Récit de la course : La Cepienne - 23 km 2017, par Philippe8474

L'auteur : Philippe8474

La course : La Cepienne - 23 km

Date : 8/10/2017

Lieu : St Jean De La Porte (Savoie)

Affichage : 822 vues

Distance : 28km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Le lien vers le récit sur mon blog

La Cépienne 2017


Bon la malédiction 2017 de ne pas arriver complétement serein à un départ se vérifie de nouveau…

Dizaine de jours de coupure en septembre suite à une douleur aux ischio gauche, suivi d’une dizaine de jours comptabilisant 8200 m de D+, une soirée vin/fromage chez Yannick 4 jours avant et enfin du sommeil pas top toute la semaine…

 

Mais me voilà au départ de La Cépienne, course que je coche sur mon calendrier depuis 2009 année où Fredo l’avait couru !

 

Bon en me levant petit coup au moral, ça flotte… Purée après la journée magnifique d’hier !!!

 

A 8h00 je me gare à St Jean de la Porte, ça bruine un peu, récup du dossard avec un vrai joli goodies : une gourde 1L de la Cépienne !

 

Le temps de s’équiper, faire un ¼ d’h d’échauffement, la météo bascule, bascule… et se cale sur le beau !

La veste de pluie dans le sac, le buff itou…

Ça va être une fraîche matinée baignée de soleil : bref le top pour courir !

 

Bon au départ, me fait le même effet que l’an dernier aux Brasses, ça a l’air d’être costaud avec pas mal de skieurs !

 

Allez zou, ça part un peu plus de 100 personnes.

Premier kil derrière « à vue » de la première féminine, puis la deuxième passe. J’essaie de trouver mon rythme. J’en bave un peu toute la première heure, les cuissots sont « chargés ».

 

Après une premier partie en relance, on attaque le premier plat principal : 700  m à grimper suivant le bénévole.

Je ne suis pas loin de la deuxième. Ça monte un peu mieux pour moi. Mais ça me revient doucement derrière. Je ne baisse pas les bras mais finit par me faire reprendre.

Une fille, un gars… Je prends le wagon … au début juste pour essayer de remonter sur celle qui était deuxième… Notre locomotive finit par revenir sur la deuxième et passe … Allez pourquoi pas jouer, je reste accrocher.

On continue de grimper, la fille devant et nous les deux gars accroché derrière.

 

On passe enfin le sommet, le trou a été un peu fait.

J’en profite pour remercier la nana pour cette grimpette !

Purée sans elle je ne me serai pas fouetter comme ça.

Bon elle, elle n’est pas là pour ramasser des fleurs, et bim ça enchaine dans la descente…

Bon pourquoi pas continuer à jouer…

Descente, cheminement… Bon c’est clair je suis un peu taquet… Mais bon c’est le jeu non, autant en profiter !

 

Ravito mi-course, je m’arrête remplir une flasque, alors que mes deux compagnons tracent… By by…

Même si en repartant sur le bitume en montée, je caresse un instant l’espoir de revenir car les jambes ne vont pas trop mal.

 

Mais niet, dès que la pente s’accentue en retournant sur les chemins, je sens que ça va être plus dur !

Bon c’est clair maintenant faut que j’arrive à tenir, et filer à mon train !

 

Devant je vois le gars avec qui on était avec la deuxième féminine, il a lâché aussi, je crois que je vais l’avoir en visu jusqu’au bout où il finira une cinquantaine de mètre devant moi !

 

Bon la montée en respectant mon rythme ne passe pas si mal et on arrive sur les crêtes… Wahouuuuuu…

Dieu que c’est bon d’être là pour se prendre ça…

 

 

Bon malgré tout, je paye un peu dans le cheminement, et je n’ai pas assez embarqué d’alimentation… Je mange mon avant-dernier gel et prend une sporténine car les adducteurs commencent à couiner.

 

Bon les deux derniers petits coups de cul se présentent : on lâche rien, passage au sommet du télésiège(ski) du Mont Pelat puis Mont Morbier. Et c’est la bascule !

 

Sauf qu’on est au 17eme, et qu’il en reste au moins 11… Bon en même temps à ce moment-là de la course je ne le sais pas et m’en rend pas vraiment compte ! Et de toute façon, j’ai pris « un rythme » à moi de l’amener au bout.

 

Je trace avec un gars bien sympa. On galope, on galope. Ravito Routhennes, je m’arrête pas et me permet de recoller à 20 m de mon gars de la première grimpette… Mais là ça remonte, et les adducteurs couinent très fort… je ne m’arrête pas, mais lève un peu le rythme, petit à petit la douleur passe, voilà faut pas que j’essaie d’aller au-delà d’un certain seuil.

Dès que la pente se calme, j’arrive à recoller à mon gars sympa, puis on bascule et dans la descente petit à petit un trou se fait.

 

J’essaie de ne pas trop lâcher à la fin, malgré quelques passages finaux bitumes qui me démontent toujours autant.

A noter aussi de superbes passages dans les vignes au soleil !

 

Enfin les rues du village et l’arrivée !

 

44/115 classés

 

Au final, j’ai dû reprendre 3, 4 places et en perdre 2, 3 entre le Mont Morbier (annoncé 45) et l’arrivée, alors que j’avais l’impression d’être plutôt en négatif. Tant mieux !

 

Petit échange avec un bénévole pour lui dire toute le plaisir pris sur ce superbe parcours !

2eme petit échange avec la deuxième féminine pour la remercier de nouveau pour la grimpette, et la descente. Je n’aurais pas fait la même course sans elle.

Et dernier échange avec mon gars sympa autour d’un coca !

 

Puis hâte de renter à la maison profiter de ma petite famille !

 

En tout cas énorme coup de cœur pour ce trail, ce tracé, ces bénévoles… et cerise sur le gâteau cette météo !!!

 

Un trail à pas trop conseillé à ceux qui n’aiment pas courir en forêt et n’avoir la vue qu’au sommet… Par contre à conseiller à tous ceux qui aiment courir en forêt, sentir les odeurs de sous-bois, sur chemins sentiers, singles, droits ou en lacets, se prendre la vue ensoleillé en pleine poire au sommet, cheminée 2, 3 bornes sur des crêtes, tracer dans les feuilles mortes…

 

Bref magnifique même si j’en ai quand même un peu bavé mais j’ai kiffé !!! 

9 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 09-10-2017 à 16:08:43

Comme dis sur Strava,je m'en veux vraiment de ne pas y être allé : j'ai tout simplement oublié cette course !!!!!

super perf de ta part, tu vas bientôt avoir ta carte de résident bauju....

Et si quelqu'un pouvait me donner le nom de ce superbe synclinal perché qu'on voit sur plusieurs de tes photos, ce serait sympa....

Commentaire de Philippe8474 posté le 10-10-2017 à 08:06:16

Mdr Arclu... J'suis retourné voir mes photos avant de percuter pour le synclinal :-)))

Tu me diras dès que je pourrais avoir ma carte... ou mieux tu me la remettra quand on croisera nos baskets en Bauges!!!!

En tout cas je te re-confirme superbe course! Vraiment dommage que tu sois passé à côté en plus avec cette météo!

Commentaire de Leseb posté le 09-10-2017 à 16:17:27

Toujours aussi endiablé tes récits!
Le chassé croisé continue, j'ai failli en être aussi! Mais trop proche du TPSB.
Par contre, présent l'année dernière et j'y serai sans doute l'année prochaine!
Repose les ischios!

Commentaire de Philippe8474 posté le 10-10-2017 à 08:08:36

Merci Le seb!
Ca m'a tout l'air qu'on aime bien le même type de course :-)
On peut jamais juré d'une année sur l'autre, mais je pense que j'essaierai d'y retourner l'année prochaine!
'fin on aura quand même pu se croiser avant peut-être (au départ bien sur!)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 09-10-2017 à 21:31:10

Snif, elle est cochée depuis des années cette course, mais là j'ai l'excuse de la blessure !!!
Bravo et merci pour le partage, toujours fidèle le Philippe8474 !!!

Commentaire de Philippe8474 posté le 10-10-2017 à 08:12:08

Merci mon Bouk!
Ben dis donc j'ai fait une course en Savoi que t'as pas faite!!! Et un belle en plus!
Je ne pourrais que te la conseiller... et encore j'suis pas resté pour les diots, c'est dire les valeurs qu'elle a cette course!
Non sans rire sous cette météo c'était le pied dimanche!
Bon et toi j'espère pas trop grave cette blessure... parce que là y a que 27 récits du Bouk cette année... Ca commence à manquer!

Commentaire de Katman posté le 09-10-2017 à 22:08:18

Très beau récit! Merci pour le partage!
J'ai eu l'impression de lire ma course, on était quasiment dans le même wagon, sauf erreur de ma part, j'ai du te laisser passer dans la dernière descente très technique dans les bois pour te repasser devant dans les vignes avant le bitume de l'arrivée. Je finis 42em.
Belle course que cette cepienne!!

Commentaire de Philippe8474 posté le 10-10-2017 à 08:15:03

Salut Lavoine... Vache j'ai failli te dénoncer au commissaire de course pour brisage de moral d'un concurrent dans les derniers kilomètres :-) Me laisser passer, puis me reprendre dans les deux derniers kil ... Ca m'a flingué le moral ! Bien joué :-)
C'est clair superbe course!

PS: J'efface tes com en double ;-)

Commentaire de Katman posté le 10-10-2017 à 13:05:18

Bien vu pour mes com en ... triple, j'avais les gros doigts hier soir 😂
Cette descente était vraiment casse gueule, d'habitude c'est une vraie joie pour moi mais à ce moment là mes jambes ne répondaient plus aux ordres du cerveau.. déjà bien entamé lui aussi! J'ai repris du poil de la bête sur le roulant, que j'ai trouvé interminable d'ailleurs 😰

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran