance en 7ème position, je constate que les premiers ne me distancent pas aussi vite que sur les autres courses où j'ai eu la chance de les apercevoir. Rapidement je m'aperçois que je suis parti un chouilla trop lentement, je dépasse donc deux coureurs pour me stabiliser à une allure confortable de 4'30" au kilo.

KM 5 - Le sentier est plat et facile mise à part quelques racines et une peu de boue en de rares endroits. En quelques kilomètres je reprends un concurrent, puis la première féminine. Me voici donc en 3ème position, je maintiens mon allure sans difficulté.

KM 21 - Je termine le premier semi en 1h35" dans une certaine solitude. Je maintiens mon tempo.

Km 25 - les jambes commencent un peu à tirer, c'est attendu et le chrono baisse légèrement, je suis maintenant en en peu moins de 5'/km. Je décide d'un arrêt pipi express. A ma surprise je me fais dépasser pour la première féminine, je lui emboite le pas, un autre concurrent se trouve juste derrière. Je la suis sans difficulté pendant quelques kilomètres mais je ne me sens plus assez frais pour tenter de la déposer. Je le ferai lors des dernièrs kilomètres, si j'ai encore du jus.

Km 30 - J'ai de plus en plus de mal à la suivre, elle me distance lentement mais sûrement. L'autre concurrent par contre est sur mes talons.

Km 32 - Je me fais déposer par le mec sans lutter, je sens que je suis à cours de carburant. Je le vois qui dépasse la féminine un peu plus loin. Il a l'air frais, lui, ce qui n'est pas mon cas.

Km 35 - Je maintiens péniblement du 5'30" puis du 6". Je double néanmoins les derniers du semi ainsi que les derniers du marathon, qui n'ent sont qu'à leur première boucle! Je souffre mais j'ai mal pour eux. Je n'arrive plus à courir, j'alterne avec la marche et j'en envie de vomir. Je suis surpris qu'un seul coureur me double sur ce tronçon.

Km 40 - Je trouve les ressources pour me relancer tant bien que mal, un seul autre concurrent me double quelques hectomètres avant la ligne mais je ne lutterai pas.

Arrivée - 3h20', pas le chrono espéré à cause d'une grosse défaillance, sans doute dûe au manque de sorties longues, mais satisifait de mes sensations de début de course.

Les +: Parcours très agréable, pas de bitume mais rapide quand même et propice à faire un chrono.
           Bénévoles, aux petits soins

Les -: Consigne bagage payante. Pas d'animation musicale sur le parcours (alors qu'indiquée sur le site)
         Pas de check-point intermédaire entre le départ et l'arrivée, le vainqueur du marathon est donc quelqu'un qui a en fait abandonné après la premère boucle, soit en 1h50, record du monde battu!!

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran