Récit de la course : Trail des Bois de Baron - 20 km 2017, par centori

L'auteur : centori

La course : Trail des Bois de Baron - 20 km

Date : 1/10/2017

Lieu : Baron Sur Odon (Calvados)

Affichage : 316 vues

Distance : 20km

Matos : Chaussures : SALOMON SPEEDCROSS

Porte bidon 0,75l

Objectif : Se dépenser

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Dans les Bois de Baron

 

 

Après un mois de septembre plutôt chargé au boulot me voilà au départ du trail de Baron sur Odon. J’ai été obligé de lever le pieds coté entrainement et je suis plutôt flappi. Mais avant le 30km de la roche d’Oetre le 15 octobre j’ai envie de me faire plaisir et de voir ou j’en suis.

Ce matin du 1er Octobre, je suis fatigué mais étant inscrit je vais quand même à Baron au départ, je me dis en plus qu’avec un peu de chance je vais retrouver des chemins que je fréquentais étant gamin et que cela pourrait être sympa.

Alors me voilà au départ du 20km annoncé avec 250d+/d-. Objectif y aller à la cool et on verra ce qui se passe.

 

Partie 1 : Pan c’est Partie.

Le start se fait le stade de foot complétement défoncé de baron sur Odon. Une ligne tracée au sol guère plus, le starter crie A Vos Marques et PAN ! il a oublié la suite.

Ça part à bloc, et je décide d’y aller à la cool. Ça enchaine directement dans des chemins étroits en sous-bois, ça tortille, ça grimpe d’un coup, ça redescend aussi sec. Bref c’est nerveux. Je me fais dépasser dans tous les coins.

Après 25 minutes de course, je suis classé environ 90’. Je me dis que ce n’est pas terrible, mais je n’ai pas envie d’accélérer.

J’arrive au ravito en pile 30’ pour 6km donc 12km/h je trouve que c’est presque vite. Un verre de coca et c’est reparti !

 

Partie 2 : Ca serpente.

Pendant cette partie on va vers Mouen et Tourville sur Odon. Cette portion est moins vallonée, on est là dans des plats, faux plats et petites montées. Rien de bien méchant. Je suis avec quelques coureurs qui tournent pas mal et je gagne quelques places.

On a aussi quelques passages en forêt super sympa et on commence à avoir un terrain technique. Du sous-bois qui gigotte, de la terre, du devers, des racines de partout et plus surprenant de la caillasse au milieu de tout ça ce qui rend le terrain plutôt glissant par moment.

Je suis plutôt bien, les jambes tournent fort, je réussi à maintenir un bon rythme ce qui est plutôt cool.  J’ai dû gagner 10 places sur cette section fort sympathique.

1h de course pour 12km pile poil au ravito. Je suis donc bien dans le rythme ce qui me surprend franchement.

 

Partie 3 : Spash dans la bouze !

On rentre dans cette partie dans un grand délire. On sort d’un bois, on passe dans un champ à vache donc inutile de dire que c’est boueux, bouseux, plein de trous etc…. on traverse un ruisseau, il y a 5-10 centimètres d’eau, je sautille sur les pierres et évite donc de me mouiller les pattes.

300m plus loin là c’est traversée de l’odon en mode t’en as jusqu’aux genoux. Je fonce dans la flotte histoire de passer un peu avec la vitesse, et hop jusqu’à mi-cuisses ! ça saisit bien. On se sort de la dedans dans une boue incroyable !

Et c’est reparti, avec des godasses qui pèsent une tonne mais au moins sont propres...

Nous revoilà dans les bois en single, des feuilles de partout, des racines c’est bien casse gueule mais je connais un peu le terrain l’ayant beaucoup pratiqué étant gamin. Les montées sont bien raides, je passe en marchant les mains sur les cuisses et je dégoupille en descente. Je gagne pas mal de places, les autres coureurs sont en mode clignotant et je m’éclate bien.

C’est la plus belle partie de la course. Pas un mètre de goudron, que du chemin, de la forêt, de la technique. Bref hyper sympa.

J’ai encore gagné facile 10-15 places sur cette portion.

 

Partie 4 le finish

Ça sent bon la fin, on entend le speaker au loin, mais on continue à serpenter dans les bois. J’ai quelques coureurs en point de mire par moment et je me rapproche. Je vais encore gagner 2 places dans cette partie relativement plate sauf 2-3 bosselettes qui ralentissent à peine.

Et c’est la fin à fond en 1h40’23. Je me classe 62eme / 210 à l’arrivée et 220 au départ. Quasi 12km/h sur 20km et 250d+/d-. C’est pour moi une belle perf sur ce parcours certes avec peu de dénivelé mais plutôt technique pour nous autres normands. J’aurai donc maintenu le rythme des 12km/h pendant tout le parcours, même sur les parties plus vallonées et je n’ai pas faibli. Une vrai satisfaction.

 

Un mot sur l’organisation.

L’organisation nous propose un parcours vraiment hyper sympa. Alors certes on arpente la forêt dans tous les sens et parfois on croise même la fin de course, mais c’est finalement bien sympa, cela fait de l’animation de voir les autres coureurs.

Le balisage est nickel. Aucune chance de se perdre.

Coté ravito, de l’eau et du coca. 3 ravito sur 20km c’est presque beaucoup.

A l’arrivée tout ce qu’il faut pour se restaurer et même des kiné spécialement pour les coureurs du 60km.

 

Matos :

Chaussures : SALOMON SPEEDCROSS

Porte bidon 0,75l

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran